Jeudi 21 Septembre 2017

Kenya: Odinga accuse l’entreprise Safran d’avoir «subverti la volonté du peuple»

Kenya: Odinga accuse l’entreprise Safran d’avoir «subverti la volonté du peuple»
(RFI 06/09/17)
Préparatifs du vote par des agents de la commission électorale dans un bureau de vote de Nairobi, le 7 août 2017. © REUTERS/Thomas Mukoya

Au Kenya, Raila Odinga appelle le gouvernement français à ouvrir une enquête sur une entreprise qu’il accuse d’avoir « subverti la volonté du peuple ». Le candidat de l’opposition a accusé Safran, une entreprise française, d’avoir fourni à la commission électorale kényane des services technologiques non conformes à la loi kényane. En réalité, Safran a vendu la filiale mise en cause, Morpho, à la fin mai, c’est-à-dire plus de deux mois avant le scrutin.

L’opposant Raila Odinga accuse une filiale de Safran d’avoir trempé dans ce qu’il qualifie de « crime haineux », c’est-à-dire le fiasco électoral au Kenya. Dans un communiqué, la Nasa, la Super alliance nationale, affirme que Safran a fourni à la commission électorale un système inadéquat. Elle affirme notamment que les messages SMS étaient faciles à pirater en faveur du président sortant.

Raila Odinga est allé plus loin, pressant la France de faire la lumière dans cette affaire : « Nous disons que le gouvernement français devrait enquêter sur Safran qui a fourni le système de gestion électoral intégré qui a échoué. »

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170906-kenya-odinga-accuse-entreprise-safran...

Commentaires facebook