Samedi 24 Février 2018
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - L’Union européenne a débloqué 40 milliards de francs CFA pour la préservation et la conservation de l’environnement dans le cadre du sixième volet de l’opération Ecosystème des forêts d’Afrique centrale (ECOFAC 6), a-t-on appris mercredi à Douala. Sur cette enveloppe, 10 milliards de francs CFA sont dédiés aux activités de conservation des écosystèmes au Cameroun, une somme qui vient s’ajouter aux 90 millions de francs CFA déjà injectés dans les cinq premières phases depuis 1992. De façon globale a-t-on expliqué, l’essentiel de l’appui de l’UE de cette phase va porter sur la protection et l’aménagement des aires protégées au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Pour ce qui est spécifiquement...
(APA 02/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) va débloquer 1,7 milliard de francs CFA pour accompagner l’intégration communautaire, ont décidé les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au terme de leur sommet extraordinaire, tenu mardi à Ndjamena, au Tchad. « Passant à l'examen des points inscrits à son ordre du jour, la Conférence a pris acte de la décision d'ouverture intégrale de leurs frontières, prise par les Etats membres en application de l'Acte additionnel N°01/13/CEMAC-070 UCCE-SE du 25 Juin 2013 portant suppression des visas pour tous les ressortissants de la CEMAC circulant dans l'espace communautaire », précise le communiqué final. D’où le satisfécit des dirigeants de...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Au sortir du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), qui s’est achevé le 31 octobre 2017, à Ndjamena, la capitale tchadienne, la décision a été prise de passer l’éponge sur une partie importante des arriérés accumulés par les Etats membres, au titre de la mise à disposition de la taxe communautaire d’intégration (TCI), mécanisme autonome de financement de la communauté. «Abordant la question du financement de la Communauté et au regard du niveau des arriérés accumulés par les Etats membres au titre de la Taxe communautaire d’intégration, la conférence a décidé d’annuler la masse d’arriérés à hauteur de 90%, afin de partir sur des bases nouvelles. Elle a invité les...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Exit le Congolais Pierre Moussa à la tête de la Commission de la Cemac et l’Equato-guinéen Rafael Ntung Nsue à la Commission de surveillance du marché financier sous-régional. Ces deux hommes ont été remplacés à l’issue du sommet des chefs d’Etat de N’djamena respectivement par le Gabonais Daniel Ona Ondo (photo), ancien Premier ministre gabonais, et par le Tchadien Nagoum Yamassoum. Ces deux hommes vont conduire deux importants chantiers communautaires à savoir les réformes au niveau de la Commission s’agissant de l’accélération de l’intégration régionale et le transfert à Douala au Cameroun, des bureaux de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale. Mais dans le détail, le nouveau président de la Commission de la Cemac, qui aura comme adjoint la...
(La Tribune 31/10/17)
Entre 2009 et ce jour, le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale s'élève à plus de 200 milliards de francs CFA, soit plus de 350 millions de dollars, a annoncé le ministre tchadien de l'économie et de la planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye. Le montant cumulé des arriérés de cotisation des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Cameroun, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme que la zone est en cours de rétablissement. Son taux de croissance annuel se raffermit de 1,4% en 2016, à 2,6% en 2017 et à 3,4% en 2018. Si l’on exclut les deux géants malades que sont le Nigeria et...
(APA 30/10/17)
APA – Douala (Cameroun) - Des concertations sont en cours pour l’harmonisation et la validation de la procédure du Titre de transit unique (TTU) portant sur les transports ferroviaire et routier en vue de faciliter des échanges commerciaux au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a appris lundi APA de sources concordantes. La mesure qui est appelée à s’étendre dans toute la sous-région, regroupe actuellement des experts des administrations douanières du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad qui ont constitué un comité scientifique pour élaborer les différentes étapes de l’harmonisation et de la validation du Titre de transit unique Rail/Route en Afrique centrale. La première commission planche sur le cautionnement et des conditions de...
(AFP 28/10/17)
Le pouvoir en Guinée équatoriale a estimé vendredi que la condamnation en France du vice-président Teodorin Obiang, reconnu coupable de blanchiment dans le cadre du procès des "biens mal acquis", est "un échec" pour ceux qui voulaient "déstabiliser" le pays. "La sentence est un échec authentique pour les fausses ONG et opposants dont le seul but a été de déstabiliser les institutions de la Guinée équatoriale", a estimé le parti au pouvoir en Guinée équatoriale, le PDGE, dans un communiqué lu vendredi soir à la télévision d'Etat. Poursuivi pour s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable, Teodorin Obiang a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende...
(AFP 28/10/17)
La campagne électorale pour les élections législatives, sénatoriales et municipales qui auront lieu le 12 novembre en Guinée équatoriale a été lancée vendredi, alors qu'un leader de l'opposition a eu la confirmation vendredi qu'il ne pourra pas se présenter. La journée de vendredi a été marquée par des meetings de partis, dont ceux du PDGE et sa coalition, mais aussi 14 partis politique de l'opposition dite "modérée". Le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), au pouvoir depuis 1987, est aussi largement majoritaire depuis la fin du monopartisme en 1991. Le parti "Citoyens pour l'innovation" (CI), qui se présente comme le principal parti d'opposition et se présente seul, ne s'est pas encore prononcé. Son leader, Gabriel Nse Obiang Obono, d'abord exclu...
(RFI 28/10/17)
La justice française a condamné vendredi 27 octobre le vice-président équato-guinéen, Teodorin Obiang, à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 30 millions d'euros avec sursis également. La cour a aussi ordonné la confiscation de l'ensemble des biens déjà saisis, dont un somptueux hôtel particulier avenue Foch à Paris, une des artères les plus cotées de la capitale. C'est la première fois qu'un responsable politique africain est condamné en France pour une affaire de « biens mal acquis ». Ce jugement a déclenché la colère de Malabo, qui compte poursuivre son combat contre ces démarches judiciaires. Les avocats de Teodorin Obiang comptent faire appel de la décision de justice rendue vendredi à Paris. Car sur le...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de surveillance de la santé intelligente offre une plate-forme opportune pour contribuer aux efforts de développer une solution de soins de santé durable, a déclaré Albert M. Muchanga, Commissaire à l'Industrie et au Commerce de l'UA, à la cérémonie d'inauguration. Le...
(AFP 27/10/17)
Trois ans de prison avec sursis et confiscation de biens pour s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable: la justice française a rendu vendredi un premier jugement très attendu dans l'affaire des "biens mal acquis", à l'encontre du vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang. La 32ème chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné Teodorin Obiang à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende avec sursis, une peine inférieure à celle requise par le parquet national financier qui avait demandé trois ans de prison ferme et une amende ferme de 30 millions d'euros.
(Jeune Afrique 27/10/17)
Le vice-président de Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue, a été condamné vendredi par la justice française à trois ans de prison et 30 millions d'amende avec sursis, dans le procès dits des "biens mal acquis". C’est dans une salle bondée et une ambiance électrique que la juge a finalement rendu son jugement, qui s’annonçait, quel qu’il soit, historique. Elle a finalement choisi de se ranger en partie aux arguments de l’accusation en condamnant Teodorín Obiang, qui était une nouvelle fois, et sans surprise, absent à l’audience. Celui-ci était accusé de « blanchiment d’abus de biens sociaux », de « détournement de fonds publics », d’« abus de confiance » et de « corruption », dans un procès qui constituait...
(AFP 27/10/17)
Teodorin Obiang, fils du président de la Guinée équatoriale, condamné vendredi à Paris pour s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable, ne cache pas son goût pour le luxe dans son petit Etat pétrolier où beaucoup survivent avec moins de deux dollars par jour. "Je cherche toujours quelque chose d'exceptionnel", dit-il sans détour. Hôtel particulier, voitures de course et de luxe, costumes de marque par dizaine, jets privés, fêtes déjantées et jolies femmes... "Teodorin", 48 ans, vice-président depuis juin dernier, est le premier dirigeant africain condamné dans l'affaire dite des "Bien mal acquis". Né en 1969, il a dix ans quand son père Teodoro Obiang renverse son oncle, le dictateur loufoque, sanguinaire et rétrograde Francisco Macias Nguema. Le "miracle...
(AFP 27/10/17)
La justice française a dénoncé vendredi, dans sa première condamnation dans l'affaire des "biens mal acquis", le "sentiment de protection", "voire d'impunité", qu'a pu ressentir en France Teodorin Obiang, vice-président de Guinée équatoriale, en raison de l'attitude de banques françaises. Dans son jugement condamnant l'accusé à trois ans de prison avec sursis, le tribunal correctionnel de Paris a d'abord pointé du doigt la "complaisance" de la Société générale, estimant que les faits de blanchiment reprochés à M. Obiang n'auraient pas "été possibles sans l'intervention notamment" de sa filiale équato-guinéenne, SGBGE. Selon le texte consulté par l'AFP, cette filiale détenue à 42% par la Société générale "a tenu un rôle essentiel" dans des transferts de fonds entre la Guinée équatoriale et...
(RFI 27/10/17)
En juin dernier s'est tenu à Paris le procès de Teodorin Obiang, dans le cadre de l'affaire dite des « biens mal acquis ». Le jugement doit être rendu ce vendredi 27 octobre. Dans ce premier procès du genre, jugé en France, le ministère public a requis trois ans de prison, 30 millions d'euros d'amende et la confiscation des biens saisis à Paris du vice-président équato-guinéen, fils du président. Retour sur une affaire hors norme. Ce jugement, tant attendu du côté des parties civiles, est l'aboutissement d'une longue guérilla judiciaire : dix ans de procédure, de recours et de saisies spectaculaires en plein Paris. Les voitures de luxe de Teodorin Nguema-Obiang Mangue, ses bijoux et autres meubles rares ont été...
(Agence Ecofin 27/10/17)
Dans un document qui vient d’être rendu public, l’on découvre que, depuis le 17 octobre 2017, les autorités équato-guinéennes ont décidé, à leur tour, de supprimer les visas d’entrée sur leur territoire à tous les ressortissants des pays de la Cemac, détenteurs d’un passeport biométrique valide. A ce jour, la mise en application de la décision prise en 2013 par les chefs d’Etats des six pays de la Cemac, d’instaurer la libre circulation dans cet espace communautaire, a déjà été entérinée par le Tchad, la RCA, le Congo, le Gabon et la Guinée équatoriale. Les deux derniers pays avaient été très réfractaires à ce projet, dès le départ. Seul le Cameroun, locomotive économique de la Cemac, n’a pas encore pris...
(RFI 27/10/17)
L'actuel vice-président de Guinée équatoriale, Teodorin Obiang, qui n'est autre que le fils du président guinéen en exercice, a été condamné par contumace, en première instance, à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende avec sursis, ce vendredi 27 octobre 2017 à Paris. Les biens saisis sont confisqués. La justice l'a reconnu coupable dans l'affaire des « biens mal acquis ». C'est inédit. Blanchiment d'abus de biens sociaux, blanchiment de détournement de fonds publics, blanchiment d'abus de confiance et blanchiment de corruption. La 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris estime que Teodorin Obiang, qui ne s'est pas rendu au procès, s'est rendu coupable de tous ces chefs d'accusation, La justice française estime que le vice-président...
(APA 27/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le taux d’électrification en Afrique centrale ne dépasse pas les 20%, ce qui veut dire qu’un habitant sur cinq seulement y a accès, selon le président du Pool énergétique sous-régional (PEAC), Joël Nana Kontchou. Cette déclaration est contenue dans le rapport rendu public à l’issue de la réunion de ladite entité, tenue en début octobre dernier dans la capitale camerounaise, Yaoundé, qui constate que sur plus de 300 millions d'âmes vivant dans cet espace communautaire, plus de 125 millions n’ont pas accès à l'électricité. Au niveau de l’espace couvert par le PEAC, la puissance électrique totale installée en 2017 est de 6500 mégawatts (MW), tandis que la puissance totale garantie s’élève à 6350MW dont 4750MW en hydraulique...
(Xinhua 27/10/17)
La croissance prévue de la population infantile en Afrique nécessitera une augmentation de plus de 11 millions de personnels qualifiés en éducation et en santé au cours de la prochaine décennie, pour pouvoir accompagner la transition démographique sans précédent du continent, selon un nouveau rapport du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Ce rapport intitulé 'Génération 2030 Afrique 2.0 : Favoriser les investissements dans l'enfance pour bénéficier du dividende démographique', la population infantile africaine devrait augmenter de 170 millions d'ici à 2030, portant ainsi le nombre des moins de 18 ans du continent à 750 millions. Selon l'agence onusienne, le nombre d'habitants de l'Afrique doublera, de 1,2 milliard en 2016 à 2,5 milliards en 2050. Le Nigeria représente actuellement...

Pages