Vendredi 21 Juillet 2017
(AFP 08/07/17)
Au moins neuf personnes ont été tuées par des militants jihadistes shebab présumés dans deux villages du sud-est du Kenya proches de la frontière somalienne, ont annoncé samedi les forces de sécurité locales. Les attaques menées, selon la police, par des shebab se sont déroulées dans les villages de Jima et Pandaguo, dans le comté de Lamu, théâtre fréquent des activités des jihadistes somaliens, affiliés à Al-Qaïda. "Neuf personnes ont été tuées, certaines par balles, d'autres égorgées", a indiqué sous couvert d'anonymat un responsable de la police locale, en précisant que toutes les victimes étaient des civils, alors qu'habituellement les shebab visent des policiers ou des militaires. Un haut responsable de la police nationale à Nairobi a confirmé l'incident: "c'est...
(RFI 08/07/17)
Au Kenya, la Haute Cour de justice a ordonné vendredi 7 juillet à la commission électorale de réattribuer le marché prévoyant l'impression des bulletins de vote pour l'élection présidentielle, et ce à tout juste un mois du scrutin. La cour avait été saisie par le parti d'opposition de Raïla Odinga, qui dénonçait des irrégularités dans l'attribution de ce marché d'environ 25 millions de dollars à une société basée à Dubaï. Les trois juges de la Haute Cour ont invoqué dans leur verdict le manque...
(AFP 08/07/17)
Un tribunal kényan a annulé vendredi un contrat sur l'impression des bulletins de vote de l'élection présidentielle du mois prochain à la suite d'une plainte de la coalition de l'opposition. La commission électorale avait choisi pour ce contrat de 24 millions de dollars une société de Dubaï, Al Ghurair, qui est liée, selon l'opposition, au président Uhuru Kenyatta. Trois juges de la Haute cour ont estimé que le processus manquait de transparence et ordonné une nouvel appel d'offres. Les avocats de de la Commission électorale indépendante (IEBC) ont l'intention de présenter un recours, estimant que ce jugement pouvait conduire à repousser la date de la présidentielle, actuellement prévue pour le 8 août. Cette firme de Dubaï a cependant toujours d'autorisation...
(BBC 07/07/17)
Une lourde tempête de grêle s'est abattue sur les hauts plateaux du pays encombrant les routes. "Les gens attendaient des précipitations, mais pas cela. Des cultures et du fourrage pour le bétail ont détruits, et les grêlons ont traversé les toits des maisons défectueux", a déclaré le vieux Mburu Ngethe qui vit dans le village de Limunga au centre du pays. "Une fois que la grêle s'est arrêtée, les gens sont allés dehors pour jouer avec, tous excités par ce paysage et les routes ont été coupées", a-t-il déclaré. Alors que les populations et les médias avaient commencé à parler de neige, la direction météorologique a apporté une réponse. Lire la suite: http://www.bbc.com/afrique/region-40519401
(APA 07/07/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Vingt-quatre (24) chauffeurs de camions dont 21 de nationalité tanzanienne et 3 Kenyans ont été enlevés depuis le 29 juin à Lulimba, dans la province du Sud-Kivu (Est de la RD Congo), par des miliciens Maï Maï, a annoncé radio Okapi citant la porte-parole du ministère tanzanien des Affaires étrangères, Mindi Kasiga. Ces 24 routiers qui conduisaient des camions appartenant à deux compagnies enregistrées en Tanzanie faisaient route vers la mine d’or de Namoya, dans la province du Maniema, a indiqué la source. Selon Mindi Kasiga, ces combattants Maï-Maï ont dépouillé les routiers de leur argent et de tous leurs objets de valeur et endommagé certains des camions, notamment en brisant les vitres et en crevant...
(AFP 06/07/17)
Trois policiers kényans ont été tués mercredi au cours d'un affrontement, qui a duré sept heures, avec des présumés combattants shebab, a annoncé la police, après l'attaque de leur camp situé dans le sud-est du Kenya. Le chef de la police régionale, Akello Odhiambo, a affirmé que l'attaque avait visé le camp de la police de Pandanguo, dans la région côtière de Lamu. "Ils ont rasé un camp de police et détruit un pylône d'un opérateur téléphonique, perturbant la communication avec les forces de sécurité basées à Lamu. Les échanges de tirs ont duré plus de sept heures avant que les policiers ne reprennent le contrôle des lieux", a ajouté le chef de la police. Des officiers de l'armée se...
(AFP 05/07/17)
Le président kényan Uhuru Kenyatta ne participera pas aux deux débats télévisés prévus en amont de l'élection présidentielle du 8 août, a annoncé mercredi son parti, alors que le camp de son principal rival, Raila Odinga, a indiqué ne pas avoir encore pris de décision. Organisés par un consortium de médias kényans, les deux débats sont prévus les 10 et 24 juillet en soirée. Les candidats crédités d'au moins 5% dans les sondages - seuls MM. Kenyatta et Odinga remplissent ce critère - sont invités pour les deux débats de 90 minutes. Les autres candidats participent à un débat en fin d'après-midi le 10 juillet. "Le président Uhuru Kenyatta ne participera pas aux débats présidentiels", a déclaré à l'AFP David...
(BBC 05/07/17)
Cinq corps de quatre hommes et une femme, disparus depuis plusieurs jours, ont été retrouvés enterrés dans une tombe peu profonde dans le nord du Kenya par des bergers. Un notable local qui était sur place a déclaré à la BBC qu'un des corps mâles portait les signes d'une blessure par balle sur le front, tandis que le reste semblait avoir été étranglé. Les responsables de cette exaction ne sont pas encore connus mais les autorités locales accusent les agents de sécurité...
(Financial Afrik 05/07/17)
Barclays Bank Kenya a annoncé, lundi 3 juillet 2017, la fermeture de sept succursales à travers le pays afin de réduire ses coûts. L’opération sera effective à compter du 1er octobre et le personnel sera notamment déployé vers d’autres agences de la banque. Le mois dernier, la banque avait annoncé qu’elle comptait lancer un programme de départs volontaires pour l’intégralité de ses ressources humaines. L’opération qui s’étalera sur une période d’un mois a démarré le 19 juin 2017. 130 employés auraient déjà accepté l’offre. Pour cette nouvelle décision, le management precise que « le procédé n’aura pas d’incidence sur le personnel employé dans les succursales concernées. Et un communiqué de la banque, indiquer qu’«il s’agit d’un mouvement de consolidation visant...
(RFI 04/07/17)
Au Kenya, le pays compte des centaines de milliers de squatteurs, vivant sur des terrains dont la propriété est contestée. S’y ajoutent des tensions historiques dans certains comtés entre communautés qui se considèrent autochtones et les autres, considérées comme étrangères. La majorité comme l’opposition, qui tiennent actuellement des meetings dans tout le pays en vue de la présidentielle du 8 août, jouent sur ce thème pour rassembler leurs électeurs. Un thème souvent à l’origine des tensions entre groupes ethniques dans le pays...
(RFI 04/07/17)
Au Kenya, la mission d’observation de l’Union européenne appelle au calme et au respect de la démocratie à l’approche des élections générales du 8 août. La mission a été officiellement lancée lundi 3 juillet à Nairobi et regroupera un nombre particulièrement élevé d’observateurs pour ces élections qui s’annoncent serrées. Trente observateurs sont arrivés la semaine dernière au Kenya, 32 de plus sont attendus quelques jours avant le scrutin, mais aussi des experts et autres membres du Parlement européen. La mission d’observation de l’Union européenne pour ces élections générales sera composée de près de 100 personnes au total. Un signe de l’importance de ces élections pour la stabilité de la région, a expliqué Marietje Schaake, l’observatrice en chef. Elle a appelé...
(AFP 03/07/17)
L'Union européenne a mis en garde lundi contre de possibles violences lors des élections générales kényanes du 8 août et annoncé le déploiement d'un premier groupe d'observateurs de ce scrutin qui opposera notamment le président sortant Uhuru Kenyatta au leader de l'opposition Raila Odinga. Les citoyens de la première économie d'Afrique de l'Est sont appelés aux urnes notamment pour choisir leur président, leurs députés et gouverneurs, dix ans après les pires violences électorales de l'histoire du pays (plus de 1.100 morts), alimentées par des doutes substantiels sur la sincérité du résultat de la présidentielle.
(RFI 03/07/17)
Kibera, longtemps considéré comme le plus grand bidonville d’Afrique, est en pleine transformation. Il s’étend sur plus de 200 hectares, presque la taille du Central Park à New York et abrite, selon les différentes estimations, entre 170 000 et 250 000 habitants… Il se trouve aujourd’hui à une place stratégique à Nairobi : coincé entre le centre ville et les quartiers huppés du sud de la capitale. Bientôt, une route de 5 kilomètres de long et de 60 mètres de large devrait couper en deux cette véritable ville dans la ville. Son nom, le Missing Link Twelve.
(Le Monde 01/07/17)
L’édifice s’est affaissé le 26 juin, deux semaines après une visite du président Uhuru Kenyatta, en campagne pour sa réélection. Le pont Sigiri, en cours de construction par une entreprise chinoise et commandité par le président kényan Uhuru Kenyatta pour un coût de 1,2 milliard de shillings (environ 10 millions d’euros), s’est écroulé, lundi 26 juin, dans l’ouest du pays. Deux semaines après que le chef de l’Etat a visité le chantier… Au moins 27 ouvriers ont été...
(RFI 01/07/17)
Les avocats kényans se mobilisent contre les exécutions extrajudiciaires. Vendredi 30 juin, la société des avocats du Kenya a défilé à Nairobi, puis déposé un mémorandum au bureau du chef de la police kényane, un an après l'assassinat de Willie Kimani, un avocat retrouvé mort avec son client et leur chauffeur alors qu'il défendait un dossier impliquant un officier de police. Pourquoi l'ont-ils tué ? Rassemblés devant les bureaux du chef de la police à Nairobi, une cinquantaine d'avocats et de militants entonnent des chants en mémoire de Willie Kimani. « Nous sommes ici aujourd'hui en mémoire de notre collègue, tué alors qu'il faisait son travail, confie Yunis Chege, avocate. Vous savez au Kenya, il y a des gens perdent...
(AFP 29/06/17)
Le Kenya a reporté de trois mois ses premières exportations de pétrole en raison de différents sur le partage des revenus entre le gouvernement et la communauté locale du Turkana, région désertique du nord-ouest du pays, a annoncé jeudi le ministre de l'Energie. Initialement, la communauté locale devait toucher 5% des revenus pétroliers, le comté 20% et le gouvernement central 75%. Mais la communauté locale réclame désormais 10%. "Nous ne voulons pas commencer les exportations sans être certains du partage des revenus (...) nous commencerons les exportations après les élections quand nous aurons...
(RFI 29/06/17)
Polémique autour de la révision des listes électorales au Kenya, en vue des élections générales du 8 août. Au terme d'un mois de vérification du registre par les électeurs eux-mêmes et par l'entreprise d'audit KPMG, la commission électorale a annoncé mardi 27 juin le nombre final d'inscrits, environ 20 millions, c'est 5 millions de plus que lors des dernières élections. Mais le doute subsiste quant au nombre d'électeurs décédés figurant encore sur les listes. La commission électorale a indiqué...
(BBC 29/06/17)
Au Kenya, l'usage d'un langage impoli, inapproprié ou irrespectueux sur les réseaux sociaux sera bientôt puni par la loi. Les contrevenants risquent une amende de cinq millions de francs CFA ou une peine de prison de cinq ans. C'est ce que proposent des organes gouvernementaux, selon le journal Nairobi News. Cette proposition fait partie d'une série de mesures visant à réguler les réseaux sociaux. "Tous les contenus sur les réseaux sociaux doivent utiliser un langage civilisé et éviter des mots qui constituent un discours de haine ou incitent à la violence". Les bloggeurs politiques seront contraints de révéler leur affinité politique selon les nouvelles régulations. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40432852
(AFP 28/06/17)
La version générique, et donc peu onéreuse, du médicament le plus avancé contre le virus du VIH a été introduite au Kenya, une première en Afrique où plus de 25 millions de personnes souffrent du sida, a annoncé mercredi l'organisation Unitaid. Le dolutegravir (DTG) est disponible sur le marché depuis quelques années, et est déjà largement utilisé dans les pays développés. Mais son prix restait souvent trop élevé pour être acheté dans le cadre de programmes à grande échelle de lutte contre le sida menés dans des pays africains.
(Le Monde 28/06/17)
La version générique, et donc peu onéreuse, du médicament le plus avancé contre le virus du VIH a été introduite au Kenya, une première en Afrique où plus de 25 millions de personnes souffrent du sida, a annoncé mercredi l'organisation Unitaid. Le dolutegravir (DTG) est disponible sur le marché depuis quelques années, et est déjà largement utilisé dans les pays développés. Mais son prix restait souvent trop élevé pour être acheté dans le cadre de programmes à grande échelle de lutte contre le sida menés dans des pays africains.

Pages