Dimanche 19 Novembre 2017

Kenya: les agents M-Pesa inquiets de l’appel à boycott des produits Safaricom, lancé par l’opposition

Kenya: les agents M-Pesa inquiets de l’appel à boycott des produits Safaricom, lancé par l’opposition
(Agence Ecofin 08/11/17)

Le 6 novembre dernier, Raila Odinga, le candidat malheureux de l’opposition à l’élection présidentielle, a quitté Safaricom pour Airtel. Il a profité de cette occasion pour lancer un appel à boycott des services de l’opérateur télécoms leader, qu’il accuse d’avoir influencé les résultats de l’élection présidentielle.

Inquiète de l’accueil que pourrait recevoir cet appel à boycott par la population, l’association des agents M-Pesa de Safaricom a condamné cet acte qu’elle juge dangereux pour l’économie nationale. D’après le regroupement, le service de transfert d'argent à lui seul emploie aujourd’hui plus de cinq millions de personnes dans tout le pays. C’est l’une « des plus grandes sources d'auto-emploi au Kenya et demander aux gens de boycotter tous les produits Safaricom n’apportera que beaucoup de chômage.», a-t-il déploré.

Le M-Pesa intervient aujourd’hui dans plusieurs segments d’activités. Le service permet de régler des factures, d’acheter du carburant, de payer dans les supermarchés, de régler des frais de scolarité, des titres de transport, etc.

Alfred Nyangweso indique que le boycott nuira, pas seulement aux finances du gouvernement, mais à tous.

Egalement préoccupée par la situation, l’Autorité des communications du Kenya (CAK) a interpellé l’opposition à plus de responsabilité. Dans un communiqué, Francis Wangusi, le vice-président exécutif de l’organe de régulation a déclaré: « Nous appelons les dirigeants du spectre politique à éviter de faire des déclarations susceptibles d'affaiblir le climat d'investissement dans le pays, de nuire à l'emploi dans le secteur local des TIC et de compromettre la qualité de vie.»

Commentaires facebook