Vendredi 15 Décembre 2017

Kenya : Uhuru Kenyatta prête serment pour un second mandat et promet de faire de l'unité sa priorité

Kenya : Uhuru Kenyatta prête serment pour un second mandat et promet de faire de l'unité sa priorité
(Xinhua 29/11/17)

Le président sortant kenyan Uhuru Kenyatta a prêté serment mardi, promettant de faire de l'unité sa priorité au cours de son second et dernier mandat de cinq ans.

La prestation de serment de M. Kenyatta s'est déroulée dans des conditions de sécurité strictes. Celles-ci ont été renforcées à l'intérieur et à l'extérieur du stade Kasarani où se déroulait la cérémonie, avec des militaires lourdement armés.

M. Kenyatta a remporté le scrutin du 26 octobre avec 7,48 millions de voix dans 266 des 291 circonscriptions du pays (soit environ 98,27% des votes valides) face à l'opposant Raila Odinga.

Devant les Kenyans et officiels réunis à l'occasion de cette cérémonie, M. Kenyatta a promis de travailler pour unir les Kenyans qui ont été divisés ethniquement et pour le respect de l'Etat de droit.

Le président de 56 ans a également promis de construire des ponts en tendant la main à ses adversaires afin de développer le pays est-africain.

"J'ai commencé à tendre la main à tous les dirigeants, de tous horizons politiques, réitérant mon engagement et exprimant ma volonté de travailler avec eux, afin d'atteindre le statut de nation, notre objectif", a souligné M. Kenyatta.

Au cours des cinq prochaines années, M. Kenyatta a déclaré que son gouvernement investira lourdement dans la protection des châteaux d'eau et l'écosystème des rivières afin de récolter et exploiter durablement le potentiel des ressources hydrauliques.

"Nous devons prendre des mesures pour exploiter les terres arables restées inactives. Nous devons agir pour encourager et faciliter l'agriculture commerciale de grande échelle afin de diversifier nos denrées de base. Nous devons repenser les subventions au secteur afin d'assurer qu'elles visent à améliorer la production de nourriture et la qualité de la production", a-t-il poursuivi.

La cérémonie était ponctuée de jubilation, de chants et de danses. La prestation de serment de M. Kenyatta est le coup d'envoi du début du dernier mandat du président à la tête du pays après une période électorale tumultueuse marquée par l'invalidation de sa victoire suite à l'élection du 8 août.

Le président et son vice-président, William Ruto, ont juré de protéger et de maintenir la souveraineté, l'intégrité et la dignité des Kenyans.

M. Kenyatta a promis d'unir le pays et de promouvoir la croissance économique après une saison électorale orageuse.

Des dizaines de dirigeants étrangers, de diplomates et de dignitaires locaux ont participé à la cérémonie.

M. Kenyatta a exposé une nouvelle vision pour le pays ancrée dans la cohésion nationale, le respect de l'Etat de droit, la vitalité économique et l'accès universel aux services fondamentaux comme le logement, l'éducation et la santé.

Il a promis aux Kenyans que son gouvernement mettra en place la couverture de santé totale, construira un demi-million de logements au cours des cinq prochaines années et relancera le secteur manufacturier pour créer de nouveaux emplois pour les jeunes.

"Mon administration se concentrera essentiellement sur les industries agro-alimentaires, minières et extractives, le cuir et la valeur ajoutée pour créer des emplois pour les jeunes. Nous devons atteindre les partenaires commerciaux clés pour ouvrir de nouveaux marchés pour nos produits", a-t-il ajouté.

M. Kenyatta a promis de redéfinir le secteur agricole afin de renforcer la sécurité alimentaire dans le pays dans le contexte de sécheresses récurrentes liées au changement climatique.

"Au cours des cinq prochaines années, nous investirons beaucoup pour protéger nos châteaux d'eau, promouvoir la collecte des eaux et diversifier la production alimentaire", a souligné M. Kenyatta.

Il a par ailleurs promis de renforcer les relations bilatérales et multilatérales avec les partenaires du Kenya dans les domaines comme le commerce et la lutte contre le terrorisme.

Parallèlement, le président a annoncé que les Africains en visite au Kenya obtiendront leurs visas aux ports d'entrée.

Il a réaffirmé son engagement vis-à-vis de la coopération régionale et a annoncé que les citoyens des Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est n'auront besoin que d'une carte d'identité nationale pour entrer au Kenya.

Dans son discours, M. Kenyatta a également remercié les partenaires et amis internationaux du Kenya qui sont restés aux côtés du pays pendant la période électorale.

Il a par ailleurs promis que le pays continuera de se battre contre le terrorisme international.

Raila Odinga, dirigeant de l'opposition de la NASA (National Super Alliance), a fait savoir qu'il ne reconnaissait pas les élections d'octobre 2017. Mardi, les médias locaux ont rapporté que M. Odinga avait annoncé qu'il "prêterait serment" en tant que "président" le jour de Jamhuri le 12 décembre.

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées mardi à Nairobi lors d'affrontements entre la police et des partisans de la NASA.

Commentaires facebook