Mardi 24 Avril 2018
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(Jeune Afrique 21/03/18)
Uhuru Kenyatta a-t-il bénéficié du concours de Cambridge Analytica ? Soupçonné d’avoir joué un rôle déterminant dans la campagne de Donald Trump, ce cabinet de conseil britannique aurait offert ses services pour les campagnes électorales du président kényan. Une vidéo en caméra cachée, réalisée par la chaîne d’information britannique Channel 4, montre l’un des directeurs de Cambridge Analytica et de sa filiale SCL Elections en train de détailler les prestations réalisées au profit du parti d’Uhuru Kenyatta lors des présidentielles de 2013 et de 2017. « On a donné un nouveau look à l’ensemble du parti à deux reprises, on a écrit le manifeste, on a fait des recherches, des analyses...
(La Tribune 21/03/18)
Les accusations d’utilisations frauduleuse des données personnelles de 50 millions d’utilisateurs Facebook, par le cabinet Cambridge Analytica ne se limiterait pas aux Etats-Unis et aurait une ampleur mondiale. Les révélations font état de manœuvres de la sorte dans la déjà controversée élection d’Uhuru Kenyatta. Le scandale de manipulations électorales via les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook qui auraient été utilisées par le cabinet de conseil britannique Cambridge Analytica, lors de la campagne présidentielle menées par Donald Trump en 2016, pourraient également avoir concerné Kenya. Cambridge Analytica à la manœuvre lors des deux scrutins...
(Agence Ecofin 21/03/18)
Le groupe kényan Commercial Bank of Africa (CBA) a officiellement entamé, le 19 mars, ses activités au Rwanda, dans le cadre d’un vaste plan d’expansion en Afrique de l’Est. Lors d’une cérémonie organisée à cette occasion, le président du conseil d’administration de CBA a précisé que son groupe va œuvrer à améliorer l’accès aux services bancaires, au Rwanda, en s’appuyant sur des solutions technologiques innovantes. « Notre stratégie consiste à tirer parti de la technologie pour stimuler l'inclusion financière au Rwanda », a-t-il déclaré, rappelant que l’arrivée de CBA au pays des mille collines s’est réalisée à la faveur du rachat de la filiale rwandaise de la banque ougandaise, Crane Bank. Le gouverneur de la Banque centrale du Rwanda (BNR)...
(Agence Ecofin 21/03/18)
Tout récemment, lorsqu'il s'est retrouvé face à la presse à la suite du comité de politique monétaire de son institution, Patrick Njoroge, le gouverneur de la banque centrale du Kenya a indiqué que, selon les données en leur possession, le secteur industriel est celui qui gonfle le plus l'enveloppe des créances dont le remboursement aux banques est menacé. Le secteur comptait pour 6,6 milliards de shillings (65,31 millions $) dans l'enveloppe globale de ces créances douteuses à la fin du mois de février 2018. C'est presqu'autant, que la totalité des créances douteuses, du fait des sociétés commerciales (2,7 milliards de shillings), des entreprises immobilières et des ménages (2 milliards de shillings chacun). La banque centrale kényane semble donner ces précisions,...
(Agence Ecofin 21/03/18)
CFAO et Michelin annoncent ce jour la conclusion d’un accord portant sur l’importation et la distribution de pneumatiques de qualité premium au Kenya et en Ouganda au sein d’une joint-venture détenue à 51% par CFAO et à 49% par Michelin. La gouvernance est conjointe et assumée à parité entre CFAO et Michelin. Cette nouvelle entité opérera sur les deux pays, qui totalisent plus de 90 millions d’habitants, distribuant des pneumatiques pour véhicules légers et camionnettes ainsi que des pneus poids lourds, deux-roues, génie civil et agricoles. Michelin souhaite accélérer la distribution de ses pneumatiques haut de gamme à la longévité et à la résistance éprouvées en saisissant cette opportunité de croissance dans deux puissances économiques régionales africaines. La joint-venture s’appuiera...
(Agence Ecofin 21/03/18)
La Compagnie de transmission électrique du Kenya (Ketraco) envisage d’entamer, d’ici juillet, la construction d’une ligne de transmission électrique haute tension auxiliaire de la centrale électrique au charbon qui sera implantée au nord de la ville de Lamu, dans le comté de Lamu. Longue de 520 km, la ligne de transport de 400 kV traversera, entre autres, les comtés de Lamu, Garissa, Kitui, Machakos et Nairobi. Nécessitant un investissement de 22,28 milliards de shillings (220 millions $), l’ouvrage devrait être réalisé en 36 mois, indique Fernandes Barasa, directeur général de la Ketraco, Pour rappel, le projet de la centrale de charbon comprend trois chaudières à charbon d’une capacité combinée de production de 1050 MW. Il a un coût global de...
(AFP 20/03/18)
Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, est mort au Kenya à l'âge de 45 ans et désormais, seuls les progrès de la science pourraient assurer la perpétuation de cette sous-espèce décimée par le braconnage. Quand Sudan est né en 1973 dans le parc national de Shambe au Soudan du Sud, il y avait encore 700 rhinocéros blancs du Nord sur la planète. A sa mort, il ne reste plus que deux femelles en vie, toutes deux incapables de se reproduire. Sudan, reconnaissable à son imposante stature et sa corne arrondie, était un vieillard au regard de l'espérance de vie des rhinocéros. Ces derniers mois, son état de santé s'était dégradé. "Son état de santé s'est significativement détérioré ces...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Au Kenya, le quotidien Business Daily a rapporté que le gouvernement a signé avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) un accord de prêt de 94 millions de dollars pour l’investissement dans le projet de réhabilitation de la centrale géothermique Olkaria I. L’investissement servira à ajouter une capacité de production de 51 MW aux unités de production 1 à 3 de la centrale d’Olkaria I, soit 17 MW chacune. Les unités 1 à 3 de la centrale ont été construites en 1980 par une société japonaise. En 30 ans, celles-ci ont souffert d'un taux d'exploitation faible et d’une augmentation continue des coûts de maintenance et de gestion. Or, la demande énergétique nationale ne cesse de croître. Nairobi a donc décidé...
(RFI 20/03/18)
Le président Uhuru Kenyatta a choisi La Havane pour son premier voyage hors d’Afrique depuis sa réélection en octobre. Après cinq jours passés sur place, le chef de l’Etat a signé un partenariat avec l’île pour faire venir cent médecins cubains au Kenya, notamment pour combler le déficit de main d'œuvre. Les gouverneurs des comtés de Kisumu et Marsabit étaient du voyage à Cuba. Durant leur séjour, Mohamud Mohamed Ali et Anyang’ Nyong’o ont reconnu avoir échoué dans le recrutement de spécialistes. Les deux gouverneurs ont notamment expliqué qu’il était difficile de convaincre des médecins de travailler...
(Agence Ecofin 20/03/18)
A la surprise d'une majorité des observateurs de la finance kényanne, la Kenya Central Bank (banque centrale) a baissé de 0,5 point de pourcentage le principal taux d'intérêt auquel elle refinance les banques, le faisant passer de 10% à 9,5%. L'institution d'émission a expliqué sa décision, par le besoin de doper la croissance dans un contexte d'inflation qu'elle juge assez maîtrisée. Cette décision vient réjouir les débiteurs (personnes ayant emprunté de l'argent) des banques, car il paieront un maximum de 13,5% d'intérêt sur leurs emprunts, au lieux de 14% précédemment. En effet, une loi introduite en 2017 limite le taux d'intérêt applicable aux prêts bancaires à 4% au dessus du taux de la banque centrale. Les banques seront moins ravies...
(RFI 20/03/18)
Au Kenya, la saison des pluies a commencé avec plusieurs semaines d'avance et a entraîné des dégâts. Les inondations auraient fait une quinzaine de victimes à travers le pays. Mais tout le monde ne se plaint pas. Au lac Naïvasha, au nord de Nairobi, les pêcheurs accueillent avec bienveillance les précipitations car depuis plusieurs années, ils constatent une baisse alarmante du niveau de l'eau. Mickaël Martin revient d'une sortie sur le lac. Il a ramené quelques tilapias, carpes et poissons-chats. Mais les niveaux de pêches sont de plus en plus maigres. « La quantité de poissons a baissé, constate ce pêcheur kényan. Ceux que l'on attrape ont tendance à rester au fond et on ne peut plus les trouver. Quand...
(La Tribune 19/03/18)
Après l’Etat kenyan qui est devenu l’an dernier le premier pays au monde à lancer un système d’emprunt obligataire via paiement mobile, une fintech basée à Nairobi prépare l’émission d’obligations en crypto-monnaie. Objectif initial : réussir à lever 10 millions de dollars. Définitivement, le Kenya compte pousser encore plus loin dans l'innovation financière. Une fintech basée à Nairobi finalise actuellement son plan d'émission d'obligations en cryptomonnaie principalement dédiée aux jeunes pousses, révèle Financial Times. Derrière ce projet, Wayne Hennessy-Barrett, un Britannique qui a tourné le dos au conseil en renseignement et stratégie pour élire domicile en 2015 à Nairobi, alors en pleine ébullition technologique.
(Agence Ecofin 17/03/18)
Proparco, la branche de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé a accordé un prêt d’une valeur de 700 millions de shillings (7 millions $) en faveur de l’Agence kényane de développement du thé (KTDA), principale coopérative de planteurs de thé kényan. Cet accompagnement financier servira à l’expansion de quatre usines de production de thé orthodoxe, situées dans les régions de Murang’a, Meru et Kirinyaga. « En finançant de nouvelles lignes de production pour le thé orthodoxe, Proparco contribuera à l’amélioration de la productivité de plus de 50 000 petits producteurs qui approvisionnent les usines en thé vert.», indique l’organisation. Cet appui financier de Proparco est le dernier en date de son engagement en faveur de la filière...
(Agence Ecofin 17/03/18)
Stanbic Africa Holdings Ltd, une structure incorporée en Grande Bretagne et aux Pays de Galles, et qui est complètement contrôlée par le groupe bancaire sud-africain Standard Bank, s'est positionnée pour l'acquisition de 59 millions d'actions supplémentaires dans le capital de sa filiale Stanbic Bank Kenya. Avec une offre de 95 shillings kényans pour chaque action, l'offre se retrouve valorisée à 5,6 milliards de shillings, soit l'équivalent de 55,4 millions $. Cela représente une prime de 15% sur le cours de l'action Stanbic Bank, sur le Nairobi Securities Exchange, où la banque kényanne est cotée. Cette initiative participe de la volonté du groupe Standard Bank de montrer son engagement sur des marchés prometteurs en Afrique et de s’y installer sur le...
(La Tribune 16/03/18)
Le FMI vient d’accorder une rallonge de six mois pour des crédits stand-by de 1,5 milliard de dollars en faveur du Kenya. Un programme qui avait été gelé en juin dernier, mais qui sera finalement maintenu jusqu’en septembre prochain. Le Fonds monétaire international vient d'adresser une réponse favorable à la requête de Nairobi de prolonger de six mois l'accord de confirmation dont l'échéance était prévue pour la fin de ce mois de mars. Cette reconduction signifie également le maintien des crédits stand-by approuvés en mars 2016 et qui s'élevaient à 989,8 millions de dollars...
(Xinhua 16/03/18)
Le gouvernement kenyan a adopté mardi des directives juridiques pour soutenir la lutte contre la criminalité internationale. Le ministre de la Justice (Attorney General) sortant, Githu Muigai, a qualifié ce projet, baptisé "Assistance juridique mutuelle (MLA) en matière d'affaires criminelles", d'"avancée positive dans le renforcement de la coopération entre ce pays d'Afrique de l'Est et ses partenaires internationaux dans le domaine de la criminalité". "L'assistance juridique mutuelle sera utilisée par les agences des forces de l'ordre lors des investigations, des poursuites, des procédures judiciaires, des consultations et de la poursuite de procédures étrangères", a dit M. Muigai. Ce document permettra également de geler et de confisquer les biens acquis par le produit du crime, a-t-il ajouté. Ce document, élaboré avec...
(Le Monde 16/03/18)
Au Kenya, certains parlent d’un « moment français ». Une façon de décrire la montée en charge soudaine des entreprises tricolores sur un marché où elles font encore figure de petits poucets. Dans ce pays, locomotive de l’Afrique de l’Est et imprégné de culture anglo-saxonne, elles n’étaient qu’une trentaine en 2013. Cette année, le cap des cent devrait être enfin franchi. Des exemples ? Le constructeur PSA revient dans le pays qu’il avait quitté en 2002, où il assemble des véhicules depuis le mois de juin. Au deuxième semestre 2018, c’est le spécialiste des articles de sport Decathlon qui ouvrira un espace de vente à Nairobi. Plus visible encore, l’enseigne Carrefour s’impose depuis deux ans à un rythme effréné. En...
(Le Monde 16/03/18)
Elle arrive tout droit de Kinshasa, en République démocratique du Congo, et ses yeux brillent d’excitation. « Le iHub est une source d’inspiration pour tout le continent, explique Krystel Kalanga. Je suis venue pour comprendre comment développer la même chose chez nous. » Le iHub ? Incubateur basé à Nairobi, cette plate-forme est la plus influente de la région, voire de l’Afrique entière. C’est dans les locaux de ce lointain cousin de la française Station F que le Medef, en visite au Kenya (voyage auquel Le Monde était convié), a organisé un forum consacré à l’entrepreneuriat des jeunes. Un hommage, en creux, à l’habileté technologique du pays, précurseur en matière de paiement mobile avec le fameux système M-Pesa. Celui-ci compte...
(Xinhua 15/03/18)
Plus de 8500 Ethiopiens sont arrivés au Kenya pour trouver refuge, a annoncé mercredi la Société de la Croix-Rouge kenyane. L'agence humanitaire craint que ce chiffre augmente dans les jours à venir, car il y aurait plus de familles en route vers Moyale, ville frontière dans le nord du Kenya. "Le nombre de personnes déplacées éthiopiennes a augmenté à 8592 et beaucoup d'autres continuent de gagner Moyale, dans le comté de Marsabit", a informé la Croix-Rouge kenyane dans un communiqué. Samedi, les forces du ...

Pages