| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Le Monde 08/12/16)
La juridiction internationale place néanmoins l’« ambassade » du pays à Paris sous protection, empêchant toute nouvelle perquisition ou saisie par la justice française. La procédure engagée par la justice française contre le vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro (surnommé Teodorin) Nguema Obiang Mangue, pourra se poursuivre. Mais l’immeuble du 42 avenue Foch, dans le 16e arrondissement parisien, ne pourra plus être ni perquisitionné, ni saisi. C’est la décision rendue mercredi 7 décembre par la Cour internationale de justice (CIJ), basée à La Haye. Saisie par Malabo, cette juridiction des Nations unies s’est...
(Jeune Afrique 08/12/16)
La Cour internationale de justice, réunie à La Haye ce mercredi 7 décembre, ne tranche pas sur l’immunité de Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de Guinée équatoriale, mais reconnaît le caractère diplomatique de l’immeuble situé 42, avenue Foch à Paris. C’est une décision mi-figue mi-raisin qu’a rendue le 7 décembre la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye. Saisie le 13 juin dernier par la Guinée équatoriale, cette dernière lui demandait de prononcer des mesures conservatoires contre...
(Jeune Afrique 03/12/16)
La Cour internationale de justice décidera le 7 décembre si oui, ou non, Teodoro Nguema Obiang Mangue est protégé par son immunité diplomatique dans l’affaire des biens mal acquis (BMA). La cour internationale de justice (CIJ) a annoncé dans un communiqué de presse qu’elle rendra sa décision concernant l’immunité du vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue (« Teodorín »), laquelle oppose Paris à Malabo, le mercredi 7 décembre. Cette décision pourrait remettre en cause les poursuites initiées par la France contre Teodorín dans l’affaire dite des Bien mal acquis (BMA), et dont l’ouverture du procès avait été repoussée au 4 janvier. « La Cour internationale de Justice (CIJ) (…) rendra son ordonnance sur la demande en indication...
(AFP 02/12/16)
La Cour internationale de Justice (CIJ) se prononcera mercredi sur la requête de la Guinée équatoriale lui demandant de sommer Paris de suspendre les procédures judiciaires contre le fils du président de ce pays d'Afrique centrale. La décision sera lue par le vice-président de la Cour, Abdulqawi Ahmed Yusuf, à 15H00 (14H00 GMT), a indiqué la CIJ dans un communiqué. Agé de 47 ans, promu vice-président de Guinée équatoriale fin juin par son père Teodoro Obiang Nguema au pouvoir depuis 37 ans, Teodorin Obiang, est poursuivi en...
(Investir au Cameroun 30/11/16)
La 3ème session du Comité de stabilité financière en Afrique centrale (CSF-AC) s’est achevée le 29 novembre 2016 à Yaoundé, la capitale camerounaise, par une note d’optimisme sur l’état du secteur financier dans les six pays de la CEMAC, que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. En effet, bien qu’ayant souligné la persistance d’une «conjoncture économique difficile affectant négativement les performances macroéconomiques des Etats de la CEMAC et les acteurs du secteur financier sous-régional», le CSF-AC rassure que «les risques et vulnérabilités affectant le secteur financier» dans cet espace communautaire sont «dans l’ensemble maitrisés». Ces conclusions, qui sont assorties d’une invitation «à la vigilance constante» adressée aux acteurs de la...
(Gabon Actu 30/11/16)
Cinq chefs d’Etat participent au sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui aura lieu ce mercredi à Libreville, a annoncé mardi le porte parole du gouvernement gabonais, Alain Claude Bilie By Nze. Il s’agit du rwandais Paul Kagame, du centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, du tchadien Idriss Deby Itno, de celui de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et de Sao Tomé et Principé, Evaristo Carvalho. Le Burundi sera représenté par son Premier vice-président et la République alors que le Cameroun par son Premier ministre. « C’est un sommet qui va se tenir autour des problématiques de paix et de sécurité en Afrique centrale. Nous avons...
(AFP 28/11/16)
La Guinée-Equatoriale, unique pays hispanophone d'Afrique, va observer trois jours de deuil national à partir de mardi à la mémoire de Fidel Castro, a indiqué lundi le président Teodoro Obiang Nguema. "Je présente mes condoléances et celles du peuple de Guinée-Equatoriale au peuple de Cuba et je décrète un deuil national de trois jours pour la disparution du père de la révolution cubaine, Fidel Castro", a indiqué le président Obiang, 74 ans, dans son décret lu à la radio nationale. Au pouvoir depuis 1979, le président Teodoro Obiang Nguema entretenait des relations d'amitié personnelle avec Fidel Castro sur fond de convergences idéologiques. Il a accusé les pays occidentaux de vouloir "perpétuer la dépendance de l'Afrique" la semaine dernière à Malabo...
(Sidwaya 26/11/16)
Avant de prendre son vol pour Antananarivo (Madagascar) pour prendre part au XVIe sommet de la Francophonie, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a été invité à diner avec son homologue de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le 24 novembre 2016. Le président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou y était également. Le Celestyal Cruises, un bateau de croisière. C’est sur ce Yacht de luxe, d'un grand confort que le Président du Faso et sa délégation ont été invités au diner offert par le président de la République de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le 24 novembre 2016. Ce, avant de prendre son vol pour Antananarivo à Madagascar où tiendra le XVIe sommet...
(AFP 24/11/16)
Le quatrième sommet Afrique/monde arabe s'est conclu à Malabo, en Guinée-Equatoriale, sur des promesses de "coopération Sud-Sud", en partie éclipsées par le départ du Maroc qui a protesté contre la présence d'une délégation sahraouie, a-t-on appris jeudi de source officielle. En ouverture mercredi, le président équato-guinéen Teodoro Obiang avait plaidé pour une "coopération Sud-Sud avec le monde arabe, avec des bénéfices réciproques, et libre de toute ingérence", face aux pays occidentaux qu'il accuse de vouloir "perpétuer la...
(RFI 23/11/16)
Les chefs d'Etat africains et des pays du Conseil économique du Golfe se retrouveront ce mercredi à Malabo, en Guinée équatoriale, lors de la 4e édition du sommet de l’Union africaine et du monde arabe. Au cœur des travaux de la soixantaine de délégations présentes : les questions économiques, en particulier la coopération et le développement durable. Lors de la précédente édition en 2013 qui se tenait au Koweït, les Etats du Golfe avaient promis à l'Afrique un milliard de dollars d'ici 2018 dans le cadre du Fonds koweïtien de développement économique.
(Jeune Afrique 23/11/16)
Le Maroc et ses alliés arabes ont boycotté les travaux de ce sommet qui se tient ce mercredi, pour protester contre la présence d'une délégation sahraouie. Le Koweït et l'Égypte, en revanche, ne les ont pas suivis. Coup de théâtre au quatrième sommet arabo-africain : le Maroc et huit pays arabes se sont retirés de cette réunion qui se tient, ce mercredi 23 novembre, à Malabo en Guinée équatoriale, à cause de la présence de l’emblème « d’une entité fantoche » (la République arabe sahraouie démocratique, RASD, ndlr) dans les salles de réunions, selon le Ministère des affaires étrangères marocain dans un communiqué diffusé le mardi 22 novembre. Atteinte à la souveraineté marocaine Le Maroc, qui bénéficie de liens solides...
(Jeune Afrique 23/11/16)
Exaspéré par les affaires qui se succèdent (immobilisation d’un avion à Lyon et auditions à La Haye en octobre, ouverture d’une information judiciaire et saisie de véhicules à Genève en novembre…), Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le président équato-guinéen, hésite à se rendre au sommet de l’OIF (à Madagascar, les 26 et 27 novembre) et au sommet Afrique-France (à Bamako, en janvier). « Du temps de la Françafrique, nous avions des interlocuteurs pour régler en toute discrétion ce genre d’affaires », remarque un diplomate équato-guinéen, manifestement déçu par la teneur des relations de son pays avec la cellule africaine de François Hollande.
(AFP 21/11/16)
Un sommet "Afrique - monde arabe", le quatrième du genre, se tiendra mercredi à Malabo en présence de plusieurs chefs d'Etat africains sur le thème du "développement durable et la coopération économique" entre ces deux régions du monde. Les pays arabes "sont des pays riches. Ils peuvent contribuer au développement des pays africains sans aucune forme d'ingérence et sans se comporter comme les pays développés, nos anciens pays colonisateurs", a déclaré le président équato-guinéen Téodoro Obiang vendredi dans des propos rapportés par la télévision Africa 24. Un forum économique entamé
(AFP 18/11/16)
Le gouverneur de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a appelé vendredi la France à lancer "une offensive" d'investissements en Afrique, déplorant que l'aide au développement de Paris ait baissé pour le continent. "Mon sentiment est qu'il y a besoin davantage d'investisseurs français en Afrique", a affirmé lors d'une rencontre avec la presse à Paris le gouverneur équatoguinéen, convaincu qu'une "offensive française serait de nature à nous aider à doper la croissance" dans la région. Après avoir constaté qu'il y a "de moins en moins d'investissements français" en Afrique centrale, dans un contexte de concurrence de grands pays émergents comme la Chine...
(AFP 16/11/16)
Le Gabon et la Guinée Equatoriale sont convenus de porter devant la Cour internationale de justice (CIJ) leur différend frontalier sur un chapelet d'îlots du Golfe de Guinée, a-t-on annoncé mardi de source officielle. Les deux pays ont signé un engagement en ce sens mardi à Marrakech, en marge de la conférence sur le climat COP22, et sous les auspices de l'ONU, indique un communiqué officiel. Les deux parties ont pris "formellement l'engagement de soumettre leur différend à la CIJ" de La Haye, "conformément à un document cadre sur la médiation" menée depuis 2009 par l'ONU. L'accord a été paraphé dans la "solennité et la convivialité" par le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema,...
(Jeune Afrique 16/11/16)
Dans un communiqué conjointement signé avec les Nations Unies, le Gabon et la Guinée équatoriale ont annoncé ce mardi avoir trouvé un « compromis visant à soumettre à la Cour internationale de justice le différend frontalier entre les deux pays ». L’accord a été signé mardi 15 novembre, en marge de la COP22 qui a lieu au Maroc, jusqu’au vendredi 18 novembre. « En signant le compromis, les deux parties prennent formellement l’engagement de soumettre ce différend à la Cour internationale...
(Agence Ecofin 16/11/16)
À l’invitation du Secrétaire général (SG) des Nations unies, Ban Ki-moon, le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, et son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, ont signé le 15 novembre 2016, en marge de la COP 22 au Maroc, le compromis visant à soumettre à la Cour internationale de justice (Cij) le différend frontalier concernant les îles Mbanié, Conga et Cocotiers. Le Secrétaire général de l’ONU a exhorté les parties à accélérer toutes les procédures internes afin d’assurer l’entrée en vigueur rapide dudit compromis. Ban Ki-moon a aussi encouragé les deux chefs d’Etat à poursuivre le renforcement des relations bilatérales. Il réitéré l’engagement des Nations unies à contribuer à la promotion de la paix et la stabilité...
(Le Monde 12/11/16)
Agapito Mba Mokuy, chef de la diplomatie équato-guinéenne, revient sur les saisies de biens en France et en Suisse du vice-président Teodorin Obiang. Le 3 novembre, la justice suisse a saisi onze véhicules de luxe appartenant à Teodorin Nguema Obiang. Le vice-président du pays et fils du chef de l’Etat est soupçonné par les autorités suisses de « blanchiment d’argent ». Il doit aussi être jugé en France à partir du 2 janvier 2017 dans le cadre de l’affaire dite des « biens mal acquis ». Les autorités équato-guinéennes se sont tournées vers la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye pour faire suspendre les procédures françaises. Et dénoncent dans un communiqué « la manipulation et la conspiration intolérables...
(L'Essor 11/11/16)
Maliens et Equato-guinéens ont conclu des accords de coopération portant sur la création de la Grande commission mixte, le cadre de coopération économique, culturelle, scientifique et technique et sur l’aviation civile La coopération entre le Mali et la Guinée Equatoriale a effectué un bond prodigieux à l’occasion de la visite d’Etat que le président de la République Ibrahim Boubacar Keita vient de boucler dans ce pays. Les deux parties ont en effet conclu un accord de coopération portant création de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays, un accord cadre de coopération économique, culturelle, scientifique et technique et un accord de coopération dans l’aviation civile. La cérémonie de signature de ces différents accords de coopération a eu...
(AFP 08/11/16)
Le gouvernement de Guinée équatoriale a accusé de "conspiration" contre Teodorin Obiang Nguema, vice-président du pays et fils du chef de l'Etat, "certaines institutions de France et Suisse", dans un communiqué diffusé lundi soir. La justice genevoise a annoncé le 3 novembre avoir procédé au séquestre de 11 véhicules de luxe appartenant à Teodorin Obiang Nguema, que les autorités suisses soupçonnent de "blanchiment d'argent".

Pages