| Africatime
Mardi 17 Janvier 2017
(RFI 07/01/17)
Pour la première fois, s'est ouvert, le 2 janvier à Paris, le procès d'un vice-président en exercice d'un pays africain sur des soupçons de grande corruption internationale. Renvoyé au mois de juin prochain, ce procès sans précédent, dans le cadre de l’enquête dite des «biens mal acquis en France», concerne un haut dignitaire de Guinée équatoriale, Teodorin Nguema Obiang, fils de l’actuel président de cette république d’Afrique centrale. Retour l'affaire et sur l’extraordinaire enrichissement d’un homme en charge avec son père d’un petit pays pétrolier où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Situé entre le Cameroun et le Gabon, la Guinée équatoriale pourrait être en passe de devenir...
(Le Monde 05/01/17)
Poursuivi en France, le fils du président de Guinée équatoriale est accusé de s’être bâti un patrimoine considérable en détournant des fonds publics. Jet-setter impénitent, flambeur sans limite, Teodorin Obiang Nguema n’avait jusque-là jamais montré son goût pour la discrétion. Le fils du président de Guinée équatoriale ne s’est pourtant pas présenté à l’ouverture de son procès à Paris, lundi 2 janvier. Poursuivi pour « blanchiment d’abus de biens sociaux », « détournement de fonds publics », « abus de confiance » et « corruption », celui-ci disposera d’une nouvelle occasion de venir s’expliquer devant la justice française. Après deux jours d’audience, la présidente du tribunal correctionnel chargé de le juger a en partie accédé à la demande des avocats...
(Jeune Afrique 05/01/17)
L'affaire des "biens mal acquis" connaît un nouveau rebondissement. Alors que le procès de Teodorín Obiang devait débuter en France, le premier d'un homme d'État africain en exercice pour enrichissement illicite, la défense a obtenu lundi son report. Ainsi Teodoro Nguema Obiang Mangue dit Teodorín, promu à la fin juin 2016 vice-président de la Guinée équatoriale par son père Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a réussi à gagner du temps dans la bataille judiciaire qui l’oppose depuis dix ans à Transparency...
(AFP 04/01/17)
Le tribunal correctionnel de Paris a accepté mercredi de reporter au 19 juin le procès de Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale et vice-président de son pays, accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable. A l'ouverture du procès lundi, en l'absence du prévenu, ses avocats avaient demandé le renvoi du premier procès des "biens mal acquis", estimant que les délais étaient trop courts pour préparer "effectivement" sa défense. Ancien ministre de l'Agriculture et des forêts, promu fin juin par son père Teodoro Obiang Nguema vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang est poursuivi pour blanchiment d'abus de biens sociaux...
(RFI 03/01/17)
Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, est poursuivi devant le Tribunal correctionnel de Paris dans le cadre de l'affaire des « biens mal acquis ». Absent à l'audience de ce lundi 2 janvier, il est jugé pour blanchiment d'abus de biens sociaux, de détournement de fonds publics, d'abus de confiance et de corruption. Le renvoi est mis en délibéré et on attend la décision mercredi matin. Le procès a été renvoyé en délibéré, car lors de cette toute...
(AFP 31/12/16)
Train de vie fastueux et chiffres vertigineux: le procès de Teodorin Obiang, accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable, doit s'ouvrir lundi à Paris, mais le fils du président de Guinée équatoriale demande le report de l'audience. C'est le premier procès en France dans l'affaire des "biens mal acquis". Ancien ministre de l'Agriculture et des forêts, promu fin juin par son père Teodoro Obiang Nguema vice-président de Guinée équatoriale, il est poursuivi devant le tribunal correctionnel de...
(AFP 31/12/16)
"Je cherche toujours quelque chose d'exceptionnel". Teodorin Obiang, fils aîné du président de la Guinée-Équatoriale, est convoqué devant la justice française, qui le soupçonne d'avoir assouvi ses goûts de luxe en puisant dans les caisses de son petit État pétrolier, où bien des habitants survivent avec moins de deux dollars par jour. Hôtel particulier, voitures de course et de luxe, costumes de marque par dizaine, jets privés, fêtes déjantées et jolies femmes... Teodorin Obiang, 47 ans, vice-président depuis juin dernier, est le premier dirigeant africain appelé à comparaître à partir de lundi dans l'affaire dite des...
(APA 22/12/16)
Les chefs d’Etat du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale et du Tchad sont attendus vendredi à Yaoundé, pour un sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), annonce un communiqué de la présidence de la République du Cameroun rendu public mercredi. Même si le communiqué ne précise pas l’ordre du jour de cette réunion qui sera précédée d’un conseil des ministres en charge des questions économiques et financières, des sources introduites renseignent,...
(AFP 16/12/16)
Teodorin Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable, a demandé le report de son procès à Paris dans l'affaire des "biens mal acquis", prévu à partir du 2 janvier, a déclaré vendredi l'un de ses avocats. Le procès est prévu les 2, 4, 5, 9, 11 et 12 janvier. Ces dates ont été fixées le 24 octobre dernier. "Les délais fixés sont beaucoup trop courts et inhabituels", a déclaré à...
(Le Monde 08/12/16)
La juridiction internationale place néanmoins l’« ambassade » du pays à Paris sous protection, empêchant toute nouvelle perquisition ou saisie par la justice française. La procédure engagée par la justice française contre le vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro (surnommé Teodorin) Nguema Obiang Mangue, pourra se poursuivre. Mais l’immeuble du 42 avenue Foch, dans le 16e arrondissement parisien, ne pourra plus être ni perquisitionné, ni saisi. C’est la décision rendue mercredi 7 décembre par la Cour internationale de justice (CIJ), basée à La Haye. Saisie par Malabo, cette juridiction des Nations unies s’est...
(Jeune Afrique 08/12/16)
La Cour internationale de justice, réunie à La Haye ce mercredi 7 décembre, ne tranche pas sur l’immunité de Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de Guinée équatoriale, mais reconnaît le caractère diplomatique de l’immeuble situé 42, avenue Foch à Paris. C’est une décision mi-figue mi-raisin qu’a rendue le 7 décembre la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye. Saisie le 13 juin dernier par la Guinée équatoriale, cette dernière lui demandait de prononcer des mesures conservatoires contre...
(Jeune Afrique 03/12/16)
La Cour internationale de justice décidera le 7 décembre si oui, ou non, Teodoro Nguema Obiang Mangue est protégé par son immunité diplomatique dans l’affaire des biens mal acquis (BMA). La cour internationale de justice (CIJ) a annoncé dans un communiqué de presse qu’elle rendra sa décision concernant l’immunité du vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue (« Teodorín »), laquelle oppose Paris à Malabo, le mercredi 7 décembre. Cette décision pourrait remettre en cause les poursuites initiées...
(AFP 28/11/16)
La Guinée-Equatoriale, unique pays hispanophone d'Afrique, va observer trois jours de deuil national à partir de mardi à la mémoire de Fidel Castro, a indiqué lundi le président Teodoro Obiang Nguema. "Je présente mes condoléances et celles du peuple de Guinée-Equatoriale au peuple de Cuba et je décrète un deuil national de trois jours pour la disparution du père de la révolution cubaine, Fidel Castro", a indiqué le président Obiang, 74 ans, dans son décret lu à la radio nationale...
(Sidwaya 26/11/16)
Avant de prendre son vol pour Antananarivo (Madagascar) pour prendre part au XVIe sommet de la Francophonie, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a été invité à diner avec son homologue de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le 24 novembre 2016. Le président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou y était également. Le Celestyal Cruises, un bateau de croisière. C’est sur ce Yacht de luxe, d'un grand confort que le Président du Faso et sa...
(AFP 24/11/16)
Le quatrième sommet Afrique/monde arabe s'est conclu à Malabo, en Guinée-Equatoriale, sur des promesses de "coopération Sud-Sud", en partie éclipsées par le départ du Maroc qui a protesté contre la présence d'une délégation sahraouie, a-t-on appris jeudi de source officielle. En ouverture mercredi, le président équato-guinéen Teodoro Obiang avait plaidé pour une "coopération Sud-Sud avec le monde arabe, avec des bénéfices réciproques, et libre de toute ingérence", face aux pays occidentaux qu'il accuse de vouloir "perpétuer la...
(Jeune Afrique 23/11/16)
Le Maroc et ses alliés arabes ont boycotté les travaux de ce sommet qui se tient ce mercredi, pour protester contre la présence d'une délégation sahraouie. Le Koweït et l'Égypte, en revanche, ne les ont pas suivis. Coup de théâtre au quatrième sommet arabo-africain : le Maroc et huit pays arabes se sont retirés de cette réunion qui se tient, ce mercredi 23 novembre, à Malabo en Guinée équatoriale, à cause de la présence de l’emblème « d’une entité fantoche...
(Jeune Afrique 23/11/16)
Exaspéré par les affaires qui se succèdent (immobilisation d’un avion à Lyon et auditions à La Haye en octobre, ouverture d’une information judiciaire et saisie de véhicules à Genève en novembre…), Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le président équato-guinéen, hésite à se rendre au sommet de l’OIF (à Madagascar, les 26 et 27 novembre) et au sommet Afrique-France (à Bamako, en janvier). « Du temps de la Françafrique, nous avions des interlocuteurs pour régler en toute discrétion ce genre d’affaires »,...
(AFP 16/11/16)
Le Gabon et la Guinée Equatoriale sont convenus de porter devant la Cour internationale de justice (CIJ) leur différend frontalier sur un chapelet d'îlots du Golfe de Guinée, a-t-on annoncé mardi de source officielle. Les deux pays ont signé un engagement en ce sens mardi à Marrakech, en marge de la conférence sur le climat COP22, et sous les auspices de l'ONU, indique un communiqué officiel. Les deux parties ont pris "formellement l'engagement de soumettre leur différend à la CIJ"...
(Jeune Afrique 16/11/16)
Dans un communiqué conjointement signé avec les Nations Unies, le Gabon et la Guinée équatoriale ont annoncé ce mardi avoir trouvé un « compromis visant à soumettre à la Cour internationale de justice le différend frontalier entre les deux pays ». L’accord a été signé mardi 15 novembre, en marge de la COP22 qui a lieu au Maroc, jusqu’au vendredi 18 novembre. « En signant le compromis, les deux parties prennent formellement l’engagement de soumettre ce différend à la Cour internationale...
(Agence Ecofin 16/11/16)
À l’invitation du Secrétaire général (SG) des Nations unies, Ban Ki-moon, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, et son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, ont signé le 15 novembre 2016, en marge de la COP 22 au Maroc, le compromis visant à soumettre à la Cour internationale de justice (Cij) le différend frontalier concernant les îles Mbanié, Conga et Cocotiers. Le Secrétaire général de l’ONU a exhorté les parties à accélérer toutes les procédures internes afin...

Pages