Les trois Guinée doivent-ils confédérer comme le souhaite Theodoro Obiang NGuema ? | Africatime
Lundi 20 Février 2017

Les trois Guinée doivent-ils confédérer comme le souhaite Theodoro Obiang NGuema ?

Ce vendredi 19 juin coïncide au deuxième jour de sa visite en Guinée pour l’approfondissement et de l’élargissement des liens historiques de coopération et d’amitiés existant entre les deux pays. Le président Equato-guinea après un tête à tête avec son homologue guinéen a invité le président condé à la conférence sur la lutte contre le virus Ebola qui se tiendra à Malabo en juillet prochain, selon une lettre de la présidence. Un deuxième entretien entre les deux chefs d’Etats est prévu ce vendredi qui les permettra d’échanger au tour des questions de développement et d’une coopération solide entre les deux nations. Le président NGuema estime que la coopération sud-sud doit être valorisée pour le développement de l’Afrique: « Cette visite va contribuer au renforcement des relations des deux Guinée. La Guinée Bissau, la Guinée Conakry et la Guinée Equatoriale, mon frère m’a toujours rappelé de former une confédération qui serait un système de solidarité entre ces trois pays.

Je pense que cela serait une bonne chose dès lors que toute tentative de construction d’une confédération appelle à plus de solidarité et au renforcement des relations d’amitié et de coopération qui pourraient se développer davantage entre nous Guinée. C’est une bonne idée que je vais continuer à examiner attentivement. Nous avons une expérience en matière de développement. Vous n’êtes pas sans savoir que la Guinée Equatoriale par le passé était l’un des derniers pays en Afrique en matière de développement. Mais avec l’arrivée du pétrole, nous avons su mener le développement qu’on constate aujourd’hui. Je crois que la Guinée Conakry a aussi un potentiel économique naturel. Avec ces ressources, nous pourrons constituer un bloc afin de partager notre expérience et contribuer au développement de la Guinée Conakry », a-t-il indiqué. Le président Alpha Condé a pour sa part apprécié le panafricanisme de son hôte, il n’a pas manqué d’indiquer que les deux pays identifierons des secteurs de développement pour une coopération bilatérale.

Commentaires facebook