Vendredi 23 Février 2018
(AFP 23/02/18)
Le principal parti d'opposition en Guinée équatoriale, Citoyens pour l'innovation (CI), "doit être dissous", a demandé jeudi le procureur général de la République, David Nguema Obiang, à la barre du procès de 147 militants du parti, selon la télévision d'Etat. "Le parti CI doit être dissous, il y a de la violence partout où ce parti fait des meetings, ça ne ressemble pas à un parti politique car ils ne respectent aucune norme, c'est comme un groupe paramilitaire", a déclaré M. Nguema Obiang au tribunal de Mongomo, dans une plaidoirie retransmise à la télévision d'Etat vendredi matin. 147 militants de CI, arrêtés à diverses occasions non détaillées depuis les élections législatives de novembre, sont jugés...
(AFP 19/02/18)
Paris a accusé la Guinée équatoriale, lundi devant la Cour internationale de justice (CIJ), de vouloir "paralyser" la justice française dans l'affaire dite des "biens mal acquis" où le vice-président équato-guinéen a été condamné par un tribunal parisien. La démarche de la Guinée équatoriale de saisir la CIJ a pour but "de ralentir, voire de paralyser, la procédure pénale lancée en France", a déclaré devant les juges Alain Pellet, professeur émérite à l'Université Paris Nanterre et membre de la délégation française. "La saisine de la CIJ", basée à La Haye, "n'est ni plus ni moins un moyen pour la Guinée équatoriale de faire de la Cour une caisse de résonance pour mettre en avant ses arguments", a-t-il poursuivi, alors que...
(La Tribune 15/02/18)
Les arriérés de cotisation des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ont grimpé en flèche ces dernières années, pour atteindre 35 milliards de francs CFA. La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) fait face depuis quelques années à des arriérés non apurés de ses pays membres. A en croire le conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation, Mangaral Banté, qui s'exprimait ce 13 février dans la capitale tchadienne Ndjamena, à l'ouverture d'un atelier régional...
(AFP 14/02/18)
La peine de mort a été requise par le procureur de la République de Guinée équatoriale pour 147 militants du premier parti d'opposition jugés depuis lundi pour "sédition" et "attentats contre l'autorité", selon leur avocat. "Le procureur a demandé la peine capitale contre tous les opposants", a déclaré mercredi à l'AFP Me Fabian Nsue, l'avocat des accusés jugés au tribunal de grande instance de Mongomo, fief du président Teodoro Obiang Nguema situé sur la partie continentale de la Guinée. La tenue du procès a été confirmée à l'AFP de sources diplomatiques.
(Jeune Afrique 13/02/18)
Un mois après avoir déjoué un coup d'État, fin décembre 2017, le président équato-guinéen a remanié son gouvernement et resserré les rangs avec l'arrivée de quelques personnalités réputées très proches de lui. Agapito Mba Mokuy, ministre des Affaires étrangères depuis 2012 et ancien candidat à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA), est l’une des victimes collatérales du putsch déjoué à Noël. Son maroquin a été attribué à Simeón Oyono Esono Angüe, jusque-là ambassadeur en Éthiopie et auprès de l’UA. Nommé par décret le 6 février, ce proche du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo avait qualifié, en novembre 2014...
(AFP 06/02/18)
Le président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema a reconduit dans ses fonctions son Premier ministre Francisco Pascual Eyegue Obama Asue, après la dissolution du gouvernement sortant en fin de semaine dernière, a-t-on appris lundi soir de source officielle. "Faisant usage des facultés que me confère la loi fondamentale , je nomme Francisco Pascual Obama Asue Premier ministre en charge de la coordination administrative", indique un décret présidentiel lu à la télévision nationale. Le chef de l'Etat a également reconduit...
(AFP 05/02/18)
Le président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema a mis fin vendredi aux fonctions du Premier ministre Francisco Pascual Eyegue Obama Asue et de son gouvernement, selon un décret lu samedi à la télévision d'Etat. "Faisant usage des facultés que me confère la loi fondamentale, je mets fin aux fonctions du premier ministre en charge de la coordination administrative, de ses vice-Premiers ministres et du reste des membres du gouvernement", d'après le texte du décret, daté de vendredi. Cette dissolution du gouvernement survient après les élections législatives, sénatoriales et municipales du 12 novembre dernier, où le pouvoir a notamment obtenu 99 sièges sur 100 au Parlement.
(AFP 05/02/18)
L'Union européenne estime qu'il y a une "forte détérioration de la situation des droits de l’homme" en Guinée équatoriale avec la mort d'un opposant en garde à vue et "plus de 130 personnes détenues arbitrairement" depuis les dernières élections, selon une déclaration obtenue lundi par l'AFP. "Les restrictions de liberté et arrestations, en particulier d'opposants politiques, qui se poursuivent sans discontinuer en République de Guinée équatoriale depuis les élections de novembre 2017, suscitent de vives inquiétudes", a déclaré Catherine Ray, porte-parole du Service extérieur de l'Union européenne, dans une déclaration publiée sur le site de l'UE. "Le décès, alors qu’il était placé en garde à vue, de M. Ebee Ela...
(RFI 01/02/18)
En Guinée équatoriale, l’avocat de quelque 135 militants de l'opposition détenus à la prison d'Evinayong affirme qu’il est empêché de voir ses clients. Ces militants du parti Citoyens pour l'innovation ne connaissent toujours pas les charges qui pèsent contre eux. Elles doivent être dévoilées lors de leur procès, dont la date n'a pas encore été fixée. Le principal parti de l’opposition, Citoyens pour l’innovation, assure que ses militants ont été arrêtés, en novembre, en pleine campagne électorale, dans les capitales...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le...
(AFP 29/01/18)
La Guinée équatoriale "protégera" l'ancien président gambien Yahya Jammeh, parti en exil il y a un an dans ce pays après avoir dû quitter le pouvoir en Gambie, a déclaré le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, assurant "être en accord" sur ce point avec l'Union africaine (UA). M. Obiang Nguema s'exprimait vendredi soir à la télévision nationale, à l'issue d'une visite de quelques heures à Malabo du président en exercice de l'UA, le président guinéen Alpha Condé. "Je crois que...
(AFP 29/01/18)
Déplacements ministériels et présidentiels, "consultations" et négociations en coulisses...: un vrai ballet diplomatique est en cours autour de la Guinée équatoriale depuis la tentative de "coup d'Etat" que Malabo affirme avoir déjouée fin décembre, sur fond de tensions régionales quant aux complicités et motivations des auteurs de ce putsch raté. Vendredi, le président en exercice de l'Union africaine (UA), le président guinéen Alpha Condé, a fait étape quelques heures à Malabo avant d'aller en Ethiopie pour le sommet de l'organisation continentale, signe de l'importance des conséquences de l'événement. Début janvier, Malabo a annoncé avoir déjoué un "coup d'Etat", après qu'une trentaine d’hommes...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se...
(AFP 27/01/18)
Les forces de sécurité de Guinée équatoriale ont abattu vendredi à la frontière avec le Cameroun un deuxième "mercenaire" soupçonné d'être impliqué dans la tentative de "coup d'Etat" déjouée fin décembre, a annoncé la télévision nationale. Le même jour, le président en exercice de l'Union africaine (UA), le président guinéen Alpha Condé s'est rendu à Malabo pour exprimer "le soutien et la solidarité" de l'organisation panafricaine au président Teodoro Obiang Nguema, toujours selon ces médias. "Un autre mercenaire appartenant a...
(AFP 26/01/18)
Un groupe armé centrafricain, ancien fer de lance de l'ex-coalition Séléka, a démenti vendredi toute participation à la tentative de "coup d'Etat" que Malabo affirme avoir déjoué fin décembre. "C'est de la folie", a assuré à l'AFP par téléphone Bachar Fadoul, un proche du chef du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), Noureddine Adam. Le FPRC "condamne avec la dernière rigueur cet acte de déstabilisation", selon un communiqué reçu vendredi par l'AFP, et affirme que "la Séléka n'a pas (eu) d'éléments" dans cette tentative.
(AFP 25/01/18)
Le président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema a limogé quatre hauts responsables du régime, dont son petit-fils, ces dernières semaines, sur fond de soupçons de connivence avec le "coup d'Etat" que Malabo affirme avoir déjoué fin décembre, a-t-on annoncé jeudi de sources officielles. Mercredi, Ruben Clemente Nguema Engonga, président du tribunal de Bata et fils du ministre de l'Intérieur, ainsi que Martín Obiang Ondo, magistrat au tribunal de Malabo, ont été limogés pour "irrégularités", selon deux décrets lus à la télévision d'Etat. Toujours par décrets, un petit-fils du président Obiang, Constantino Obiang Mba, directeur général de l'entreprise publique de télécommunications...
(Jeune Afrique 25/01/18)
Les initiatives diplomatiques se multiplient, après la tentative de putsch que les autorités équato-guinéenne affirment avoir déjouée, fin décembre. Yaoundé joue le rôle d'intermédiaire entre Malabo et Bangui. Les visites ministérielles se succèdent, au Cameroun, pour apaiser les tensions nées à la suite de la tentative présumée de putsch en Guinée équatoriale. Les autorités de Malabo ne décolèrent pas contre la Centrafrique, dont plusieurs ressortissants figurent parmi les mercenaires arrêtés. Agapito Mba Mokuy, le ministre des Affaires étrangères, en a...
(AFP 24/01/18)
Quelque 135 militants de l'opposition en Guinée équatoriale ont été inculpés et sont actuellement détenus à la prison d'Evinayong (centre-sud), a-t-on appris mercredi auprès de leur avocat. "135 opposants, militants du parti Citoyens pour l'innovation (CI), sont concernés, ils sont en prison à Evinayong. Les charges pesant contre eux seront dévoilées lors de leur procès", dont la date n'a pas encore été fixée, a déclaré mercredi à l'AFP Me Fabian Nsue Nguema. Mercredi, lors d'une interview accordée à Radio France internationale (RFI) et à la chaine de télévision France 24...
(AFP 24/01/18)
Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a démis de ses fonctions mardi l'ambassadeur au Tchad, Enrique Nsue Anguesomo, arrêté en décembre, pour des "irrégularités commises dans l'exercice de ses fonctions", selon un décret lu à la télévision d'Etat. "Pour les irrégularités commises dans l'exercice de ses fonctions (et) faisant usage des facultés que confère la loi fondamentale, je démet de ses fonctions Enrique Nsue Anguesomo de son poste d'ambassadeur" au Tchad...

Pages