Dimanche 22 Avril 2018
(APA 14/02/18)
APA - Nairobi (Kenya) - Les revenus du Kenya pour la première moitié de l’exercice 2017/18 ont augmenté de 61 millions de dollars pour atteindre 7,1 milliards de dollars, contre 6,4 milliards de dollars l’année précédente, a révélé mardi le fisc kenyan (KRA). Selon la Kenya Revenue Authority, les revenus du ministère des Finances ont augmenté de 10% pour atteindre 6,5 milliards de dollars, contre 5,9 milliards de dollars en 2016/17. "Cette croissance est en phase avec la croissance moyenne de 3,5% du revenu du Trésor public sur trois ans (2014/15 à 2016/17). La croissance globale, représentant une hausse de 9,6% a été enregistrée dans un climat économique déprimé par le cycle électoral prolongé qui a duré pendant la majeure...
(Agence Ecofin 14/02/18)
En 2017, la valeur des transactions financières par mobile money, au Kenya, a atteint 3,64 trillions de shillings (36 milliards $), soit une hausse de 283 milliards de shillings (2,8 milliards $) par rapport à l’année précédente, a indiqué un rapport de la Banque centrale du Kenya. Cette dynamique a été portée par le secteur commercial dont les activités ont repris de plus belle, après le ralentissement provoqué par des mois de tensions politiques dues aux élections présidentielles récentes. Ainsi, la valeur des transactions commerciales par mobile money, entre juillet et septembre 2017, a bondi de 60% en glissement annuel, un niveau bien supérieur à celui des transferts monétaires pair-à-pair (14,7%). Notons qu’en décembre 2017, le secteur du paiement mobile...
(Le Monde 14/02/18)
Pendant quinze ans, on les a pris pour des fous. « Tout le monde nous voyait comme une bande d’aliénés, mais c’est devenu notre force », en rit encore Carlo Van Wageningen, maintenant que se dresse devant lui, au beau milieu d’un paysage aux faux airs de planète Mars – les chameaux en plus – la plus grande ferme éolienne d’Afrique. Financer, acheminer et implanter 365 monstres d’acier dans le Turkana, région pauvre et isolée du nord du Kenya, fut pour ce Néerlandais un long combat. Il n’est pas encore achevé. L’histoire du projet est aussi improbable que sa localisation. Elle commence par une passion pour la pêche. Au milieu des années 1990, un autre Néerlandais résidant au Kenya, Willem...
(RFI 14/02/18)
Le procureur général Githu Muigai, équivalent du ministre de la Justice, a présenté sa démission. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Uhuru Kenyatta lui-même mardi 13 février. Le président a déjà nommé un remplaçant, mais n’a pas donné d’explications sur ce départ au sein de son cabinet. Githu Muigai était procureur général depuis six ans et demi. Il avait été nommé à ce poste peu après la mise en place de la Constitution de 2010, qui prévoyait des réformes de l’appareil judiciaire. « Au nom du peuple kényan, je lui exprime ma gratitude pour son engagement et son travail dévoué », a indiqué le président Uhuru Kenyatta dans un communiqué. Depuis l’annulation par la Cour suprême de sa victoire...
(Agence Ecofin 14/02/18)
La Société Financière Internationale (SFI-IFC) a réalisé un deuxième investissement de 3 millions $ au sein de Goodlife, une société offrant des produits pharmaceutiques au Kenya, apprend-on d’un communiqué officiel publié par l’organisation le 7 février 2018. Cet investissement de la branche du groupe de la Banque mondiale en charge du secteur privé, permettra de porter à 100, le nombre de points de vente de Goodlife Pharmacy, donnant à l’enseigne, la possibilité d’être présente dans des zones où il n’y a pas de pharmacies au Kenya. « Les capitaux injectés au sein de Goodlife aideront à consolider et formaliser l’industrie de la pharmacie de détail au Kenya ceci en élargissant la portée d’une offre de soins de santé de qualité...
(Agence Ecofin 14/02/18)
Durant la période allant d’octobre 2017 à janvier dernier, les recettes d’exportations de café du Kenya ont accusé une baisse de 13% à 4,7 milliards de shillings (47 millions $), rapporte Business Daily Africa. Cette chute est notamment liée au repli des cours internationaux de la matière à 120 cents la livre, soit leur plus bas niveau depuis deux ans, explique Daniel Mbithi, directeur général de la Bourse de café de Nairobi (NCE). En outre, indique le responsable, le volume de fèves a aussi reculé, passant de 10 800 tonnes à 10 300 tonnes, sur la période considérée. Au Kenya, la culture du café fournit des moyens de subsistance à près de 5 millions de personnes. La filière contribue à...
(RFI 14/02/18)
Autodéfense pour les filles et masculinité positive pour les garçons… Dans les bidonvilles de Nairobi, ou le taux de viol atteint les 24%, l’ONG Ujamaa a mis en place un programme de prévention des agressions sexuelles novateur. Reportage lors d’une intervention dans une école de Korogocho, un des plus grands bidonvilles de la capitale kényane, et l’un des plus dangereux. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180214-kenya-cours-auto-defense-contre-agre...
(Agence Ecofin 14/02/18)
L’opérateur kényan de télécommunications Safaricom a lancé, le 12 février dernier, « Songa », une application de streaming musical. Le service a été lancé avec un catalogue de 2,5 millions de chansons de 400 000 artistes locaux et internationaux. En plus d’obtenir les chansons en streaming, les utilisateurs de « Songa » pourront télécharger la musique pour l’écouter plus tard. Pour le moment, l'application est uniquement disponible sur Android. Sa version pour Apple est encore en développement. Les revenus de « Songa » seront partagés entre Safaricom, le fournisseur de la plateforme et les musiciens, en fonction du nombre de fois qu'une chanson est streamée. « La feuille de route de l'application est encore en phase de développement avec le...
(RFI 13/02/18)
C'est un des premiers grands projets annoncés par le président kenyan Uhuru Kenyatta depuis sa réélection en octobre. 6 grandes agences financières vont fusionner pour former ce que le gouvernement appelle une « méga banque de développement ». Une équipe a été créée pour étudier les modalités de cette fusion. Cette décision fait suite à un rapport produit en 2013 qui pointait du doigt les déficiences de l'administration et les besoins d'efficacité. Le Kenya projette de créer un guichet unique géant. La Banque de développement, la Banque industrielle de développement, l'Agence de biens industriels et plusieurs fonds pour les jeunes et les femmes ne feront bientôt plus qu'un. Objectif : faire des économies, améliorer l'efficacité et éviter les doublons. Kwame...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Airtel Kenya pourront bientôt, comme ceux de Safaricom, faire pleinement l’expérience du très haut débit sur mobile. Selon l’Autorité des communications du Kenya (CAK), la société télécom a versé le solde pour l’acquisition de sa licence 4G, facturé à 25 millions de dollars US. Dans un communiqué, Airtel Kenya qui se réjouit de l’acquisition complète de ce sésame, a expliqué qu’elle est actuellement « en train de déployer la 4G prévoit la lancer officiellement bientôt. Nous nous acheminons vers des vitesses plus rapides au tarif le plus abordable du marché kényan ». Depuis le mois d’avril 2017, la filiale du groupe télécoms indien, Bharti Airtel expérimente la 4G à travers le pays. La...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Au Kenya, le tourisme se porte bien. Après avoir généré 1,2 milliard de $ (+20% par rapport à 2016) au terme de l’année dernière, le secteur devrait connaître une croissance de 16% cette année. Selon les autorités, cette bonne performance sera portée par la politique des «visas à l’arrivée», mise en œuvre par le pays pour les pays africains. En outre, les vols directs reliant le Kenya aux USA devrait être un autre moteur de la performance. Face aux chiffres, l’optimisme des dirigeants se comprend, puisque l’Afrique est le second réservoir de touristes du pays avec 29% des visiteurs, derrière l’Europe (36% des visiteurs) tandis que les USA se classent 3ème avec 15% des visiteurs arrivant au Kenya. En dépit...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Réunis dans le cadre du 5ème Conseil sectoriel sur l'environnement et la gestion des ressources naturelles qui s’est tenu à Arusha, en Tanzanie, du 5 au 9 février 2018, les ministres des pays d’Afrique de l’Est, en l’occurrence le Burundi, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l'Ouganda, ont approuvé un partenariat de coopération entre le secrétariat de la communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) et le Centre sur les politiques foncières en Afrique (ALPC). « Je voudrais saluer les efforts des hauts fonctionnaires, des secrétaires permanents et des ministres qui ont travaillé dur cette semaine, aboutissant à des décisions clés pour promouvoir la coopération régionale entre nos Etats partenaires sur des secteurs clés qui favorisent...
(Agence Ecofin 13/02/18)
L’intérêt des Etats de l’Afrique de l’Est pour les infrastructures énergétiques demeure élevé, mais les financiers restent préoccupés par les risques d’ordre politique et financier auxquels sont exposées les opérations réalisées dans cette région. C’est ce qui ressort du sommet est-africain de l’énergie qui s’est tenu du 6 au 8 février dernier, à Kampala. « En tant que banque, nous avons pour mission d’accompagner tous les projets, même ceux qui suscitent des réticences auprès des autres investisseurs. Mais cela nous expose à certains risques, d’ordre politique, si les élections n’ont pas lieu au temps prévu ou d’ordre économique en cas d’instabilité de la monnaie.», a affirmé Lungile Mashele, le spécialiste des énergies à la Banque de développement de l’Afrique australe...
(RFI 12/02/18)
Au Kenya, c'est un nouvel assaut des diplomates. Onze ambassades ont signé un communiqué commun dans lequel elles pressent pouvoir et opposition de lancer un dialogue national. Américains, Britanniques, Français, Allemands ou encore Danois et Canadiens mettent les deux camps dos à dos. L’opposition ne reconnaît toujours pas la réélection du président Kenyatta. Son leader Raïla Odinga s’est auto-proclamé président du peuple. Le pouvoir a ensuite arrêté des opposants, coupé des médias, enfreint plusieurs décisions de justice. Malgré deux élections présidentielles, la crise politique n’en finit pas et les diplomates tentent comme ils peuvent de rapprocher les deux camps. Les diplomates ont pris bien soin de ne pas se placer en donneurs de leçons. « Nous ne voulons pas dicter...
(RFI 10/02/18)
Au Kenya, le président Kenyatta a félicité les forces de sécurité pour leur travail dans la lutte contre les shebabs. Jeudi 8 février, le chef de l'Etat a dit que ses hommes avaient neutralisé les plans du groupe terroriste au Kenya. Pour autant, si le pays n'a pas connu d'attaque majeure depuis celle contre l'université de Garissa en 2015, qui avait fait environ 150 morts, les actions terroristes sont quasi quotidiennes dans une région presque impossible à contrôler pour le gouvernement. Pas une semaine sans que les shebabs n'attaquent un village, une base militaire, kidnappent des habitants ou tendent une embuscade aux forces de sécurité. Première explication, la frontière. « Elle est longue, poreuse. Impossible de la surveiller efficacement. Des...
(La Tribune 09/02/18)
Le Kenya n’en a toujours pas fini avec les litiges qui l’opposent à plusieurs compagnies minières internationales devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) basé aux Etats-Unis, pour l’annulation de licences d’exploration. Le pays dirigé par Uhuru Kenyatta est déjà à plus de 3 milliards de dollars de demandes d’indemnisation. 334 milliards de shillings, soit 3,3 milliards de dollars, c'est ce que plusieurs sociétés minières internationales réclament actuellement au Kenya auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), dans le cadre du désormais vieux dossier d'annulation de licences d'exploration qui a fait scandale il y a quelques années. A l'ouverture mercredi 7 février à Nairobi de la 11ème édition...
(APA 09/02/18)
APA - Nairobi (Kenya) - Malgré la tension politique persistante qui sévit au Kenya, le secteur du tourisme du pays a enregistré une forte croissance, avec des recettes estimées à 1,2 milliard de dollars l’année dernière. S’exprimant jeudi à Nairobi, le Secrétaire général du Ministère du tourisme, Najib Balala a déclaré que le secteur avait enregistré une croissance de 20,3% par rapport à l’année dernière, avec des bénéfices de 990 millions de dollars. Selon les chiffres qu’il a rendus publics, 1,474 million de touristes ont été accueillis en 2017 contre 1,3 million l’année d’avant. "Nous avions projeté une croissance de 17% dans le secteur, mais nous n’avons réalisé que 9,8% de croissance...
(APA 09/02/18)
APA - Nairobi (Kenya) - La firme britannique d’exploration pétrolière, Tullow Oil a annoncé mercredi que le Kenya pourrait commencer à exporter son pétrole à l’échelle commerciale d’ici cinq ans. La société a indiqué que la campagne d’exploration et d’évaluation avait confirmé la présence de ressources pétrolières substantielles dans le bassin sud-Lokichar dans le comté de Turkana au Kenya. "Après plus de six années de travail acharné, nous pouvons maintenant commercialiser ces ressources à faible coût, grâce à un développement progressif du bassin, impliquant un centre de traitement et un pipeline d’exportation vers la côte du Kenya", a déclaré Mark MacFarlane, vice-président exécutif pour l’Afrique de l’est. En 2018, l’entreprise se concentrera sur la décision finale d’investissement (DFI) en 2019,...
(APA 09/02/18)
APA - Nairobi (Kenya) - Le président Uhuru Kenyatta a procédé mercredi à l’inauguration d’une nouvelle usine de clinker de ciment, d’un cout de 280 millions de dollars. L’usine qui a été inaugurée mercredi par le président Uhuru Kenyatta est construite par la National Cement Company. Outre l’usine de clinker, l’infrastructure comprend aussi une centrale électrique de 15 mégawatts. Elle est située entre Merrueshi et Mbirikani, dans le comté de Kajiado, au sud de la capitale Nairobi. L’usine de clinker, d’une capacité de production de 1,2 million de tonnes métriques par année, va employer directement 700 personnes et fournir indirectement des milliers d’emplois supplémentaires. Cette industrie est une manière de soutenir ses efforts visant à créer des emplois de qualité...
(La Tribune 09/02/18)
Nairobi vient de désigner Citigroup, JPMorgan Chase, Standard Chartered et Standard Bank pour conduire la vente de 1,5 à 3 milliards de dollars d'obligations souveraines sur les marchés internationaux. Une opération prévue dans les deux mois à venir. Le Kenya vient de mandater quatre établissements bancaires pour gérer la vente d'euro-obligations ou eurobonds prévue dans les deux mois à venir. Les autorités financières kényanes ont ainsi opté pour le quartet Citigroup, JPMorgan Chase & Co, les filiales kényanes de Standard Chartered Bank et de Standard Bank Group (Stanbic Holdings). Une opération prévue dans 2 mois Ce quartet devra ainsi épauler le Trésor kényan qui cherche à lever entre 1,5 et 3 milliards de dollars de cette sortie obligataire, avec une...

Pages