| Africatime
Mercredi 25 Mai 2016
(AFP 25/05/16)
La police kényane a affirmé mercredi avoir interpellé deux hommes soupçonnés d'appartenir au groupe Etat islamique (EI) et ainsi déjoué des attaques à l'explosif prévues selon elle en représailles à des arrestations menées début mai. Selon la police, Kiguzo Mwangolo Mgutu et Abubakar Jillo Mohammed se sont radicalisés en fréquentant une mosquée d'un bidonville de Nairobi, où ils ont été recrutés par l'EI. Ce groupe "cherche à s'établir au Kenya", a soutenu la police dans un communiqué. Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir prévu des attaques afin de venger l'arrestation de Mohammed Abdi Ali, un étudiant en médecine et chef présumé de leur groupe au Kenya. Il avait été interpellé début mai avec deux autres...
(AFP 25/05/16)
L'opposition kényane a annoncé mercredi qu'elle suspendait ses manifestations, violemment réprimées par la police, pour la dissolution de la commission électorale, afin de permettre l'ouverture d'un dialogue avec le gouvernement. S'il n'y a "aucun effort concret pour établir un dialogue", a toutefois averti la coalition d'opposition (Cord), les manifestations hebdomadaires reprendront dès le 6 juin et "n'en seront que plus intenses". Plusieurs manifestations contre la commission électorale (IEBC) ont été organisées par l'opposition et plusieurs organisations de la société civile depuis le 25 avril. Selon elles, la commission est favorable au camp présidentiel et ne peut garantir l'équité de la présidentielle d'août 2017...
(Agence Ecofin 25/05/16)
Au Kenya, le vandalisme des installations publiques électriques a pris de l’ampleur, porté par une motivation, la recherche de sensations fortes. « Le vice a pris une nouvelle forme, spécialement à Mombasa où les suspects sont à la recherche de l’oxyde de magnésium, une substance poudreuse contenue dans les fusibles des transformateurs qui a des effets hallucinogènes lorsqu’elle est inhalée », a expliqué la Kenya Power dans un communiqué. « Nous avons enregistré 20 incidents de vandalisme dans les fusibles de transformateurs dans les aires de Mvita...
(AFP 24/05/16)
Les Nations unies et les principaux donateurs internationaux du Kenya ont mis en garde mardi contre une "escalade de la violence" après la mort de trois civils lors de manifestations de l'opposition réclamant la dissolution de la commission électorale kényane en amont de la présidentielle du 8 août 2017. S'exprimant à Genève, le porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme, Rupert Colville, s'est dit "très préoccupé par l'escalade de la violence marquant ces manifestations hebdomadaires".
(AFP 23/05/16)
La police anti-émeute kényane a dispersé lundi au canon à eau au et gaz lacrymogène de nouvelles manifestations de l'opposition qui réclame la dissolution de la Commission électorale (IEBC), qu'elle juge partisane, à un peu plus d'un an de la présidentielle du 8 août 2017. Les médias locaux ont rapporté qu'au moins une personne avait été tuée à Kisumu, une ville de l'ouest du pays, alors que la police et des petits groupes de manifestants ont joué au chat et...
(Africa News Agency 23/05/16)
Le président du Kenya a averti que son pays pourrait retirer ses troupes de la Somalie si la communauté internationale ne se décide pas à résoudre la question financière liée à l’opération de maintien de la paix. Lors d’une réunion avec les ambassadeurs du Conseil de sécurité des Nations Unies vendredi, le Président Uhuru Kenyatta a dit aux diplomates que les réductions de financement de la Mission de l’Union africaine en Somalie ne seront pas comblées par le Kenya. Une grande partie du financement provient de l’Union européenne. Mais en janvier, l’UE...
(Le Parisien 23/05/16)
« Depuis le mois d'avril, 100 % de nos roses sont équitables », annonce fièrement Mehdi Adem, le responsable de la production chez Aquarelle.com. Pour son produit best-seller, la société fait...
(AFP 21/05/16)
Jugée improbable d'un point de vue logistique et juridique, la fermeture annoncée du plus grand camp de réfugiés au monde, au Kenya, semble avant tout être un moyen pour Nairobi de monnayer son hospitalité et de gonfler son bilan sécuritaire en vue de la présidentielle de 2017, estiment analystes et ONG. Le camp de Dadaab accueille près de 350.000 réfugiés, dont une écrasante majorité de Somaliens ayant fui la guerre et que le gouvernement kényan a promis de renvoyer chez eux. "Je ne pense pas qu'ils fermeront le camp", assure à l'AFP Anne Hammerstad...
(Xinhua 21/05/16)
Le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) a exhorté vendredi le président kenyan Uhuru Kenyatta à reconsidérer le rapatriement des réfugiés somaliens, considérant cette décision comme étant susceptible de compromettre la paix et la sécurité régionales. La délégation du CSNU dirigée par le réprésentant permanent de l'Egypte auprès des Nations unies, l'ambassadeur Abdellatif Aboulatta, a indiqué aux journalistes à Nairobi que le Kenya et la communauté internationale trouveraient de concert des solutions durables aux crises humanitaires en Somalie. "Lors de notre entretien avec le président Kenyatta et son cabinet, nous avons abordé les questions...
(Xinhua 20/05/16)
Le président kenyan Uhuru Kenyatta a déclaré jeudi à Mandera, dans le nord du pays, que la construction d'un mur de sécurité le long de sa frontière avec la Somalie contribuerait à dissuader les terroristes d'entrer dans le pays. M. Kenyatta a également clarifié que cette barrière de près de 700 kilomètres le long de la frontière entre le Kenya et la Somalie avait pour but, non pas d'entraver la circulation des personnes, mais uniquement de renforcer la sécurité. "Il...
(Xinhua 19/05/16)
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est entretenu mercredi par téléphone avec le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, suite à la décision du pays, annoncée le 6 mai dernier, de fermer les camps de réfugiés somaliens de Dadaab. "Il a exprimé sa profonde gratitude envers le président Kenyatta et le peuple du Kenya pour l'hospitalité généreuse dont ils font preuve depuis des décennies à l'égard des populations importantes de demandeurs d'asile et de réfugiés", a déclaré le porte-parole du...
(Le Temps.ch 18/05/16)
En annonçant la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab le 6 mai dernier, le gouvernement kényan met en danger la vie de près de 325 000 réfugiés qui vivent déjà dans des situations humainement dramatiques Le Ministre kényan de l’Intérieur, Dr Karanja Kibicho, a exprimé publiquement son inquiétude quant à la faiblesse de la réponse de la communauté internationale à la crise des réfugiés. Médecins sans frontières (MSF) confirme l’insuffisance de cette réponse. Les doubles standards occidentaux sont inacceptables Les «doubles standards»...
(AFP 17/05/16)
Nelson Mandela, un Suédois dans ses petits souliers et un prévenu peut-être mort mais officiellement enterré: la chambre d'audience en charge de l'attaque jihadiste meurtrière d'avril 2015 à Garissa au Kenya (148 morts) s'occupe d'abord des comparutions immédiates. Pour qui connaît mal le système judiciaire kényan, l'ambiance était trompeuse mardi matin dans la chambre n°1 du tribunal de Milimani, dans le centre de Nairobi. La reprise du procès de cinq jeunes hommes soupçonnés d'être impliqués dans l'attaque de l'université de Garissa, qui fit 148 morts dont 142 étudiants en avril 2015, avait été annoncée officiellement et relayée par les médias kényans.
(AFP 17/05/16)
Le chef de la police kényane a ordonné mardi l'ouverture d'une enquête interne après que des policiers ont été filmés en train de battre un manifestant étendu au sol lundi lors de la répression violente d'un rassemblement de l'opposition. La police anti-émeutes avait dispersé lundi, notamment à l'aide de gaz lacrymogènes, plusieurs centaines de manifestants marchant vers la Commission électorale (IEBC), dans le centre de Nairobi, une institution qu'ils jugent partisane et dont ils demandent la dissolution en amont de...
(Le Monde 17/05/16)
Wilson porte des lunettes de soleil et une casquette. Pourtant, le ciel est nuageux. Le petit téléphone de ce monsieur de 50 ans sonne sans arrêt. Il fait quelques blagues. Une petite musique électronique, des rires, du bruit, tout pour ne pas trop penser. « C’était vers 10 heures du matin, c’est là que j’ai appris qu’il s’était passé quelque chose. J’étais dans mon garage. Un de ses amis, en Somalie, m’a appelé pour me dire qu’il y avait eu...
(AFP 17/05/16)
La police anti-émeute kényane a violemment dispersé lundi avec des grenades lacrymogènes et des coups de bâton une manifestation de l'opposition qui demande la dissolution de la commission électorale, jugée partisane, ont constaté des journalistes de l'AFP. Plusieurs centaines de manifestants se dirigeaient vers l'entrée de la commission électorale (IEBC), dans le centre de Nairobi, lorsque la police est intervenue, comme lors des précédentes manifestations de l'opposition débutées le 25 avril. Raila Odinga, 71 ans, le chef de l'opposition et candidat malheureux à la présidentielle de 2013 était présent, et a rapidement été évacué par ses agents de sécurité.
(Boursier 17/05/16)
Carrefour a inauguré hier son premier magasin au Kenya, dans le centre commercial "The Hub", situé dans le quartier Karen de la capitale Nairobi. Le supermarché de 6.000 m2 occupe 20% de la surface commerciale du nouveau centre, explique le 'Business Daily', qui souligne que le marché est dominé par les acteurs locaux, où 70% des kényans font leurs courses. Le magasin, ainsi qu'un second projeté dans le centre "Two Rivers" sur une surface de 9.000 m2, sera opéré par...
(AFP 16/05/16)
"Envoie les basses, yeah!", hurle Dennis, le rabatteur du "Brain Freeze". Tonitruant, décadent, ce bus customisé aux allures de glaçon géant, carrosserie bardée de néons bleus, déboule dangereusement dans les rues embouteillées de Nairobi. Dans un intérieur façon boîte de nuit, des clips de musique et des filles à peine vêtues défilent sur trois écrans alors que les innombrables amplis crachent un son assourdissant, au point d'en faire trembler les fenêtres... et les sièges de la trentaine de passagers, exclusivement...
(BBC 14/05/16)
Mogadiscio a affirmé que la fermeture du camp de refugiés, Dadaab, aura des conséquences sécuritaires pour toute l'Afrique de l'Est. La semaine dernière, le gouvernement kenyan avait annoncé qu'il n'allait plus accueillir sur son sol 600 mille refugiés, majoritairement somaliens. Réagissant à cette annonce, le Ministre somalien des affaires étrangères avait averti qu'une répartition obligatoire des réfugiés offrirait un terrain fertile au groupe islamiste Al Shabaal pour leur recrutement. Il y a trois ans, un accord avait été trouvé entre les pays pays pour le rapatriement...
(AFP 13/05/16)
Les athlètes kényans sont toujours autorisés à participer à des meetings d'athlétisme malgré la déclaration de non-conformité du pays décidée par l'Agence mondiale antidopage (AMA), a indiqué vendredi la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). L'IAAF souligne que, concernant la participation du Kenya aux jeux Olympiques de Rio (5-21 août), la décision finale sera du ressort du Comité olympique international (CIO) à qui l'AMA vient de transmettre sa décision, puisqu'elle concerne tous les sports et pas seulement l'athlétisme. Le cas des athlètes...

Pages