| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(APA 08/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’ex-gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a été élevé mardi à la dignité de Commandeur de l’ordre de la valeur par le Premier ministre camerounais, Philemon Yang. Selon la règlementation locale, cette distinction est destinée à récompenser, par une décoration officielle, les services éminents rendus à l’État du Cameroun. Arrivé en fin de mandat après 8 années et demie passés à la tête de l’Institut d’émission, l’Équato-guinéen vient d’être remplacé par le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, nommé en fin juillet 2016 par les dirigeants sous-régionaux. S’exprimant face à la presse à la sortie de sa rencontre avec M. Yang, Lucas Abaga Nchama a déclaré que la zone CEMAC, malgré des...
(APA 02/02/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le marché financier de l'Afrique centrale continue de fonctionner «au ralenti» après 12 ans d'existence, selon un rapport que vient de publier le cabinet français Roland Berger. Dans un rapport intitulé «Etude prospective sur le potentiel du Marché financier régional de l'Afrique Centrale et mesures d'accompagnement», l’institution pointe des activités primaire et secondaire faibles, dans un espace étroit également marqué par la coexistence de la Bourse de Libreville (BVMAC, Gabon) et de la Bourse de Douala (DSX, Cameroun), «freinant le dynamisme du marché et rédhibitoire en termes de perception par les utilisateurs». Toujours au plan de l'offre actuelle Roland Berger constate des processus perçus comme longs et contraignants par les parties prenantes, mais aussi un déficit de...
(RFI 02/02/17)
L'ex-président de la Gambie a obtenu l'asile en Guinée équatoriale après son départ de Banjul. Selon le gouvernement de Malabo, ce « pays frère » offre toutes les « garanties de sécurité ». Mais le principal opposant équato-guinéen en exil, Severo Moto, estime que Yahya Jammeh n'est pas pour autant à l'abri.
(AFP 31/01/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une vague d'inquiétudes agite la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), obligée de s'imposer une ligne de mesures d'austérité pour pouvoir atténuer les effets d'une crise économique durement ressentie dans la région, à cause du choc pétrolier persistant depuis 2014 avec la chute des cours d'autres matières premières. Fin 2016 à Yaoundé, les chefs d'Etat du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad, les six pays membres de la CEMAC, s'étaient mis d'accord lors d'un sommet extraordinaire pour mettre en œuvre des politiques d'ajustement structurel en vue de sortir de la crise. Un mois après, aucune information ne filtre encore sur la nature et les...
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - La Commission bancaire de l'Afrique centrale (Cobac) s'est réunie récemment à Libreville, au Gabon, sous la présidence de Lucas Abaga Nchama, a menacé de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région Cemac, sans les citer nommément. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d'adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l'effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai. Par ailleurs, le gendarme du secteur de la finance a décidé de proroger le délai d'injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier.
(Agence Ecofin 30/01/17)
(Agence Ecofin) - S’exprimant le 25 janvier 2017 à Yaoundé, en marge d’une «conférence de haut niveau» sur les réponses que doivent apporter les banques centrales face aux chocs exogènes, Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la banque centrale des six Etats de la Cemac, s’est voulu rassurant sur le volume des réserves de change dont disposent actuellement les pays de cet espace communautaire. «Le taux de couverture de la monnaie est d’un peu moins de 70% actuellement, alors que le minimum est de 20%. Avant, nous étions autour de 100%», a-t-il indiqué, en se satisfaisant des «efforts fournis par les Etats de la Cemac pour s’ajuster», face à une crise pétrolière qui met à mal la plupart des économies...
(Xinhua 27/01/17)
Les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) ont mobilisés au cours des six dernières années près de 4.000 milliards de francs CFA (plus de 6,6 milliards de dollars) pour financer leurs économies, indique le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama. Ce chiffre illustre le rôle de plus en plus important des marchés financiers pour répondre aux besoins de financements, notamment en faveur des infrastructures, au sein de cette organisation régionale composée du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad. Le premier de ces pays à avoir recours à ce système est le Cameroun. C'était en décembre 2010, pour...
(Financial Afrik 27/01/17)
La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) menace de sanctionner une soixantaine d’établissements financiers de la sous-région. Cette décision a été prise en marge d’une réunion de la Commission tenue au Gabon sous la présidence de Lucas Abaga Nchama. En effet, au cours de cette session, la Cobac a décidé d’adresser une injonction à un établissement de crédit, à une holding et à 55 établissements de microfinance (EMF), à l’effet de se conformer à la réglementation prudentielle dans un certain délai sans avoir eu à les citer nommément. Par ailleurs, la commission a décidé de proroger le délai d’injonction adressée à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier. Une autre structure de crédit a été mise...
(APA 27/01/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli, nommé l’année dernière par les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) entrera en fonction la semaine prochaine, a-t-on appris jeudi auprès de cette institution financiére. De nationalité tchadienne et ancien président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), Abbas Mahamat Tolli est attendu « ce week-end à Yaoundé », a déclaré son prédécesseur à la Banque centrale Lucas Abaga Nchama de nationalité équato-guinéenne. Une signature de documents devrait matérialiser la passation de service qui aura lieu « sans tambours ni trompettes », indique-t-on à la BEAC où on souligne que...
(Jeune Afrique 26/01/17)
À quelques jours de l'élection du ou de la successeur de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), l'Équato-guinéen Agapito Mba Mokuy détaille pour Jeune Afrique son programme et ses ambitions pour l'organisation panafricaine.Déjà candidat lors du sommet de Kigali en juillet 2016, le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères de la Coopération internationale et de la Francophonie Agapito Mba Mokuy brigue de nouveau la présidence de la commission de l’Union africaine (UA). À 51 ans, ce polyglotte qui a vécu en France, aux États-Unis et en Asie se dit d’abord préoccupé par la jeunesse et la gestion de l’organisation panafricaine.
(Agence d'information d'afrique centrale 26/01/17)
Etranglés par la crise économique et financière, les Etats de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) sont tenus d’ajuster leurs politiques économiques, a indiqué le 25 janvier à Yaoundé au Cameroun, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama. Il s’est adressé au cours d’une conférence organisée sur le thème : « Les banques centrales face aux crises exogènes : stratégies de sortie de crise ». Arrivé au terme de son mandat à la tête de la BEAC, Lucas Abaga Nchama a estimé que face à la crise actuelle, les banques centrales devraient apporter des solutions innovantes aux Etats membres. «Les politiques monétaires de soutien que nous avons mises...
(Xinhua 26/01/17)
L'Union africaine (UA) a une tâche majeure cette année : l'adoption de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC, Africain continental free-trade area). L'agenda de la ZLEC du bloc panafricain rassemblera 54 pays africains avec une population combinée de plus d'un milliard de personnes et un PIB de plus de 3.400 milliards de dollars, selon l'UA. Le 18e sommet de l'UA de chefs d'Etat a décidé en janvier 2012 d'établir la ZLEC d'ici 2017, avec comme objectif principal la création d'un marché unique continental pour les biens et services, la libre circulation des personnes et des investissements, ouvrant ainsi la voie à l'accélération de la création d'une union douanière. Des négociations ont été lancées en juin 2015 visant à réaliser...
(AFP 25/01/17)
L'ex-président de la Gambie, Yahya Jammeh, a bien été accueilli en Guinée équatoriale après son départ samedi soir de Banjul pour l'exil sous la pression internationale, a confirmé pour la première fois Malabo mardi. Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo "a informé le conseil des ministres de la décision de l'Etat d'accueillir en tant qu'exilé politique l'ex-chef d'Etat de la République de Gambie Yahya Jammeh", a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement Eugenio Nze Obiang. Le président Obiang a convaincu son ex-homologue d'éviter "toute situation de confrontation...
(Agence d'information d'afrique centrale 25/01/17)
L’outil informatique de gestion des connaissances destiné à la Commission de la Cémac permet d’échanger et d’avoir un accès rapide aux données liées aux industries extractives de la sous-région. Le serveur a été officiellement remis par la Coopération allemande à cette délégation, le mercredi 25 janvier à Yaoundé. Le système « de gestion des connaissances », le nom de ce serveur d’une valeur estimée à 17 millions de Fcfa, a été conçu par les experts de la sous-région grâce à un appui du Projet de renforcement de la gouvernance des matières premières en Afrique centrale (Remap-Cémac) intégralement financé par l’Agence de la coopération internationale allemande(GIZ). D’après le conseiller technique et chef du projet Remap-Cémac, Uwe Michael Neumann, ce nouveau matériel...
(Agence d'information d'afrique centrale 24/01/17)
Yaoundé, la capitale camerounaise, abrite le 25 janvier 2017, une rencontre sur les mécanismes devant permettre de trouver une issue de sortie à la crise économique qui sévit dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). «Les banques centrales face aux chocs exogènes : stratégies de sortie de crises », tel est le thème de cette conférence élargie aux gouverneurs des banques centrales des autres Etats, ainsi qu’aux experts économiques et financiers internationaux. Elle est une initiative de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) qui se préoccupe de la morosité de la situation économique dans la CEMAC, en dépit des efforts déployés jusque-là pour la juguler. Observée à partir de 2014, la crise...
(APA 24/01/17)
APA – Douala (Cameroun) - La République fédérale d’Allemagne à travers son organisme de coopération, GIZ, remettra mercredi prochain à Yaoundé, un dispositif informatique et managérial à la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) dans le cadre du Projet de renforcement de la gouvernance des matières premières en Afrique centrale (REMAP/CEMAC), a-t-on appris lundi de sources concordantes. Ce dispositif informatique permettra au siège de la Cemac et dans les représentations pays, d’avoir un accès rapide à l’ensemble des informations traitées au sein des Etats membres, en particulier dans le domaine des industries extractives, explique la GIZ. D’après des sources proches du dossier, « outre la formation du personnel de la CEMAC sur un accès rapide...
(Les Afriques 23/01/17)
Les pays de la sous-région multiplient des initiatives pour faire face à la crise économique, alors que les perspectives tablent sur un ralentissement des activités à cause de la chute drastique des cours du pétrole. La conjoncture économique qui sévit à travers le monde n’épargne pas l’Afrique centrale. Pour y faire face, en l’occurrence la lutte contre la chute vertigineuse des cours de baril de pétrole, le comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Pref-Cemac) a arrêté cinq mesures en vue de permettre à ses Etats membres de mettre en œuvre des «actions rapides, vigoureuses et coordonnées». Des décisions prises à l’issue de la session de...
(RFI 22/01/17)
Après avoir dirigé d'une main de fer son pays pendant 22 ans, Yahya Jammeh à quitté la Gambie ce samedi 21 janvier, à 21h19 précises. L'ex-président gambien s'est rendu en Guinée équatoriale, après une escale à Conakry. L’image est forte : Yahya Jammeh en train de monter dans le jet privé d’Alpha Condé. L'ancien président se retourne et salue une dernière fois en levant son Coran la foule réunie autour de l’avion : ses sympathisants, des proches, des membres de son gouvernement, beaucoup de militaires, énormément de gens en pleurs, en larmes, des femmes, mais aussi des soldats censés sécuriser cette cérémonie de départ. Une cérémonie très officielle, très solennelle, en présence d’Alpha Condé, avec la fanfare de la garde...
(Financial Afrik 21/01/17)
Pour développer de nouveaux produits financiers, la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC), spécialisée dans l’organisation, la gestion et l’animation du marché financier sous-régional, vient de lancer un appel à candidature en zone CEMAC, pour le recrutement d’un nouveau directeur général, annonce un communiqué de l’institution boursière. Le président conseil d’administration Henri Claude Oyima, souligne dans le communiqué que pour faire acte de cette candidature, le postulant devra jouir d’une expérience de 10 ans à un poste de décision. En dehors de ce critère, il faudra qu’il ait fait ses classes dans un établissement boursier ou bancaire, dans un organe de gestion, de contrôle ou d’animation de marché financier à l’international. Selon un expert du secteur financier, «Le marché...
(Xinhua 20/01/17)
BRUXELLES, (Xinhua) --La Commission européenne a annoncé jeudi une aide humanitaire supplémentaire de 40 millions d'euros en faveur des populations du bassin du lac Tchad. Cette enveloppe porte l'aide humanitaire totale de l'UE à cette région à plus de 116 millions depuis le début de 2016 jusqu'à ce jour. La crise s'aggrave dans cette région et les besoins humanitaires augmentent rapidement. Ce financement contribuera à renforcer les mesures d'aide et à répondre aux besoins humanitaires les...

Pages