Mercredi 23 Août 2017
(Xinhua 02/10/13)
Le président kenyan Uhuru Kenyatta a déclaré mardi que son gouvernement formerait une Commission d'enquête pour déterminer ce qui s'est réellement passé lors de l'attaque terroriste contre le centre commercial Westgate de Nairobi le 21 septembre. S'exprimant à Nairobi lors d'une cérémonie religieuse interconfessionnelle, M. Kenyatta a renouvelé avec fermeté l'engagement de son pays à maintenir son intervention militaire en Somalie, sans se laisser dissuader par les attentats récents. La commission d'enquête établira également s'il y a eu des failles de sécurité qui ont conduit à ce siège du centre commercial de Westgate à Nairobi, qui a fait plus de 60 morts kenyans et étrangers, a indiqué le dirigeant. L'enquête visera à déterminer ce qui a mal tourné et à...
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(AFP 01/10/13)
NAIROBI, 1 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants politiques et religieux kényans ont rendu hommage mardi aux victimes de l'attaque meurtrière du centre commercial Westgate de Nairobi, dont les commerçants ont dénoncé des pillages de leurs magasins, attribués aux militaires kényans ayant mené l'assaut. La classe politique kényane - dont le président Uhuru Kenyatta, le vice-président William Ruto et leur principal opposant Raila Odinga - s'est réunie mardi pour une cérémonie de prière oecuménique, animée par les responsables des différentes religions: Eglises chrétiennes, musulmans, hindous et sikhs. Une première réunion, prévue mardi, du Comité parlementaire d'enquête sur l'attaque de Westgate - formé de la Commission de la Sécurité nationale et de celle de la Défense - a été reportée en...
(AFP 01/10/13)
NAIROBI, 1 octobre 2013 (AFP) - Le comité parlementaire kényan chargé d'enquêter sur l'attaque meurtrière du centre commercial Westgate de Nairobi devait entamer mardi ses travaux, pendant que les accusations de pillage contre les militaires kényans se multiplient. Les membres de la Commission de la Sécurité nationale et celle de la Défense et des Relations étrangères devaient se réunir dans la matinée au Parlement "pour établir un programme" de leurs travaux, a indiqué le député Dalmas Otieno, qui participe à l'enquête. "Ce programme sera ensuite communiqué au public", a-t-il poursuivi, sans donner de délai. Lundi, les membres du comité s'étaient rendus sur le site du Westgate, où les polices scientifiques kényanes et de plusieurs pays occidentaux poursuivent leurs recherches d'indices...
(Xinhua 01/10/13)
Lundi, la Croix-Rouge kényane (KRCS) a annoncé que 39 personnes étaient toujours portées disparues suite à l'attentat du 21 septembre, et non 63 comme l' avait indiqué une précédente estimation. Le gouvernement avait réfuté les chiffres avancés par la KRCS, bien que l'organisation ait été beaucoup citée par les médias pendant les quatre jours de siège au centre commercial de Westgate à Nairobi. Le secrétaire général de la KRCS, Abbas Gullet, a déclaré que l'agence travaillait toujours sur 39 demandes de personnes disparues. M. Gullet a promis de donner plus d'informations quand la scène du drame aura été déblayée. « Au centre commercial de Westgate, aucune activité de secours n'a été menée du 27 au 29 septembre. Les agences gouvernementales...
(Xinhua 01/10/13)
Les autorités kenyanes de la ville côtière de Mombasa ont publié lundi de nouvelles mesures de sécurité visant à éviter les attentats terroristes dans cette station touristique. Le coordinateur régional de la police Aggrey Adoli a ordonné aux gérants d'hôtel de veiller à ce que les informations sur tous les visiteurs qui séjournent dans leur hôtel soient enregistrées et que leur photographie soit prise par la direction de l'hôtel. S'exprimant lors d'une conférence de presse à Mombasa après avoir présidé une réunion de sécurité de haut niveau dans le contexte de l'attaque terroriste de la semaine dernière contre le centre commercial de Westgate dans la capitale, attentat qui a fait plus de 60 morts et plus de 170 blessés, M...
(Tixup 01/10/13)
La communauté chrétienne du Kenya, hindoue et les religieux musulmans mènent une cérémonie de prière multiconfessionnelle pour les victimes de l’attaque du centre commercial Westgate.Le Président Uhuru Kenyatta, son adjoint William Ruto et le leader de l’opposition Raila Odinga participent aux prières.Les déclarations officielles ont déclaré que 67 personnes sont mortes après que des militants d’al-Shabab en Somalie ont pris d’assaut le centre commercial le 21 Septembre.Le lundi, les députés kenyans ont appelé à fermer des camps de réfugiés somaliens dans le pays à la suite du siège.«Unie dans la prière» Les prières sont hébergés par le Conseil inter-religieux du Kenya avec ecclésiastiques de différentes confessions, qui sont assis ensemble sur une scène face aux fidèles, appelant à l’unité nationale,...
(AFP 01/10/13)
JOHANNESBURG, 1 octobre 2013 (AFP) - Les plus pauvres des Africains disent qu'ils ne profitent toujours pas de l'essor économique que connaît actuellement le continent, selon un sondage d'Afrobaromètre conduit dans 34 pays et publié mardi. "Satisfaire les besoins de base quotidiens reste un défi majeur pour la majorité des Africains, même à un moment où leurs pays font état de progrès économiques impressionnants", a commenté Afrobaromètre, qui présentait son étude à Johannesburg. L'économie de l'Afrique devrait croître de près de 5% cette année. Mais bien que leurs pays bénéficient des taux de croissance parmi les plus élevés du monde, de nombreux Africains manquent toujours d'eau et de nourriture, n'ont pas un accès suffisant aux soins et sont souvent à...
(Xinhua 01/10/13)
Malgré des progrès spectaculaires au cours des 20 dernières années, l'Afrique reste confrontée à des défis majeurs tels que les inégalités, la mauvaise gouvernance, et la corruption, a déclaré la vice- directrice du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Anne-Birgitte Albrectsen.La vice-directrice a tenu ces propos lundi à l'ouverture de la session des experts de la Conférence régionale africaine sur la population et le développement, organisée à Addis Abeba par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (UN-CEA), l' Union africaine (UA) et le FNUAP.La vice-directrice a souligné que les pays africains avaient démontré une forte volonté politique pour ce qui est d'éradiquer la pauvreté, de créer des opportunités d'emploi pour les jeunes, d' assurer le droit...
(Fraternité Matin 30/09/13)
Mardi 24 septembre. Le Kenya peut pousser un ouf de soulagement. Le siège du Westgate, grand centre commercial de Nairobi, a pris fin. « Nous avons humilié et vaincu nos assaillants (...) », s’est satisfait le Président kényan. Mais après quatre jours de violents combats, il y a eu des « pertes immenses » pour le pays. « En conséquence de l'attaque, j'ai le regret d'annoncer que nous avons perdu 61 civils et six membres des forces de sécurité », a reconnu Uhuru Kenyatta. Dimanche 29 septembre, le ministre kényan de l’Intérieur a annoncé l’arrestation, le même jour, d’un « suspect ». Neuf personnes, des « suspects », sont en détention. Leur identité sera dévoilée à la fin des enquêtes,...
(AFP 30/09/13)
LONDRES, 30 septembre 2013 (AFP) - Un Britannique arrêté au Kenya après l'attaque du centre commercial Westgate à Nairobi a été relâché sans faire l'objet de poursuites, a-t-on appris lundi de sources diplomatiques à Londres. "Nous pouvons confirmer qu'un ressortissant britannique a été relâché après sa détention à Nairobi", a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Londres. "A notre connaissance il est libre de ses mouvements", a indiqué une source diplomatique. L'homme, âgé de 35 ans et d'origine somalienne selon les médias britanniques, avait été arrêté à l'aéroport Jomo Kenyatta la semaine dernière alors qu'il s'apprêtait à quitter le pays. Il avait attiré l'attention des agents de l'aéroport parce qu'il avait des bleus sur le visage, des...
(Xinhua 30/09/13)
La force de sécurité du Kenya arrêté dimanche un autre suspect après l'attaque terroriste dans le centre commercial Westgate de Nairobi, survenu le 21 septembre, ce qui porte à dix le nombre d'arrestations. "Il y a neuf suspects emprionnés qui sont retenus selon la loi antiterroriste. Une fois l'enquête achevée, nous allons vous informer de l'identité des suspects", a déclaré à la presse le secrétaire du cabinet kenyan pour les affaires intérieures Joseph Ole Lenku. "Davantage de suspects continuent à être arrêtés, y compris un arrêté aujourd'hui", a-t-il dit. "L'enquête sur l'attaque terroriste contre le centre commercial Westgate continue. Jusqu'ici, la police a enregistré des déclarations de 156 témoins", a-t-il révélé. Il a indiqué que les enquêteurs ont identifié un...
(AFP 30/09/13)
A quelques centaines de mètres du centre commercial Westgate de Nairobi, pendant que s'y déchaînait la violence la plus brutale, une communauté jaïn, religion indienne pour qui la non-violence est un principe absolu, a accueilli, nourri, soigné et consolé. Dès l'après-midi de l'attaque, le 21 septembre, la communauté Visa Oshwal a ouvert les portes de son grand centre religieux s'étendant sur plusieurs hectares, à proximité immédiate du Westgate, aux sauveteurs, forces de sécurité, volontaires et journalistes. "Nous avons beaucoup de place et de nombreux parkings", explique Bhupendra Shah, membre éminent de la communauté Visa Oshwal, et "dès samedi soir, il y avait des soldats, des gens de la Croix-Rouge, des volontaires qui tous avaient besoin d'être nourris". "En faisant un...
(L'Inter 30/09/13)
Ce mois de septembre finissant, aura été particulièrement sanglant sur le continent. Trois pays, le Kenya, le Nigeria et le Mali ont été les cibles des terroristes proches d’Al-Qaïda. Un «septembre noir!», rien à voir avec le groupuscule terroriste palestinien du même nom, auteur de l'attentat anti-israélien aux J.O. d'été de Munich en Allemagne en 1972. Il s'agit plutôt ici d'un mois particulièrement sanglant pour trois pays africains secoués par des attentats terroristes. En une semaine, ce sont au moins 112 victimes que des organisations terroristes africaines liées à la nébuleuse Al-Qaïda ont provoqué sur le continent. Ce sont les islamistes somaliens, les Shebabs qui ont ouvert le bal macabre le samedi 21 septembre dernier au Kenya. Pendant quatre jours,...
(Gabonews 30/09/13)
La 8ème édition de la Conférence économique africaine se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 28 au 30 octobre 2013.Cette rencontre, sous le thème de “l'intégration régionale en Afrique”, est organisée conjointement par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).Cette année encore, la Conférence économique africaine rassemblera de hauts responsables politiques et économiques, des chefs d'État, des chercheurs de renom et des experts du développement. En provenance des quatre coins du continent africain et du reste du monde, ils débattront des efforts accomplis par les pays africains pour joindre leurs forces et intégrer leurs économies dans l'optique...
(Xinhua 30/09/13)
"Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", s'est exprimé ainsi triomphalement le président kenyan, Uhuru Kenyatta, lors d'un discours télévisé, pour annoncer la défaite du commando terroriste des shebabs somaliens, plus de trois jours après le début de l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi.Au Kenya, les enquêtes sur l'attentat, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, sont toujours en cours. Cet attentat, le plus meurtrier au Kenya depuis l'attaque-suicide d'Al-Qaïda en août 1998 contre l'ambassade des Etats-Unis, qui avait fait plus de 200 morts, a non seulement occulté la bonne réputation du Kenya, connue comme "la Perle de l'Afrique de l'Est", mais a également mis en évidence la fragilité de la sécurité globale en Afrique,...
(Le Monde 28/09/13)
Ils ne sont pas venus pour s'exprimer, revendiquer, ni même négocier la libération d'éventuels otages. Ils sont entrés dans Westgate pour tuer, puis être tués à leur tour, de la manière la plus spectaculaire possible. Le commando qui a attaqué le centre commercial de Nairobi, de ce point de vue, a donc parfaitement réussi. Le mall le plus récent, le plus luxueux du Kenya, avec son gigantesque hypermarché Nakumatt, n'est plus qu'un sarcophage inutilisable, où ont été enfouis les derniers membres en vie du commando d'assaillants, mardi 24 septembre, lorsque trois étages se sont effondrés, au quatrième et dernier jour de l'attaque. Quelques coups de feu ont encore résonné avant que dans la soirée, le président kenyan, Uhuru Kenyatta, annonce...
(Le Monde 28/09/13)
Recouvert de pétales de roses, le corps de Mitul Shah ne laisse apparaître qu'un visage au teint cireux. Pendant trois heures, ce jeudi 26 septembre, près de 3 000 personnes lui ont rendu un dernier hommage au centre communautaire d'Oshwal de Nairobi. Mitul Shah était bien connu au sein de la communauté indienne installée dans la capitale kényane. Directeur des ventes de la compagnie Bidco, il était aussi le patron du club de football local. "Aujourd'hui, nous sommes emplis de colère, d'amertume, confie un proche au micro, mais nous avons besoin d'être forts car si les terroristes voient de la peur dans nos yeux, alors ils auront gagné." Mitul Shah n'avait que 38 ans lorsqu'il a été tué de plusieurs...
(AFP 28/09/13)
NAIROBI, 28 septembre 2013 (AFP) - Le gouvernement kényan a été averti, notamment par Israël, d'un risque élevé d'attentat peu avant l'attaque le 21 septembre contre le centre commercial Westgate de Nairobi qui a fait au moins 67 morts, affirment samedi les principaux journaux kényans. Des ministres kényans et le chef de l'armée avaient reçu des informations prévenant d'un projet d'attaque de grande ampleur, écrivent samedi le quotidiens nationaux Daily Nation, Star et Standard, citant tous un rapport des services de renseignements kényans. Selon le Nation, les ministères des Finances, de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense, ainsi que le chef de l'armée, avaient été avertis de ces menaces. "Ils ont été informés d'un risque élevé de terrorisme...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...

Pages