Mardi 20 Février 2018

Annulation de licences : des groupes miniers poursuivent le Kenya pour 3,3 milliards de dollars

Annulation de licences : des groupes miniers poursuivent le Kenya pour 3,3 milliards de dollars
(La Tribune 09/02/18)

Le Kenya n’en a toujours pas fini avec les litiges qui l’opposent à plusieurs compagnies minières internationales devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) basé aux Etats-Unis, pour l’annulation de licences d’exploration. Le pays dirigé par Uhuru Kenyatta est déjà à plus de 3 milliards de dollars de demandes d’indemnisation.

334 milliards de shillings, soit 3,3 milliards de dollars, c'est ce que plusieurs sociétés minières internationales réclament actuellement au Kenya auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), dans le cadre du désormais vieux dossier d'annulation de licences d'exploration qui a fait scandale il y a quelques années.

A l'ouverture mercredi 7 février à Nairobi de la 11ème édition du Forum des négociateurs en investissement des pays en développement, le ministère de tutelle n'a pas pu élucider le sujet devant le gotha mondial de l'investissement qui comptait notamment une centaine de représentants gouvernementaux venus de plus de 70 pays à travers le monde.

« Le forum arrive à un moment où les investisseurs étrangers déposent un nombre croissant de litiges coûteux contre les gouvernements [...]. Le Kenya n'a pas été épargné. Il y a des affaires en cours au CIRDI avec des réclamations s'élevant à 334 milliards de shillings [3,3 milliards de dollars, ndlr] », a déclaré Chris Kiptoo, secrétaire principal du Département d'Etat en charge du commerce au Ministère de l'industrie, du commerce et des coopératives, s'exprimant à l'ouverture de l'événement, selon la presse locale.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/economie/2018-02-08/annulation-de-licences-...

Commentaires facebook