Lundi 21 Août 2017

Kenya: quatre personnes tuées par un engin explosif improvisé

Kenya: quatre personnes tuées par un engin explosif improvisé
(AFP 16/05/17)
A Liboi.

Au moins quatre personnes ont été tuées mardi quand leur véhicule a heurté un engin explosif improvisé dans la ville kényane de Liboi (est), frontalière avec la Somalie, a annoncé la police locale.

"Ceux qui ont été tués sont des locaux qui étaient dans un véhicule appartenant à un commerçant de khat (plante euphorisante, Ndlr) du coin", a expliqué un responsable de la police de Liboi.

"Ils ont tous été tués sur le coup quand leur véhicule a roulé sur un engin explosif", a-t-il ajouté.

La police a précisé "soupçonner l'implication" des insurgés islamistes somaliens shebab.

Liboi est située à environ 60 km du camp de réfugiés de Dadaab, qui abrite essentiellement des Somaliens sur le sol kényan. L'est du Kenya est régulièrement confronté à des attaques des shebab.

Affiliés à Al-Qaïda, les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu à bout de bras par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers, notamment ceux du centre commercial Westgate à Nairobi (septembre 2013 - 67 morts) et de l'université de Garissa, dans l'est (avril 2015 - 148 victimes).

Un autre incident avait eu lieu lundi matin près de la ville de Mandera, plus au nord, également frontalière avec la Somalie.

Des shebab présumés ont attaqué un village, tué un chef coutumier et kidnappé deux réservistes de police, selon la police locale.

Le gouvernement avait instauré en octobre 2016 un couvre-feu dans le comté de Mandera, qui a été renouvelé pour trois mois supplémentaires en avril.

Ce couvre-feu et l'envoi de forces de sécurité supplémentaires ont permis de limiter les attaques de ce genre dans la région.

Commentaires facebook