| Africatime
Samedi 25 Avril 2015
(Xinhua 25/04/15)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) a lancé vendredi à Yaoundé, sous l'égide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), un programme d'appui au commerce et à l'intégration économique d'un financement de 68 millions d'euros (près de 45 milliards de francs CFA) octroyé par l'Union européenne (UE). Le chef de la délégation de l'Union européenne au Cameroun, l'ambassadeur Françoise Collet, a expliqué que le Programme d'appui au commerce et à l'intégration économique (PACIE) est doté de 68 millions d'euros, soit près de 45 milliards de francs CFA, entièrement financé par l'UE à travers le 10e Fonds européen de développement (FED). D'une durée de 25 mois, ce programme...
(Enquête 24/04/15)
Nombreux sont les Sénégalais à vivre en Guinée Équatoriale. Tous espèrent trouver l'Eldorado et faire fortune. Mais l'Eldorado se transforme bien souvent en enfer. Certains se sont confiés au téléphone d'EnQuête. Être étranger et vivre normalement en Guinée Équatoriale n'est pas chose aisée. La traque des immigrés est quotidienne et sans répit, dans les rues. A l'instar de leurs compatriotes qui souffrent le martyre en Afrique du Sud pour xénophobie, les Sénégalais de la Guinée Équatoriale vivent chaque jour des instants terribles, faits de contrôles incessants, de rackets, de...
(Angola Press 23/04/15)
Luanda - Le chef de l'Etat angolais, José Eduardo dos Santos, a reçu jeudi, au Palais présidentiel, à Luanda, le vice-ministre de l'Economie, Plan et Investissement Public de la Guinée équatoriale, Valentin Ela Maye, envoyé spécial du Président Teodoro Obiang Nguema, avec qui il a discuté des aspects de la coopération bilatérale. Président José Eduardo dos Santos (à dr.) reçoit l'envoyé spécial de l'homologue de la Guinée Equatoriale Président José Eduardo dos Santos (à dr.) traite de la coopération avec l'envoyé spécial de Teodoro Obiang NguemaValentin Ela Maye...
(Agence Ecofin 17/04/15)
WorleyParsons, un bureau australien d’études et de conseil en ingénierie, a décroché le marché des services d’ingénierie et de gestion pour le projet de gaz Fortuna sur le bloc R, en Guinée équatoriale, dont la première production est attendue en 2019. Le contrat lui a été octroyé suite à un accord conclu avec Ophir Equatorial Guinea Ltd et s’ajoute à un accord-cadre de services d’appui en ingénierie, signé avec Ophir Holdings pour tous ses actifs à travers le monde, a-t-il...
(Jeune Afrique 13/04/15)
Il aurait pu profiter d'une retraite paisible sous le soleil madrilène. Mais le sulfureux opposant fait son retour. Bien déterminé à jouer un rôle, fût-il indirect, dans la présidentielle de l'année prochaine. C'est un chiffre qui en impose sur le CV. Jugé par contumace et reconnu coupable d'avoir voulu renverser le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, une première fois en 1997 puis en 2004, Severo Moto Nsa a écopé de cent soixante-deux ans de prison. Rien que ça. Une performance...
(Jeune Afrique 10/04/15)
L'opposition équato-guinéenne craint que la date de la présidentielle, prévue en 2016, ne soit avancée. Ambassadeur en France et ancien conseiller du président Obiang, Miguel Oyono Ndong Mifumu en est convaincu : "Sauf circonstances exceptionnelles, la présidentielle aura lieu en 2016, tout juste sept ans après la dernière consultation."
(APA 10/04/15)
Une convention de financement, d’un montant de 295 millions FCFA, sera signée vendredi entre la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) et l’Agence française de développement (AFD) en vue d’appuyer les pays du Bassin du Congo à faire émerger une position commune à défendre lors de leur participation à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 21), qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre prochain à Paris...
(APA 09/04/15)
APA-Douala (Cameroun) - Les réserves de change des pays de pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont connu une baisse drastique ces derniers mois, passant de 4974 milliards de francs CFA en 2013, à 3847 milliards de francs CFA en 2014. Il s'agit d'une baisse de 1127 milliards de francs CFA selon le rapport transféré à la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) par des commissaires aux comptes. Dans les détails, le Cameroun en...
(Afrique Inside 09/04/15)
Les pays engagés dans la lutte contre Boko Haram au Nigeria et au Cameroun attendent avec impatience le prochain sommet des chefs d’Afrique centrale et de l’Ouest. Initialement prévu le 8 avril à Malabo en Guinée équatoriale, il a été reporté et se tiendra après l’entrée en fonction du président élu nigérian Muhammadu Buhari, en mai prochain. La situation sécuritaire reste extrêmement préoccupante au sein de la première économie africaine, le Nigeria. Le pays reste en proie à l’insurrection islamiste...
(APA 08/04/15)
Le redressement et la modernisation de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) «est en très bonne voie» et l’institut d’émission «est préparé pour faire face à ses défis futurs», selon le gouverneur Lucas Abaga Nchama. Dans une note de présentation des états financiers publiée mardi, il affirme que le taux d’exécution du plan de réformes et de modernisation s’est situé «à 72.5% en décembre 2014». «Des progrès plus que notables ont effet été enregistrés dans plusieurs domaines, mais nous restons déterminés à parachever les différents chantiers engagés assortis de nouveaux chronogrammes de réalisation et éventuellement de nouveaux critères d’appréciation.»
(Agence Ecofin 07/04/15)
(Agence Ecofin) - Au terme de la dernière rencontre des ministres de l'Union Monétaire d'Afrique Centrale, le gouverneur Lucas Abaga Nchama a révélé que l'institution avait réalisé un bénéfice net de 25,1 milliards de FCFA, un chiffre qui se présente en hausse de 39,1%, comparé aux 18 milliards de FCFA générés en 2013. Le rapport général des activités de l'institution disponible sur le site internet de l'institution, donne aujourd'hui plus de détails sur les différents éléments de cette performance annuelle...
(APA 02/04/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La position de change de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dans la Salle des marchés s’est située à 4360 FCFA au 31 décembre 2014, contre 3606 milliards FCFA un an plus tôt, selon un rapport rendu public jeudi par les cabinets Mazars et KPMG. Selon ces commissaires aux comptes, cette embellie est à attribuer à la hausse en valeur nominale (1179 milliards d'euros) du portefeuille d'investissement de l'institut d'émission. Par définition, la position de...
(APA 01/04/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a révélé des résultats bénéficiaires de l’ordre de 25,108 milliards FCFA en 2014, soit une hausse de 39% par rapport à l’exercice précédent. Dans une note publiée mercredi, à l'issue de sa session ordinaire tenue le 26 mars à Yaoundé, l'institut d'émission annonce aussi l'augmentation, à hauteur de 31,54 à 33%, de sa participation au capital de la Banque de développement des Etats de l'Afrique...
(Jeune Afrique 31/03/15)
Près d’un mois et demi après avoir été évoqué une première fois, le sommet extraordinaire sur la stratégie de lutte contre Boko Haram réunissant les chefs d’État de la CEEAC et la Cedeao aura finalement lieu le 8 avril, à Malabo, en Guinée équatoriale. Un sommet extraordinaire sur la stratégie de lutte contre Boko Haram réunira les chefs d’État d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale le 8 avril, à Malabo, en Guinée équatoriale, au Centre international de conférence de Sipopo,...
(AFP 31/03/15)
Près de 80 Maliens, dont des mineurs, sont arrivés lundi soir à Bamako après avoir été expulsés de Guinée équatoriale officiellement pour séjour illégal, a constaté un journaliste de l'AFP. Une source officielle malienne interrogée sur les circonstances du départ de ces Maliens de Guinée équatoriale a indiqué que les autorités étaient en train de recueillir "plus d'informations" auprès de la représentation diplomatique à Malabo, la capitale, sans plus de détails. Les expulsés, au nombre de 77 au total, ont...
(RFI 31/03/15)
Plus de 70 ressortissants maliens, expulsés de la Guinée Equatoriale, sont arrivés, lundi, à Bamako, dans le dénuement le plus total. Qualifiés de « sans-papiers » par les autorités de Malabo, ces Maliens, parmi lesquels figurent des enfants mineurs, affirment pour la plupart avoir des papiers et dénoncent la brutalité des forces de l'ordre équato-guinéennes. Selon les témoignages, tout a commencé par l’arrestation de nombreux ressortissants maliens dans des villes comme Malabo ou encore Bata. Parmi eux, des enfants mineurs...
(Agence Ecofin 30/03/15)
(Agence Ecofin) - La zone CMAC (Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale) devrait réaliser une croissance économique de 4,2% en 2015 contre 4,4% en 2014, a annoncé la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) au terme de la réunion de son comité de politique monétaire tenue la semaine passée. L’inflation devrait atteindre 2,8% alors que le déficit budgétaire s’établirait à -6,3% du PIB, a-t-on ajouté de même source. Le déficit du compte extérieur courant devrait plonger à -20% du...
(Jeune Afrique 27/03/15)
La croissance devrait s'établir à 4,2% en 2015, contre 4,4% l’année écoulée, estime la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Mais les déficits jumeaux s'accroissent fortement. La prudence est de rigueur à la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Après des prévisions optimistes de croissance de 5,3 % au début de 2014, puis de 6,1% en juillet, l’année écoulée s’est achevée sur une progression du PIB de 4,4% en zone Cemac (Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale). Pour...
(APA 27/03/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les performances économiques de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEAC) seront, en 2015, affectées par un contexte extérieur peu porteur et une situation sécuritaire préoccupante, selon les prévisions du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). Ces perspectives mettent ainsi en exergue, pour l'année en cours, une stabilisation de la croissance économique à 4,2%, une décélération des tensions inflationnistes à 2,8%, en rapport avec un ralentissement de...
(PANA 27/03/15)
Les pays de la zone de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) vont réaliser un taux de croissance de l’ordre de 4,2% en 2015 contre 4,4% en 2014, a indiqué le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama, mercredi, à l’issue du comité de politique monétaire de cette institution. Selon Lucas Abaga Nchama, les pays de la Cemac vivent une double conjoncture marquée par l’insécurité qui prévaut dans la sous-région et la...

Pages