Dimanche 28 Mai 2017
(APA 23/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La croissance économique réelle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se situer à 1,6% en 2017 contre 0,2% un an auparavant, selon les prévisions du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de la sous-région (BEAC). Au terme de sa première session de l’année, tenue mercredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cette reprise sur le compte de la remontée des cours du pétrole ainsi que la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières. Le CPM table également sur une amélioration dans la gestion des finances publiques, avec un recul du déficit budgétaire base engagements, hors dons à hauteur...
(Agence Ecofin 23/03/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) réuni à Yaoundé, au Cameroun le 22 mars, a indiqué que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) connaîtra une reprise de la croissance économique réelle, avec un taux de 1,6% en 2017 contre 0,2% en 2016. Selon Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la Beac, « cette reprise de la croissance est en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières de la Cemac ». Il a par ailleurs indiqué que le CPM prévoit dans la zone (Gabon, Cameroun, Guinée équatoriale, Tchad, Centrafrique et le Congo)...
(Autre média 21/03/17)
Le gouvernement de Guinée équatoriale a enclenché une procédure en fin de semaine dernière aux Pays-Bas afin de récupérer le yacht de luxe Ebony Shine. Le navire de 76 mètres de long et d'une valeur de 100 millions de dollars appartient au vice-président du pays, Teodorin Obiang. Il a été saisi en décembre dernier par les autorités néerlandaises à la demande de la Suisse. La Guinée Equatoriale en appelle à l’immunité dont bénéficie Teodorin Obiang en tant que vice-président du pays pour tenter de faire annuler cette saisie. Teodorin Obiang est le fils du dictateur Teodoro Obiang, au pouvoir en Guinée équatoriale depuis 1979. L'Ebony Shine, comme de nombreux autres biens, fait partie du patrimoine gigantesque qu’a acquis la famille...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth (ophoto), le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des deux pays. Pour le Soudan du Sud, l’expérience du partenaire équato-guinéen sera un appui pour revitaliser la production d’hydrocarbures mais surtout optimiser ses revenus gaziers. Malabo détient en effet une riche expérience dans la récupération et la monétisation du gaz...
(Pressafrik 21/03/17)
Des véhicules de campagne offerts au leader du Parti Démocratique Sénégalaise (PDS) font polémiques dans la cité religieuse de Touba. Un conseiller départemental, proche de Serigne Fallou Mbacké informe que : « non seulement son mentor ira aux prochaines législatives, mais en partie, avec des moyens de campagne composés de véhicules tout-terrain de marque Wingler 5 double-cabine offerts, selon lui, par Théodore Obiang Nguema, Président de Guinée équatoriale». L’état-major de la liste parallèle du secrétaire général de la fédération PDS de Touba a présenté ce week-end deux (2) des cinq (5) véhicules de campagne qui font polémique. Le secrétaire général de l’UJTL a informé à cette occasion, que ces véhicules ont été offerts à Serigne Fallou Mbacké par son ami,...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth, le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des deux pays. Pour le Soudan du Sud, l’expérience du partenaire équato-guinéen sera un appui pour revitaliser la production d’hydrocarbures mais surtout optimiser ses revenus gaziers. Malabo détient en effet une riche expérience dans la récupération et la monétisation du gaz torché...
(Agence Ecofin 20/03/17)
Les organisations de la société civile du Gabon et de la Guinée équatoriale, en session de formation la semaine dernière à Malabo, la capitale équato-guinéenne, se rencontrent dans la capitale gabonaise du 24 au 28 avril prochain en vue de peaufiner la stratégie d’accompagnement et d’admission de leurs pays respectifs à l’Initiative de transparence dans les industries extractives (ITIE). Les associations de ces deux pays, qui peinent encore à se faire accepter dans le club des Etats qui apportent de la lisibilité dans les chiffres de l’exploitation des ressources du sol et du sous-sol, entendent introduire une demande de révision des critères d’intégration auprès du comité international de cette organisation. Le directeur de la commission nationale de l’ITIE de Guinée...
(Xinhua 20/03/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les dirigeants de la Banque de développement de l'Afrique centrale (BDEAC), entendent, sous la conduite de leur nouveau président, mobiliser plus de nouvelles ressources en vue d'appuyer la relance économique des pays de la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), durement touchés par la chute des cours des matières premières. Cet engagement a été pris samedi à Brazzaville à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire et du conseil d'administration de cette banque, couplée avec l'installation de son nouveau président, Fortunato Ofa Mbo Nchama, originaire de la Guinée équatoriale pour un mandat de cinq ans. Il remplace à ce poste, le Tchadien Abbas Mahatma Tolli qui occupe depuis février dernier le poste de gouverneur de la Banque...
(237online 18/03/17)
Pour les opérateurs économiques, la fermeture des frontières qui persiste dans la sous-région malgré les différentes promesses des chefs d’Etat est un réel manque à gagner pour les économies. La décision de la Guinée Equatoriale d’ouvrir partiellement ses frontières, notamment aux diplomates et autres citoyens détenant des passeports officiels n’a pas été bien accueillie par les opérateurs économiques Camerounais. Pour eux, on est encore très loin de la libre circulation. « Avec cette décision, on ne peut pas parler de libre circulation. Les engagements pris lors du sommet des chefs d’Etat n’ont pas encore été respectés. Notre souhait est qu’aller et venir entre ce pays et les autres d’Afrique centrale soit vraiment effectif. On doit ouvrir les frontières à la...
(Gabon Review 18/03/17)
Le premier module de la formation des organisations de la société civile (OSC) membres des comités ITIE de l’Afrique centrale (Gabon-Guinée Equatoriale) a été achevé le 17 mars 2017 à Malabo. La première étape de la formation des organisations de la société civile membres des comités ITIE de l’Afrique centrale (Gabon-Guinée Equatoriale), axée sur le «Management des associations : enjeux et défis», a pris fin le 17 mars en présence des autorités politiques et de l’ambassadeur de l’Allemagne en Guinée Equatoriale. Cette rencontre organisée pendant une semaine, s’est avérée bénéfique pour la trentaine de représentants des OSC membres des comités ITIE de l’Afrique centrale. Pour ces dernières, cette formation les a permis de s’approprier des outils de management, pour une...
(Angola Press 18/03/17)
Lisbonne (Le correspondant) - Une conférence sur «La violence contre les femmes dans la CPLP'' aura lieu le 25 juin à Lisbonne, à l’initiative de la Plate-forme pour le développement des femmes africaines (de PADEMA, sigle en portugais). S’adressant à l'Angop, à Lisbonne, la présidente de la PADEMA, Luzia Moniz, a dit que la réunion est inclus dans les activités du ‘‘Mars femmes’’ et vise la discussion de la loi et des actes de violence et de ses implications pour la politique et le développement dans les pays membres de Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).
(Autre média 17/03/17)
Le 3 mars 2017, l’ambassade de Guinée Equatoriale à Yaoundé a rendu publique la décision du gouvernement équato-guinéen, à savoir l’ouverture des frontières aux Camerounais en possession d’un ordre de mission ou d’un passeport diplomatique, officiel ou de service. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une décision commune prise par les chefs d’État de la zone CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale) lors du Sommet qui s’est tenu le 17 février dernier à Oyala en Guinée Équatoriale. Au cours de ce sommet, les présidents Teodoro Obiang Nguema et Ali Bongo Ondimba se sont engagés à mettre en place la libre circulation de tous les ressortissants de la zone CEMAC munis d’une pièce d’identité sécurisée. Suite à cette décision,...
(Autre média 17/03/17)
L’Ambassade de Guinée équatoriale en France ne respecte pas la législation française en matière d’emploi. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du quai d’orsay. Il l’a dit hier lors d’un point de presse. Précisant toutefois qu’il s’agissait d’emploi de salariés non diplomates. «L’institut social de France et de l’Union européenne a constaté à l’occasion de deux cas qui lui ont été soumis que l’Ambassade de la République de Guinée équatoriale sise à Paris avenue Foch ne respectait pas la législation française en matière d’emploi de salariés qui ne font pas partie du personnel diplomatique de l’Ambassade (…)». Quelles mesures compte prendre le ministère des affaires étrangères et du développement international pour que l’Etat de droit soit respecté sur le territoire...
(Jeune Afrique 16/03/17)
Dans une lettre adressée à l’ambassade de Guinée équatoriale datée du 2 mars, le Quai d’Orsay assure que, si « la France ne considère pas l’immeuble situé 42, avenue Foch Paris 16e comme faisant partie des locaux de la mission diplomatique de la Guinée équatoriale en France », elle se conformera néanmoins à l’ordonnance rendue par la Cour internationale de justice (CIJ) le 7 décembre 2016. Ces locaux bénéficieront donc d’un « traitement équivalent à celui requis par l’article 22 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques, de manière à assurer leur inviolabilité ». Ce courrier fait ...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Selon un communiqué de l’agence de notation Fitch publié par Reuters le 15 mars, les programmes économiques proposés actuellement par le Fonds monétaire international (FMI) pourraient atténuer le manque à gagner provoquée par la baisse des recettes pétrolières subies par certains pays de la Cemac. Fitch cite nommément le Cameroun (B/Stable), la République du Congo (CCC) et le Gabon (B +/Négative). L’étendue des retombées des programmes FMI, selon l’agence de notation, dépendrait de la capacité de mise en œuvre des autorités desdits pays. Bien plus, le financement qu'apporterait le Fonds monétaire réduirait les risques d'écarts de financement externe et aiderait à reconstituer des réserves de devise étrangère. Mieux, l'aide technique du Fonds pourrait renforcer la capacité institutionnelle de ces Etats...
(Agence d'information d'afrique centrale 15/03/17)
Dans l’idée de promouvoir l’application des dispositions relatives à la libre circulation des personnes issues des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), le gouvernement de la Guinée Equatoriale a publié, le week-end dernier, une décision ordonnant l’observance et l’exécution de ces dispositions dans son pays. Cette décision concerne, plus précisément tous les citoyens communautaires titulaires d’un passeport diplomatique, officiel ou de service...
(Gabon Review 14/03/17)
La première session de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée équatoriale s’est ouverte, le 13 mars 2017 à Malabo, sous le thème : «management des associations : enjeux et défis». Le représentant du président de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) Guinée équatoriale, Gomez, a lancé le 13 mars à Malabo, le premier module de formation des organisations de la société civile (OSC) du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Prévue sur cinq jours, cette session ...
(APA 14/03/17)
La Guinée Équatoriale ne participera pas au tournoi de basketball de la zone 4 de Bangui qualificatif à l’Afro basket 2017 au Congo a –t-on appris ce lundi, de sources proches de la fédération centrafricaine de basketball. Les raisons de ce forfait ne sont pas connues mais des observateurs pensent que la Guinée Equatoriale aurait refusé de participer au tournoi suite au rejet de sa candidature à l’organisation de cette manifestation sportive. Le tournoi qui se jouera du 18 au 24 mars sous forme de championnat en match aller et retour ne regroupera donc que la RDC et la RCA. C’est le pays champion qui représentera la zone à l’Afrobasket de 2017. Les basketteurs centrafricains évoluant à l’étranger fouleront le...
(Financial Afrik 13/03/17)
Le Centre Africain de Développement Minier (CADM) a organisé, en collaboration avec la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) et le Gouvernement de la Guinée Equatoriale, une session de formation sur le renforcement des capacités dans la négociation des contrats et des effets structurants du secteur extractif sur l’économie, du 15 au 18 février 2017 à Malabo. En effet, forte de son expérience dans les hydrocarbures (quatrième producteur pétrolier en Afrique), la Guinée Equatoriale dispose d’un potentiel minier significatif qu’elle souhaite exploiter selon les principes préconisées par la Vision Minière Africaine. Il s’agissait d’apporter aux parties prenantes locales l’expertise nécessaire au développement d’un secteur extractif solide et de sensibiliser les autorités politiques compétentes, ainsi que...
(Xinhua 13/03/17)
Le redéployement énergétique est l'un des piliers importants du développement de l'Afrique, a déclaré samedi Amakoé Klutsè président du comité technique d'organisation de la session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l'UA sur les Transports, les Infrastructures interrégionales et transcontinentales, l'Energie et le Tourisme, du 13 au 17 mars à Lomé. Invité au journal de soir de la télévision nationale (TVT), M. Klutsè a indiqué qu'il est important que les pays africains se mettent ensemble pour mutualiser leurs efforts et leurs énergies pour élaborer les projets porteurs, citant comme exemple le projet du barrage hydroélectrique d'Inga en RD.Congo. "La RD. Congo seule ne peut pas financer ce projet, il est important que tous les pays africains se mettent ensemble...

Pages