| Africatime
Samedi 20 Décembre 2014
(APA 19/12/14)
Le taux de croissance au sein des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se stabiliser à 5 pour cent en 2015, d’après la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) au terme la quatrième réunion annuelle du Comité de politique monétaire (CPM) tenue vendredi à Douala. Au regard de certaines contingences politiques, économiques et sociales dans la sous-région et du contexte économique mondial, ce taux de croissance pourrait connaître des fluctuations à la hausse ou à la baisse. Parmi des facteurs influençables, il y a, entre autres, la baisse plus prononcée que prévue des cours de pétrole brut, une reprise lente dans la zone euro, le ralentissement des pays...
(AFP 17/12/14)
Malabo Kings, un club de basket de Guinée équatoriale, a été sanctionné par la commission technique de la Fiba Afrique pour "fraude sur l'identité de deux joueurs, a-t-on appris mardi de source officielle. En conséquence, Malabo Kings qui participe à la 29e Coupe d'Afrique des clubs champions de basket-ball (messieurs) à Tunis, perd ses deux premiers matches par pénalité face aux Egyptiens du Sporting Alexandrie et aux Angolais de Libolo. Lors de ces deux rencontres, Malabo Kings avait été battu par le Sporting (76-77) avant d'aller gagner contre Libolo (79- 69). Suite à la décision de la Fiba, le club équato-guinéen, qui avait perdu son 3e match lundi 77 à 63 face aux Tunisiens du Club Africain, se retrouve à...
(AFP 17/12/14)
Le golfe de Guinée, nouveau centre de gravité de la piraterie en Afrique, peine à se mettre en ordre de bataille face à ce fléau, un an après les résolutions d'un sommet à Yaoundé des pays riverains, avec un mauvais élève déclaré, le Nigeria. Siphonnage de pétrole à bord de cargos détournés, pêche illicite, trafics en tous genres : la zone côtière s'étendant du Sénégal à l'Angola a volé la vedette au golfe d'Aden, où le phénomène, un temps spectaculaire, a quasiment disparu devant le déploiement d'une armada militaire internationale. Sur les neuf premiers mois de 2014, le golfe de Guinée est resté le champion africain
(APA 16/12/14)
APA-Douala (Cameroun) - Un nouveau programme économique visant l’amélioration du climat des affaires vient d’être validé par les dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a appris mardi APA de source officielle. Le nouveau programme repose sur cinq composantes majeures, entre autres, le renforcement de l'intégration régionale, la facilitation du dialogue privé-public, la promotion d'une administration moderne reposant sur le e-governement, l'amélioration de l'efficacité des systèmes judiciaires et une grande adéquation formation-emploi. Des experts venus...
(Afrique Actualité 15/12/14)
Faire de l'Afrique centrale un espace de paix, de solidarité de développement équilibré et de libre circulation des personnes, des biens et des services. Un objectif immense que s'est donnée la Communauté des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Pour y parvenir, l'institution s'attèle depuis 2007 à développer une stratégie structurée autour de trois axes que sont : la paix, la sécurité et la stabilité, les infrastructures et l'environnement. Le secrétaire général de la CEEAC, Ahamad Allam-Mi, s'est réuni à Yaoundé...
(France-Guinée Equatoriale 13/12/14)
Le gouvernement de la Guinée équatoriale a fait un don de 100.000 dollars pour la construction d’un Mémorial permanent pour honorer les victimes de l’esclavage et du commerce transatlantique des esclaves. Ce projet, initié par l’Unesco, doit être édifié à New-York, au siège des Nations-Unies, sous le nom d’El Arca del Regreso (l’Arche du retour). Guillermina Mekuy Mba Obono, ministre déléguée de la Culture et du Tourisme de la Guinée équatoriale, a déclaré que la Guinée équatoriale, son peuple, son...
(Agence d'information d'afrique centrale 12/12/14)
La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) aspire à apporter une contribution efficace à la croissance des économies et à l’amélioration subséquentes des conditions de vie des populations de la sous-région. Cette projection n’est plausible que grâce à la promotion du secteur privé et au développement des infrastructures notamment routier et énergétique. Le président de la BDEAC, Michaël Adandé, l’a annoncé le 11 décembre à Brazzaville, lors de la présentation du bilan exercice 2014 ainsi que les perspectives de ladite banque pour l’année 2015. « Votre banque, notre banque, va entrer à partir de l’année 2015
(Financial Afrik 10/12/14)
C’est un rapport assez exhaustif que vient de réaliser la Banque Africaine du Développement sur le trade finance. Pas moins de 276 banques établies dans 45 pays africains ont été interrogées sur leurs activités de financement du commerce en 2011 et en 2012. Les résultats obtenus sont édifiants. L’encours des financements commerciaux obtenus à travers les banques en Afrique s’élève entre 300 et 350 milliards de dollars. Ce chiffre représente le tiers des volumes commerciaux réalisés en Afrique. Le niveau...
(Le Point 10/12/14)
À Lima, au Pérou, ce 1er décembre, la Société civile du Nigeria a fait entendre la voix de l'Afrique à la Convention sur le changement climatique. À la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC), la Conférence des parties (COP) au protocole de Kyoto se retrouve pour sa dixième session pendant deux semaines et ambitionne d'asseoir un texte facilitant un accord contraignant à Paris en 2015. Créé en 2008, lors de la COP 14 à Poznan, le Réseau panafricain pour la justice climatique (PACJA) comme son nom l'indique oeuvre pour l'équité face au dérèglement météorologique.
(PANA 09/12/14)
Bien que fortement représentée par les délégations des différents pays, des membres de la Société civile et le Groupe des négociateurs africains (AGN), le continent africain sera célébré mercredi à la vingtième conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP20), démarrée depuis lundi à Lima, au Pérou. La journée de mercredi, deux jours avant la fin des travaux, sera dédiée au continent africain qui en profitera pour s’exprimer une fois encore sur ses priorités après les avoir déjà énoncées au sein des différents groupes de travail. Organisée par le programme 'ClimDev-Afrique', une initiative de l’Union africaine, de la Commission économique des Nations unies pour...
(Xinhua 08/12/14)
Les relations et la coopération sino-africaines ont connu un développement vigoureux depuis que les deux côtés ont élaboré conjointement en 2012 un plan de trois ans pour la coopération dans tous les domaines, a indiqué un officiel chinois lundi. Lin Songtian, secrétaire général du Comité de suivi chinois du Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC), a fait ces remarques à la veille de la 10e réunion des hauts fonctionnaires du Forum. Avec des efforts concertés, les échanges et la coopération...
(Financial Afrik 06/12/14)
Les banques centrales islamiques réunies (2200 tonnes d or) ne détiennent pas plus d’or qu’un simple pays européen comme la France ( 2435 T), l’Allemagne ( 3384 T) ou l’Italie ( 2450 T). De même que l’Afrique devrait arrêter de se vider de son Or. L’or africain n’appartient ni aux multinationales ni au gouvernement, mais aux enfants africains. Il appartient aux générations à venir. La solution existe : créer une commission pour la préservation de l’or africain. Il ne doit plus être vendu mais déposé à Dubai pour être utilisé en collatéral.Ne pas compter sur les gouvernements actuels. L’avenir de l’Afrique passe par la presse et les réseaux sociaux. Mobiliser la jeunesse africaine à se regrouper pour préserver les ressources minières qui représentent le sang du continent. C’est un comble qu’aucun pays africain ne constitue un stock d’or quelque part. La véritable décolonisation de l’Afrique passe par la réappropriation de ses richesses minières. Est ce utopique ?Non, internet a prouvé qu’on peut changer ce qui peut sembler impossible au premier abord. L’Afrique n’a pas besoin d’argent. Elle a juste besoin que ses enfants se réveillent, se donnent la main et décident de protéger le sacré.
(PANA 05/12/14)
La présidente de l’Association des femmes de l’Afrique de l’Ouest et de la Plate-forme Société civile du Programme national d'investissement agricole du Sénégal (Pnia), Mme Khady Fall Tall, a indiqué mardi à Dakar que le développement durable en Afrique doit être accompagné par une démocratie économique et sociale, prenant en compte les femmes et les jeunes qui, selon elle, représentent la majeur partie de la population africaine dans la production agricole. 'La production agricole est assurée à 70 % par...
(AFP 04/12/14)
Au lendemain du tirage au sort de la CAN-2015, le plus dur commence pour la Guinée Equatoriale, qui a un peu plus d'un mois pour se mettre en ordre de bataille alors que de grosses interrogations subsistent sur sa capacité à assurer une organisation optimale et à éviter les couacs logistiques. Les défis restent immenses pour un pays qui vient à peine d'hériter de la compétition (17 janvier-8 février), le 14 novembre, après le retrait du Maroc par crainte du virus Ebola. Le 3e producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne, tenu de main de fer par le président Teodoro Obiang depuis 35 ans, ne manque pas...
(France-Guinée Equatoriale 04/12/14)
La Guinée équatoriale, pays hôte de dernière minute, a hérité d’un groupe A globalement clément, qui comprend tout de même le Congo de Claude Le Roy et le Burkina Faso, vice-champion d’Afrique. Le Gabon, qui a dominé le groupe C de la tête et des épaules, sera également un client à la qualification.Le tirage au sort en a décidé ainsi : ce sont les Diables rouges du Congo qui affronteront le Nzalang nacional de la Guinée équatoriale, le 17 janvier...
(Le Point 04/12/14)
L'Algérie et la Côte d'Ivoire auront fort à faire. Voilà l'un des enseignements du tirage au sort de la CAN 2015 effectué mercredi à Malabo. Le calendrier de la CAN 2015 est fin prêt. Le match d'ouverture entre la Guinée équatoriale et le Congo, le 17 janvier, ainsi que la finale, le 8 février, auront lieu à Bata. Les autres rencontres se dérouleront à Malabo, Mongomo et Ebebiyin. Groupe C, le groupe de la mort L'Algérie, reversée dans le groupe le plus relevé avec le Ghana, l'Afrique...
(Agence Ecofin 04/12/14)
L’économiste français Nicolas Baverez a estimé, dans un entretien publié le 2 décembre par l’hebdomadaire économique Challenges, que l’Afrique est «à la veille de ses Trente Glorieuses», tout en invitant la France à saisir «l'opportunité historique» que représente le continent. «Aujourd'hui, il y a une formidable demande dans ce continent qui est à la veille de ses Trente Glorieuses mais si on ne fait pas l'effort d'aller vers lui, d'investir, d'autres iront à notre place», a-t-il déclaré. L’expression les Trente...
(AFP 03/12/14)
Près de 1.400 opérateurs économiques et décideurs de pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont discuté des moyens de renforcer leurs échanges et fait des propositions pour une "charte économique", lors d'un forum qui a pris fin mardi à Dakar. Le forum économique de la Francophonie, premier du genre, s'était ouvert lundi, au lendemain du XVe sommet de l'OIF qui a désigné comme nouvelle secrétaire générale la Canadienne Michaëlle Jean, succédant au Sénégalais Abdou Diouf. Ce dernier...
(RFI 03/12/14)
Y a-t-il matière à s’inquiéter au sujet de deux des quatre villes-hôtes de la Coupe d’Afrique des nations 2015 ? Stades, routes, hôtels… La Confédération africaine de football assure qu’Ebebiyin et Mongomo seront prêtes pour la CAN 2015, comme Bata et Malabo, deux autres sites qui ont accueilli des matches durant la CAN 2012. A la veille du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nation 2015, on est sûr d’une chose : le match d’ouverture du tournoi, le...
(France-Guinée Equatoriale 03/12/14)
Le gouvernement de la Guinée équatoriale a révélé aujourd’hui que 8,2% des Equato-guinéens sont infectés par le virus du sida, une maladie qui est apparue dans le pays en 1988. 5Hier, à la télévision nationale (TVGE), Tomás Mecheba Fernández Galilea, le ministre d’État en charge du Sida et des maladies sexuellement transmissibles, a déclaré que 8,2% de la population équato-guinéenne est séropositive, soit environ 70.000 malades dont 60% sont des femmes. Le ministre a déclaré que les moyens de prévention...

Pages