Mercredi 18 Octobre 2017
(Agence Ecofin 03/10/17)
La filiale au Kenya du groupe financier britannique Standard Chartered Bank a demandé au gouvernement de revoir la mesure plafonnant les taux d’intérêts applicables aux prêts bancaires. « Les banques aimeraient que les taux d’intérêts soient déterminées par les lois du marché », a déclaré Lamin Manjang, directeur général de Standard Chartered Bank Kenya. Mr Lamin a fait remarquer que des banques ont fermé plusieurs de leurs branches et ont licencié leurs personnels au Kenya du fait de cette mesure de plafonnement des taux d’intérêts. Ce dernier prévient que la situation deviendra plus difficile encore dans les mois avenir. Si le défi est réel, la situation des banques au Kenya ne tient pas seulement de cette loi, qui avait été...
(AFP 02/10/17)
La police kényane a dispersé lundi plusieurs centaines de partisans de l'opposition dans le centre de Nairobi et de Kisumu (ouest) qui manifestaient contre la Commission électorale (IEBC), en amont de l'élection présidentielle prévue le 26 octobre après l'invalidation du précédent scrutin. La Cour suprême, saisie par l'opposition, a annulé début septembre le scrutin du 8 août, relevant de nombreuses irrégularités dans la transmission des résultats, estimant que l'élection n'était "ni transparente, ni vérifiable" et accablant l'IEBC pour sa gestion du scrutin. L'opposition a conditionné sa participation à la nouvelle élection au remaniement en profondeur de l'IEBC et à l'octroi des contrats sur le matériel électoral...
(Xinhua 02/10/17)
L'interdiction historique au Kenya sur la production et l'utilisation de sacs en plastique, depuis le 28 août 2017, a été félicitée pour être une opportunuté d'améliorer la protection de l'environnement, et une chance exceptionnelle pour les fabricants de matériaux d'emballage écologiques. Les décideurs, les dirigeants de l'industrie et les citoyens ordinaires qui se sont exprimé à Xinhua ont convenu que l'interdiction des sacs en plastique a ouvert un nouveau chapitre dans la quête du Kenya pour devenir un carrefour pour les investissements verts. Ayub Macharia, directeur de l'éducation et de la sensibilisation environnementale au ministère de l'Environnement du Kenya, a déclaré que les citoyens ordinaires et les investisseurs dans le secteur de l'industrie verte bénéficieraient de l'impact positif de l'interdiction...
(BBC 02/10/17)
La police a dispersé lundi plusieurs centaines de partisans de l'opposition dans le centre de Nairobi et de Kisumu dans l'ouest du pays. Ils manifestaient contre la commission électorale (IEBC), en prélude à l'élection présidentielle prévue le 26 octobre prochain. A Kisumu, un bastion de l'opposition et troisième ville du pays, située sur les rives du lac Victoria, quelque 500 manifestants ont érigé des barricades et brulé des pneus. Les forces de l'ordre sont intervenues à l'aide de gaz lacrymogènes, des tirs de sommation et de violents coups de bâton. "Nous ne cesserons de manifester que lorsque Chiloba sera évincé", a lancé Hillary Ojwang, un des manifestants. Il fait référence au directeur exécutif de la commission électorale, Ezra Chiloba, dont...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Entre janvier et août, la production kényane de thé s’est cumulée à 265 000 tonnes, soit un recul d’environ 14% par rapport à l’année dernière (285 000 tonnes), rapporte Businessdailyafrica. Ce résultat négatif imputable à la sévère sécheresse enregistrée durant le premier trimestre, s’est notamment traduit par une baisse de 19% du volume des exportations et un renchérissement du prix de la feuille. Le kilogramme de thé s’est ainsi échangé à 314 shillings contre 300 shillings un an plus tôt aux enchères de Mombassa. Globalement, selon les autorités, les mauvaises conditions météorologiques conduiront à une contreperformance de l’appareil de production cette année. Le pays qui en 2016, a récolté 473 000 tonnes de la feuille devrait produire 420 000 tonnes...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Maisha Microfinance, un établissement financier basé au Kenya, a indiqué que la phase test de son service d'octroi de crédit via le mobile, avait été un succès. Ses dirigeants font savoir qu'ils ont reçu l'équivalent de 2000 demande de prêts chaque jour, soit 90 000 au total sur les 45 jours durant lesquels s'est déroulée cette phase d'essai. Les dirigeants de l'établissement financier ont salué cette réussite, mettant en avant les effets positifs du partenariat avec la filiale locale de l'opérateur de téléphonie mobile Airtel. Malgré cette ruée des consommateurs de crédits, le taux des réponses positives a toutefois été assez faible, avec seulement 20 000 prêts accordés au cours de la période, sur près de 90 000 demandes, soit...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Pour la quatrième année consécutive, l'Institut Choiseul, think tank français, a établi un classement des futurs grands décideurs économiques africains. Jeune Afrique vous livre en exclusivité le palmarès 2017, à retrouver intégralement dans notre édition datée du 1er octobre. Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 41 ans. Jeune Afrique s’est associé au think tank français et livre en exclusivité le palmarès à ses lecteurs. Déjà présent dans cette sélection en 2015 et 2016, Basil El-Baz occupe la tête du classement. Après des études à Harvard, ce fils de la bourgeoisie égyptienne a conçu la première usine d’ammoniac de son pays au milieu des années 2000. Aujourd’hui, il travaille au financement...
(AFP 29/09/17)
L'ancien détenteur du record du monde du marathon Paul Tergat a pris la tête vendredi du Comité olympique kényan (NOCK) et avec elle la lourde tâche de débarrasser le sport kényan du dopage, de la corruption et des luttes intestines. Son seul adversaire ayant été déclaré inéligible, Paul Tergat "est le nouveau président du Comité olympique national kényan", a déclaré Omweri Angima, président de l'organe désigné par le Comité international olympique (CIO) pour superviser l'élection. M. Tergat, 48 ans, succède à Kipchoge Keino, qui n'a pas brigué de nouveau mandat après près...
(Agence Ecofin 29/09/17)
(Agence Ecofin) - SBM Holdings, la deuxième plus grande banque de Maurice veut se renforcer au Kenya. L’institution qui y a obtenu en mai 2017 une licence via l’acquisition de Fidelity Commercial Bank, prévoit de mettre rapidement en place, une entité en charge de courtage, une microfinance et une unité de gestion d’actifs. Le groupe avait été signalé il y a quelques peu par les médias kényans, comme étant une des deux banques présélectionnées pour le rachat de la Chase Bank of Kenya, avec notamment le groupe français Société Générale. SBM semble de moins en moins pressée de boucler ce dossier, maintenant qu’elle a déjà sa licence d’exploitation kényane. Cette initiative d’expansion de SBM Holdings, devrait soutenir sa stratégie, visant...
(AFP 28/09/17)
L'opposition au Kenya a dénoncé jeudi la volonté du parti au pouvoir d'adopter en urgence des amendements à la loi électorale qui entreraient en vigueur dès l'élection présidentielle du 26 octobre organisée après l'annulation par la justice du précédent scrutin. La Cour suprême a invalidé le 1er septembre la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta face à l'opposant Raila Odinga, citant de nombreuses irrégularités dans la transmission des résultats et estimant que l'élection n'était "ni transparente, ni vérifiable". Le parti au pouvoir Jubilee a déposé des amendements à la loi électorale qui...
(Financial Afrik 28/09/17)
Les progrès enregistrés dans la lutte contre le commerce illicite au Kenya sont encore insuffisants, rapportent les médias locaux. Lilian Awinja, directrice générale de l’East African Business Council (EABC), estime que cette pratique ferait perdre à l’heure actuelle jusqu’à 350 millions de dollars de revenus fiscaux à l’Etat kenyan. Et c’est sans compter les impacts sociaux, sécuritaires et sanitaires de ce fléau ravageur pour l’économie du pays, la 8e du Continent en 2017 selon le classement établi par la Banque mondiale. D’autant plus que la faiblesse de la législation sur le commerce...
(Agence Ecofin 28/09/17)
Dans un communiqué, l’Autorité des Communications du Kenya (CAK) a demandé à Raila Odinga, le candidat malheureux de l’alliance de l’opposition, la National Super Alliance (NASA), à l’élection présidentielle du 8 août dernier finalement annulée pour irrégularités, d’arrêter ses attaques publiques contre l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom. Au cours de sa rencontre avec la presse le 26 septembre 2017, l’homme politique kényan a accusé le leader du marché télécoms national d’avoir participé au vol de la victoire qui lui était destinée. Raila Odinga a déclaré hier que Safaricom était sous contrat avec la Commission indépendante des élections et des frontières (IEBC) pour lui transmettre les résultats des élections collectés dans les bureaux de vote grâce aux kits intégrés de gestion...
(AFP 26/09/17)
La police kényane a dispersé mardi à l'aide de gaz lacrymogènes une manifestation de l'opposition contre la Commission électorale à Nairobi, marquant, selon l'opposant Raila Odinga, le début d'une "campagne pacifique" contre l'institution qui a organisé la présidentielle du 8 août, invalidée en justice. L'opposition réclame une réforme en profondeur de la Commission électorale (IEBC), pointée du doigt dans le jugement de la Cour suprême invalidant le 1er septembre la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta...
(RFI 26/09/17)
Au Kenya, le parquet a ordonné à la police et à l'agence anti-corruption d'enquêter sur la Commission électorale.Le directeur des poursuites publiques, Keriako Tobiko, a ordonné une enquête « approfondie et complète » sur les irrégularités pointées par la Cour Suprême lors du scrutin présidentiel annulé. Le parquet a ordonné une enquête sur la Commission électorale afin de déterminer si des « irrégularités » ou des actes « illégaux » ont été commis pendant la dernière campagne présidentielle, en août. Le scrutin...
(BBC 26/09/17)
La coalition de l'opposition conduite par Raila Odinga a appelé à une nouvelle journée de mobilisation. Elle demande à ses militants de se rassembler devant le siège de la Commission électorale indépendante (l'IEBC) ce mardi à Nairobi, la capitale. Par ces manifestations, la coalition de l'opposition réclame la démission de plusieurs responsables de l'IEBC qui avaient supervisé l'organisation de la présidentielle du 8 août dernier. Scrutin annulé par la Cour Suprême cause d'irrégularités. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41395475
(Jeune Afrique 25/09/17)
Alors qu'un nouveau scrutin doit avoir lieu le 26 octobre pour la présidentielle kényane, l'opposition descendra dans la rue à partir du 26 septembre pour demander la démission de la commission électorale, jugée responsable de l'imbroglio politique. Au Kenya, l’opposition ne décolère pas, près d’un mois après la décision de la Cour suprême d’invalider la réélection d’Uhuru Kenyatta à la présidentielle le 1er septembre dernier. La Nasa, la super-alliance qui coalise les opposants au président...
(AFP 24/09/17)
Le parquet kényan a ordonné à la police et à l'agence anti-corruption d'enquêter sur la commission électorale pour "irrégularités" et actes "illégaux" présumés commis dans le déroulement de la présidentielle d'août qui a été invalidée. Le directeur des poursuites publiques Keriako Tobiko a précisé qu'une enquête complète sur la Commission électorale indépendante (IEBC) devait être bouclée dans un délai de 21 jours. Saisie par l'opposition, la Cour suprême a invalidé le 1er septembre la réélection de M. Uhuru Kenyatta avec 54,27% des voix, contre 44,74% à l'opposant Raila Odinga. Initialement prévue le 17 octobre, la nouvelle élection a été reportée au 26 octobre, de nombreux doutes demeurant toutefois sur la capacité de l'IEBC à organiser le scrutin dans les temps...
(AFP 24/09/17)
Le Kenyan Eliud Kipchoge a remporté dimanche le marathon de Berlin en 2h03:32, devant l'inattendu Ethiophien Guye Adola, un spécialiste du semi-marathon qui s'alignait pour la première fois sur 42,195 km. Chez les dames, la compatriote de Kipchoge, Gladys Cherono, s'est imposée en 2h20:23. Les deux autres grands favoris Kenenisa Bekele et Wilson Kipsang ont abandonné avant le 30e km, privant l'épreuve berlinoise du match au sommet que les organisateurs avaient espéré. Le record du monde, que les spécialistes avaient anticipé, devra également attendre. "Les conditions n'étaient pas faciles, à cause de la pluie. Heureusement, il n'y avait pas trop de vent. Je suis content d'avoir battu Adola. Je ne m'attendais pas à avoir à me battre contre quelqu'un d'autre...
(AFP 22/09/17)
Le président kényan Uhuru Kenyatta peut rester à son poste jusqu'à la prestation de serment d'un chef de l'Etat issu des urnes, a affirmé vendredi le procureur général du Kenya, tentant d'apaiser la crainte d'une crise constitutionnelle si l'élection présidentielle devait à nouveau être reportée. Après l'invalidation en justice de la réélection de M. Kenyatta lors du scrutin du 8 août, la question de la légitimité du président et de son gouvernement a été soulevée, notamment par l'opposition. Le procureur général Githu Muigai a dès lors pris l'initiative d'une conférence de presse vendredi pour "clarifier" certains points de la Constitution en amont du nouveau scrutin. "Entre le jour de l'élection et la prestation de serment d'un nouveau président ou d'un...
(RFI 22/09/17)
Au Kenya la nouvelle élection présidentielle fixée au 17 octobre a été repoussée au 26. C’est ce qu’a annoncé de la commission électorale, l'IEBC, ce jeudi 21 septembre, au lendemain de la publication par la Cour suprême de son jugement détaillé sur l'annulation du scrutin du 8 août. Jugement qui accable particulièrement l'IEBC, coupable d’avoir proclamé les résultats sur la foi de procès-verbaux à l’authenticité parfois « douteuse » et de ne pas avoir permis l’accès à ses serveurs informatique...

Pages