Samedi 16 Décembre 2017
(RFI 29/11/17)
Uhuru Kenyatta est, depuis, ce 28 novembre à midi, officiellement président du Kenya pour un second mandat. Il a prêté serment ce matin en compagnie de son vice-président William Ruto devant une foule en délire, dans le stade Moi, dans le quartier de Kasarani à Nairobi. Son investiture met fin à une longue période d'incertitude électorale dont le pays sort profondément divisé. Uhuru Kenyatta a prêté serment en présence d'une dizaine de chefs d'Etat, dont le Rwandais Paul Kagame et l'Ougandais Yoweri Museveni et sous les ovations de dizaines de milliers de partisans vêtus de rouge et d'or, la couleur de son parti. John Mutama est arrivé dès l'aube pour avoir une place : « Je suis venu car c'est...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Agence Ecofin 29/11/17)
Selon le rapport sur le commerce et l'investissement de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) paru au cours de ce mois, les échanges commerciaux entre les pays membres et le reste du monde ont chuté de 19,5 % pour la deuxième année consécutive, en 2016. L’année dernière, le commerce global de la région la plus dynamique d’Afrique est tombé à 44,6 milliards $, loin des 55,4 milliards $ totalisés en 2015. Ce ralentissement continu observé depuis 2015, est essentiellement dû à la chute des prix des produits d’exportation et du trend de la demande mondiale. En effet, la morosité de l’environnement économique mondial a été défavorable à l’Afrique de l’Est. Une situation qui a fortement contribué à la baisse des...
(AFP 28/11/17)
Le chef de file de l'opposition kényane, Raila Odinga, a assuré mardi qu'il prêtera serment le 12 décembre comme président du pays, quelques heures après l'investiture du chef de l'Etat Uhuru Kenyatta pour un second mandat à la tête du Kenya. "Je prêterai serment parce que je suis le président légitime", a déclaré Raila Odinga, à quelques centaines de partisans rassemblés dans une rue du sud-est de Nairobi, comparant cette future cérémonie à la récente investiture du nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa après le départ forcé de Robert Mugabe.
(AFP 28/11/17)
Le président kényan Uhuru Kenyatta a été investi mardi pour un second et dernier mandat à la tête de son pays divisé, comme en témoigne la dispersion au même moment par la police d'opposants qui voulaient organiser leur propre rassemblement. Réélu à la présidentielle d'octobre, boycottée par l'opposition, M. Kenyatta a prêté serment sous les vivats des 60.000 personnes rassemblées dans un stade du nord-est de la capitale Nairobi, promettant notamment son "allégeance à la République du Kenya". Mais la fanfare militaire et la présence de 13 chefs d'Etat - principalement africains - dans ce stade bondé, où le président a scellé son maintien à la tête du pays pour cinq années supplémentaires, sont l'arbre qui cache la forêt. Cette...
(AFP 28/11/17)
Le président kényan Uhuru Kenyatta, l'héritier du père fondateur de la nation investi mardi pour un second mandat, devra faire oublier les circonstances controversées de sa réélection et réconcilier un pays fracturé de toutes parts. Son score fleuve de 98,26% des voix, obtenu en raison du boycott de l'opposition, est en trompe l'oeil: seulement 7,5 millions d'électeurs sur 19,6 millions d'inscrits, ont porté leur voix sur M. Kenyatta, 56 ans, bien loin du triomphe dont il avait rêvé. Il avait obtenu 8,2 millions lors d'un premier scrutin le 8 août, annulé par la Cour suprême pour "irrégularités", et son camp a répété à l'envi qu'il visait les 10 millions cette fois-ci. Sa légitimité pourrait se ressentir de ces chiffres décevants...
(AFP 28/11/17)
Des échauffourées ont éclaté mardi à Nairobi entre la police et des militants d'opposition, mais aussi du pouvoir, avant la cérémonie d'investiture du président kényan Uhuru Kenyatta, qui doit prêter serment pour un second et dernier mandat après sa victoire à l'élection d'octobre. Car la fanfare militaire et la présence de 13 chefs d'Etat - principalement africains - dans un stade bondé de 60.000 personnes du nord-est de la capitale Nairobi, où le président doit sceller dans la matinée son maintien à la tête du pays pour cinq années supplémentaires, sont l'arbre qui cache la forêt. Cette prestation de serment signale certes la fin d'une saga électorale marquée notamment par l'invalidation en justice du scrutin du 8 août, mais le...
(Le Monde 28/11/17)
La violence qui s’est exprimée à l’occasion du processus électoral présidentiel à rebondissements a mis en péril les fragiles équilibres du pays. Depuis mardi 28 novembre, le Kenya a un « nouveau » président. Dans un stade de la banlieue de Nairobi, face à une fanfare militaire, des dizaines de milliers de supporters chauffés à blanc et une quinzaine de chefs de l’Etat, Uhuru Kenyatta a prêté serment pour son second mandat à la tête du pays. Du bruit, du beau monde, un peu de soleil : tout pour tenter de faire oublier la crise politique de ces derniers mois. Tout pour dissimuler, le temps d’une fête, les maux qui rongent le Kenya. Le pays a donc un président. Mais...
(Xinhua 28/11/17)
Les forces de sécurité kenyanes ont détruit lundi six camps d'entraînement d'Al-Shebab, dans le cadre d'une opération continue pour éradiquer ce mouvement combattant de la vaste forêt de Boni et de la ville côtière de Lamu. Le directeur de l'Opération Linda Boni, Joseph Kanyiri, a rapporté que des armes, comprenant des fusils AK-47, du matériel de fabrication d'explosifs, de la nourriture et des médicaments avaient été récupérés lors de cette opération dans la forêt située le long de la frontière avec la Somalie. "Nous avons détruit six camps d'Al-Shebab dans la forêt de Boni. Ces camps temporaires servaient de cachettes pour les terroristes pour mener des attaques dans différentes régions de Lamu", a déclaré M. Kanyiri. Il a ajouté que...
(Xinhua 28/11/17)
Lundi, le gouvernement kenyan a lancé un programme financé par la Chine pour renforcer la formation et le mentorat des jeunes dans l'industrie florissante de la construction dans le pays. Des officiels ont participé au lancement de la saison quatre de l'African Technology Challenge (ATC) financée par la compagnie chinoise AVIC International. L'objectif de ce programme est de parfaire l'expertise technique des jeunes et de renforcer leur capacité d'insertion professionnelle dans les secteurs de la construction. "Nous sommes fiers de participer cette année à l'African Technology Challenge qui porte sur les disciplines de l'ingénierie civile comme la maçonnerie, la menuiserie et la métallurgie. Le challenge donnera aux jeunes de différents milieux plus d'autonomie", a expliqué Dinah Mwinzi, secrétaire du département...
(Agence Ecofin 28/11/17)
Une quarantaine de cabinets d'avocats opérant au Kenya exige de la Chase Bank of Kenya, la restitution immédiate d'un montant de 800 millions de shillings (7,7 millions $). L’information rapportée par les médias kényans est contenue dans un recours déposé par ces cabinets contre les dirigeants de la banque. Les trois firmes les plus exposées dans cette affaire, sont Walker Kontos basé à Nairobi avec près de 223 millions de shillings. Vient ensuite Sheikh et Company Advocates qui réclame quant-à-lui près de 130,4 millions de shillings et E.E Jamal qui revendique 59,2 millions de shillings. Les 800 millions de shillings réclamés à Chase Bank sont des sommes qui ont été confiées à ces cabinets d’avocats par leurs clients, et ne...
(Xinhua 27/11/17)
Wang Jiarui, envoyé spécial du président chinois Xi Jinping, assistera à la cérémonie d'investiture du président kenyan Uhuru Kenyatta à Nairobi le 28 novembre, a annoncé lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang. M. Wang est vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC).
(AFP 27/11/17)
Le président kényan Uhuru Kenyatta doit prêter serment mardi pour un second et dernier mandat, au cours d'une cérémonie marquant l'épilogue d'une saga électorale qui a rappelé au pays ses profondes fractures ethniques, géographiques et sociales. Cette crise politique, qui affecte durement l'économie kényane, avait paradoxalement débuté par une décision historique de la Cour suprême, le 1er septembre: saisie par l'opposition, elle évoque alors des irrégularités dans la transmission des résultats et invalide, contre toute attente, la présidentielle du 8 août. Une première en Afrique. Le jugement est salué comme une opportunité pour les hommes politiques kényans...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Les dépenses d’approvisionnement en équipements sur le marché local de la compagnie d’électricité kényane, Kenya Power, se sont élevées à 15,6 milliards de shillings (155 millions $), au cours de l’exercice fiscal qui a pris fin, le 30 juin 2017. Ce montant représente actuellement 70% des achats globaux de la compagnie. L’achat de matériels fabriqués au Kenya fait partie de la stratégie des services publics visant à soutenir le secteur manufacturier local, en portant l’approvisionnement sur le marché domestique à 80%. Selon le directeur chargé du service à la clientèle, Peter Mwichigi « Il y a beaucoup d’opportunités pour Kenya Power de travailler avec des fabricants locaux, car la société continue de se concentrer sur la stratégie de développement de...
(La Tribune 24/11/17)
Après avoir souffert du blocage politique marqué par l'invalidation des résultats du scrutin présidentiel du 8 août et l’organisation d’une nouvelle élection, l’économie kényane affiche des signes de résiliences, avec une croissance de 5,1% en 2017. Détails. L'annulation des résultats du scrutin du 8 août dernier avait lourdement pesé sur la croissance économique du pays de la corne de l'Afrique et altéré la confiance des investisseurs. Mais aujourd'hui l'optimise semble revenu au Kenya après quelques mois d'incertitudes. L'économie kényane devrait finir l'année 2017 sur une croissance de 5,1% contre 4,7 % au premier trimestre de l'année en cours, a annoncé jeudi la Banque centrale du Kenya (CBK). Grâce à un environnement macroéconomique stable Et si aujourd'hui l'économie du pays de...
(APA 24/11/17)
APA-Nairobi (Kenya) - L’inflation globale en glissement mensuel du Kenya a chuté à 5,7% en octobre 2017 contre 7,1% en septembre 2017, indique la Banque centrale du Kenya (CBK). Cette baisse est attribuée à la baisse des prix des aliments, notamment les choux et les pommes de terre irlandaises. « La baisse des prix des aliments a compensé les hausses des prix du carburant et de l’électricité en octobre. L’inflation des produits non-alimentaires et non combustibles (NFNF) est restée inférieure à 5%, ce qui démontre que les pressions de la demande sont modérées », a déclaré la CBK dans un communiqué publié ce vendredi. Selon la CBK, malgré une hausse des prix internationaux du pétrole qui a exercé une pression...
(APA 23/11/17)
APA-Nairobi (Kenya) - Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, devrait exposer le plan économique de son gouvernement pour maintenir ce pays d’Afrique de l’est sur sa trajectoire de croissance, après une longue période électorale qui a coûté des milliards à l’économie. Kenyatta devrait présenter son plan de transformation économique lors de son message à la nation prévu mardi prochain. Il a tenu une réunion avec son équipe économique mercredi à Nairobi, dans le cadre des consultations en cours pour mettre l’économie sur le droit chemin. La réunion de mercredi était la troisième du genre que le président tenait avec son équipe économique...
(Xinhua 23/11/17)
Le Kenya mise sur une série de politiques et de réformes réglementaires pour améliorer le climat d'investissement dans ce pays, après le ralentissement provoquée par la période électorale prolongée, a déclaré un haut responsable mercredi à Nairobi. Le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Coopératives, Adan Mohamed, a rapporté que le Kenya avait apporté des améliorations importantes à la simplicité des affaires grâce à des réformes institutionnelles qui ont éliminé des charges bureaucratiques et des pratiques contraires à l'éthique. "Le Kenya représente un phare pour l'Afrique sub-saharienne en tant que pôle d'investissement pour les investisseurs nationaux et étrangers.
(Le Point 22/11/17)
La réélection du président Urhuru Kenyatta confirmée par la Cour suprême du Kenya a mis le feu aux poudres ce lundi, plusieurs manifestants ont perdu la vie. La décision de la Cour suprême confirmant la réélection du président Kenyatta lors du vote du 26 octobre dernier a déclenché des manifestations violentes dans certains bastions de l'opposition. Les partisans de la Super Alliance nationale (Nasa) et de son leader Raila Odinga sont descendus dans la rue lundi pour exprimer leur déception face au jugement. À Kibera, bidonville de Nairobi, un jeune homme a été tué par balle lors de heurts entre jeunes manifestants lançant des pierres contre les forces de sécurité qui répliquaient par des tirs de gaz lacrymogènes et d'arme...

Pages