| Africatime
Dimanche 23 Avril 2017
(Financial Afrik 25/02/17)
Fortunato-Ofa Mbo Nchama vient d’être confirmé à la tête de la présidence de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) en remplacement du Tchadien, Abbas Mahamat Tolli, désigné gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). La décision a été prise par la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC lors de sa 13-ème session ordinaire, le 17 février 2017 à Djibloho en Guinée Equatoriale. Fortunato-Ofa Mbo Nchama était le deuxième secrétaire général adjoint, chargé des affaires administratives, des relations institutionnelles et du régime intérieur du Parti démocratique de Guinée-équatoriale (PDGE, pouvoir). Le nouveau président de la BDEAC a, en 2015, occupé le poste de ministre délégué du Commerce et de la Promotion des entreprises.
(Agence Ecofin 24/02/17)
La Conférence des chefs d’Etat de la Cemac réunie en sa 13ème session ordinaire, le 17 février 2017 à Djibloho (Guinée Equatoriale), a décidé de la nomination de l’Equato-guinéen, Fortunato-Ofa Mbo Nchama au poste de président de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), en remplacement du Tchadien, Abbas Mahamat Tolli, nommé gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Jusqu’au moment de sa nomination, Fortunato-Ofa Mbo Nchama était le deuxième secrétaire général adjoint, chargé des Affaires administratives, des relations institutionnelles et du régime intérieur du PDGE, parti au pouvoir en Guinée équatoriale. Un poste incompatible avec ses nouvelles fonctions. Raison pour laquelle, le président Teodoro Obian Nguema Mbasogo l’a démis de son ancien poste au sein...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - Au cours du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone Cemac qui s’est tenu en Guinée équatoriale le 17 février, Rafael Ntung Nsué, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), a encore décrié la coexistence de deux marchés financiers dans la sous-région. Au cours du raout, le président de la Cosumaf a, une fois de plus, indiqué que la situation du marché financier régional est caractérisée par une faiblesse consécutive à cette coexistence. « Pour juguler cette faiblesse, il a proposé la fusion des deux marchés et l’adoption par les Etats des mesures d’accompagnement, à l’instar de l’introduction en bourse d’un nombre fixe d’entreprises publiques », indique...
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...
(La Tribune 21/02/17)
Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l'Union européenne et l'Afrique centrale. Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l'actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l'intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l'intégration sous-régionale qui ont de...
(Agence Ecofin 21/02/17)
(Agence Ecofin) - Ayant pourtant pris acte, le 15 février à Djibloho, de la décision « unilatérale » de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations d’un Accord de partenariat économique (APE), la Cemac, a tout de même décidé, le 17 février, dans la même ville équato-guinéenne, de désigner de nouveaux négociateurs. A cet effet, indique le communiqué final du sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) tenue en Guinée équatoriale le 17 février, « la Conférence a instruit le président de la Commission de la Cemac, en liaison avec le président de la Commission de l’Union africaine, de poursuivre lesdites négociations, sur la base des conclusions de la...
(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(Agence Ecofin 20/02/17)
(Agence Ecofin) - L'une des résolutions forte issues des travaux de la 13eme session ordinaire des chefs d'État et de gouvernement membres de la Cemac, tenue en Guinée équatoriale le 17 février, a été le remplacement du Congolais Pierre Moussa à la présidence de la Commission de l'instance sous-régionale par l’ex-Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo. « Il [Daniel Ona Ondo] devrait remplacer le congolais Pierre Moussa, qui a passé 5 ans à la tête de l'institution. Il reviendra au Pr Daniel Ona Ondo la responsabilité de conduire avec succès, le sempiternel problème de la libre circulation des personnes et des biens en zone Cemac. Car, cette volonté a été fortement exprimée par l'ensemble des Chefs d'État présents à Djibloho...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(La Tribune 17/02/17)
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays...
(Agence Ecofin 17/02/17)
A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée. A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de conclure un accord conférant à ce pays la qualité de membre associé Groupement contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac). Il aura fallu à peu près six mois pour voir la RDC acceptée au sein du Gabac. Car, c’est...
(Agence Ecofin 16/02/17)
(Agence Ecofin) - L’espoir d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’ensemble des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) et l’Union européenne (UE) est éteint. C’est ce qui ressort de la 31è session ordinaire Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac), réunie du 14 au 15 février 2017 à Djibloho, en République de Guinée équatoriale. « Passant à l’examen des questions économiques, le Conseil des ministres a pris acte de la décision unilatérale de l’Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations en vue de la conclusion d’un Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique centrale et l’Union européenne », révèle le communiqué final des travaux. Le document...
(APA 15/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Les experts des administrations douanières des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), élargies à celles de la RD Congo, du Burundi et de Sao-Tomé Principe sont réunis depuis ce mercredi à Brazzaville dans l’optique de réfléchir sur la meilleure manière de mobiliser plus de ressources intérieures. L’objectif visé est de pouvoir faire face à la crise qui affecte les économies des pays de la CEMAC depuis la chute du prix du baril de pétrole durant ces trois dernières années, a expliqué à APA le conseiller à la fiscalité et aux douanes au ministère des Finances et du Portefeuille public du Congo, Bienvenu Ondogo Koumou. La réunion des experts des administrations douanières prépare...
(Xinhua 14/02/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Union des patronats d'Afrique centrale (UNIPACE) a réclamé lundi à Yaoundé la levée des entraves au commerce intracommunautaire, insistant pour l'ouverture des frontières pour permettre la libre circulation des biens et des personnes au Gabon et en Guinée équatoriale, les deux pays qu'elle accuse de freiner l'intégration économique régionale. "Dans un environnement qui est celui d'aujourd'hui, il faut dégager les barrières des frontières. Il faut aller aux devants de ce qui est désormais incontournable aujourd'hui : la libre circulation des biens et des personnes", a déclaré dans un entretien à Xinhua Alain Blaise Batongué, secrétaire exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM), et de l'UNIPACE. Le Cameroun, le Congo-Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine...
(APA 13/02/17)
APA – Douala (Cameroun) - Un sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se tient vendredi à Oyala, en Guinée équatoriale, sur convocation du président en exercice de l’organisation, Obiang Nguema Mbasogo, a appris APA lundi de sources concordantes. Ce sommet intervient deux mois après le sommet extraordinaire de la CEMAC tenu à Yaoundé au Cameroun, sur convocation du président Paul Biya. Outre la participation des six dirigeants de la sous-région, ces assises avaient enregistré la présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde et du ministre français de l’Economie et des Finances Michel Sapin. Le sommet avait débouché sur des résolutions fortes, notamment la non-dévaluation du Franc CFA...
(Les Afriques 11/02/17)
La nouvelle équipe de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), désignée il y a quelques mois par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a pris fonction. Le nouveau gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, de nationalité tchadienne, et son équipe ont pris fonction au siège de la Banque centrale à Yaoundé. Une installation qui ouvre une nouvelle ère pour cette institution d’émission. Outre le gouverneur, les autres membres du gouvernement sont également en poste. Il s’agit du Camerounais Dieudonné Evou Mekou, vice-gouverneur, du Gabonais Désiré Guedon, secrétaire général, du Congolais Cédric Ondaye Ebauh, directeur général de l’exploitation, et du Centrafricain Bienvenu Marius Roosevelt Feimonanzoui,...
(Gabon Actu 11/02/17)
Le prochain sommet de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) se tiendra le vendredi 17 février 2017 à Oyala, en République de Guinée Equatoriale, annonce l’institution communautaire dans son site internet. Le sommet a été convoqué par le président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en sa qualité de président en exercice de la CEMAC ; Selon le communiqué, plusieurs dossiers liés à l’intégration économique et destinés à accélérer la sortie de crise en zone CEMAC figureront à l’ordre du jour. Dans cette perspective, la 31èmeSession Ordinaire du Conseil des Ministres de l’Union Économique de l’Afrique Centrale (UEAC) se tient du 07 au 15 février 2017 au Grand Hôtel de DJIBLOHO, indique la CEMAC. Les...
(Agence Ecofin 09/02/17)
(Agence Ecofin) - Alors que la plupart des pays de cette sous-région annonce la mise en œuvre de plans d'émergence dans un horizon moyen de 2030, les investissements dans les projets d'infrastructures en Afrique centrale, y compris la République Démocratique du Congo, ont reculé de 80,4% en 2016, selon le dernier rapport de la firme international d'audit Deloitte sur le sujet. Même si le nombre de projets a très légèrement augmenté passant de 23 à 24, la valeur des ressources qui y ont été injectées a été de seulement 7 milliards $, contre 35,8 milliards $ pour 23 projets en 2015 et 33,2 milliards $ pour 13 projets en 2014. « La suspension d'important projets comme ceux du développement des...
(AFP 08/02/17)
Le gouvernement de Guinée équatoriale s'est installé mardi pour trois mois à Djibloho, ville nouvelle en construction au coeur de la forêt équatoriale dans la partie continentale de ce petit Etat pétrolier d'Afrique centrale, a rapporté mercredi la télévision d'Etat. L'objectif de cette migration de l'appareil gouvernemental est de "promouvoir l'activité administrative dans la partie continentale du pays", a indiqué la télévision. Lors de la cérémonie d'installation diffusée au journal télévisé, le Premier ministre Francisco Pascual Obama Asue a reconnu que l'installation n'était pas simple, avant d'encourager...
(Agence Ecofin 08/02/17)
(Agence Ecofin) - Au moment où le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, passe le témoin au tchadien Mahamat Tolli, il dresse un bilan selon lequel, la Banque centrale a renforcé sa participation au capital de la Banque de développement de l’Afrique centrale (Bdeac) de 6 à 32%. Ce qui signifie que sur un capital de 1200 milliards de FCFA de la Bdeac, la Beac détient actuellement des parts d’un montant de près de 400 milliards de FCFA. Lucas Abaga Nchama rappelle que c’est grâce à la Banque centrale que la Bdeac a porté son capital de 400 milliards de FCFA en 2010 à, actuellement 1200 milliards de FCFA. Les six pays de...

Pages