| Africatime
Dimanche 30 Avril 2017
(Xinhua 14/02/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Union des patronats d'Afrique centrale (UNIPACE) a réclamé lundi à Yaoundé la levée des entraves au commerce intracommunautaire, insistant pour l'ouverture des frontières pour permettre la libre circulation des biens et des personnes au Gabon et en Guinée équatoriale, les deux pays qu'elle accuse de freiner l'intégration économique régionale. "Dans un environnement qui est celui d'aujourd'hui, il faut dégager les barrières des frontières. Il faut aller aux devants de ce qui est désormais incontournable aujourd'hui : la libre circulation des biens et des personnes", a déclaré dans un entretien à Xinhua Alain Blaise Batongué, secrétaire exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), et de l'UNIPACE. Le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine...
(APA 13/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Un sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se tient vendredi à Oyala, en Guinée équatoriale, sur convocation du président en exercice de l’organisation, Obiang Nguema Mbasogo, a appris APA lundi de sources concordantes. Ce sommet intervient deux mois après le sommet extraordinaire de la CEMAC tenu à Yaoundé au Cameroun, sur convocation du président Paul Biya. Outre la participation des six dirigeants de la sous-région, ces assises avaient enregistré la présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et du ministre français de l’Economie et des Finances Michel Sapin. Le sommet avait débouché sur des résolutions fortes, notamment la non-dévaluation du Franc CFA...
(Les Afriques 11/02/17)
La nouvelle équipe de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), désignée il y a quelques mois par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a pris fonction. Le nouveau gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, de nationalité tchadienne, et son équipe ont pris fonction au siège de la Banque centrale à Yaoundé. Une installation qui ouvre une nouvelle ère pour cette institution d’émission. Outre le gouverneur, les autres membres du gouvernement sont également en poste. Il s’agit du Camerounais Dieudonné Evou Mekou, vice-gouverneur, du Gabonais Désiré Guedon, secrétaire général, du Congolais Cédric Ondaye Ebauh, directeur général de l’exploitation, et du Centrafricain Bienvenu Marius Roosevelt Feimonanzoui,...
(Gabon Actu 11/02/17)
Le prochain sommet de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) se tiendra le vendredi 17 février 2017 à Oyala, en République de Guinée Equatoriale, annonce l’institution communautaire dans son site internet. Le sommet a été convoqué par le président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en sa qualité de président en exercice de la CEMAC ; Selon le communiqué, plusieurs dossiers liés à l’intégration économique et destinés à accélérer la sortie de crise en zone CEMAC figureront à l’ordre du jour. Dans cette perspective, la 31èmeSession Ordinaire du Conseil des Ministres de l’Union Économique de l’Afrique Centrale (UEAC) se tient du 07 au 15 février 2017 au Grand Hôtel de DJIBLOHO, indique la CEMAC. Les...
(Agence Ecofin 09/02/17)
(Agence Ecofin) - Alors que la plupart des pays de cette sous-région annonce la mise en œuvre de plans d'émergence dans un horizon moyen de 2030, les investissements dans les projets d'infrastructures en Afrique centrale, y compris la République Démocratique du Congo, ont reculé de 80,4% en 2016, selon le dernier rapport de la firme international d'audit Deloitte sur le sujet. Même si le nombre de projets a très légèrement augmenté passant de 23 à 24, la valeur des ressources qui y ont été injectées a été de seulement 7 milliards $, contre 35,8 milliards $ pour 23 projets en 2015 et 33,2 milliards $ pour 13 projets en 2014. « La suspension d'important projets comme ceux du développement des...
(AFP 08/02/17)
Le gouvernement de Guinée équatoriale s'est installé mardi pour trois mois à Djibloho, ville nouvelle en construction au coeur de la forêt équatoriale dans la partie continentale de ce petit Etat pétrolier d'Afrique centrale, a rapporté mercredi la télévision d'Etat. L'objectif de cette migration de l'appareil gouvernemental est de "promouvoir l'activité administrative dans la partie continentale du pays", a indiqué la télévision. Lors de la cérémonie d'installation diffusée au journal télévisé, le Premier ministre Francisco Pascual Obama Asue a reconnu que l'installation n'était pas simple, avant d'encourager...
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les besoins cumulés en financement des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont estimés à environ 17.313,2 milliards FCFA de 2016 à 2020, selon le chef du service dettes, politiques publiques et suivi des réformes des Etats à la direction de la recherche de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Nafé Daba. Dans la Lettre de la recherche, magazine de l’Institut d’émission, il affirme que lesdits besoins revêtent un caractère structurel «hors de portée, pour la politique monétaire qui a vocation à agir sur le court terme». Selon cet expert, la théorie économique voudrait cependant que le financement direct du déficit public, par le canal de la Banque centrale, soit...
(Agence Ecofin 08/02/17)
(Agence Ecofin) - Au moment où le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, passe le témoin au tchadien Mahamat Tolli, il dresse un bilan selon lequel, la Banque centrale a renforcé sa participation au capital de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac) de 6 à 32%. Ce qui signifie que sur un capital de 1200 milliards de FCFA de la Bdeac, la Beac détient actuellement des parts d’un montant de près de 400 milliards de FCFA. Lucas Abaga Nchama rappelle que c’est grâce à la Banque centrale que la Bdeac a porté son capital de 400 milliards de FCFA en 2010 à, actuellement 1200 milliards de FCFA. Les six pays de...
(APA 08/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, de nationalité tchadienne et son équipe ont pris fonction au siège de la Banque centrale à Yaoundé, a appris mardi APA auprès de cette institution d’émission monétaire. Ainsi, une ère nouvelle s’ouvre pour la Banque centrale, car en dehors du gouverneur, les autres membres du gouvernement nommés l’année dernière par les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont également en poste. Il s’agit du Camerounais Dieudonné Evou Mekou, vice-gouverneur, du Gabonais Désiré Guedon, Secrétaire général, du Congolais Cédric Ondaye Ebauh, Directeur général de l’exploitation, et du Centrafricain, Bienvenu Marius Roosevelt Feimonanzoui, directeur général du...
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’ex-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a été élevé mardi à la dignité de Commandeur de l’ordre de la valeur par le Premier ministre camerounais, Philemon Yang. Selon la règlementation locale, cette distinction est destinée à récompenser, par une décoration officielle, les services éminents rendus à l’État du Cameroun. Arrivé en fin de mandat après 8 années et demie passés à la tête de l’Institut d’émission, l’Équato-guinéen vient d’être remplacé par le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, nommé en fin juillet 2016 par les dirigeants sous-régionaux. S’exprimant face à la presse à la sortie de sa rencontre avec M. Yang, Lucas Abaga Nchama a déclaré que la zone CEMAC, malgré des...
(APA 02/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le marché financier de l'Afrique centrale continue de fonctionner «au ralenti» après 12 ans d'existence, selon un rapport que vient de publier le cabinet français Roland Berger. Dans un rapport intitulé «Etude prospective sur le potentiel du Marché financier régional de l'Afrique Centrale et mesures d'accompagnement», l’institution pointe des activités primaire et secondaire faibles, dans un espace étroit également marqué par la coexistence de la Bourse de Libreville (BVMAC, Gabon) et de la Bourse de Douala (DSX, Cameroun), «freinant le dynamisme du marché et rédhibitoire en termes de perception par les utilisateurs». Toujours au plan de l'offre actuelle Roland Berger constate des processus perçus comme longs et contraignants par les parties prenantes, mais aussi un déficit de...
(RFI 02/02/17)
L'ex-président de la Gambie a obtenu l'asile en Guinée équatoriale après son départ de Banjul. Selon le gouvernement de Malabo, ce « pays frère » offre toutes les « garanties de sécurité ». Mais le principal opposant équato-guinéen en exil, Severo Moto, estime que Yahya Jammeh n'est pas pour autant à l'abri.
(AFP 31/01/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une vague d'inquiétudes agite la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), obligée de s'imposer une ligne de mesures d'austérité pour pouvoir atténuer les effets d'une crise économique durement ressentie dans la région, à cause du choc pétrolier persistant depuis 2014 avec la chute des cours d'autres matières premières. Fin 2016 à Yaoundé, les chefs d'Etat du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad, les six pays membres de la CEMAC, s'étaient mis d'accord lors d'un sommet extraordinaire pour mettre en œuvre des politiques d'ajustement structurel en vue de sortir de la crise. Un mois après, aucune information ne filtre encore sur la nature et les...
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - La Commission bancaire de l'Afrique centrale (Cobac) s'est réunie récemment à Libreville, au Gabon, sous la présidence de Lucas Abaga Nchama, a menacé de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région Cemac, sans les citer nommément. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d'adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l'effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai. Par ailleurs, le gendarme du secteur de la finance a décidé de proroger le délai d'injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier.
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - S’exprimant le 25 janvier 2017 à Yaoundé, en marge d’une «conférence de haut niveau» sur les réponses que doivent apporter les banques centrales face aux chocs exogènes, Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la banque centrale des six Etats de la Cemac, s’est voulu rassurant sur le volume des réserves de change dont disposent actuellement les pays de cet espace communautaire. «Le taux de couverture de la monnaie est d’un peu moins de 70% actuellement, alors que le minimum est de 20%. Avant, nous étions autour de 100%», a-t-il indiqué, en se satisfaisant des «efforts fournis par les Etats de la Cemac pour s’ajuster», face à une crise pétrolière qui met à mal la plupart des économies...
(Xinhua 27/01/17)
Les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) ont mobilisés au cours des six dernières années près de 4.000 milliards de francs CFA (plus de 6,6 milliards de dollars) pour financer leurs économies, indique le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama. Ce chiffre illustre le rôle de plus en plus important des marchés financiers pour répondre aux besoins de financements, notamment en faveur des infrastructures, au sein de cette organisation régionale composée du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad. Le premier de ces pays à avoir recours à ce système est le Cameroun. C'était en décembre 2010, pour...
(Financial Afrik 27/01/17)
La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) menace de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région. Cette décision a été prise en marge d’une réunion de la Commission tenue au Gabon sous la présidence de Lucas Abaga Nchama. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d’adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l’effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai sans avoir eu à les citer nommément. Par ailleurs, la commission a décidé de proroger le délai d’injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier. Une autre structure de crédit a été mise...
(APA 27/01/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, nommé l’année dernière par les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) entrera en fonction la semaine prochaine, a-t-on appris jeudi auprès de cette institution financiére. De nationalité tchadienne et ancien président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Abbas Mahamat Tolli est attendu « ce week-end à Yaoundé », a déclaré son prédécesseur à la Banque centrale Lucas Abaga Nchama de nationalité équato-guinéenne. Une signature de documents devrait matérialiser la passation de service qui aura lieu « sans tambours ni trompettes », indique-t-on à la BEAC où on souligne que...
(Jeune Afrique 26/01/17)
À quelques jours de l'élection du ou de la successeur de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), l'Équato-guinéen Agapito Mba Mokuy détaille pour Jeune Afrique son programme et ses ambitions pour l'organisation panafricaine.Déjà candidat lors du sommet de Kigali en juillet 2016, le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères de la Coopération internationale et de la Francophonie Agapito Mba Mokuy brigue de nouveau la présidence de la commission de l’Union africaine (UA). À 51 ans, ce polyglotte qui a vécu en France, aux États-Unis et en Asie se dit d’abord préoccupé par la jeunesse et la gestion de l’organisation panafricaine.
(Agence d'information d'afrique centrale 26/01/17)
Etranglés par la crise économique et financière, les Etats de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) sont tenus d’ajuster leurs politiques économiques, a indiqué le 25 janvier à Yaoundé au Cameroun, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama. Il s’est adressé au cours d’une conférence organisée sur le thème : « Les banques centrales face aux crises exogènes : stratégies de sortie de crise ». Arrivé au terme de son mandat à la tête de la BEAC, Lucas Abaga Nchama a estimé que face à la crise actuelle, les banques centrales devraient apporter des solutions innovantes aux Etats membres. «Les politiques monétaires de soutien que nous avons mises...

Pages