Lundi 23 Avril 2018
(Xinhua 02/07/13)
DAR ES SALAAM -- Le président américain Barack Obama a déclaré lundi que l'Afrique devait s'élever par elle-même dans l'intérêt de ses peuples. « L'Afrique devrait construire l'Afrique pour les Africains », a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse conjointe en présence de son hôte, le président tanzanien, Jakaya Kikwete, au palais présidentiel à Dar es Salam. Il a déclaré que les Etats-Unis oeuvraient pour aider l' Afrique à se construire, « les Africains doivent jouer leur rôle ». S'exprimant lors de la dernière étape de sa tournée dans trois pays africains qui l'a conduit au Sénégal, en Afrique du Sud et en Tanzanie, M. Obama a réitéré le soutien continu de son pays à la Tanzanie. «...
(Xinhua 02/07/13)
BRAZZAVILLE-- Des experts des finances, de l'économie, de l'environnement, du droit et de l'administration des 11 pays membres de la Communauté économique des Etats d' Afrique centrale (CEEAC) se reunissent lundi et mardi au Congo pour débattre des mécanismes de financement du fonds pour l' économie verte en Afrique centrale (FEVAC). Les experts doivent apporter leur contribution à la définition des modalités d'alimentation et de gestion du fonds pour l' économie verte en Afrique centrale, qui servira à mobiliser les réssources nécessaires pour le financement des projets à forte valeur socio-économique comme l'eau, l'éco-tourisme, l' assainissement, la bio-énergie, l'hydroélectricité, l' écoconstruction, l'énergie et les produits non-ligneux, tout en préservant l'environnement. Selon le ministre congolais délégué au plan, Léon Raphaèl Mokoko,...
(Reuters (Eng) 02/07/13)
Barack Obama a défendu lundi en Tanzanie l'idée d'un nouveau partenariat économique entre les Etats-Unis et l'Afrique, un continent en développement sur lequel les Américains doivent faire face à la vive concurrence de la Chine. Le président américain a été précédé de trois mois à Dar es Salaam par son homologue chinois Xi Jinping, venu immédiatement après son entrée en fonction. La Chine a contruit des routes, des aéroports et de nombreuses autres infrastructures en Afrique mais ses détracteurs l'accusent de surexploiter les ressources du continent pour alimenter son immense secteur industriel. La Tanzanie est en négociations avec Pékin pour la construction d'un port. Arrivé en provenance d'Afrique du Sud pour cette troisième et dernière étape de sa tournée africaine,...
(Afrik.com 01/07/13)
Visée par une procédure de la FIFA, au même titre que le Togo et la Guinée Equatoriale, à l’issue de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, pour utilisation d’un joueur inéligible, l’Ethiopie, s’est vue infliger une défaite sur tapis vert face au Botswana (3-0). Du coup, les Antilopes Walya ne sont pas encore qualifiées pour le Mondial. La sanction était attendue, elle est désormais officielle. Reconnue coupable d’avoir aligné un joueur inéligible, en la personne de Minyahile Teshome Beyene, lors de sa victoire face au Botswana (1-0) pour le compte de la 3e journée des éliminatoires au Mondial 2014, l’Ethiopie voit les trois points qui lui ont été attribués lui être retirés. Défaite sur tapis...
(L'Express 01/07/13)
Amateur de bolides en tous genres, le fils du président de Guinée équatoriale vient de renoncer à l'achat d'un des plus grands yachts du monde en Arabie saoudite. Connu pour ses frasques, Teodorin Obiang, second vice-président de la Guinée équatoriale et fils aîné du chef de l'Etat, a renoncé au yacht de ses rêves, commandé à un chantier naval allemand pour 380 millions d'euros. De même, la tentative de rachat du palace flottant d'un prince saoudien a tourné court. Reste la formule du bail: en 2009, l'insatiable héritier avait loué pour 50 000 euros la journée un yacht ancré en Méditerranée. Et ordonné alors à son escouade de chauffeurs de laisser tourner en permanence, sur l'embarcadère, les moteurs de la...
(Xinhua 01/07/13)
PRETORIA-- Le président américain Barack Obama a promis samedi de prolonger l'African Growth and Opportunity Act (AGOA), qui permet à certains pays d'Afrique subsaharienne d'exporter des produits sans droits de douane vers les Etats-Unis. Il a fait cette promesse lors d'une conférence de presse télévisée après que son homologue sud-africain Jacob Zuma a demandé aux Etats-Unis de prolonger l'AGOA, qui expire en 2015. "Le commerce entre l'Afrique et les Etats-Unis a atteint les niveaux d'avant la récession mondiale, en grande partie grâce à l'AGOA", a déclaré M. Zuma. M. Obama a annoncé qu'il soutenait les efforts pour améliorer et renouveler l'AGOA et qu'il devrait dans un premier temps convaincre le Congrès américain d'approuver le renouvellement. Avant la conférence de presse,...
(El Watan 01/07/13)
Le développement du continent africain suscite la mise en œuvre d’une zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) ainsi que d’un plan d’action pour le développement industriel accéléré de l’Afrique (AIDA), suggère le rapport économique sur l’Afrique présenté ce dimanche à Alger par la Commission Economique de l’Union Africaine, en présence du secrétaire d’Etat au prés du Premier Ministère chargé de la prospective et des statistiques. Pour ce faire, ce rapport souligne ainsi la nécessité pour les pays africains d’élaborer des politiques appropriées en matière de contenu local, de développer les infrastructures, les compétences humaines et les capacités technologiques ainsi que de favoriser l’intégration régionale et le commerce intra-africain. En dépit de la nette croissance que le continent a enregistré depuis...
(AFP 30/06/13)
Johannesburg (AFP) - Le président américain Barack Obama, en visite en Afrique du Sud, doit annoncer dimanche un plan de sept milliards de dollars destiné à faciliter l'accès à l'électricité en Afrique sub-saharienne, a déclaré la Maison Blanche. M. Obama doit annoncer cette initiative sur cinq ans, baptisée "Power Africa", lors d'un discours à 18H00 (16H00 GMT) à l'Université du Cap (UCT). Power Africa est décrit par la Maison Blanche comme "une nouvelle initiative visant à doubler l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne". "Plus des deux tiers de la population de l'Afrique subsaharienne vivent sans électricité, et plus de 85% des habitants des zones rurales n'y ont pas accès. Africa Power va s'appuyer sur l'énorme potentiel énergétique de Afrique, y...
(Agence Ecofin 29/06/13)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement du Cameroun représenté par le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, et celui de la Guinée équatoriale, représenté par son ministre chargé de l’intégration régionale, signeront dans les prochains jours, un mémorandum d’entente relatif au projet de construction d’un pont sur le fleuve Ntem, apprend le journal Le Messager de jeudi, 27 juin. D’après le journal, le mémorandum d’entente qui sera bientôt signé a été adopté de manière consensuelle lors de la réunion des experts tenue à Malabo, en Guinée équatoriale, du 16 au 21 juin 2013. On apprend également que la Banque africaine de développement (Bad) a déjà donné son accord de principe pour un...
(Le Sahel 28/06/13)
Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier en début de soirée, en provenance de Malabo, capitale de la Guinée Equatoriale où il a effectué une visite d'amitié et de travail de 72 heures. A sa descente d'avion, le Chef de l'Etat a été accueilli à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey par le Premier ministre, SEM. Brigi Rafini, et salué par les membres du gouvernement. Avant de quitter Malabo, le Président de la République et son homologue équato-guinéen, SEM. Obiang Nguema Bazogo, ont eu une séance de travail à l'issue de laquelle a été rendu public le communiqué conjoint sanctionnant la visite du Chef de l'Etat en terre équato-guinéenne (Lire l'intégralité en...
(Investir au Cameroun 28/06/13)
Le gouvernement du Cameroun représenté par le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, et celui de la Guinée Equatoriale représenté par son ministre chargé de l’intégration régionale signeront dans les prochains jours, un mémorandum d’entente relatif au projet de construction d’un pont sur le fleuve Ntem, apprend le journal Le Messager de jeudi, 27 juin dernier. D’après le journal, le mémorandum d’entente qui sera bientôt signé a été adopté de manière consensuelle lors de la réunion des experts tenue à Malabo, en Guinée Equatoriale, du 16 au 21 juin 2013. On apprend également que la Banque africaine de développement (Bad) a déjà donné son accord de principe pour un don en...
(Les Dépêches de Brazzaville 28/06/13)
Une réunion des pays membres de la Communauté des États économiques de l'Afrique centrale (CEEAC) s'est ouverte le 27 juin à Brazzaville en vue de rendre plus dynamiques les flux migratoires au sein de la sous-région et de redéfinir les frontières qui posent problème. La rencontre régionale, qui se tient au Palais des congrès, s'achèvera le 29 juin. Elle a pour thème : « État des lieux de la délimitation, la démarcation des frontières et la coopération transfrontalière en Afrique centrale ». Elle s'inscrit dans le cadre de l'appropriation du plan Frontière de l'Union africaine (UA). Elle est organisée par les pays membres de la sous-région en partenariat avec l'Union européenne. Cette rencontre permettra aux pays de la CEEAC de...
(Xinhua 28/06/13)
BRAZZAVILLE -- Les ministres des transports des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) se sont réunis jeudi au Congo en comité ad hoc pour finaliser l'accord de partenariat avec Air France, en vue de l'envol de la compagnie aérienne communautaire, Air CEMAC. Cette rencontre qui se tient après le sommet des chefs d'Etat de la CEMAC du 14 juin dernier à la capitale gabonaise Libreville, revêt une grande importance dans le processus de négociations entre les pays membres de la CEMAC et le partenaire stratégique Air France. Le ministre d'Etat congolais en charge des transports, Rodolphe Adada, a rappelé à ses homologues l'urgence pour la CEMAC de parvenir à un accord de partenariat avec...
(Le Sahel 27/06/13)
Arrivé mardi dernier à Malabo, capitale de la Guinée Equatoriale, le Président de la République, SE M. Issoufou Mahamadou poursuit dans ce pays une visite d'amitié et de travail. La Guinée équatoriale qui est située géographiquement au sud du Cameroun et du Gabon est un Etat maritime enclavé par excellence dans le Golfe de Guinée. La découverte au début des années 90 d'un important gisement off shore d'hydrocarbures a fait aujourd'hui de cette ancienne colonie portugaise d'Afrique un véritable « Emirat pétrolier » posé dans la vaste forêt équatoriale. C'est justement l'un des fleurons de cette industrie pétrochimique du pays que le Président de la République Issoufou Mahamadou a visité hier mercredi en compagnie de sa délégation et du ministre...
(AFP 27/06/13)
Johannesburg (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait jeudi matin à l'annonce prochaine du décès de son ancien président Nelson Mandela, placé sous assistance respiratoire, alors que le chef de l'Etat Jacob Zuma a annulé un déplacement prévu jeudi au Mozambique. Le président Jacob Zuma a fait annoncer l'annulation de son voyage après avoir rendu visite à son illustre prédécesseur à l'hôpital dans la soirée. Or, ses services avaient pourtant confirmé sa présence à ce sommet régional à plusieurs reprises ces dernières heures. Le héros de la lutte contre l'apartheid était "dans un état toujours critique", selon un communiqué de la présidence. "Le président Zuma a été informé de la situation par les médecins qui font toujours tout leur possible...
(Xinhua 27/06/13)
BRAZZAVILLE -- Les ministres de l'économie et des finances de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) vont se réunir du 1er au 3 juillet prochain à la capitale congolaise, en vue de la création d'un Fonds pour l'économie verte en Afrique centrale (FEVAC), selon un communiqué de la CEEAC parvenu mercredi à Xinhua. Le FEVAC, approuvé en mai 2012 à Brazzaville par la conférence des ministres des eaux et forêts, de l'environnement et du développement durable de la CEEAC, vise à financer le développement du système de l'économie verte en Afrique centrale ( SEVAC). « Le développement de ce dernier constitue avec celui du système de l'économie de l'artisanat et des petites entreprises en Afrique centrale et...
( 27/06/13)
L'Afrique semble gagner en importance en tant qu'itinéraire de trafic maritime, selon l'ONUDC, l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité, dans un rapport mondial annuel sur les drogues, présenté mercredi à Vienne en Autriche, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les drogues. De plus en plus d'itinéraires passent par le continent pour alimenter les marchés de consommation: Une route part du sud de l'Afghanistan pour aller d'abord dans les ports en Iran ou au Pakistan, rejoindre l'Afrique de l'Est ou de l'Ouest et enfin alimenter les marchés. Le défi des nouvelles substances psychoactives L'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC) s'inquiète de la hausse des "nouvelles substances psychoactives" (NSP)...
(Afrik.com 26/06/13)
A l’issue du sommet sur la sécurité et la sûreté du Golfe de Guinée tenu à Yaoundé , il a été décidé de la création d’un centre inter-régional de veille basé dans la capitale camerounaise. Cette décision commune des chefs d’Etats de la CEEAC, Cedeao et de la CGG traduit leur volonté de lutter contre la piraterie. Une nécessite qui s’impose par l’importance du trafic économique transitant par ces différentes plates formes. Onze chefs d’Etats ont assisté au premier sommet sur la sécurité et la suréte maritime dans le golfe de Guinée. Ils sont issus de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de...
(Xinhua 26/06/13)
YAOUNDE-- Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ayant pris part au sommet sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée tenu lundi et mardi à Yaoundé ont convenu de mutualiser leurs moyens pour la lutte contre la piraterie maritime. Les chefs d'Etat présents à ce sommet, au total treize issus des deux régions africaines, se sont mis d'accord pour une stratégie régionale relative non seulement à ce phénomène, mais aussi aux vols à main armée et aux autres activités illicites commis en mer dans cet espace géographique au centre de multiples enjeux géostratégiques, selon leur déclaration commune...
(Agence Ecofin 26/06/13)
(Agence Ecofin) - Le code de conduite des Etats du Golfe de Guinée relatif à la prévention et la répression des actes de piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités maritimes illicites en Afrique de l’Ouest et du Centre, a été approuvé hier, 25 juin 2013, à Yaoundé par 12 chefs d’Etat africains à savoir Paul Biya (Cameroun), Goodluck Jonathan (Nigeria), Thomas Yayi Boni (Bénin), Mamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Pinto Da Costa (São Tomé-et-Principe), Teodoro Obiang Nguema (Guinée équatoriale), Blaise Comparé (Burkina Faso), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazza), Ali Bongo (Gabon), Faure Gnassimbé (Togo) et Idriss Déby Itno (Tchad). C’était lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la...

Pages