| Africatime
Dimanche 19 Avril 2015
(France 24 18/04/15)
Après l'attaque de Garissa, Nairobi a annoncé son intention de renvoyer plusieurs centaines de milliers de réfugiés somaliens dans leur pays. Leur sort est suspendu à un éventuel changement de position du gouvernement kényan. L’air se fait lourd à Dadaab, au Kenya. C’est le début de la grande saison des pluies. Ces jours-ci, raconte Carolyne Wainaina, coordinatrice de projet pour l’ONG Fédération luthérienne mondiale (FLM) à France 24, la température dépasse allègrement la trentaine de degrés malgré les gros nuages qui masquent de temps à autre le soleil. Leur ombre s'accorde bien avec le froid qu'a jeté le gouvernement kényan il y a cinq jours, en exigeant que les camps de réfugiés qui entourent Dadaab...
(20minutes 18/04/15)
Il ne sort jamais sans ses gardes du corps. Sudan, le dernier mâle des rhinocéros blancs du Nord est surveillé 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Pensionnaire de la réserve Ol Pejeta, au nord du Kenya, ce pépère de 42 ans, est le seul espoir de conservation de l’espèce. Alors pour forcer un peu la nature, Sudan est accompagné de deux femelles de la même espèce... mais surtout par quelque 40 personnes, soit autant de guetteurs musclés et armés, de vétérinaires et d'experts. 105.000 euros pour six mois de surveillance En plus de cette garde rapprochée, les vétérinaires ont fait le choix d’enlever la précieuse corne du rhinocéros, trop tentante pour les braconniers qui espéreraient en tirer...
(Agence Ecofin 18/04/15)
Afin d’accroître le nombre de transactions financières sans engorgements sur sa plateforme de transfert d’argent par mobile, faciliter l’intégration de partenaires supplémentaires au service, et gagner au final beaucoup plus d’argent, l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom annonce une plateforme M-Pesa de seconde génération. La version améliorée du service actuel, annoncée depuis l’année dernière, devrait être opérationnelle dès la semaine prochaine. Betty Mwangi (photo), la directrice générale des services financiers de Safaricom, explique que « c’est une nouvelle étape cruciale que...
(CBC News 17/04/15)
Via son ministère des Affaires de l’Afrique de l’Est, du Commerce et du Tourisme, le gouvernement kenyan a choisi le réseau Grayling, à l'international, pour renforcer la notoriété et la visibilité de la destination auprès des voyageurs internationaux et attirer les investisseurs étrangers. Grayling (groupe Huntsworth) est donc chargé de promouvoir le potentiel de la destination à l’échelle mondiale et d’accompagner le gouvernement kenyan dans l’optimisation de ses messages de communication tant au niveau local qu’international. « Le Kenya vit...
(AFP 16/04/15)
Un retour forcé dans leur pays des Somaliens réfugiés au Kenya, réclamé par Nairobi après le massacre de Garissa, aurait des "conséquences dramatiques", a estimé jeudi l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF), appelant au contraire les autorités kényanes à les protéger. "Forcer le retour des réfugiés dans un pays dévasté par la guerre n’est pas une solution", estime dans un communiqué le chef de mission de MSF au Kenya Charles Gaudry. "Au contraire, le gouvernement kenyan et la communauté internationale doivent travailler de concert pour aider et protéger les réfugiés somaliens qui sont venus chercher refuge au Kenya". Dans la foulée du massacre perpétré à l'université de Garissa...
(AFP 16/04/15)
Les quatre membres du commando islamiste qui ont attaqué le 2 avril l'université kényane de Garissa, faisant 148 morts dont 142 étudiants, étaient tous Kényans, croit savoir un quotidien kényan citant des sources anonymes au sein des services de sécurité. Aucune confirmation officielle n'a pu être obtenue et une source sécuritaire occidentale a indiqué à l'AFP ne pas être au courant d'une telle identification. Jusqu'ici, un seul membre du commando ayant mené cette attaque revendiquée par les islamistes somaliens shebab...
(Jeune Afrique 16/04/15)
Sept heures. C'est le temps qu'il aura fallu à la police pour arriver sur les lieux de l'attaque de Garissa. La polémique est d'autant plus forte au Kenya que le chef de la brigade aérienne a reconnu mardi que l'avion prévu pour le transport du commando était alors occupé à ramener ses proches de vacances sur la côte est. Alors que les critiques sont déjà virulentes envers les autorités kényanes, qui ont mis au minimum sept heures à dépêcher des...
(Afrik.com 16/04/15)
Le gouvernement kényan a accordé, ce mardi, une amnistie aux jeunes du pays ayant rejoint les rangs des islamistes somaliens shebab dans le but de commettre des exactions sur le continent africain. Plusieurs jeunes Kényans ont rejoint les rangs des islamistes somaliens shebab. Ce mardi, le gouvernement du pays a pris une décision importante concernant ces jeunes. En effet, il a décidé de les amnistier. Toutefois, la secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure, Joseph Nkaissery, a déclaré que le Kenya...
(Agence Ecofin 16/04/15)
Au Kenya, le fabricant américain de chewing-gums Wrigley construit actuellement une usine d'une valeur de 63 millions de dollars. Décrit par Martin Radvin, le président de la compagnie, comme un pas important dans la stratégie d'engagement en Afrique de la multinationale, l'infrastructure sera située à Mavoko dans le comté de Machakos. Elle viendra en remplacement à une autre usine qui était en activité depuis 1972. L'usine qui sera construite sur un site de 20...
(AFP 14/04/15)
Quinze organisations kényanes de défense des droits humains ont condamné mardi la suspension par le gouvernement des activités de deux importantes ONGs musulmanes, suspectées de liens avec les islamistes somaliens shebab, estimant que cette mesure allait à l'encontre de la lutte contre le terrorisme. En réaction au massacre de l'université de Garissa le 2 avril (148 morts, dont 142 étudiants), les autorités kényanes ont gelé la semaine dernière les comptes bancaires de 85 entités et personnes suspectées de liens avec les islamistes somaliens shebab, qui ont revendiqué l'attaque. Parmi ces organisations figurent Haki Africa et Muslims...
(AFP 14/04/15)
Un garde kényan a été condamné à la prison à vie mardi par un tribunal de Doha pour le meurtre d'une enseignante américaine en 2012, Jennifer Brown, a annoncé une source judiciaire. Alvine Moseti Anyona servira une peine de 20 ans de prison, ce qui équivaut à la prison à vie dans ce pays du Golfe, avant d'être expulsé du pays, selon la même source. La justice du Qatar avait laissé en janvier aux parents de l'Américaine le choix de...
(AFP 14/04/15)
Fermer le camp de Dadaab, où vivent 350.000 réfugiés somaliens, constituerait une "violation" des obligations internationales du Kenya, a estimé le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) en réponse à une demande du gouvernement kényan. Le 12 avril, le gouvernement kényan a annoncé avoir donné trois mois au HCR pour rapatrier les centaines de milliers de réfugiés somaliens du tentaculaire camp de Dadaab, après le massacre de l'université de Garissa, revendiqué par les islamistes somaliens (148 morts dont 142...
(AFP 14/04/15)
La Fédération kényane d’athlétisme a suspendu lundi l'Italien Frederico Rosa et le Néerlandais Gerard van De Veen, entraîneurs de l'équipe nationale, soupçonnés d'être impliqués dans un scandale de dopage qui a valu à la star du marathon Rita Jeptoo d'être suspendue deux ans. "En début d'année, nous avons annoncé que tout entraîneur qui a plus de trois de ses athlètes contrôlés positifs pour dopage aura sa licence révoqué", a déclaré le président de la Fédération kényane Isaiah Kiplagat lors d'une conférence de presse lundi. Parmi les athlètes entraînés par Frederico Rosa figure...
(RFI 14/04/15)
Muslims for Human rights et Haki Africa, deux organisations de défense des droits de l'homme très connues au Kenya ont depuis la semaine dernière vu leurs comptes gelés. Ces deux organisations basées à Mombasa ont été incluses sur la liste des individus ou groupes soutenant les shebabs après l'attaque de Garissa. De plus en plus de voix s'élèvent pour demander au gouvernement kenyan d'apporter les preuves de leur soutien à des activités terroristes. Le gouvernement kenyan profite-t-il du drame de...
(AFP 13/04/15)
Dix jours après le massacre à l'université de Garissa, un étudiant a été tué et environ 150 blessés dimanche à l'aube sur un campus près de Nairobi, lorsque des explosions accidentelles ont fait croire à une nouvelle attaque islamiste et créé un grand mouvement de panique. Plusieurs explosions se sont produites en raison d'un câble électrique défectueux, tôt dimanche matin, près de la résidence universitaire où dormaient de nombreux étudiants, sur le campus Kikuyu, situé à une vingtaine de km à l'ouest de la capitale kényane et qui abrite la Faculté d'Education et d'enseignement à distance (CEES) de l'université de Nairobi (UoN). Paniqués, des étudiants se sont jetés dans le vide par la...
(Agence Ecofin 11/04/15)
La compagnie de capital-investissement kényane Fanisi Capital a récemment annoncé un investissement de 2,1 millions de dollars dans l’European Foods Africa Ltd (EFAL). Cette compagnie est spécialisée dans la fabrication de pizza et de jus de fruits ainsi que dans la distribution. La direction d’EFAL, qui est déjà présente dans les principales villes du Kenya, a indiqué à Reuters que le financement de Fanisi Capital lui permettra d’étendre son activité à tout le pays. L’investissement démontre encore une fois toute...
(AFP 11/04/15)
Trois hommes ayant participé au viol collectif de "Liz", une adolescente kényane de 16 ans, battue et laissée pour morte dans une fosse septique, ont été condamnés lundi à 15 ans de prison au Kenya, a annoncé une avocate de la victime. L'affaire avait suscité un scandale au Kenya, car outre les détails abjects de l'agression, la presse avait révélé que trois des violeurs présumés - identifiés par "Liz" (un pseudonyme), qui les connaissait - avaient été livrés par des...
(AFP 10/04/15)
Le Kenya a commencé vendredi à inhumer les victimes du massacre de l'université de Garissa, alors qu'une semaine après l'attaque, des parents attendaient toujours d'être fixés sur le sort de leurs enfants. Tôt vendredi, de nombreux étudiants et proches en pleurs se sont réunis à la morgue de Nairobi pour rendre un dernier hommage à Angela Nyokabi Githakwa, l'une des 148 victimes de l'attaque perpétrée le 2 avril par les islamistes somaliens shebab. Sur son cercueil, en partance pour un...
(AFP 10/04/15)
Des agences humanitaires ont mis en garde vendredi contre les conséquences dramatiques qu'auront pour les Somaliens les plus pauvres et leurs propres opérations le blocage par le Kenya de transferts de fonds vitaux vers la Somalie. Mercredi, le Kenya a gelé les comptes bancaires de 14 compagnies de transfert d'argent opérant vers la Somalie, les empêchant de facto d'opérer. Cette mesure a été prise dans la foulée de l'attentat contre l'université de Garissa le 2 avril, perpétré par les islamistes somaliens shebab et qui a fait 148 morts, dont 142 étudiants. La Somalie, livrée au chaos depuis deux décennies, ne possède pas de système bancaire. Les transferts d'argent via ces...
(Le Monde 10/04/15)
Le massacre de 148 personnes, dont 142 étudiants, par un commando chabab, le 2 avril à Garissa, a réveillé, dans la tête d’Ahmed Ali, de bien mauvais souvenirs. « De nouveau, comme l’année dernière, nous allons être condamnés pour délit de faciès par la police, ça a d’ailleurs commencé. Ici, à Eastleigh [banlieue de Nairobi], nous sommes des boucs émissaires. Dès que les Chabab attaquent le Kenya, ça nous retombe dessus », soupire ce Somali, né il y a trente-cinq...

Pages