Vendredi 20 Avril 2018
(Le Monde 28/09/13)
Ils ne sont pas venus pour s'exprimer, revendiquer, ni même négocier la libération d'éventuels otages. Ils sont entrés dans Westgate pour tuer, puis être tués à leur tour, de la manière la plus spectaculaire possible. Le commando qui a attaqué le centre commercial de Nairobi, de ce point de vue, a donc parfaitement réussi. Le mall le plus récent, le plus luxueux du Kenya, avec son gigantesque hypermarché Nakumatt, n'est plus qu'un sarcophage inutilisable, où ont été enfouis les derniers membres en vie du commando d'assaillants, mardi 24 septembre, lorsque trois étages se sont effondrés, au quatrième et dernier jour de l'attaque. Quelques coups de feu ont encore résonné avant que dans la soirée, le président kenyan, Uhuru Kenyatta, annonce...
(Le Monde 28/09/13)
Recouvert de pétales de roses, le corps de Mitul Shah ne laisse apparaître qu'un visage au teint cireux. Pendant trois heures, ce jeudi 26 septembre, près de 3 000 personnes lui ont rendu un dernier hommage au centre communautaire d'Oshwal de Nairobi. Mitul Shah était bien connu au sein de la communauté indienne installée dans la capitale kényane. Directeur des ventes de la compagnie Bidco, il était aussi le patron du club de football local. "Aujourd'hui, nous sommes emplis de colère, d'amertume, confie un proche au micro, mais nous avons besoin d'être forts car si les terroristes voient de la peur dans nos yeux, alors ils auront gagné." Mitul Shah n'avait que 38 ans lorsqu'il a été tué de plusieurs...
(AFP 28/09/13)
NAIROBI, 28 septembre 2013 (AFP) - Le gouvernement kényan a été averti, notamment par Israël, d'un risque élevé d'attentat peu avant l'attaque le 21 septembre contre le centre commercial Westgate de Nairobi qui a fait au moins 67 morts, affirment samedi les principaux journaux kényans. Des ministres kényans et le chef de l'armée avaient reçu des informations prévenant d'un projet d'attaque de grande ampleur, écrivent samedi le quotidiens nationaux Daily Nation, Star et Standard, citant tous un rapport des services de renseignements kényans. Selon le Nation, les ministères des Finances, de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que le chef de l'armée, avaient été avertis de ces menaces. "Ils ont été informés d'un risque élevé de terrorisme...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(Fasozine 27/09/13)
Madame Fatou Bensouda, procureur de la Cour pénale internationale (CPI), a demandé l’appui du Président Blaise Compaoré, pour trouver une solution à la situation au Kenya, à l’issue d’une audience avec le numéro un burkinabè, à New York, le 26 septembre 2013.Selon Madame Bensouda, le Chef de l’Etat Burkinabè est «un acteur important dans la paix, la justice et le règlement des conflits. Il a récemment été en première ligne dans le retour à la paix au Mali». En tant que «voix incontournable en Afrique», il a aidé la CPI à déployer ses enquêteurs au Mali, et son expérience peut être d’une grande utilité pour le Kenya, a précisé le procureur de la CPI.Elle a par ailleurs souligné que le...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - Le Kenya a pris des mesures pour protéger les biens de valeur se trouvant encore dans le centre commercial Westgate de Nairobi, dévasté par un commando islamiste et encore bouclé pour les besoins de l'enquête, selon le ministre kényan de l'Intérieur. La déclaration vendredi du ministre, Joseph Ole Lenku, fait suite à des informations de presse non confirmées selon lesquelles un magasin de bijoux aurait été dévalisé, et des bijoux volés pour un montant d'un million de dollars. "Nos forces de sécurité sont des gens responsables et nous avons mis en place tous les mécanismes nécessaires pour assurer que de telles activités criminelles ne se produisent pas", a-t-il dit devant les journalistes, sans évoquer...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - L'armée kényane continuera de combattre en Somalie les insurgés islamistes shebab, a assuré vendredi le gouvernement, malgré leurs menaces réitérées d'attaques comme celle contre le centre commercial Westgate de Nairobi. "Nous sommes allés en Somalie parce que les shebab étaient une menace pour notre sécurité nationale (...) Nous continuerons de prendre des mesures sur ce front jusqu'à ce que notre sécurité et nos intérêts soient protégés", a déclaré le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, en réponse aux nouvelles menaces des islamistes. En revendiquant l'attaque contre le Westgate, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, les shebab avaient dit agir en représailles de l'intervention militaire kényane, lancée contre eux en...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - Les derniers assaillants du centre commercial Westgate à Nairobi, retranchés dans une chambre forte, ont été éliminés lundi par une arme anti-char qui a déclenché un incendie, ont raconté à l'AFP des soldats ayant participé aux combats. Selon deux témoignages directs et concordants recueillis par l'AFP, deux tirs de bazooka de 84 mm ont détruit lundi à la mi-journée une chambre forte d'où les derniers islamistes ayant pris d'assaut le Westgate samedi menaient la vie dure aux commandos kényans. "Nous avons dû utiliser la manière forte et en finir avec ces gars", a raconté un membre des unités commando kényanes qui a participé aux combats, au cours desquels il dit avoir à peine entre-aperçu...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - Le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, a affirmé vendredi que l'armée kényane resterait en Somalie, malgré les menaces des insurgés islamistes somaliens shebab qui promettent d'autres attaques après celle du centre commercial Westgate si Nairobi ne rappelle pas ses troupes. "Nous sommes allés en Somalie parce que les shebab étaient une menace pour notre sécurité nationale (...) Nous continuerons de prendre des mesures sur ce front jusqu'à ce que notre sécurité et nos intérêts soient protégés", a-t-il déclaré. En revendiquant l'attaque contre le Westgate, qui a fait au moins 67 morts, les shebab avaient dit agir en représailles de l'intervention militaire kényane, lancée en Somalie fin 2011. "Retirez vos troupes (...) ou...
(AFP 27/09/13)
LA HAYE, 27 septembre 2013 (AFP) - La Cour pénale internationale a prolongé vendredi de quelques jours l'ajournement du procès du vice-président kényan William Ruto pour lui permettre d'assister à une veillée de prières pour les victimes de l'attaque dans un centre commercial de Nairobi. "La Cour recommencera à siéger le mercredi 2 octobre", a déclaré le juge Chile Eboe-Osuji lors d'une audience publique à La Haye, où siège la CPI. Lundi, les juges de M. Ruto avaient autorisé ce dernier à rentrer au Kenya pour gérer la crise provoquée par l'attaque du centre commercial Westgate samedi à Nairobi par un commando armé, et avaient ajourné pour une semaine son procès pour crimes contre l'humanité. Les insurgés islamistes somaliens shebab...
(Euronews 27/09/13)
Au Kenya, les enquêteurs et les secouristes continuent de fouiller le Westgate Mall dévasté par quatre jours de siège. Des démineurs sont à l’oeuvre, au cas où le commando islamiste aurait laissé des explosifs dans le centre commercial. Même si la Croix Rouge a compté 61 disparus selon un nouveau bilan, les autorités affirment qu’il ne reste que peu de corps dans les ruines. Interpol a par ailleurs émis un mandat d’arrêt international contre la Britannique Samantha Lewthwaite à la demande du Kenya, mais sans lien avec les évènements récents. La police serait à la recherche de quatre suspects dans la région de Mombasa. L’attaque du Westgate Mall a été revendiquée par les islamistes shebab, liés à al-Qaïda, en représailles...
(AgoraVox 27/09/13)
A suivre les événements alors que je rédigeais d'autres articles, l'évidence est apparue de jour en jour. L'attaque terrible dans le supermarché Kenyan est bien une redite de celle de Mumbaï, aussi faudra-t-il prendre soin dans les jours à venir à en déceler les similitudes, au fur et à mesure que les informations apparaîtront. Sur Mumbaï, on a fini par découvrir que le responsable était un américain, David Headley, qui avait l'année qui précédait effectué des repérages, dont un en compagnie d'une marocaine dont on n'a jamais retrouvé la trace. L'homme a été condamné depuis aux Etats-Unis dans un procès expéditif, et passerait ses jours en prison, dans un lieu indéterminé, comme d'autres avant lui tel Ali Mohamed , qui...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - Elle devait animer un concours de cuisine pour enfants et venait de sentir les coups de pied de son bébé à naître quand Ruhila Adatia-Sood, une présentatrice radio vedette, a été abattue samedi par un commando islamiste dans le Westgate de Nairobi. Le concours était organisé sur le parking aérien du luxueux centre commercial, dévasté par plusieurs jours de siège. Le bâtiment était, comme pour beaucoup d'autres kényans, un traditionnel lieu de rencontre de la communauté ismaélienne à laquelle appartenait la jeune femme. Selon un bilan officiel provisoire, 61 civils ont perdu la vie au Westgate, ainsi que six membres des forces kényanes et cinq assaillants dans une attaque révendiquée par les insurgés islamistes...
(AFP 27/09/13)
NAIROBI, 27 septembre 2013 (AFP) - L'attaque meurtrière contre le centre commercial Westgate à Nairobi par un commando islamiste n'aura pas "d'impact majeur" sur la "performance économique" kényane, a estimé vendredi le ministre kényan des Finances, Henry Rotich. "Nous (...) reconnaissons que (l'attaque) a des coûts directs et indirects", comme des destructions de biens et des licenciements, mais "la contribution générale des activités économiques du centre commercial représentent une part marginale du commerce de gros et de détail, des activités de l'hôtellerie et la restauration et du secteur des intermédiaires financiers de notre économie", a expliqué le ministre dans un communiqué. "Par conséquent, nous n'anticipons aucun effet majeur sur la performance économique générale", a-t-il poursuivi, rappelant l'objectif de croissance économique...
(Xinhua 27/09/13)
Jeudi, l'Union européenne s' est engagée à améliorer la sécurité dans la région est- africaine suite à l'attentat terroriste dans un centre commercial à Nairobi samedi dernier. Le directeur de l'UE en charge des relations africaines, Nick Westcott, a également appelé la communauté internationale à accroître sa collaboration pour combattre le terrorisme mondial qui nécessite une réponse. « Nous nous engageons à améliorer la sécurité en Afrique de l' Est. Le terrorisme international nécessite une réponse mondiale et une coopération mondiale », a déclaré l'émissaire de l'UE lors d' une visite à Westgate, centre commercial cible des terroristes islamistes shebab. M. Westcott a exprimé la solidarité de l'UE vis-à-vis du Kenya, soulignant que le bloc économique et politique s'engageait à...
(RFI 27/09/13)
Le Kenya est toujours en deuil après l'assaut du centre commercial Wesgate à Nairobi. L'enquête se poursuit, et Interpol recherche une Britannique, Samantha Lewthwaite, dite la « veuve blanche ». A la demande du Kenya, l'organisation de coopération policière internationale a émis le 26 septembre une « notice rouge », c'est-à-dire une demande d'arrestation en vue d'une extradition pour une autre affaire. Samantha Lewthwaite, 29 ans, également connue sous le nom de Natalie Webb, est recherchée par le Kenya pour détention d'explosifs et complot en vue de commettre un crime. Une affaire qui remonte à décembre 2011. Ce n'est pas la première fois que le nom de Samantha Lewthwaite circule dans une affaire de terrorisme au Kenya. La police de...
(Xinhua 27/09/13)
L'organisation policière internationale Interpol a délivré jeudi, à la demande du Kenya, une "notice rouge", soit un mandat d'arrêt international, à l'encontre de la Britannique Samantha Lewthwaite, dite la "Veuve Blanche", qui est soupçonnée d'avoir participé à l'attaque terroriste de Nairobi, selon un communiqué publié sur le site internet d'Interpol. Les autorités kenyanes ont indiqué à l'organisation policière basée à Lyon rechercher cette ressortissante britannique pour des charges de détention d'explosifs et de complot en vue de commettre un crime, datant de 2011. Samantha Lewthwaite est, en outre, possiblement impliquée dans l'attaque sanglante menée il y a quelques jours par un commando de shebabs somaliens dans un centre commercial de la capitale kenyane. Diffusé à tous les 190 pays membres...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(AFP 26/09/13)
JOHANNESBURG, 26 septembre 2013 (AFP) - Les shebab somaliens, responsables de l'attaque du centre commercial de Nairobi, se financent en partie grâce au trafic d'ivoire généré par le braconnage des éléphants en Afrique de l'Est, affirme l'ONG Elephant Action League (EAL). Andrea Crosta, directeur d'EAL contacté jeudi par l'AFP, assure avoir mené, avec un autre membre de son ONG, une enquête de plusieurs années sur le trafic d'ivoire, pour découvrir l'implication des shebab. Il affirme, dans un article publié par EAL en 2012, que "le trafic (de l'ivoire) pourrait représenter jusqu'à 40% des fonds" des shebab. "Contrairement à d'autres milices, les shebab ne tuent pas d'éléphants", a-t-il indiqué jeudi, contacté aux Pays-Bas où il réside: "Ils font juste le commerce...
(AFP 26/09/13)
NAIROBI, 26 septembre 2013 (AFP) - Le Kenya enterrait jeudi les victimes du carnage du centre commercial Westgate à Nairobi, alors qu'émergent de terrifiants et nouveaux témoignages sur l'attaque du commando islamiste. Les drapeaux étaient en berne dans tout le pays, au deuxième jour de deuil national décrété par le président Uhuru Kenyatta, en hommage aux 67 morts dont les corps ont été jusqu'à présent récupérés du Westgate ravagé par les combats et les flammes. L'attaque du centre commercial à l'arme automatique et à la grenade par un commando de dix à quinze hommes avait été revendiqué par les shebab somaliens, liés à al-Qaïda, en représailles à l'intervention de troupes kényanes dans le sud de la Somalie. Le drame vécu...

Pages