Mercredi 22 Novembre 2017
(AFP 22/11/17)
La Cour constitutionnelle de Guinée équatoriale a validé les résultats des élections législatives, sénatoriales et municipales du 12 novembre remportées à 92% par le parti présidentiel et sa coalition, a-t-on appris mardi soir de source officielle. Le parti Citoyens pour l'innovation (CI, opposition) a comptabilisé 5,77% de voix, grâce auxquelles il obtient un député, unique représentant de l'opposition sur les 100 parlementaires que compte l'Assemblée nationale, a annoncé le président de la Cour constitutionnelle, Salvador Ondo Nkumu. Avec 2,23% des votes, une autre coalition d'opposition rassemblant l'Union du centre droit (UCD) et la Convergence pour la démocratie...
(Jeune Afrique 22/11/17)
C’est une curiosité qu’a mise en évidence le verdict rendu à l’issue du procès intenté à Teodorín, le vice-président équato-guinéen : dans l’Hexagone, la justice peut ordonner la vente de biens saisis, mais n’a rien prévu pour que l’argent ainsi récupéré soit reversé aux victimes des détournements. Dans le parking Boieldieu, au second sous-sol du centre commercial des Quatre-Temps, dans le quartier des affaires de la Défense, au nord-ouest de Paris, neuf bolides d’exception se décatissaient depuis deux ans quand de potentiels acheteurs sont venus en faire le tour. Tous munis d’un badge électronique leur permettant d’accéder à cette zone réservée à la fourrière de la préfecture de police. Nous sommes en juillet 2013, et ces anciennes propriétés de Teodoro Nguema...
(Xinhua 20/11/17)
Le parti au pouvoir Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) a remporté entièrement avec sa coalition les élections législatives équato-guinéennes de dimanche dernier, selon les résultats publiés vendredi soir par la Commission électorale nationale. Le PDGE et ses 14 ailliés ont remporté tous les 55 sièges du Sénat (chambre haute) en jeu, et 99 des 100 sièges de la Chambre des députés (chambre basse), ne laissant qu'un seul billet d'entrée au parti d'opposition les Citoyens pour l'innovation (CI), qui était...
(RFI 20/11/17)
En Guinée équatoriale, le PDGE, le parti du président Teodoro Obiang, confirme son assise lors des élections législatives, municipales et sénatoriales du 12 novembre. Les résultats officiels ont été rendus publics vendredi 17 novembre au soir par la Commission électorale. D'après la Commission électorale, le PDGE, parti au pouvoir depuis près de 40 ans, a remporté les élections haut la main. Allié à 14 formations politiques, ce parti obtient 75 sièges de sénateurs. Il rafle également toutes les mairies du...
(Xinhua 20/11/17)
Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, affirme un communiqué publié ce week-end par l'UA. Le président "condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples", selon le communiqué. Le président a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d'autres actes criminels de traite des êtres humains. Il a appelé à une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices...
(AFP 18/11/17)
Le parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), au pouvoir depuis près de quarante ans dans le pays, a remporté une nouvelle fois, sans surprise et avec des scores à la soviétique, les élections législatives, sénatoriales et municipales du 12 novembre, selon les résultats officiels rendus publics vendredi soir. Le PDGE et ses 14 partis alliés obtiennent la totalité des 75 sièges de sénateurs et ont été élus à la tête de toutes les mairies du pays, a annoncé le président...
(AFP 16/11/17)
De nombreux artistes à travers le monde, des ONG et son avocat ont appelé à la libération du caricaturiste et dessinateur équato-guinéen, Ramon Nse Esono Ebalé, en détention préventive depuis deux mois jeudi et auteur d'une bande dessinée très critique envers le président équato-guinéen. M. Esono Ebalé est détenu sans charge depuis 2 mois, a déclaré son avocat, Angel Obama Obiang​, à l'AFP. Mais le procureur a demandé qu'il soit jugé, a ajouté l'avocat. L'ONG de défense des droits de...
(AFP 13/11/17)
Les électeurs de Guinée équatoriale étaient appelés aux urnes dimanche pour des élections législatives, sénatoriales et municipales, marquées par des fraudes et des irrégularités, selon des responsables de l'opposition. Dans la capitale Malabo, sur la partie insulaire de ce petit pays hispanophone d'Afrique centrale, la plupart des bureaux de vote ont ouvert normalement à 8H00 locales et ont connu une forte affluence jusqu'en fin de matinée, a constaté un correspondant de l'AFP. Les bureaux se sont peu à peu vidés dans l'après-midi, et le vote était presque de facto terminé vers 17H00 locales...
(RFI 13/11/17)
Les 300 000 électeurs équato-guinéens étaient appelés aux urnes dimanche 12 novembre pour des élections législatives, sénatoriales et municipales, dans ce pays dirigé sans partage par le président Teodoro Obiang Nguema depuis 1979. Son parti, le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), était très largement favori face à une coalition d'opposition comportant la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) et le parti d'un ancien lieutenant de l'armée revenu d'exil, mais interdit par la justice de participer au scrutin. Pour les opposants, la journée a été rude, selon le récit qu'ils en font. Plusieurs assesseurs auraient été brutalisés, puis arrêtés.
(Xinhua 13/11/17)
Plus de 320.000 électeurs guinéo-équatoriaux attendent en file dimanche devant les postes de tri-scrutin législatif, sénatorial et municipal. Le vote a débuté à 8h heures locales. Le parti au pouvoir Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) et sa coalition regroupant 14 autres alliés sont prévus de remporter les élections, vis-à-vis de la coalition d'opposition formée par la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS) et l'Union de centre droite (UCD), et enfin, du parti les Citoyens pour l'innovation, qui présente seul...
(AFP 11/11/17)
Un leader de l'opposition a appelé le président Teodoro Obiang Nguema au "dialogue" à la veille d'élections législatives, sénatoriales et municipales en Guinée équatoriale, où samedi a été décrété "journée de réflexion" par les autorités en vue du scrutin. "J'appelle le président à s'asseoir et dialoguer (avec l'opposition) pour contribuer au développement et à la démocratie en Guinée équatoriale", a déclaré vendredi soir l'opposant Gabriel Nse Obiang, au cours d'un meeting devant près de 400 militants de son parti à Malabo pour marquer la fin de la campagne électorale. Quelque 300.000 électeurs équato-guinéens sont appelés dimanche aux urnes pour des élections législatives, sénatoriales et municipales.
(AFP 09/11/17)
Quelque 300.000 électeurs de Guinée équatoriale, petit pays d'Afrique centrale, sont appelés dimanche aux urnes pour des élections législatives, sénatoriales et municipales sans grand suspense tant la domination du parti au pouvoir reste grande, mais où l'opposition affiche son ambition de peser au parlement. Dimanche, le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir depuis 1987) devrait rester seul maître à bord au Parlement, dont il occupe aujourd'hui 99% des sièges et sur lequel il a exercé un contrôle sans...
(Agence d'information d'afrique centrale 09/11/17)
Cent députés et soixante-quinze sénateurs seront choisis par quelque 300 000 électeurs du pays d’1,2 million d’habitants, à la faveur des élections législatives, sénatoriales et municipales, notamment pour les maires des deux principales villes : Malabo, capitale politique, et Bata, capitale économique. Malgré le fait que le parti au pouvoir - Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE, au pouvoir depuis 1987) - est donné favori pour le scrutin, l’opposition garde l’espoir de gagner des sièges au Parlement. Le PDGE devrait...
(Jeune Afrique 07/11/17)
La bataille judiciaire qui oppose Teodoro « Teodorín » Nguema Obiang Mangue à Transparency International France n’est pas terminée. Condamné le 27 octobre à Paris, dans le procès des « biens mal acquis », à 3 ans de prison et à 30 millions d’euros d’amende, le tout avec sursis, le vice-président de la Guinée équatoriale (et fils du chef de l’État) a décidé de faire appel. Emmanuel Marsigny, son avocat, explique vouloir tordre le cou à un certain nombre de...
(AFP 04/11/17)
Condamné à trois ans de prison avec sursis pour s'être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France, le vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, a fait appel, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat. Le recours a été déposé vendredi, a indiqué Me Emmanuel Marsigny à l'AFP. Le fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema avait été condamné le 27 octobre par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende avec sursis, à l'issue du premier procès dit des "biens mal acquis" devant la justice française.
(AFP 02/11/17)
La Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a "pris acte" mardi de la ratification fin octobre, par tous les Etats membres, de l'accord de 2013 sur la libre circulation des personnes dans la sous-région, mettant fin à des négociations laborieuses entamées il y a plus de quinze ans. Les chefs d'Etat de la Cémac, réunis en sommet extraordinaire à N'Djamena, ont aussi décidé d'"autoriser" la Banque de développement des Etats d'Afrique centrale (Bdeac) à débloquer 1,7 milliards de francs pour "accompagner l’application de la libre circulation", selon le communiqué final du sommet.
(Agence Ecofin 02/11/17)
Exit le Congolais Pierre Moussa à la tête de la Commission de la Cemac et l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional. Ces deux hommes ont été remplacés à l’issue du sommet des chefs d’Etat de N’djamena respectivement par le Gabonais Daniel Ona Ondo (photo), ancien Premier ministre gabonais, et par le Tchadien Nagoum Yamassoum. Ces deux hommes vont conduire deux importants chantiers communautaires à savoir les réformes au niveau de la Commission s’agissant...
(AFP 28/10/17)
Le pouvoir en Guinée équatoriale a estimé vendredi que la condamnation en France du vice-président Teodorin Obiang, reconnu coupable de blanchiment dans le cadre du procès des "biens mal acquis", est "un échec" pour ceux qui voulaient "déstabiliser" le pays. "La sentence est un échec authentique pour les fausses ONG et opposants dont le seul but a été de déstabiliser les institutions de la Guinée équatoriale", a estimé le parti au pouvoir en Guinée équatoriale, le PDGE, dans un communiqué...
(AFP 28/10/17)
La campagne électorale pour les élections législatives, sénatoriales et municipales qui auront lieu le 12 novembre en Guinée équatoriale a été lancée vendredi, alors qu'un leader de l'opposition a eu la confirmation vendredi qu'il ne pourra pas se présenter. La journée de vendredi a été marquée par des meetings de partis, dont ceux du PDGE et sa coalition, mais aussi 14 partis politique de l'opposition dite "modérée". Le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), au pouvoir depuis 1987, est aussi...
(RFI 28/10/17)
La justice française a condamné vendredi 27 octobre le vice-président équato-guinéen, Teodorin Obiang, à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 30 millions d'euros avec sursis également. La cour a aussi ordonné la confiscation de l'ensemble des biens déjà saisis, dont un somptueux hôtel particulier avenue Foch à Paris, une des artères les plus cotées de la capitale. C'est la première fois qu'un responsable politique africain est condamné en France pour une affaire de « biens...

Pages