Mardi 17 Octobre 2017
(Agence Ecofin 13/11/13)
Le titre de Kenya Airways a connu son plus haut niveau depuis le début de l’année 2013 sur le Nairobi Securities Exchange où le transporteur aérien national kenyan est coté, atteignant 13,7 shillings l’actions dans une progression de près de 18% sur son prix de début d’année.Cette performance est intervenue au lendemain de la publication, par l’entreprise qui compte dans son tour de table d’actionnaires, le groupe Air France-KLM (26%), des résultats pour son premier semestre d’opérations s’achevant à fin septembre 2013.Pour la période, le volume global des passagers transportés n’a pas beaucoup changé, tournant autour d’un peu plus d’un million de personne. La baisse significative des clients à l’international a été compensée par le doublement de la clientèle interne.Au...
(Xinhua 13/11/13)
Deux soldats de l'armée kényane ont été tués et huit de leurs collègues ont été blessés lorsque le véhicule à bord duquel ils se déplaçaient a explosé mardi dans le district de Fafi dans le comté de Garissa, dans la région nord du pays. Le commandant de la police du comté de Garissa, Charles Kinyua, a déclaré que le véhicule avait été touché par des explosifs qui auraient été transportés par les militaires, à Bulla-Baris, un village situé à 10 km de Bura-Est, à84 km au sud de la ville de Garissa. « Deux officiers ont été confirmés comme décédés jusqu'à pré sent, tandis que les huit autres souffrent de multiples blessures causées par les explosifs.Les victimes sont soignées à...
(Xinhua 13/11/13)
Le gouvernement kényan a entrepris la restructuration de ses entreprises publiques la plus ambitieuse de l'histoire du pays, afin d'augmenter leur efficacité et de leur rentabilité.Le président Uhuru Kenyatta a reçu mardi un rapport sur les réformes des entreprises publiques et ordonné la mise en oeuvre dans les trois mois des recommandations qu'il contient.Un comité de réforme sera créé pour faciliter, superviser et surveiller la mise en oeuvre de ces recommandations, a déclaré M. Kenyatta.« Le comité assurera aussi la liaison avec différents acteurs pour développer la capacité de mise en oeuvre des recommandations, et produira un rapport mensuel sur les progrès réalisés », a-t-il déclaré dans un communiqué.« Aucune révision complète de ce secteur n'avait été entreprise par le...
(Les Afriques 13/11/13)
Pour le marché de la téléphonie mobile, l’Afrique subsaharienne demeure la région la plus dynamique dans le monde. Cette tendance devrait se poursuivre pour les années à venir. Selon une étude publiée ce 11 Novembre 2013 par l'association GSMA (Groupe Speciale Mobile Association), qui regroupe 800 opérateurs téléphoniques dans le monde, le nombre d'abonnés en Afrique subsaharienne devrait passer de 253 millions en 2013 à 346 millions en 2017. Le nombre d'utilisateurs du téléphone portable a augmenté en moyenne de 18% ces cinq dernières années en Afrique subsaharienne. Par contre, le taux de pénétration reste encore le plus faible du monde, soit environ 31%. "Dans toute l'Afrique subsaharienne, à l'heure actuelle, nous avons une personne sur trois qui a réellement...
(Xinhua 13/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Des experts économiques ont dé noncé les inégalités de revenus croissantes en Afrique bien que le continent ait enregistré des performances économiques solides au cours de la décennie passée. Pour les experts du réservoir de pensée African Economic Research Consortium (AERC) qui s'exprimaient aux journalistes à Nairobi, la forte croissance économique ne s'est pas traduite en baisse des niveaux de pauvreté en Afrique. Le directeur exécutif d'AERC, Lemma Senbet, a déclaré que les inégalités existent dans les Etats fragiles et post-conflit, ainsi que dans les pays stables. "Cette structure salariale mal conçue engendre un besoin en politique de marché amicales. Résultat : les bénéfices de la croissance économique sont généralement ressentis par le segment de population à...
(AFP 12/11/13)
NAIROBI, 12 novembre 2013 (AFP) - Le commando islamiste qui a attaqué le centre commercial Westgate de Nairobi fin septembre était un groupe kamikaze, ont affirmé mardi les insurgés somaliens shebab ayant revendiqué l'attentat, balayant l'idée que certains aient cherché à s'enfuir. Les assaillants, membres de "la brigade du martyre", étaient des "frères qui s'étaient portés volontaires pour pénétrer les rangs ennemis et provoquer le chaos avant de tuer l'ennemi", ont affirmé les insurgés, liés à Al-Qaïda, dans la dernière édition de leur magazine en ligne. Sans clairement dire si les assaillants sont morts ou non, les shebab ont rejeté des affirmations formulées à l'époque par le chef de l'armée kényane, Julius Karangi, selon lesquelles les assaillants avaient tenté de...
(Le Monde 12/11/13)
Le commando islamiste qui a attaqué le centre commercial Westgate de Nairobi, fin septembre, était un groupe kamikaze, ont confirmé, mardi 12 novembre, les insurgés somaliens chabab, qui ont revendiqué l'attentat. Les assaillants, membres de "la brigade du martyre", étaient des "frères qui s'étaient portés volontaires pour pénétrer les rangs ennemis et provoquer le chaos avant de tuer l'ennemi", ont affirmé sur leur site les insurgés, liés à Al-Qaida.Les Chabab ont rejeté des affirmations formulées à l'époque par le chef de l'armée kényane, Julius Karangi, selon lesquelles les assaillants avaient tenté de s'échapper du centre commercial après l'intervention des forces de l'ordre kényane.
(Xinhua 12/11/13)
Pour éviter d'être placé sur la liste noire de l'Agence Mondiale Anti-dopage (AMA), le Kenya a mis en service lundi un comité pour enquêter sur les cas de dopage qui se sont multipliés, notamment chez les coureurs.Le secrétaire au Sport, le Dr Hassan Wario, a demandé au comité, composé de 11 membres et présidé par le professeur Moni Wekesa, de présener un un rapport dans deux mois.Le comité est chargé d'enquêter sur tous les cas de dopage, d'identifier les personnes ou les institutions liées à l'abus de drogues, l'accès aux drogues et substances apparentées chez les athlètes et de faire des recommandations sur les structures juridiques pour éliminer l'utilisation et l'abus de drogues."Les allégations de dopage donnent également une opportunité...
(Agence Ecofin 12/11/13)
Au terme de l’opération d’identification des abonnés au téléphone mobile, la Commission des communications du Kenya (CCK) a dressé les statistiques du secteur national des télécommunications. Il en ressort que le nombre d’abonnés télécoms dans le pays a grimpé de 2% et se chiffre désormais à 30,5 millions de consommateurs.Une croissance a aussi été constatée dans le marché du Mobile Money. Les abonnements à ce service sont passés de 23,2 millions lors du troisième trimestre 2013 à 24,8 millions pour ce dernier quart de l’année. Une progression de 6,8%.Enfin, le rapport de la CCK dévoile que l’abonnement à l'Internet mobile a dominé le marché de l'Internet / data. Les abonnements haut débit ont augmenté à 36,9% par rapport au trimestre...
(Radio Okapi 12/11/13)
L’Ouganda, la Tanzanie, le Kenya et la RDC participent, du 11 au 12 novembre, à un atelier sur la production et la promotion de maïs avec protéines de qualité (QPM). Cette rencontre de deux jours vise à établir le niveau que ces pays ont atteint, deux ans après le lancement de ce projet. Le coordonnateur du projet national QPM, Mbuya Kakolongo affirme que la culture de ce maïs a permis d’accroitre la productivité de plusieurs agriculteurs.« Nous avons impliqué les chercheurs, les producteurs des semences, les producteurs des grains, les transformateurs de ce maïs en farine, en biscuits et beaucoup d’autres produits. Et même comme aliment pour volaille », affirme-t-il.
(Xinhua 12/11/13)
JOHANNESBURG, (Xinhua) -- Des milliards de dollars américains sortent illégalement des pays africains chaque année, a affirmé lundi le ministre sud-africain des Finances, Pravin Gordhan, mettant en garde contre ces pratiques menées par les entreprises qui ont volé de l'argent à 33 pays africains. Cet argent dérobé aurait pu servir à aider les pays africains à construire de meilleures économies, a souligné M. Gordhan lors de la deuxième conférence annuelle africaine du G20 qui se tient à Johannesburg. « Pensez à tout ce que les gouvernements africains pourraient faire avec cette manne fiscale supplémentaire. L'Afrique pourrait être fondamentalement un meilleur endroit avec plus d'écoles, plus d'infrastructures et plus d'activités économiques ». M. Gordhan n'a cependant pas avancé de chiffres exacts...
(AFP 11/11/13)
NAIROBI, 11 novembre 2013 (AFP) - Quatre hommes inculpés de "soutien à un groupe terroriste" pour leur participation présumée à l'organisation de l'attaque islamiste contre le centre commercial Westgate de Nairobi ont comparu lundi devant un tribunal de la capitale kényane, en vue de leur libération sous caution. Ces quatre suspects, présentés comme Mohammed Ahmed Abdi, Liban Abdullah, Adan Adan et Hussein Hassan, plaident non coupables des charges retenues contre eux. Ils sont aussi accusés d'entrée illégale sur le territoire kényan et obtention frauduleuse de documents d'identité. L'attaque du Westgate, qui a fait 67 morts et une vingtaine de disparus, a été revendiquée par les islamistes somaliens shebab, qui ont dit avoir agi en représailles à l'intervention militaire kényane lancée...
(AFP 11/11/13)
NAIROBI, 11 novembre 2013 (AFP) - L'ONU a indiqué lundi qu'elle aiderait les réfugiés qui, en vertu d'un accord signé dimanche entre la Somalie, le Kenya et le HCR, choisiront de rejoindre la Somalie. Le Kenya abrite, dans le plus grand complexe de camps de réfugiés du monde Dadaab, situé près de la frontière somalienne, plus de 400.000 Somaliens, qui, depuis 20 ans, ont fui des sécheresses récurrentes et un état de guerre civile permanent dans leur pays. Nairobi ne cache pas, depuis plusieurs années, son désir de voir ces réfugiés rentrer chez eux. Et après l'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi fin septembre, revendiquée par les islamistes somaliens shebab, plusieurs responsables kényans ont de nouveau stigmatisé Dadaab, selon...
(Le Soir 11/11/13)
L’ONU a indiqué lundi qu’elle aiderait les réfugiés qui, en vertu d’un accord signé dimanche entre la Somalie, le Kenya et le HCR, choisiront de rejoindre la Somalie. Le Kenya abrite, dans le plus grand complexe de camps de réfugiés du monde Dadaab, situé près de la frontière somalienne, plus de 400.000 Somaliens, qui, depuis 20 ans, ont fui des sécheresses récurrentes et un état de guerre civile permanent dans leur pays.
(Xinhua 11/11/13)
Le vice-président kenyan William Ruto a déclaré dimanche que le rapatriement volontaire des réfugiés somaliens vivant au Kenya pourrait prendre trois ans. " Dans le cadre de l'accord signé entre le Kenya, la Somalie et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), nous estimons que le processus de rapatriement pourrait prendre jusqu'à trois ans", a déclaré M. Ruto.Le Kenya, la Somalie et le HCR viennent de signer un accord sur le rapatriement volontaire et la réintégration des réfugiés somaliens vivant au Kenya. Une commission tripartite doit être mise en place pour élaborer un plan opérationnel pour guider le processus.M. Ruto a déclaré que le Kenya accueille actuellement 610.000 réfugiés documentés, dont 520.000 sont des Somaliens vivant dans...
(Agence Ecofin 11/11/13)
Bob Colymore, le directeur général de Safaricom, premier opérateur de mobile au Kenya en termes de part de marché, pourrait être accusé d’ « outrage à la justice » sur une affaire de droit d’auteur concernant le musicien John Boniface Maina, connu au Kenya sous le nom d’artiste JB Maina (photo).Ce dernier a porté plainte contre M. Colymore et trois autres responsables de Safaricom pour n’avoir pas respecté une injonction rendu par la justice au mois de mai dernier, demandant à l’entreprise de donner libre accès au musicien afin qu’il puisse obtenir une copie de toutes les demandes et ventes confirmées de ses musiques. M. Maina, dans sa plainte, a fait savoir que les responsables de Safaricom ne s’étaient pas...
(Xinhua 09/11/13)
Plus de 60 personnes soupçonnées de se diriger vers la Somalie pour renforcer les activités criminelles des shebabs ont été arrêtées à la ville frontière de Garissa ces derniers mois, a confirmé vendredi la police kényane.Un responsable de la police, Musa Yego, a déclaré aux journalistes à Garissa que les recrues présumées, pour la plupart des jeunes âgés entre 18 et 30 ans, étaient appâtées par le faux espoir d'une vie meilleure, des perspectives de bonnes opportunités d'emplois et l'endoctrinement par l'enseignement radical de la guerre sainte.Parmi les personnes arrêtées, certaines venaient du Kenya ( Nairobi, régions centrales et côtières), alors que d'autres venaient de Tanzanie et d'Ouganda. M. Yego a ajouté que la police à Dadaab avait arrêté mardi...
(Agence Ecofin 09/11/13)
(Agence Ecofin) - L’horticulture devrait générer 92 milliards de shillings (1 milliard de dollars) pour l’économie kenyane. C’est ce qu’a avancé Alfred Serem, directeur général de l'Autorité de développement de l'horticulture qui a ensuite expliqué qu’en dépit des intempéries qui ont affecté la production, le secteur horticole kenyan se portait bien. Le pays s’est lancé à la conquête de nouveaux marchés, aidé en cela par l’instabilité politique qui règne actuellement chez son concurrent égyptien. Cependant tout n’est pas rose et le secteur affronte des difficultés qui sont : le prix élevé des intrants agricoles, le mauvais état du réseau routier et la malhonnêteté de certains distributeurs qui vendent aux agriculteurs du matériel de mauvaise qualité, ce qui entraîne de faibles...
(Xinhua 09/11/13)
Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre dans la capitale française. Six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale...
(Xinhua 08/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- La mission de lutte contre la piraterie de l'UE a mis en garde jeudi contre l'augmentation des menaces de piraterie dans les eaux de l'Océan Indien, en dépit de la diminution du nombre d'attaques au large de la Corne de l' Afrique cette année. Le commandant des opérations de cette mission, Bob Tarrant, a appelé les forces navales de lutte contre la piraterie et le secteur du commerce maritime à rester vigilants. « Il est clair que les pirates somaliens ont toujours l'intention et la capacité de se rendre en mer pour attaquer des navires et capturer des équipages pour demander des rançons », a déclaré M. Tarrant dans un communiqué. Cet avertissement survient après qu'un navire...

Pages