Le Kenya abandonne les charges de terrorisme contre deux Iraniens | Africatime
Mardi 17 Janvier 2017

Le Kenya abandonne les charges de terrorisme contre deux Iraniens

Le Kenya abandonne les charges de terrorisme contre deux Iraniens
(Xinhua 15/12/16)

Un tribunal kényan a abandonné mercredi des accusations liées au terrorisme contre un Kenyan et deux Iraniens, ordonnant l'expulsion de ces derniers.

Les suspects étaient accusés d'avoir collecté des informations en vue d'actes terroristes, après avoir filmé l'ambassade d'Israël au Kenya, à Nairobi, capitale du pays.

Les chefs d'inculpation ont été abandonnés sur demande du Parquet.

Le Procureur, Duncan Ondimu, a déclaré que la décision d'abandonner les charges contre ces trois personnes avait été prise à la suite de délibérations avec l'ambassade iranienne.

Les accusés ont passé deux semaines en détention pour permettre l'enquête de la brigade de lutte contre le terrorisme.

Parmi les accusés figurait un chauffeur kényan, accusé de complicité avec une action terroriste.

Les trois hommes ont été arrêtés à bord d'une voiture appartenant à l'ambassade iranienne le 29 novembre.

Le statut diplomatique des deux Iraniens reste peu clair.

Téhéran a indiqué auparavant que les deux Iraniens étaient les avocats de deux autres Iraniens arrêtés en juin 2012 au Kenya, accusés d'être en possession d'explosifs et suspectés d'être affiliés avec un réseau préparant des attentats à Nairobi.

Le Kenya a renforcé sa sécurité suite à des informations indiquant que le groupe islamiste somalien Al-Shebab et le groupe combattant de l'État islamique (EI) prépareraient des attentats dans ce pays. Al-Shebab a déjà organisé une série d'attentats meurtriers au Kenya ces dernières années.

Commentaires facebook