Mardi 27 Juin 2017
(Autre média 17/03/17)
Le 3 mars 2017, l’ambassade de Guinée Equatoriale à Yaoundé a rendu publique la décision du gouvernement équato-guinéen, à savoir l’ouverture des frontières aux Camerounais en possession d’un ordre de mission ou d’un passeport diplomatique, officiel ou de service. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une décision commune prise par les chefs d’État de la zone CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale) lors du Sommet qui s’est tenu le 17 février dernier à Oyala en Guinée Équatoriale. Au cours de ce sommet, les présidents Teodoro Obiang Nguema et Ali Bongo Ondimba se sont engagés à mettre en place la libre circulation de tous les ressortissants de la zone CEMAC munis d’une pièce d’identité sécurisée. Suite à cette décision,...
(Autre média 17/03/17)
L’Ambassade de Guinée équatoriale en France ne respecte pas la législation française en matière d’emploi. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du quai d’orsay. Il l’a dit hier lors d’un point de presse. Précisant toutefois qu’il s’agissait d’emploi de salariés non diplomates. «L’institut social de France et de l’Union européenne a constaté à l’occasion de deux cas qui lui ont été soumis que l’Ambassade de la République de Guinée équatoriale sise à Paris avenue Foch ne respectait pas la législation française en matière d’emploi de salariés qui ne font pas partie du personnel diplomatique de l’Ambassade (…)». Quelles mesures compte prendre le ministère des affaires étrangères et du développement international pour que l’Etat de droit soit respecté sur le territoire...
(Jeune Afrique 16/03/17)
Dans une lettre adressée à l’ambassade de Guinée équatoriale datée du 2 mars, le Quai d’Orsay assure que, si « la France ne considère pas l’immeuble situé 42, avenue Foch Paris 16e comme faisant partie des locaux de la mission diplomatique de la Guinée équatoriale en France », elle se conformera néanmoins à l’ordonnance rendue par la Cour internationale de justice (CIJ) le 7 décembre 2016. Ces locaux bénéficieront donc d’un « traitement équivalent à celui requis par l’article 22 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques, de manière à assurer leur inviolabilité ». Ce courrier fait ...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Selon un communiqué de l’agence de notation Fitch publié par Reuters le 15 mars, les programmes économiques proposés actuellement par le Fonds monétaire international (FMI) pourraient atténuer le manque à gagner provoquée par la baisse des recettes pétrolières subies par certains pays de la Cemac. Fitch cite nommément le Cameroun (B/Stable), la République du Congo (CCC) et le Gabon (B +/Négative). L’étendue des retombées des programmes FMI, selon l’agence de notation, dépendrait de la capacité de mise en œuvre des autorités desdits pays. Bien plus, le financement qu'apporterait le Fonds monétaire réduirait les risques d'écarts de financement externe et aiderait à reconstituer des réserves de devise étrangère. Mieux, l'aide technique du Fonds pourrait renforcer la capacité institutionnelle de ces Etats...
(Agence d'information d'afrique centrale 15/03/17)
Dans l’idée de promouvoir l’application des dispositions relatives à la libre circulation des personnes issues des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), le gouvernement de la Guinée Equatoriale a publié, le week-end dernier, une décision ordonnant l’observance et l’exécution de ces dispositions dans son pays. Cette décision concerne, plus précisément tous les citoyens communautaires titulaires d’un passeport diplomatique, officiel ou de service...
(Gabon Review 14/03/17)
La première session de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée équatoriale s’est ouverte, le 13 mars 2017 à Malabo, sous le thème : «management des associations : enjeux et défis». Le représentant du président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) Guinée équatoriale, Gomez, a lancé le 13 mars à Malabo, le premier module de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Prévue sur cinq jours, cette session ...
(APA 14/03/17)
La Guinée Équatoriale ne participera pas au tournoi de basketball de la zone 4 de Bangui qualificatif à l’Afro basket 2017 au Congo a –t-on appris ce lundi, de sources proches de la fédération centrafricaine de basketball. Les raisons de ce forfait ne sont pas connues mais des observateurs pensent que la Guinée Equatoriale aurait refusé de participer au tournoi suite au rejet de sa candidature à l’organisation de cette manifestation sportive. Le tournoi qui se jouera du 18 au 24 mars sous forme de championnat en match aller et retour ne regroupera donc que la RDC et la RCA. C’est le pays champion qui représentera la zone à l’Afrobasket de 2017. Les basketteurs centrafricains évoluant à l’étranger fouleront le...
(Financial Afrik 13/03/17)
Le Centre Africain de Développement Minier (CADM) a organisé, en collaboration avec la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) et le Gouvernement de la Guinée Equatoriale, une session de formation sur le renforcement des capacités dans la négociation des contrats et des effets structurants du secteur extractif sur l’économie, du 15 au 18 février 2017 à Malabo. En effet, forte de son expérience dans les hydrocarbures (quatrième producteur pétrolier en Afrique), la Guinée Equatoriale dispose d’un potentiel minier significatif qu’elle souhaite exploiter selon les principes préconisées par la Vision Minière Africaine. Il s’agissait d’apporter aux parties prenantes locales l’expertise nécessaire au développement d’un secteur extractif solide et de sensibiliser les autorités politiques compétentes, ainsi que...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des projets à la Fondation Brazzaville, partenaire avec le président congolais Sassou Nguesso dans la mise en oeuvre de cette initiative présentée à Marrakech au Maroc lors de la COP22 en novembre 2016. Les projets éligibles aux financements du Fonds bleu...
(Autre média 09/03/17)
La délinquance des jeunes hante le sommeil du président de la Guinée Equatoriale, Téodoro Obiang Nguema Mbasogo. En conséquence, il invite tout le monde à lutter contre ce mal qui frappe de plein fouet le pays. Obiang Nguema est au pouvoir depuis août 1979, il a battu le record de longévité en Afrique. Mieux, l’homme ne pense pas encore céder sa place. Obiang Nguema est considéré comme un dictateur par ses opposants et une certaine opinion. Il a annoncé la tenue d’élections législatives, sénatoriales et municipales cette année, mais sans préciser de date. Aujourd’hui, s’il a un mal, dans son pays c’est bien la délinquance et la corruption. Obiang Nguema en sait quelque chose, parce que son fils fait l’objet...
(Xinhua 09/03/17)
Selon Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (CUA), l'autonomisation des femmes est essentielle au développement des générations futures en Afrique. La présidente de la CUA a fait ces remarques en commémorant la Journée internationale de la femme lors d'une cérémonie mercredi au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La présidente sortante a souligné l'importance de célébrer la détermination des femmes dans le monde entier pour l'égalité des droits et de faire entendre la voix des femmes. "Il y a encore des défis, même au travail, que les femmes doivent toujours affronter", a-t-elle mis en garde. "Ce sont des défis que nous devons examiner". Le bloc panafricain a rejoint la communauté internationale pour...
(Autre média 08/03/17)
Teodoro Obiang Nguema est en croisade contre la criminalité. Mais au lieu de s’en remettre à la justice pour punir les divorcés sociaux, le président équato-guinéen a plutôt opté pour la loi de Talion. Une façon bien curieuse de régler ce phénomène en recrudescence dans le pays. TweetShare11ShareShareE-mail Curieuse est la thérapie du président équato-guinéen face à la criminalité grandissante dans le pays. Mettant de côté les services judiciaires ainsi que les forces de sécurité publique, Teodoro Obiang Nguema a opté pour la loi de Talion. Dans son appel à Bata, la deuxième ville du pays, ce week-end, selon bb.com, le chef de l’Etat a appelé ses concitoyens à tuer les voleurs et autres criminels qui pourrissent la vie à...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Pour la Standard Chartered Bank, l’avenir de la Cemac dépend en grande partie de l’ampleur des ajustements qui seront mis en œuvre au Congo et en Guinée équatoriale. Principaux contributeurs aux réserves de change de la communauté pendant la période d’abondance, ces deux pays sont aussi, en ces temps de vaches maigres, les premiers responsables de leur diminution. Depuis novembre 2014, la dégringolade de leurs réserves de change est estimée à quelque 6,6 milliards de dollars quand, pour l’ensemble de la région, cette baisse se chiffre à un peu plus de 9 milliards. Lorsqu’on ajoute à cela des déficits budgétaires de 7,5 % et de 5,3 % en 2016, respectivement pour le Congo et la Guinée équatoriale, autant dire que...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Depuis la fin de son mandat de commissaire de l’Union africaine au Commerce et à l’Industrie, il y a quelques jours, la Tchadienne Fatima Haram Acyl n’a pas chômé. La belle-sœur du président Idriss Déby Itno va désormais seconder Daniel Ona Ondo en tant que vice-présidente de la Commission de la Cemac. Son parcours dans les organisations internationales a débuté au Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops), où elle a assuré la direction des finances et de l’administration. Titulaire d’un MBA en finance de l’université Xavier de Cincinnati, cette fille et épouse de diplomate entame sa carrière aux États-Unis, exerçant dans plusieurs cabinets d’audit, dont PWC. Elle regagne son pays en 2004 pour être rapidement...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une solution à la grave crise économique qui ébranle leur zone. Le 23 décembre 2016 à Yaoundé, en présence de Michel Sapin, ministre français de l’Économie et des Finances – et à ce titre garant de la parité fixe entre le...
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en l’état, et de poursuivre les négociations en vue de la conclusion d’un APE régional complet, suivant des formes à définir ultérieurement ». Dans ce sillage, le conseil de ministres a décidé de convenir avec la partie européenne d’organiser une réunion...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(AFP 05/03/17)
Le président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a justifié la légitime défense en déclarant que la justice ne devrait pas interpeller un justiciable qui tuerait un délinquant dans son pays où la criminalité augmente sur fond de crise économique. "Je crois que nous devons tous lutter contre la délinquance", a déclaré vendredi le président Obiang devant des centaines personnes dans la capitale économique, Bata, sixième étape de sa tournée nationale commencée le 7 février. "Quand quelqu'un attrape un délinquant, même s'il le tue, nous n'allons pas permettre que la justice interpelle ce monsieur. Parce que le délinquant doit savoir que quand il va voler", il peut être tué. Un moratoire pour la suspension temporaire de la peine de mort...

Pages