Mercredi 16 Août 2017
(Agence Ecofin 23/05/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) au cours de la séance du 22 mai 2017 à Yaoundé a adopté des mesures en vue de consolider davantage la soutenabilité extérieure de la monnaie en zone Cemac. A cet effet, selon le gouverneur de la Beac, Abbas Mahamat Tolli, qui présidait le Comité, il a été décidé la réduction de 20% des objectifs de refinancement de deux pays de la Cemac dont la position en compte d'opérations est débitrice. Si Mahamat Tolli n’a pas cité les pays de la Cemac qui provoquent cette mesure, l’on sait néanmoins que le Tchad et la Guinée équatoriale affichent des performances financières médiocres. Car sur les 1155,95 milliards de FCFA de la Cemac en 2016 sur...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Proparco a accordé un prêt de 15 millions d’euros sur 10 ans à Rougier Afrique International, principale filiale du groupe Rougier, pour la préservation et la gestion durable de ses concessions forestières en Afrique Centrale. Marquant le premier investissement de Proparco en République centrafricaine depuis de nombreuses années, ce financement participera au développement socio-économique d’une région enclavée. Ce prêt financera le démarrage des activités en République Centrafricaine où le groupe a obtenu une concession forestière de 270 000 hectares en août 2015 à l’issue d’un appel d’offre international. Il permettra également à la filiale du groupe Rougier de financer l’extension des activités du groupe dans ses autres pays d’intervention (République du Congo, Gabon et Cameroun). « Proparco est très fier...
(Agence Ecofin 17/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Comité inter-Etats des pesticides en Afrique centrale vient d’homologuer, au cours d’une session tenue, le 9 mai dernier, cinq nouveaux pesticides, autorisant de ce fait, leur utilisation dans les six Etats de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. Les produits phytosanitaires ainsi homologués sont l’Agreb 80 wp (fongicide), Boxer 10 wp (insecticide), Glycol 41% sl (herbicide), Glycol 680 wdg (herbicide), Super Killer 680 wdg (herbicide), Super 50 ec (insecticide) et Super 12 ec (insecticide). Ces produits ont été homologués sur une liste de 12 produits biochimiques présentés par diverses entreprises. Ces homologations surviennent au moment où des Etats de la Cemac dénoncent la...
(AFP 12/05/17)
Un leader de l'opposition en Guinée équatoriale a été condamné à six mois de prison pour "injures graves" envers le parti du président Teodoro Obiang, au pouvoir depuis 37 ans, selon une sentence dont l’AFP a pris connaissance jeudi. Un tribunal de Malabo a reconnu l'opposant Gabriel Nse Obiang Obono, leader du parti d’opposition Citoyens pour l'innovation (CI), "coupable du délit d’injures graves" envers le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE). Revenu de 13 ans d'exil en 2014, cet ex-lieutenant-colonel avait déjà été empêché de se présenter à la présidentielle d'avril 2016 parce qu'il n'avait pas vécu cinq années consécutives dans le pays. Le président Obiang a été réélu avec 93,7% des suffrages à la présidentielle du 24 avril 2016...
(Jeune Afrique 12/05/17)
On n’avait plus entendu parler de lui depuis son départ de la présidence béninoise, où lui a succédé il y a un peu plus d’un an l’homme d’affaires Patrice Talon. Thomas Boni Yayi a-t-il entamé sa reconversion ? Ami du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Thomas Boni Yayi, ancien président béninois, aurait joué un rôle « central » dans l’organisation du tout premier Forum économique Guinée équatoriale - Arabie saoudite, qui se tiendra à partir du 10 mai à Djeddah. L’entreprise n’a pas dû être aisée : lors ...
(Xinhua 11/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Secouée par une grave crise économique due à la chute continue des cours du pétrole en 2016, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) aura une mine moins grise cette année, les prévisions de reprise de croissance annoncées à l'issue du premier trimestre tendant à se confirmer, selon la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Les perspectives de croissance en 2018 et même en 2017 donnent des signes d'espoir que la situation se renforcera davantage", rapporte le gouverneur de la banque centrale régionale, Abbas Mahamat Tolli. Pour la deuxième fois depuis sa mise en place en 2014, le comité de stabilité financière en Afrique centrale s'est réuni mardi à Yaoundé, siège de la BEAC,...
(Agence Ecofin 11/05/17)
Examinant les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 2ème réunion du Comité de pilotage (COPIL) tenue le 6 mai dernier, et portant sur l’examen de la matrice des réformes, devant permettre à la zone Cémac de rétablir les équilibres macroéconomiques avec sérénité, les experts financiers de la sous-région ont, au nombre des mesures adoptées, invité les Etats de la CEMAC à établir les passeports CEMAC avant le 31 décembre 2017. Selon le COPIL, cette résolution s’inscrit dans le cadre des initiatives mises en œuvre en vue de garantir la libre circulation des personnes et des biens au sein de la communauté. Elle fait suite à cette volonté réitérée le 17 février 2017 à Djibloho, en Guinée-équatoriale, par les...
(APA 10/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) table sur une reprise de la croissance économique réelle au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC) en 2017, avec un taux de 1,6%, en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières de la sous-région (PREF-CEMAC). Au terme de sa 1ère session de l’année, tenue mardi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cet optimisme et relation avec la remontée des cours du brut, la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Ophir Energy devrait bénéficier d’un emprunt de 1,2 milliard de dollars auprès de certaines banques chinoises pour son projet de mise en valeur du gaz de l’offshore profond équato-guinéen. Dénommé Fortuna LNG, ce sera la première installation flottante de liquéfaction de gaz naturel en Afrique, en eau profonde. A en croire Nick Cooper, le PDG de la compagnie britannique, un accord de financement devrait être conclu en fin juin 2017. Le chef d’entreprise a aussi souligné que le choix des institutions financières chinoises s’explique par la réticence des banques occidentales à soutenir le projet. Le nom de l’acheteur du gaz produit dans ce cadre sera dévoilé en fin de ce mois et il s’agira probablement d’un client européen. En septembre...
(APA 09/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’adopter un nouveau Plan quinquennal stratégique 2017-2022 qui tient compte de la conjoncture économique des pays d’Afrique centrale marqué par le ralentissement de la croissance, a-t-on appris mardi auprès de cette institution bancaire. Dans un contexte sous régional marqué par le ralentissement de la croissance économique et la baisse des cours des matières premières, la BDEAC a indiqué que pour jouer pleinement son rôle dans le financement, « la priorité sera accordée aux projets à forte intensité de main d’œuvre respectant les normes environnementales et ceux du secteur de l’agriculture, l’agro-industrie, la pêche, la pisciculture et l’élevage ». Une option qui vise la réduction des importations...
(Agence Ecofin 09/05/17)
(Agence Ecofin) - Selon le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), pour cause d’asymétries d’information, les activités de la finance mobile en Afrique centrale sont sujettes à plusieurs manquements. Car, la variété d’acteurs répertoriés dans cette chaine d’activités (banque, opérateur, agent, marchand, client utilisateur final), n’appréhendent pas tous de la même manière, les risques liés au blanchissement de capitaux et au financement du terrorisme. L’institution fustige surtout l’attitude des banques, pourtant directement liées aux organismes de régulation, qui ne sont pas toujours bien équipées pour assurer la conformité des activités de la finance mobile chez les opérateurs. Il y va également de leurs agents qui sont souvent peu ou pas avertis, du potentiel d’utilisation frauduleuse de...
(Agence Ecofin 08/05/17)
Lors d’une visite d’Etat de deux jours qu’il a effectuée en Ouganda, la semaine dernière, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema (photo), a signé avec son homologue ougandais Yoweri Museveni quatre protocoles d’accord sur la coopération commerciale, dont le plus important porte sur les hydrocarbures. L’Ouganda compte en réalité s’inspirer de l’expérience équato-guinéenne dans le développement de ces combustibles pour faciliter le développement des ressources découvertes récemment dans son sous-sol. Les termes de l’accord n’ont pas encore été dévoilés, mais des sources proches du dossier révèlent que l’accompagnement équato-guinéen sera entre autres basé sur la logistique pétrolière.
(AFP 05/05/17)
Le president Teodoro Obiang Nguema a limogé le ministre des Sports et président de la Fédération de football de Guinée équatoriale, selon un décret lu à la télévision d'Etat, dans ce pays où par ailleurs un activiste des droits de l'homme a été relâché. Limogé mercredi, Andres Jorge Mbomio a été remplacé par l'un des beaux-frères du président, Candido Nsue Okomo, selon un autre décret lu à la télévision d'Etat. Le ministre sortant est soupçonné d'avoir détourné des centaines de millions de FCFA. Président de la Fédération équato-guinéenne de football (FEF), il avait limogé le sélectionneur espagnol Andoni Goikoetxea début janvier 2015 quelques jours avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) co-organisée avec le Gabon. Ex-directeur de...
(AFP 05/05/17)
Une grève des taxis sans précédent paralyse les transports urbains en Guinée équatoriale, petit pays africain pétrolier gouverné d'une main de fer depuis 1979 par le président Teodoro Obiang où les conflits sociaux sont rares. Les taxis, seul mode de transport collectif en l'absence d'un réseau public, ne circulent plus depuis mardi dans la capitale Malabo, a constaté jeudi un correspondant de l'AFP. Les grévistes demandent au gouvernement "une baisse des prix" des documents administratifs que les autorités leur demandent pour exercer leur métier, ainsi que leur nombre. La grève devait durer trois jours. Le ministre de l'Intérieur, Clemente Engonga Nguema Onguene, y a répondu mercredi en signant un arrêté interdisant la circulation de taxi sur tout le territoire national...
(La Tribune 05/05/17)
2016 a été conclue sur de bons résultats pour la Banque des Etats de l'Afrique centrale, en comparaison à l'année 2015. Ainsi, l'exercice de l'année dernière dégage un bénéfice net de 164,177 milliards de Fcfa, contre 160 milliards, enregistrés une année auparavant. Grande nouvelle pour les promoteurs de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). L'institution a réalisé de très bons résultats au cours de l'année 2016. Selon le rapport général des commissaires aux comptes KPMG Afrique centrale et Mazars Cameroun, portant sur l'exercice 2016, la BEAC a réalisé un bénéfice net de 164,177 milliards de francs CFA. Une progression en volume par rapport à l'exercice précédent, établi à 160,7 milliards de francs CFA. Le document révèle également que...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au cours de l'année 2016, la BEAC a réduit de 47%, l'exposition de son portefeuille d'investissement, aux titres publics français. La valeur de ces produits financiers, qui était de 1355,7 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, est passée à 715,2 milliards de FCFA au terme de l'exercice 2016. Globalement, la Banque centrale explique avoir mené une opération de cession de certains des avoirs étrangers gérés pour le compte des pays de la CEMAC, pour un montant cumulé de 1099,58 milliards de FCFA. L'objectif de ces transactions était de rattraper à chaque fois, l'obligation de quote-part obligatoire de 50% sur le compte des opérations logé au trésor public de France. Mais en même temps que la Banque...
(Agence d'information d'afrique centrale 05/05/17)
Les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont un réel besoin d’ajustement dans leurs contributions statutaires, en fonction de leur situation économique et sécuritaire. Deux pays seulement parviennent à libérer leurs contributions pour assurer le bon fonctionnement de l’organisation régionale. Il s’agit du Congo et du Gabon. Ils font aussi partie des Etats à jour, ainsi que le Cameroun et la Guinée équatoriale, les deux plus gros contributeurs, avec un quota de 13% revu à 12%. Mais le retour du Rwanda au sein de la grande famille régionale a poussé la Guinée équatoriale à exiger un ajustement des gros contributeurs à 11%. Malabo est favorable que l’assiette des contributions des autres Etats passe à...
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Si les pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale et République centrafricaine) veulent atteindre « leurs objectifs d'émergence, il leur faudra mener une réflexion rigoureuse pour effectuer un recours des plus prudents sur le marché international des capitaux », peut-on constater d'une analyse publiée par les équipes de recherche de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale. Le besoin de financement de 29 milliards $ sur les trois prochaines années. Ces ambitions ont selon le document généré un besoin structurel de financement, dont le montant global pour la période 2016 à 2020 est estimé à 17312, 4 milliards de FCFA (29 milliards $). Cette somme est jugée hors de portée des capacités d'intervention de...
(Financial Afrik 04/05/17)
Le rapport général des commissaires aux comptes de la Beac (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) affiche un résultat positif. Le rapport de l’année 2016 publié mercredi 3 mai sur le site de la Beac, laisse entrevoir un résultat net bénéficiaire de 164,177 milliards de FCFA (environ 273 millions de dollars). Comparé à l’exercice précédent, ce résultat a connu une hausse de 4 milliards de F CFA car il s’était établi à 160,7 milliards en 2015. Par contre, le total bilan de cette année est en baisse, avec 7073 milliards de FCFA contre 9389,691 milliards de FCFA en 2015. A noter que les comptes de la Beac doivent être approuvés par le conseil d’administration pour ensuite être ratifiés par le...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le résultat de l’exercice 2016 de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) est bénéficiaire de 164.177 millions FCFA, contre 160.795 millions FCFA pour l’exercice précédent, soit une progression de +2,10%, selon le rapport des commissaires rendu public mercredi. Cette performance, indiquent les cabinets KPMG et Mazars, est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d'investissement de la Banque centrale. Le total actif et passif se situe néanmoins à -24,66% pour un résultat net de l’exercice affichant 2,10%, une situation contrastée s’expliquant, selon les commissaires aux comptes, par la chute continue des cours du pétrole, dans le prolongement de l’évolution constatée en 2015, et qui s’est traduite par une forte...

Pages