Mardi 21 Novembre 2017
(La Tribune 08/08/17)
Le Fonds monétaire international craint des retombées de la crise des réserves de changes dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale sur le franc CFA. Alex Segura-Ubiergo, le chef de mission de l'institution de Brettons Woods au Gabon, a partagé ses inquiétudes en ce sens avec la presse locale. L'information a rapidement fait du chemin telle une traînée de poudre. Surtout vu la sensibilité de la question de la dévaluation du franc CFA, en ces temps-ci où la monnaie connait de plus en plus de contestations. Selon Alex Segura-Ubiergo, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Gabon, relayé par le quotidien gabonais progouvernemental L'Union, il y a de quoi s'inquiéter des conséquences de...
(AFP 01/08/17)
L'hebdomadaire gouvernemental Ebano a été retiré de la vente en Guinée équatoriale à la demande des autorités pour avoir publié une interview dénonçant le "manque de protection des journalistes et la censure" dans ce petit pays d'Afrique centrale. "Le ministre a demandé de retirer tous les journaux qui avaient déjà été distribués et de brûler ensuite le numéro", a indiqué à l'AFP une source au ministère de l'Information. "Mes supérieurs ont dit qu'on ne peut pas publier quelque chose comme ça, qui dit que les journalistes ne sont pas protégés", selon cette même source. Un responsable...
(AFP 31/07/17)
Les géants mondiaux du transfert d'argent à l'étranger, Western Union et MoneyGram, ont dû suspendre leurs activités depuis deux semaines en Guinée équatoriale où les autorités ont imposé un plafonnement mensuel des sorties d'argent pour faire face à la crise, a appris lundi l'AFP de sources concordantes. "Nous sommes en récession économique et l'argent sort trop. Chaque banque a un montant mensuel pour les envois d'argent, alors quand elle atteint ce montant, elle doit attendre le mois suivant", a expliqué à l'AFP un fonctionnaire du ministère des Finances...
(Agence Ecofin 31/07/17)
(Agence Ecofin) - C’est à Douala, la capitale économique du Cameroun que les experts de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), ont planché sur les attendus du projet d’adoption du dispositif réglementaire en matière d’exploitation des ressources du sous-sol dans l’espace communautaire. En gestation depuis mai 2016, ce projet de code minier sous-régional, initié par le projet REMAP (renforcement pour la gouvernance des matières premières) et la coopération Allemande pour le développement (GIZ), a été présenté aux autorités communautaires qui l’ont, dans les grandes lignes approuvé. «Ce code permettra à nos Etats de tirer avantage de l’exploitation des ressources extractives en ce sens que celles-ci permettront d’augmenter leur contribution dans les budgets des Etats de la sous-région »,...
(AFP 28/07/17)
Le parti Citoyens pour l'Innovation (CI), qui affirme être la principale force d'opposition en Guinée équatoriale, a annulé jeudi une manifestation prévue pour le lendemain après avoir été finalement autorisé à participer aux prochaines élections législatives. "Le leader national de C.I, Gabriel Nse Obiang Obono a ordonné la suspension officielle de la manifestation car le gouvernement de Guinée équatoriale a accepté la participation du parti aux prochaines élections législatives et municipales" de la fin de l'année, a indiqué le parti dans un communiqué de presse. Le parti, autorisé en novembre 2015, qui n'a pour l’heure jamais participé à une élection dans le pays mais rassemble de nombreux militants lors de ses meetings, avait dénoncé le 17 juillet sa mise à...
(APA 26/07/17)
APA-Brazzaville (Congo) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a adopté son nouveau plan stratégique 2017-2022 dans le but de procéder aux réformes financières et mettre en œuvre des programmes de diversification des économies dans les six pays de la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a appris APA ce mercredi auprès des services de la communication de cet institution bancaire . Ce nouveau plan stratégique de la BDEAC 2017-2022, adopté par l’assemblée générale des actionnaires de cette banque tenue le 24 juillet à Brazzaville, table sur les réformes financières et les programmes de diversification des économies dans les six pays de la sous-région en les invitant à investir dans les...
(APA 26/07/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le résultat net des 52 banques en activité dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) est passé de 124 milliards de francs CFA en 2105 à 87 milliards de francs CFA en 2016, soit une baisse en valeur relative de 37 milliards de francs CFA et une diminution en valeur absolue de 30 %, a-t-on appris mardi de sources concordantes. Cette forte régression est la conséquence de la conjoncture difficile observée depuis quelque temps dans cette sous-région, avec notamment un repli de la croissance de 0,2% à cause principalement de la chute des cours du pétrole intervenue en 2014, et dont cinq des six pays de la CEMAC en...
(Jeune Afrique 25/07/17)
Dans sa dernière lettre d'Afrique centrale, la direction du Trésor français étudie les éventuels changements structurels dans les économies de la zone Cemac qui pourraient tirer la croissance économique. Des changements trop légers pour permettre une vraie « émergence », de l'avis des experts qui ont rédigé le rapport. Pour évaluer les perspectives de croissance de la zone Cemac, le Trésor français a étudié les changements structurels qui pourraient intervenir dans ces économies.
(APA 25/07/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le règlement pacifique des contentieux bancaires au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) préoccupe la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) qui a opté de mettre sur pied un cadre réglementaire et juridique approprié pour gérer efficacement ces différends, a-t-on appris lundi auprès de cette institution sous-régionale. Selon un communiqué dont APA a obtenu copie, le régulateur du secteur bancaire en Afrique centrale vient d’organiser à Ndjamena, la capitale tchadienne, un forum sur la justice et la banque impliquant différents acteurs du secteur, ainsi que des magistrats et des représentants de la Cour commune de justice et d’arbitrage de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique...
(Financial Afrik 24/07/17)
Avec les 16,3 millions de dollars du Fonds monétaire international (FMI) accordés à la Centrafrique, le pays devient le 4e en zone CEMAC à être assisté par l’institution mondiale en un mois. En attendant le tour du Congo et de la Guinée Equatoriale, deux économies frappées par la chute des prix des matières premières. Si Malabo peut se prévaloir des 5,9 % de taux de croissance économique annoncés pour 2017, il n’en est pas de même pour le Congo dont les prévisions ne dépassent pas 0,5 %, après l’épisode négatif de 2016 (-2,6%). Tout comme la Guinée Equatoriale, le pays souffre de la baisse des cours mondiaux de l’or noir, entrainant une baisse du niveau des investissements publics. Le taux...
(Agence Ecofin 20/07/17)
Halilou Yerima Boubakary (photo), le secrétaire général (SG) de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), menace de sanctionner des commissaires aux comptes des établissements de crédit dans la zone Cemac. C’est le fait saillant qui ressort de la 4ème rencontre bisannuelle, tenue fin juin, à Libreville, au Gabon. Le responsable accuse certains Commissaires aux comptes de ne pas produire la revue du reporting Cerber qui « constitue un manquement, les exposant aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur ». « Cerber », explique-t-il, est un système de collecte, d’exploitation et de restitution des données élémentaires des établissements assujettis, devant être communiquées au Secrétariat général de la Cobac. Halilou Yerima Boubakary a néanmoins reconnu qu’il y a des contraintes...
(Agence Ecofin 18/07/17)
(Agence Ecofin) - A l’occasion de la session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), tenue le 11 juillet à Yaoundé, Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de cette institution, a réagi à la rumeur selon laquelle, le président français Emmanuel Macron aurait déclaré, quelques jours plus tôt au Mali : « Si on n’est pas heureux dans le FCFA, on le quitte, on crée sa monnaie[…]». « Ce n’est pas la France qui décide du maintien dans la zone FCFA. Ce sont les six pays [Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad] de la Cemac qui avaient souverainement décidé de se départir chacun de sa propre souveraineté de battre une monnaie. Et...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres », a déclaré Jo Blackman, de Global Witness, dans un communiqué signé par une coalition d’ONG qui dénoncent un projet porté par le fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale) et mis en oeuvre par l’AFD. L’initiative CAFI vise...
(AFP 17/07/17)
Le parti "Citoyens pour l'Innovation" (CI), qui affirme être le principal parti d'opposition en Guinée équatoriale, a dénoncé lundi sa mise à l'écart du processus électoral, a affirmé à l'AFP son président. Une commission électorale, comprenant des représentants du gouvernement et des partis politiques en lice pour les prochaines élections sénatoriales, législatives et municipales prévues pour fin 2017, doit sillonner le pays pour sensibiliser la population à ce processus. "Personne ne nous a communiqué (quoi que ce soit sur) la tournée de la...
(APA 15/07/17)
Le président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), Pierre Moussa, a déclaré vendredi au sortir d’une audience avec le président Denis Sassou N’Guesso, que l’organisation qu’il dirige a enregistré des avancées dans les réformes des économies des pays membres». Pierre Moussa était venu, en sa qualité du président du Comité de pilotage des réformes, rendre compte au chef de l’Etat congolais des avancées enregistrées dans le processus d’achèvement des réformes économiques entamées dans les pays membres de la CEMAC après la chute des prix du baril de pétrole « Nous avons des problèmes parce que les ressources ont chuté, il faut faire un certain nombre de réformes pour ajuster les dépenses dans le...
(Xinhua 14/07/17)
La Chine et la Guinée équatoriale peuvent accroître leur coopération dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", a indiqué jeudi le plus haut conseiller politique chinois, Yu Zhengsheng. M. Yu, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, s'est ainsi exprimé lors de sa rencontre avec Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale. Saluant l'amitié profonde entre les deux pays et leur coopération fructueuse dans divers domaines, M. Yu a indiqué que la Chine et la Guinée équatoriale avaient établi un bon exemple pour la coopération Sud-Sud. Il a appelé à profiter pleinement des avantages des deux parties en matière de confiance politique mutuelle, de complémentarité économique et d'amitié entre les...
(Le Monde 14/07/17)
Pour s’assurer d’être remboursé, le cabinet Inter Art Etudes a obtenu le séquestre des sociétés détenant l’hôtel particulier de l’avenue Foch du vice-président équato-guinéen. Par François Pilet L’ambassade de Guinée équatoriale au 42, avenue Foch, à Paris. Avant d’être déclarée ambassade, l’hôtel particulier était la propriété personnelle de Téodorin Obiang. Les ennuis n’arrivent jamais seuls. Teodorin Obiang Mangue, vice-président de Guinée ...
(APA 13/07/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a relevé, au niveau de la sous-région, «une reprise progressive de la croissance, consécutive au dynamisme du secteur non pétrolier». Dans une note de conjoncture publiée mercredi, au terme de sa session ordinaire tenue la veille dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance relève, à la lumière des données économiques, monétaires et financières actualisées de l'année 2017, une légère remontée de la croissance économique avec un taux de +0,8% en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes avec un taux de +1,6% à fin décembre dernier/ Le CPM note aussi un recul du déficit du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Chiffres à l’appui, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a balayé le 11 juillet les spéculations entretenues depuis des semaines sur les réseaux sociaux et parfois reprises par des médias. Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale est monté au créneau pour démentir la rumeur d’une prochaine dévaluation du Franc Cfa d’Afrique centrale. « Aucun facteur objectif ne plaide aujourd’hui en faveur d’un ajustement monétaire dans la Cemac », a conclu Abbas Mahamat Tolli, le 11 juillet. En dépit de l’une des résolutions du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cemac, le 23 décembre à Yaoundé, précisant qu’une éventuelle dévaluation n’était pas à l’ordre du jour, refoulant momentanément la rumeur, celle-ci...
(APA 12/07/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, a exclu tout risque de dévaluation du francs CFA ainsi que l’annonce une certaine opinion depuis quelques mois. S’exprimant face à la presse mardi à Yaoundé, la capitale camerounaise, au terme de la 2èmeréunion ordinaire de l’année de l’Institut d’émission, il a martelé que ces rumeurs sont sans aucun fondement. «Les rumeurs sur la dévaluation du franc CFA ont cours depuis quelques temps, entretenues sur les réseaux sociaux et par une certaine presse, ces mesures apparaissent de manière épisodique sur la scène sous-régionale depuis le milieu des années 90, après la dévaluation intervenue le 12 janvier 1994. Ce phénomène n’est donc pas nouveau.»...

Pages