| Africatime
Samedi 30 Avril 2016
(AFP 28/04/16)
Le chef de l'Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, a été réélu avec un score de 93,7% à l'élection présidentielle du 24 avril, selon les résultats provisoires rendus publics jeudi par la Commission électorale nationale. Très loin derrière le président sortant, les opposants Bonaventura Monsuy Asumu (Parti de la coalition sociale démocrate) et Avelino Mocache Mehenga (Union du Centre Droit) obtiennent chacun 1,5% des voix, a affirmé le président de la commission électorale, Clemente Engonga, lors d'une cérémonie officielle au ministère de l'Intérieur à Malabo. 332.040 électeurs étaient...
(RFI 28/04/16)
A Malabo, les forces de sécurité empêchent l'opposant équato-guinéen Gabriel Nse Obiang Obono de sortir de chez lui. Sa résidence jouxte le siège de son parti, Citoyens pour l’innovation, où 200 de ses partisans sont eux aussi empêchés de sortir depuis vendredi. Gabriel Nse Obiang Obono dit être, dans les faits, assigné à résidence. Gabriel Nse Obiang Obono a d’abord été empêché de se présenter à l’élection présidentielle. Cet opposant est maintenant empêché de sortir de chez lui. Dans la nuit de jeudi à vendredi, son domicile, situé dans le même immeuble que...
(Jeune Afrique 28/04/16)
Selon les informations de Jeune Afrique, la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) va distribuer plusieurs dizaines de milliards de F CFA de dividendes à ses actionnaires. La Banque des États de l’Afrique centrale fait preuve de générosité après son bénéfice exceptionnel de 160,8 milliards de F CFA en 2015 (245 millions d’euros). Selon les informations de Jeune Afrique, la banque centrale, que dirige Lucas Abaga Nchama, a décidé de renforcer ses fonds propres à hauteur de 89,9 milliards...
(Angola Press 28/04/16)
Luanda - Les experts de la Commission du Golfe de Guinée (CGG) sont réunis à partir de mercredi, à Luanda, pour préparer la 10ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'organisation. La réunion des experts a évalue la mise en œuvre des décisions issues de la 9ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’organisation, tenue à Malabo, en Guinée équatoriale, le 23 mai 2015. L'ordre du jour prévoit également la proposition du secrétariat exécutif sur la revitalisation de...
(AFP 26/04/16)
L'opposant équato-guinéen Gabriel Nse Obiang Obono et 200 de ses partisans sont empêchés de sortir par la police de sa résidence de Malabo depuis le 22 avril, après une attaque des forces de l'ordre qui ont blessé plusieurs militants, a t-il affirmé mardi à l'AFP. "Je suis en prison dans ma propre résidence, il y plus de 200 militants ici avec moi, on ne peut pas sortir", a déclaré à l'AFP Gabriel Nse Obiang Obono, empêché de se présenter à...
(RFI 25/04/16)
Malgré la manne pétrolière qui fait de leur minuscule pays l’un des plus riches du continent africain, la majorité de la population de la Guinée équatoriale vit sous le seuil de la pauvreté à cause de la corruption de son élite et la mauvaise gestion des revenus pétroliers. L’économie équato-guinéenne connaît une forte contraction depuis 3 ans à cause de la chute du prix du pétrole. C’est dans ce contexte qu’aura lieu dimanche 24 avril le scrutin présidentiel, où le...
(Xinhua 25/04/16)
YAOUNDE, Xinhua) -- Durement frappée par la chute des cours du pétrole, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) n'est pas près de se tirer d'affaire en 2016, une année qui s'annonce plus difficile que les précédentes, avec une baisse de recettes encore plus marquée due à une réduction de près de 35% des exportations de brut, selon les prévisions officielles. En 2016, cet espace communautaire, formé du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de...
(Agence Ecofin 25/04/16)
(Agence Ecofin) - Ce 22 avril à Libreville, à la faveur d’une journée de réflexion placée sous l’égide de l’UE et du PNUD, les experts en matière d’intégration ont planché sur la mise en œuvre du processus de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cémac. Selon Mme Rudy Sandu Rojon, directrice adjointe du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique centrale : « La construction de pays en paix, inclusifs et résilients est cruciale pour assurer un développement...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière...
(AFP 24/04/16)
Les Equato-Guinéens ont commencé à voter dans le calme dimanche pour une présidentielle qui devrait voir la réélection sans coup férir du chef de l'Etat Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, face à six candidats se réclamant d'une opposition muselée par le régime. A Malabo, dès avant l'ouverture des bureaux de vote à 08H00 (07H00 GMT), des électeurs avaient commencé à se rassembler pour accomplir leur devoir, a constaté un correspondant de l'AFP. Aucun incident n'avait été signalé en début de matinée. Au total, 332.040 électeurs sont inscrits sur les listes électorales...
(Jeune Afrique 23/04/16)
L'élection du prochain président de l'Union africaine (UA) n'aura lieu qu'en juillet prochain, lors du sommet de Kigali, mais la campagne a déjà commencé. Soutenue par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), qui l’a investie fin mars, la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelomini Venson-Moitoi, est en pole position. L’influence de la SADC, qui était parvenue à faire élire la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma en 2012 face au sortant gabonais Jean Ping, n’est plus à démontrer.
(Financial Afrik 22/04/16)
Ici, dans les rues de Malabo, tout comme dans les provinces. Il est rare de passer une heure sans entendre des échos de mégaphone vantant les mérites d’un candidat. Véhicules, bus, motos … qui circulent avec des klaxons et mégaphones sont collées des affiches des candidats. Financial Afrik a couvert la conférence de presse organisée hier par le ministre de l’intérieur et président de la commission électorale, Clement Engonga, à la salle des conférences du ministère à Malabo, en présence de plusieurs personnalités. Ministres, ambassadeurs, représentants...
(AFP 21/04/16)
Le président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, arrivé au pouvoir il y a près de 37 ans, affronte six candidats dimanche à la présidentielle mais les principaux partis d’opposition boycottent une élection où le dirigeant sortant a l'assurance d'être réélu. Initialement prévu en novembre, le scrutin a été avancé au 24 avril par décret présidentiel, sans explication officielle. Doyen par la longévité au pouvoir des chefs d'Etat africains, Obiang Nguema, qui brigue un nouveau septennat à 73 ans, avait été réélu en 2009 avec 95,37% des voix. Il est arrivé au pouvoir en...
(AFP 21/04/16)
Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, assuré d'être réélu dimanche pour un nouveau septennat à la tête d'un pays qu'il dirige d'une main de fer depuis 1979, va désormais s'attaquer à tous les records africains de longévité au pouvoir. Parmi les marathoniens du pouvoir, l'Equato-Guinéen, avec près de 37 ans au compteur, mène déjà la course, devançant d'une courte tête (un mois) l'Angolais José Eduardo Dos Santos et le Zimbabwéen Robert Mugabe (depuis 1980). Au pied du podium, le Camerounais...
(AFP 21/04/16)
La Guinée équatoriale, petit pays d'Afrique centrale, est dirigée depuis 1979 par Teodoro Obiang Nguema, doyen politique des chefs d'Etat africains, qui brigue un nouveau mandat à la présidentielle du 24 avril. - Un règne sans partage - La Guinée équatoriale accède à l'indépendance le 12 octobre 1968, après deux siècles de colonisation espagnole. Francisco Macias Nguema devient président. Celui-ci règne en maître absolu et son régime, marqué par plusieurs tentatives de coup d'Etat, est accusé d'être à l'origine de...
(AFP 21/04/16)
Teodoro Obiang Nguema, qui sera réélu dimanche sans coup férir à la tête de la Guinée équatoriale, dirige sans partage depuis 1979 ce petit Etat pétrolier d'Afrique centrale toujours hanté par les années de terreur brute de son prédécesseur, Francisco Macias Nguema. Doyen des chefs d'Etat en exercice du continent pour la longévité au pouvoir, le président sortant est arrivé au pouvoir par un coup d'Etat mené par des officiers qui ont renversé Macias Nguema qui était à la tête...
(APA 21/04/16)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les fonds levés sur le marché la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) se sont chiffrés à 635,8 milliards FCFA en 2015, contre 312,4 milliards FCFA un an auparavant, selon le conseil de surveillance de la cellule de règlements des titres (CRCT) de l’Institut d’émission. Cette forte hausse du recours au marché des titres publics par le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad, et à l'exception notable de la Centrafrique qui sort péniblement...
(Vox Africa 20/04/16)
La Guinée Equatoriale est entrée dans la dernière ligne droite de la campagne de l’élection présidentielle du 24 avril prochain. Theodoro Obiang Ngema Mbasogo vise un nouveau septennat, l’opposition a annoncé son intention boycotter ce scrutin.
(Jeune Afrique 19/04/16)
Le président de la Guinée équatoriale s'exprime peu dans les médias. Il nous a accordé cette semaine une interview, que vous pouvez lire dans l'édition de Jeune Afrique, à paraître en kiosque le 17 avril. « Entrez, asseyez-vous, je vous en prie! » Tout sourire et main tendue, dans le petit salon de sa résidence présidentielle d’Evinayong, dans la province du Centro-Sur, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, s’est livré à Jeune Afrique, dix ans après son dernier entretien...
(Cameroon-Info.Net 19/04/16)
Ils ont été expulsés au cours d’une vaste opération de rapatriement des camerounais en situation irrégulière lancée par la police locale. Reprochés de ne pas avoir de titre de séjour, 54 camerounais ont récemment été expulsés de la Guinée Équatorial. «Ils nous ont seulement ramassés à la sortie du travail. Nous leur avons présenté nos papiers, mais la consigne qui a été donnée est celle d’expulser tous les étrangers avant la tenue des élections présidentielles prochaines. Les ressortissants de l’Afrique de l’Ouest ne sont curieusement pas traqués, seuls les camerounais sont victimes» confient certains expulsés au journal Le Messager...

Pages