Dans le monde | Africatime
Lundi 27 Mars 2017

Dans le monde

(AFP)

La petite Salsa Djafar porte une couronne en or, un ruban et une robe pourpre pour une fête de famille particulière: la célébration de son excision, dans une région isolée d'Indonésie. Mais pour cette fillette d'un an et demi, comme pour d'autres, c'est un cauchemar.

Dans une modeste maison dans la province de Gorontalo (centre), une guérisseuse recouvre le bébé d'un drap blanc puis passe sa tête en dessous, un petit couteau à la main.

Soudain, elle coupe le capuchon qui recouvre le clitoris de la fillette, ainsi que les petites lèvres, faisant aussitôt hurler l'enfant.

(AFP)

Plus de 100 pays lancent lundi à l'ONU des négociations inédites sur un traité interdisant les armes nucléaires, convaincus qu'il réduirait le risque d'une guerre atomique malgré les objections des grandes puissances.

Le lancement de ces négociations sur un texte légalement contraignant a été décidé en octobre, avec le soutien de 123 pays membres des Nations unies.

La plupart des puissances nucléaires, déclarées ou non, avaient néanmoins soit voté contre ces négociations (Etats-Unis, France, Israël, Royaume-Uni, Russie), soit s'étaient abstenues (Chine, Inde, Pakistan).

(AFP)

Tatiana Panova tient une photographie prise en 1923 de son arrière-arrière-grand-père: un étudiant soviétique comme un autre, promis à un brillant avenir. Il mourra seize ans plus tard dans un camp de Sibérie, victime des purges staliniennes.

Jeune fille de 25 ans, Tatiana a réussi à tisser un lien avec cet aïeul décédé un demi-siècle avant sa naissance, Alexandre Iakovlev, grâce au journal qu'il a laissé et que sa famille a précieusement conservé.

"C'est très étrange", confie-t-elle. "C'est une personne qui a vécu il y a 100 ans..."

(AFP)

Les forces de sécurité soudanaises ont lancé une opération de recherche pour tenter de retrouver l'otage français enlevé au Tchad, après que le ministre tchadien de la Sécurité eut déclaré qu'il se trouvait au Soudan, a annoncé dimanche le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour.

Les services de renseignement et de sécurité (NISS) et le renseignement militaire ont lancé une opération de recherche pour retrouver l'otage, enlevé jeudi dans l'est du Tchad, a déclaré le ministre à l'agence officielle Suna.

(AFP)

Le chef des forces américaines au Moyen-Orient a qualifié de "terrible tragédie" la mort de nombreux civils irakiens dans des frappes aériennes à Mossoul visant le groupe Etat islamique (EI), alors qu'une enquête a été ouverte.

Selon des responsables irakiens et des témoins, des raids aériens ont tué de nombreux civils dans le quartier de Mossoul al-Jadida ces derniers jours. Le nombre de victimes, entre des dizaines et des centaines selon les sources, ne peut pas être vérifié de source indépendante.

(AFP)

Le parquet sud-coréen a demandé l'arrestation de l'ancienne présidente Park Geun-Hye, quelques jours après son audition marathon dans le retentissant scandale de corruption et de trafic d'influence qui a précipité sa disgrâce.

Mme Park, 65 ans, a vu sa destitution confirmée début mars après des mois d'enquête et de révélations qui ont entraîné des manifestations monstre dans le pays pour exiger des poursuites à son encontre.

(AFP)

Le président rwandais Paul Kagame a été dimanche le premier chef d'Etat africain à s'exprimer devant la plus grande organisation américaine pro-israélienne, où il a loué les liens entre l'Etat hébreu et son pays meurtri par un génocide en 1994.

Avant de prendre le pouvoir, Paul Kagame était le chef rebelle du Front patriotique rwandais (FPR) qui avait mis fin au génocide des Tutsi en 1994 par des extrémistes hutu (environ 800.000 morts selon l'ONU).

(AFP)

Du grand explorateur britannique Ranulph Fiennes au pilote de Solar Impulse Bertrand Piccard, en passant par l'acteur Robert de Niro, plusieurs personnalités ont exprimé samedi soir à New York leurs inquiétudes face au climato-scepticisme de l'administration Trump.

L'occasion en était le 113e dîner annuel du Club des explorateurs, qui honore chaque année de grands explorateurs, en présence de plus de 1.000 invités.

(AFP)

L'ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov, fort d'une victoire face aux socialistes aux législatives, se lance lundi en quête d'alliés pour former un gouvernement et s'assurer un troisième mandat sous le signe de la stabilité.

Le chef de file des conservateurs, physique de lutteur et bagou de boutiquier, est rompu à ces négociations inévitables dans le système bulgare de proportionnelle à un tour.

(AFP)

Donald Trump a blâmé dimanche l'aile dure de son parti après l'échec cuisant au Congrès de son plan sur l'assurance santé, laissant présager d'âpres batailles sur son prochain grand projet: la réforme fiscale.

"Les démocrates sourient" de voir que les parlementaires du "Freedom Caucus", les ultra-conservateurs républicains, ont bloqué l'adoption de la réforme, a tweeté dimanche le président américain.

(AFP)

Le parti conservateur d’Angela Merkel a nettement remporté dimanche une élection régionale test en Sarre, douchant dans l'immédiat les espoirs des sociaux-démocrates de faire chuter la chancelière allemande lors des législatives de septembre.

Les chrétiens-démocrates (CDU) ont remporté 40,7% des voix selon les résultats définitifs publiés dans la soirée, soit plus de cinq points de mieux que lors du dernier scrutin dans cette ancienne région minière, à tradition ouvrière, frontalière de la France.

(AFP)

Plusieurs milliers de brésiliens sont descendus dans les rues dimanche pour protester contre l'impunité des politiciens corrompus, mais la mobilisation était bien moins forte que lors des derniers rassemblements de ce type.

"Nous ne voulons pas d'un gouvernement qui ne représente plus la société. Il faut punir les corrompus et construire un nouveau Brésil", a affirmé Teresa Kohler, 51 ans, lors d'un rassemblement sur la promenade de la célèbre plage de Copacabana à Rio de Janeiro.

(AFP)

Une force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a repris dimanche dans le nord de la Syrie un aéroport militaire au groupe Etat islamique (EI), une étape clé dans le cadre de son offensive pour s'emparer de Raqa, le fief des jihadistes dans le pays.

L'aéroport militaire de Tabqa, que les jihadistes contrôlaient depuis août 2014, est située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Raqa.

(AFP)

Un millier de migrants ont été secourus dans la nuit de samedi à dimanche au large de la Libye, parmi lesquels une femme a été déclarée morte, annoncent les associations SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF).

Quelque 645 "réfugiés ont été secourus sur des canots pneumatiques et des embarcations en bois", au cours de six heures d'opération, par le navire Aquarius associé à d'autres bateaux présents dans la zone de secours et de sauvetage (SAR), indique SOS Méditerranée sur son compte twitter.

(AFP)

Deux ans après l'intervention d'une coalition militaire arabe au Yémen, les rebelles qui contrôlent la capitale Sanaa se disent prêts à résister jusqu'au bout, alors que les lignes de front sont figées et les efforts de paix au point mort.

Les rebelles chiites Houthis et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont marqué cet anniversaire en organisant dimanche une manifestation géante à Sanaa, sous le slogan "Résistance à l'agression".

(AFP)

L'opposant russe Alexeï Navalny doit être présenté à un juge lundi à Moscou après avoir été arrêté comme des centaines de ses partisans lors de manifestations contre la corruption à travers la Russie.

M. Navalny est à l'origine de la mobilisation qui a réuni dimanche des dizaines de milliers de personnes dans le pays, y compris dans des villes de province d'habitude plutôt calmes.

(AFP)

Quatre jours après l'attentat au Parlement de Londres, les enquêteurs cherchaient toujours dimanche de possibles complicités, la ministre de l'Intérieur appelant les services de messagerie sécurisée comme WhatsApp à collaborer avec les autorités pour ne pas fournir de "cachette aux terroristes".

La ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd a jugé "totalement inacceptable", dimanche sur la BBC, le fait que des communications entre suspects d'actes de terrorisme puissent échapper aux services de renseignement parce qu'elles sont encryptées.

(AFP)

L'ex-Premier ministre conservateur Boïko Borissov est en passe de réussir un retour gagnant dimanche aux législatives en Bulgarie où son parti est crédité de la victoire sur les socialistes favorables à un rapprochement avec la Russie, selon des sondages à la sortie des bureaux de vote.

Ces sondages créditent le parti Gerb (conservateur) d'un score d'environ 32 %, contre 28% pour les socialistes (PSB), ce qui devrait ouvrir la voie à un troisième mandat pour Boïko Borissov dans le cadre d'une coalition avec de plus petites formations.

(AFP)

La nouvelle dirigeante de Hong Kong Carrie Lam a promis dimanche de réparer les fractures politiques de l'ancienne colonie britannique après un vote qualifié de simulacre par le camp démocrate inquiet d'un recul des libertés.

Le territoire semi-autonome de Hong Kong jouit en théorie jusqu'en 2047 de libertés inconnues sur le continent, en vertu du principe "un pays, deux systèmes" qui avait présidé à sa rétrocession à la Chine en 1997.

(AFP)

La Première ministre britannique Theresa May va déclencher mercredi le processus de sortie de l'Union européenne, une première historique qui ouvre deux ans de difficiles négociations au résultat imprévisible.

Le Royaume-Uni devrait ainsi se retrouver en 2019 hors de l'UE après le référendum du 23 juin 2016 qui a décidé du Brexit avec 52% des voix et laissé le pays profondément divisé, réveillant les velléités indépendantistes des Écossais.

(AFP)

Au moins une personne a été tuée et 14 autres blessées par balles tôt dimanche lors d'une fusillade dans une boîte de nuit bondée de Cincinnati, dans le nord des États-Unis, selon la police qui a écarté la piste terroriste.

"Les motivations n'ont pas encore été éclaircies mais il n'y a pas d'indication que ces faits soient liés au terrorisme", a écrit le chef adjoint de la police de Cincinnati, Paul Neudigate, sur Twitter.

(AFP)

Le chef des forces américaines au Moyen-Orient a qualifié de "terrible tragédie" la mort de nombreux civils irakiens dans des frappes aériennes à Mossoul visant le groupe Etat islamique (EI), alors qu'une enquête a été ouverte.

Selon des responsables irakiens et des témoins, des raids aériens ont tué de nombreux civils dans le quartier de Mossoul al-Jadida ces derniers jours. Le nombre de victimes, entre des dizaines et des centaines selon les sources, ne peut pas être vérifié de source indépendante.

(AFP)

Angela Merkel et son parti conservateur affrontent dimanche un premier scrutin régional test en Sarre, à six mois d'élections législatives où les sociaux-démocrates requinqués paraissent en mesure de la faire vaciller après 12 ans de pouvoir.

Quelque 800.000 électeurs de ce petit État régional frontalier de la France ont commencé dès 08H00 locale (06H00 GMT) à se rendre aux urnes pour ce scrutin à un tour destiné à renouveler leur Parlement régional.

(AFP)

Il faut sauver la marque "Grande-Bretagne": l'image du pays réputé ouvert sur le monde risque de souffrir du Brexit, préviennent des publicitaires réunis à Londres, mais le Royaume-Uni garde aussi de solides atouts dans sa manche.

De la musique au cinéma, la culture populaire britannique a promu ces dernières décennies l'image d'un pays moderne et dynamique. La facilité d'émigrer et de travailler sur place a construit pour sa part la réputation d'une société accueillante et hospitalière.

(AFP)

L'Iran a décidé de sanctionner quinze sociétés américaines pour leur soutien à Israël et "aux actions terroristes de ce régime", a rapporté dimanche l'agence de presse officielle iranienne Irna citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Cette décision, qui est largement symbolique puisque ces sociétés ne font pas d'affaires avec l'Iran, intervient deux jours après que les Etats-Unis ont pris des sanctions contre 30 sociétés et individus de dix pays étrangers accusés d'avoir collaboré avec le programme d'armements de l'Iran.

(AFP)

Avec toute la fougue de ses 15 ans, Mohammed se démultiplie pour aider le personnel d'un hôpital de fortune installé, à l'écart du front à Mossoul-Ouest, dans une école. Son école. Où les élèves devaient plaider allégeance au groupe Etat islamique (EI).

L'éducation façon jihadistes, c'était il y a quelques semaines, et ce quartier de la ville a depuis été libéré à la faveur d'une vaste offensive lancée par les forces irakiennes pour reprendre au groupe ultra-radical sunnite la grande métropole du nord du pays.

(AFP)

L'Autorité bancaire européenne (EBA) va devoir quitter Londres à la suite de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE) et ce déménagement intéresse de nombreuses villes européennes, a souligné son directeur exécutif Adam Farkas dans un entretien à l'AFP.

(AFP)

Le président américain Donald Trump a lâché la bride à son secrétaire à la Défense Jim Mattis et à ses militaires pour mener les opérations contre les jihadistes, à rebours de son prédécesseur qui gardait un contrôle étroit.

Le président américain n'a pas encore dévoilé ses grandes orientations sur la suite des opérations contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et Al-Qaïda, et n'a pas encore désigné les options retenues dans le plan d'action que lui a transmis le Pentagone fin février.

(AFP)

La nouvelle dirigeante de Hong Kong Carrie Lam a promis dimanche de réparer les fractures politiques de l'ancienne colonie britannique après un vote qualifié de simulacre par le camp démocrate inquiet d'un recul des libertés.

Le territoire semi-autonome de Hong Kong jouit en théorie jusqu'en 2047 de libertés inconnues sur le continent, en vertu du principe "un pays, deux systèmes" qui avait présidé à sa rétrocession à la Chine en 1997.

(AFP)

La police britannique qui enquête sur l'attentat de Londres, revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique, veut obtenir plus d'informations pour établir dans quelles circonstances précises Khalid Masood a décidé de commettre ce carnage.

"Nous sommes déterminés à comprendre si Masood était un acteur isolé inspiré par la propagande terroriste ou bien si d'autres personnes l'ont encouragé, l'ont soutenu ou lui ont donné des instructions", a déclaré samedi un haut responsable britannique de la lutte antiterroriste, Neil Basu.

(AFP)

Un responsable d'Al-Qaïda, le Pakistanais Qari Yasin, auquel a été attribué notamment l'attentat contre l'hôtel Marriott d'Islamabad, a été tué le 19 mars par une frappe de drone américain en Afghanistan, a annoncé samedi le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis.

Qari Yasin, originaire de la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du Pakistan, selon le Pentagone, mais du Pendjab selon des documents pakistanais, était accusé de nombreux attentats commis au Pakistan.

(AFP)

Au moins quatre personnes ont été tuées et 42 autres blessées samedi dans deux explosions survenues au Bangladesh lors d'une attaque de l'armée contre un bâtiment où sont retranchés des "extrémistes islamistes", a-t-on appris auprès de la police.

Les deux déflagrations ont eu lieu à environ 400 mètres de l'immeuble et visaient la foule et des agents de police qui observaient l'opération, a indiqué la police.

(AFP)

Le président américain Donald Trump tente de rebondir après l'échec cinglant de son projet emblématique de réforme de l'assurance santé, faute d'un soutien suffisant de ses propres troupes au Congrès.

Le président américain s'est de nouveau tourné samedi vers Twitter pour dénoncer la loi "Obamacare" de son prédécesseur démocrate Barack Obama, détestée des républicains.

"Obamacare va exploser et nous nous rassemblerons tous et construirons ensemble une superbe loi de santé pour LE PEUPLE. Ne vous inquiétez pas!", a écrit Donald Trump, sans préciser de calendrier.

(AFP)

Les avions de la Patrouille de France ont survolé samedi la pointe sud de Manhattan et lâché leurs fumées bleu blanc rouge au-dessus de la Statue de la Liberté, pour la première grande tournée américaine de la célèbre formation depuis 31 ans.

Sous un soleil voilé, huit appareils Alphajet de la légendaire patrouille, redécorés en hommage aux couleurs américaines et emmenés par un avion de transport militaire A400-M, ont survolé à deux reprises, à bonne altitude, l'icônique symbole des Etats-Unis, première étape d'une tournée américaine d'un mois et demi.

(AFP)

Les premiers soldats de la force militaire régionale sous mandat de l'ONU qui doit être déployée au Soudan du Sud arriveront "fin avril, début mai", a indiqué vendredi Hervé Ladsous, chef sortant des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

A ce premier contingent de soldats venus du Bangladesh et du Népal s'ajoutera une unité d'hélicoptères, a précisé M. Ladsous lors d'un point presse.

D'autres troupes, notamment éthiopiennes, devraient les rejoindre "probablement fin mai, début juin", a-t-il précisé.