Samedi 16 Décembre 2017
(LibreAfrique 18/01/14)
La mondialisation n’a pas bonne presse en Afrique. Elle est présentée souvent comme étant responsable de l’exploitation des richesses naturelles et humaines du continent noir et de sa paupérisation. Qu’en est-il réellement ? Il est souvent dit que les multinationales pillent les ressources de l’Afrique, sous-paient ses travailleurs et accaparent ses terres. Or, si ce pillage existe, il faudrait peut-être se poser la question de savoir s’il n’est pas organisé avec la bénédiction des dirigeants africains corrompus, qui empochent au passage des pots-de-vin et s’adjugent des soutiens pour s’accrocher au pouvoir. Par ailleurs, les multinationales, selon l’économiste indien Jagadish Bhagwati, payent un salaire moyen qui excède le salaire courant, en général de plus de 10% et parfois davantage. L’argument de...
(Agence Ecofin 18/01/14)
(Agence Ecofin) - La firme d’investissement Enko Education Investments (EEI) a annoncé, le 16 janvier, avoir investi dans l’établissement d’enseignement privé sud-africain, Amazing Grace Private School. Il s’agit du premier investissement réalisé en Afrique du Sud par le groupe créé par le financier camerounais Cyrille Nkontchou. «Entre 2008 et 2011, le nombre des élèves inscrits dans les établissements privés sud-africains est passé de 367 000 à 480 000. Sur la même période, les inscriptions dans les écoles publiques ont baissé de 1%», précise Cyrille Nkontchou, fondateur et président de EEI. Et d’ajouter : «L'enseignement privé est en plein essor en Afrique du Sud, en particulier dans les zones urbaines. Les opportunités dans l'enseignement privé sont énormes puisque 4% seulement des...
(Agence Ecofin 17/01/14)
En début de semaine, l’opérateur des télécommunications Safaricom a envoyé un SMS à tous ses abonnés. Le message s’adressait à toute personne qui a eu un compte bancaire chez l’une des trois défuntes banques que sont Trust Bank, Daima Bank ou Fortune Finance. Le SMS les informait qu’ils étaient autorisés à entrer en possession de leur argent au niveau du Fonds du comité de protection des dépôts (DPFB), une institution sous le contrôle de la Central Bank of Kenya. Immédiatement, ce message de Safaricom a suscité chez les abonnés une vague de panique. Ils ont cru que c’est une fuite de données qui a permis à l’opérateur d’accéder à leurs informations bancaires, pourtant privées et que ces informations pouvaient, de...
(Jeune Afrique 17/01/14)
La société pétrolière britannique Tullow Oil vient d’annoncer des résultats d’exploration positifs au Kenya. Une bonne nouvelle pour le groupe qui connaît des difficultés ailleurs en Afrique, notamment au Ghana. La campagne d'exploration de Tullow Oil au Kenya se révèle un succès avec les découvertes faites par les sondages Amosing 1 et Ewoi 1, dans le basin de Lokichar Sud, au nord-ouest du Kenya. Les réserves d'huile mises en évidence, en incluant les résultats positifs des puits Ekales1 et Agete 1 forés antérieurement, atteignent 600 millions de barils. Sur sept puits d'exploration forés dans la zone, la société britannique a donc réalisé sept découvertes, un taux de succès de 100%. Des annonces considérées comme très encourageantes par un professionnel du...
(Agence Ecofin 17/01/14)
Selon Francis Wangusi, le directeur général de la Commission des communications du Kenya (CCK), les services de transfert d’argent par mobile ont produit un revenu de 250 millions de shilling (2,9 milliard dollars) dans le pays en 2013. Dans une de ses enquêtes sur les migrations mondiales et les transferts de fonds, la Banque mondiale avait présenté le Kenya comme l’un des pays les plus en avance dans la promotion des services de paiements mobiles. Cette avance serait portée par son environnement favorable au transfert de fonds internationaux par téléphone mobile, qui a fait grimper les abonnements au Mobile Money. Ils sont passés de 23,2 millions lors du troisième trimestre 2013 à 24,8 millions au dernier trimestre de la même...
(Xinhua 17/01/14)
Le gouvernement kenyan s'est engagé jeudi à réduire le coût des affaires dans le pays pour renforcer l'investissement. Le secrétaire du cabinet en charge de la sécurité, Joseph Ole Lenku, a déclaré que des plans étaient en oeuvre pour supprimer les goulets d'étranglement du système et résoudre les questions de permis de travail dans le secteur manufacturier. "Nous sommes dans les dernières phases du processus pour éliminer les obstacles à l'émission de permis de travail dans votre secteur", a déclaré M. Lenku s'adressant à un forum organisé par l'Association kenyane des fabricants industriels. Des réformes de sécurité sont mises en place pour assurer une plus grande sécurité dans le pays et permettre à davantage d'investisseurs de créer leur entreprise, a...
(Xinhua 17/01/14)
Jeudi, la police kényane a interdit aux prêcheurs musulmans étrangers de prononcer des sermons dans les mosquées afin d'enrayer les cas croissants d' extrémisme dans la ville côtière de Mombasa. Le commandant du comté de Mombasa, Henry Ondiek, a déclaré que certains des prêcheurs sont accusés d'utiliser cette plateforme pour radicaliser les jeunes et semer la haine dans différentes mosquées dans les districts de Majengo, Kisauni et Likoni. Le commandant a expliqué que les officiers de police ont identifié certains des prêcheurs étrangers, pour la plupart originaires de Tanzanie, et ces derniers sont surveillés. Il a averti que les personnes qui leur viennent en aide seront également arrêtées. « Nous sommes pour la coexistence pacifique entre les cultes et nous...
(AgoraVox 17/01/14)
Que d'autres, depuis leur pays, puissent dire et écrire qu'un autre continent est leur avenir, voilà un cri de guerre ! Ces mots seront repris dans un autre cadre quelques semaines plus tard : le Rapport Hubert Védrine, remis à François Hollande. Pour rédiger les deux documents, des Africains appelés Experts ont été sollicités. Il s'agit là de faire croire qu'on s'intéresse au sort du peuple noir. Le piège est gros. Reste aux Africains d'écouter le message, de le comprendre et d'y répondre en s'organisant autour d'une nouvelle génération lucide, courageux et apte à conduire l'entreprise de démolition de l'ordre colonial sans cesse renouvellé, maquillé et imposé en Afrique. Ainsi, pour une fois, les Africains montreraient qu'ils veulent reprendre effectivement...
(Le Soleil 17/01/14)
Joignant le geste à la parole à la suite de son engagement, lors de la cinquième Conférence de Tokyo pour le développement économique de l’Afrique (Ticad V), de fouler le sol de l’Afrique, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réaffirmé la note d’espoir de son pays à l’endroit du continent et annoncé des financements importants « pour remplir (sa) promesse ». S’exprimant, mercredi dernier, à Addis-Abeba (siège de l’Union africaine, en Ethiopie), dernière étape de sa tournée africaine qui l’a mené en Côte d’Ivoire et au Mozambique, le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, a la certitude que l’Afrique « détient dans ses mains les semences fiables du futur ». « Avec le potentiel que lui donnent ses ressources,...
(AFP 16/01/14)
Le vice-président du Kenya, William Ruto, ne sera pas obligé d'être présent à toutes les audiences de son procès, sauf pour les conclusions notamment, ont décidé mercredi les juges de la Cour pénale internationale (CPI). "La chambre permet, de manière conditionnelle, à M. Ruto de ne pas être présent continuellement à son procès", a indiqué le juge Chile Eboe-Osuji après une journée d'audience sur le sujet. M. Ruto devra néanmoins être présent "pour l’ensemble des conclusions" ou quand des victimes seront présentes à La Haye pour présenter leur vues, pour la lecture du jugement ainsi que pour celle de la peine applicable s'il est déclaré coupable, a ajouté le juge. M. Ruto devra également être présent les 5 premiers jours...
(AFP 16/01/14)
NAIROBI, 16 janvier 2014 (AFP) - Un témoin au procès de quatre hommes jugés pour leur soutien présumé au groupe qui a attaqué le centre commercial Westgate, l'an dernier à Nairobi, a déclaré jeudi qu'un des assaillants avait crié appartenir aux insurgés islamistes somaliens shebab. "J'ai vu deux hommes minces à la tête recouverte d'un foulard noir et vêtus de pantalons de treillis vert. Ils avaient des ceintures de munitions. (...) Un des attaquants a crié: +nous sommes Al-Shebab+", a dit le témoin, Thomas Kamau Ndung'u. Coiffeur au centre commercial, il était entendu au deuxième jour du procès, qui s'est ouvert mercredi. L'attaque avait fait, selon un bilan officiel, 67 morts et une vingtaine de disparus sur quatre jours de...
(AFP 16/01/14)
Trois mois après l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi, au Kenya, quatre suspects vont être jugés. Les quatre hommes, dont le procès s'ouvre ce mercredi 15 janvier, sont accusés de "soutien à un groupe terroriste". D'après l'accusation, ils auraient joué un rôle logistique dans l'organisation de l'attaque, et notamment l'hébergement du commando islamiste. D'origine somalienne, les suspects plaident non-coupables. L'attaque contre le centre commercial Westgate avait eu lieu le 21 septembre dernier. Les affrontements entre le commando et les forces de l'ordre avaient duré quatre jours. Les membres du commando terroriste ont trouvé la mort dans le centre commercial, selon les autorités kenyanes. Le bilan final fait état de 94 morts, mais l'estimation s'est avérée difficile car une partie...
(AFP 16/01/14)
Quatre hommes sont jugés depuis mercredi au Kenya pour leur présumé “soutien à un groupe terroriste” islamiste qui avait attaqué le centre commercial Westgate de Nairobi fin septembre, le pire attentat dans le pays en 15 ans. Le procès a débuté par le témoignage d’un garde qui se trouvait à l’extérieur du centre commercial au début de l’attaque sanglante qui, sur quatre jours, a fait 67 morts et une vingtaine de disparus, selon le bilan officiel. Plaidant non coupable, les quatre hommes, Adan Mohamed Abidkadir Adan, Mohamed Ahmed Abdi, Liban Abdullah Omar et Hussein Hassan Mustafah, Somaliens ou d’ethnie somali, ne sont pas accusés d’avoir participé à l’assaut du commando islamiste mais de l’avoir soutenu. L’acte d’accusation ne précise pas...
(Xinhua 16/01/14)
Le procès de quatre personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attaque du centre commercial Westgate a débuté mercredi à Nairobi avec deux témoins racontant comment les assaillants fortement armés ont tiré sur les clients du centre commercial le 21 septembre l'année dernière. Les deux gardes de sécurité privée Patrick Ukwana et Stephen Juma Injusi ont dit au juge en chef par intérim Daniel Ochenja à Nairobi que le jour matériel à environ 12h30, ils étaient en service au centre commercial Westgate gardant les portes principales lors qu'une voiture blanche arriva et s'arrêta au milieu de la route à côté du centre commercial. Les gardes ont témoigné dans une affaire dans laquelle quatre terroristes présumés liés à l'attentat contre le centre commercial...
(Agence Ecofin 16/01/14)
Le groupe français Lafarge spécialisé dans la production et la commercialisation de matériaux de construction a demandé mercredi 15 janvier 2014 à être partie dans la requête judiciaire initiée par East Africa Portland Cement dont il est actionnaire majoritaire (41,7%). L’objectif visé par cette initiative est d’obtenir une levée de la décision de suspension prise par le régulateur des marchés financiers kenyans, des résolutions de son Assemblée Générale de décembre 2013 Lafarge estime que le gouvernement, qui détient une participation combinée de 52% au sein de Portland Cement, a publié des fausses allégations indiquant qu'elle était derrière les querelles au sein du board de l’entreprise, et que la société française veut faire tomber Portland pour protéger ses intérêts dans Bamburi...
(Afrique 7 16/01/14)
La Chambre nationale du commerce et de l’industrie kényane travaille actuellement sur l’impact des coûts de l’électricité dans l’industrialisation du pays. Selon les données actuelles, les coûts élevés de l’alimentation en énergie serait un des principaux obstacles à l’expansion industrielle du pays. A ce jour, les usines et industries dépensent jusqu’à 40% de leurs revenus dans les fraîches électricités. Un projet, actuellement en élaboration, devrait permettre de réduire considérablement le coup du kilowatt/heure qui passerait de 19 à 7 dollars. Le succès de ce projet devrait dynamiser le secteur de l’industrie et encourager les investisseurs à venir s’y installer. Il s’agit de centrales destinées à produire au total 5000MW, ramenant ainsi la production nationale à 6600MW. Aujourd’hui encore, une grande...
(Xinhua 16/01/14)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- La Chine poursuivra sa sincère coopération avec l'Afrique et aidera le continent à dé velopper son économie, a déclaré mercredi l'ambassadeur de Chine en Ethiopie. Tenant un point de presse avec des journalistes à l'immeuble de l'Union africaine (UA) construit par une entreprise chinoise dans la capitale de l'Ethiopie, l'ambassadeur Xie Xiaoyan a rappel é que la coopération et les relations entre la Chine et l'Afrique remontent à plusieurs décennies. M. Xie, qui est également le représentant de la Chine à l'Union africaine, a déclaré que la Chine souhaite renforcer sa coopération avec l'Afrique et davantage des pays sur le continent. Parlant de la visite du Premier ministre japonais en Afrique, l'ambassadeur a dit que, «...
(Xinhua 16/01/14)
GENEVE, (Xinhua) -- La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay a appelé mercredi une coopération au sein des pays des Grand lacs pour traduire en justice les auteurs de violations des droits de l'homme en fuite. La réunion de haut niveau sur la région des Grands Lacs qui se déroule actuellement à Luanda "constitue, pour les Etats membres, une opportunité sans précédent de faire avancer la lutte contre l'impunité dans cette région marquée par les violences", a indiqué Navi Pillay. Les objectifs du cinquième Sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) , à savoir la promotion de la paix, la sécurité, la stabilité et le...
(RFI 16/01/14)
Les immigrés africains qui réclament le statut de demandeurs d’asile et la liberté de travailler ont repris leur mouvement. Plusieurs centaines de femmes ont manifesté hier mercredi 15 janvier devant l’ONU à Tel Aviv. Dans la soirée, c’est une contre-manifestation qui a eu lieu dans le centre ville. Environ 300 Israéliens ont protesté contre la présence de ces immigrés africains dans leur pays. Avec notre correspondante à Tel Aviv, Murielle Paradon Ils ne sont pas nombreux mais leurs propos sont haineux. Agitant des drapeaux israéliens, ils réclament le renvoi des immigrés africains chez eux. La plupart des manifestants sont d’extrême droite, comme ce vieil homme nommé Israël, qui veut préserver l’identité juive de son pays : « Il y a...
(AFP 15/01/14)
NAIROBI, 15 janvier 2014 (AFP) - Le procès de quatre hommes accusés de "soutien à un groupe terroriste" en lien avec l'attaque islamiste contre le centre commercial Westgate de Nairobi fin septembre, le pire attentat perpétré sur le sol kényan en 15 ans, s'est ouvert mercredi. Le procès a débuté par le témoignage d'un garde qui se trouvait à l'extérieur du centre commercial le 21 septembre, au début de l'attaque sanglante, qui, sur quatre jours, a fait 67 morts et une vingtaine de disparus selon le bilan officiel. Les quatre hommes, Adan Mohamed Abidkadir Adan, Mohamed Ahmed Abdi, Liban Abdullah Omar et Hussein Hassan Mustafah, Somaliens ou d'ethnie somali selon l'acte d'accusation, ne sont pas accusés d'avoir participé au commando...

Pages