Lundi 11 Décembre 2017

Lutte contre la corruption au Nigeria : Muhammadu Buhari, chef désarmé

Lutte contre la corruption au Nigeria : Muhammadu Buhari, chef désarmé
(Jeune Afrique 17/11/17)
Muhammadu Buhari, président du Nigeria

Le président en avait fait une de ses grandes promesses de campagne. Mais deux ans et demi après son élection, la lutte contre la corruption n’a pas donné de grands résultats…

« La corruption n’a pas de place dans mon administration. » Ce slogan de Muhammadu Buhari avait fait rêver plus d’un Nigérian. D’autant qu’il était répété à longueur de journée, comme un mantra, durant sa campagne présidentielle, en 2015. « Il nous recevait chez lui pieds nus. Son humilité nous impressionnait », souligne un diplomate.

Son physique d’ascète et sa raideur de militaire renforçaient cette impression d’austérité à toute épreuve. C’est d’ailleurs cette volonté affichée de lutter contre la culture du bakchich qui a fait la différence lors du scrutin, tant les Nigérians étaient lassés par les scandales à répétition, notamment la disparition d’une dizaine de milliards de dollars des caisses de l’État quelques mois avant l’élection. Selon la presse locale, ils étaient sans doute « destinés en grande partie à financer la campagne du président sortant, Goodluck Jonathan ».

Les positions du vieux général lui ont permis de capter des voix au-delà de son électorat traditionnel du Nord musulman, et notamment de s’attirer le soutien d’une partie des jeunes, notamment parmi les chrétiens du Sud. Mais cet électorat est aujourd’hui désabusé. « Nous avons l’impression d’avoir été floués », note Seun Fayinde, avocat, qui a voté pour lui en 2015.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/491475/politique/lutte-contre-la-corrupt...

Commentaires facebook