| Africatime
Dimanche 26 Mars 2017
(Jeune Afrique 24/03/17)
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) infléchit sa politique monétaire, en relevant son taux directeur de 50 points de base, au terme de son premier comité de politique monétaire de l’année, tenu le 22 mars. Une première depuis 2008. La Beac infléchit sa politique monétaire. Elle a relevé son taux directeur de 50 points de base le 22 mars, au terme de son premier Comité de politique monétaire (CPM) de l’année. Le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) — l’un de ses taux directeurs — remonte ainsi à 2,95%. Dans le sillage de la crise des subprimes, la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Congo, à la République Centrafricaine, au Tchad...
(APA 23/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La croissance économique réelle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) devrait se situer à 1,6% en 2017 contre 0,2% un an auparavant, selon les prévisions du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de la sous-région (BEAC). Au terme de sa première session de l’année, tenue mercredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cette reprise sur le compte de la remontée des cours du pétrole ainsi que la mise en œuvre des réformes actées dans le programme des réformes économiques et financières. Le CPM table également sur une amélioration dans la gestion des finances publiques, avec un recul du déficit budgétaire base engagements, hors dons à hauteur...
(Agence Ecofin 23/03/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l'Afrique centrale (Beac) réuni à Yaoundé, au Cameroun le 22 mars, a indiqué que la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) connaîtra une reprise de la croissance économique réelle, avec un taux de 1,6% en 2017 contre 0,2% en 2016. Selon Abbas Mahamat Tolli (photo), gouverneur de la Beac, « cette reprise de la croissance est en lien avec la remontée des cours du brut et...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth (ophoto), le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des...
(Agence Ecofin 21/03/17)
A Juba, Ezekiel Lol Gatkuoth, le ministre sud soudanais de l’Energie, et Gabriel Mbaga Obiang Lima, son homologue équato-guinéen, ont signé un accord de coopération bilatérale entre leurs deux pays, dans le domaine des hydrocarbures. L’objectif visé est de s’appuyer sur le partenariat pour favoriser les échanges d’informations sur les politiques et la règlementation, sur la promotion des projets en amont, sur le développement des infrastructures, mais surtout pour faciliter la collaboration entre les deux compagnies pétrolières publiques des deux...
(Agence Ecofin 20/03/17)
Les organisations de la société civile du Gabon et de la Guinée équatoriale, en session de formation la semaine dernière à Malabo, la capitale équato-guinéenne, se rencontrent dans la capitale gabonaise du 24 au 28 avril prochain en vue de peaufiner la stratégie d’accompagnement et d’admission de leurs pays respectifs à l’Initiative de transparence dans les industries extractives (ITIE). Les associations de ces deux pays, qui peinent encore à se faire accepter dans le club des Etats qui apportent de...
(Xinhua 20/03/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Les dirigeants de la Banque de développement de l'Afrique centrale (BDEAC), entendent, sous la conduite de leur nouveau président, mobiliser plus de nouvelles ressources en vue d'appuyer la relance économique des pays de la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), durement touchés par la chute des cours des matières premières. Cet engagement a été pris samedi à Brazzaville à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire et du conseil d'administration de cette banque, couplée avec l'installation de...
(237online 18/03/17)
Pour les opérateurs économiques, la fermeture des frontières qui persiste dans la sous-région malgré les différentes promesses des chefs d’Etat est un réel manque à gagner pour les économies. La décision de la Guinée Equatoriale d’ouvrir partiellement ses frontières, notamment aux diplomates et autres citoyens détenant des passeports officiels n’a pas été bien accueillie par les opérateurs économiques Camerounais. Pour eux, on est encore très loin de la libre circulation. « Avec cette décision, on ne peut pas parler de...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Selon un communiqué de l’agence de notation Fitch publié par Reuters le 15 mars, les programmes économiques proposés actuellement par le Fonds monétaire international (FMI) pourraient atténuer le manque à gagner provoquée par la baisse des recettes pétrolières subies par certains pays de la Cemac. Fitch cite nommément le Cameroun (B/Stable), la République du Congo (CCC) et le Gabon (B +/Négative). L’étendue des retombées des programmes FMI, selon l’agence de notation, dépendrait de la capacité de mise en œuvre des...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - La Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), organise en partenariat avec la Coopération allemande au développement (GIZ), du 13 au 17 mars 2017 en Guinée équatoriale, la 1ère session de formation des organisations de la société civile (OSC), membres des comités Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) de la zone. Cette formation, indique la Cemac, fait suite à une étude initiée par le projet de Renforcement de la gouvernance dans...
(Financial Afrik 13/03/17)
Le Centre Africain de Développement Minier (CADM) a organisé, en collaboration avec la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) et le Gouvernement de la Guinée Equatoriale, une session de formation sur le renforcement des capacités dans la négociation des contrats et des effets structurants du secteur extractif sur l’économie, du 15 au 18 février 2017 à Malabo. En effet, forte de son expérience dans les hydrocarbures (quatrième producteur pétrolier en Afrique), la Guinée Equatoriale dispose...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Pour la Standard Chartered Bank, l’avenir de la Cemac dépend en grande partie de l’ampleur des ajustements qui seront mis en œuvre au Congo et en Guinée équatoriale. Principaux contributeurs aux réserves de change de la communauté pendant la période d’abondance, ces deux pays sont aussi, en ces temps de vaches maigres, les premiers responsables de leur diminution. Depuis novembre 2014, la dégringolade de leurs réserves de change est estimée à quelque 6,6 milliards de dollars quand, pour l’ensemble de...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une...
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/03/17)
Les Agences nationales d’investigation financière (Anif) du Congo, du Gabon, du Cameroun, de la Centrafrique et de la Guinée Equatoriale renforcent leurs capacités à travers le partage d’expérience et de bonnes pratiques dans le cadre de la coopération entre les Anif d’une part et ces agences et les institutions financières d’autre part. « Votre réunion se tient au moment où l’Afrique centrale subit déjà des exactions des groupes terroristes, avec les conséquences sociales et économiques qui s’en suivent. Vous les...
(APA 27/02/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La 17ème session du pool énergétique de l’Afrique centrale s’est ouverte lundi à Bangui avec la participation d’experts en énergie venus des dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Trois jours durant, les participants vont essayer de trouver des stratégies pour combler le vide énergétique en Afrique centrale qui pourtant a un important potentiel en la matière. Il s’agira également de mettre en place un budget pour rendre opérationnelle la politique régionale...
(Financial Afrik 25/02/17)
Fortunato-Ofa Mbo Nchama vient d’être confirmé à la tête de la présidence de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) en remplacement du Tchadien, Abbas Mahamat Tolli, désigné gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). La décision a été prise par la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC lors de sa 13-ème session ordinaire, le 17 février 2017 à Djibloho en Guinée Equatoriale. Fortunato-Ofa Mbo Nchama était le deuxième secrétaire général adjoint, chargé des affaires...
(Agence Ecofin 24/02/17)
La Conférence des chefs d’Etat de la Cemac réunie en sa 13ème session ordinaire, le 17 février 2017 à Djibloho (Guinée Equatoriale), a décidé de la nomination de l’Equato-guinéen, Fortunato-Ofa Mbo Nchama au poste de président de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), en remplacement du Tchadien, Abbas Mahamat Tolli, nommé gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Jusqu’au moment de sa nomination, Fortunato-Ofa Mbo Nchama était le deuxième secrétaire général adjoint, chargé des Affaires...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - Au cours du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la zone Cemac qui s’est tenu en Guinée équatoriale le 17 février, Rafael Ntung Nsué, le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), a encore décrié la coexistence de deux marchés financiers dans la sous-région. Au cours du raout, le président de la Cosumaf a, une fois de plus, indiqué que la situation du marché financier régional est caractérisée par...
(AFP 21/02/17)
L'Afrique centrale a fait un petit pas vers la libre-circulation des personnes, un enjeu majeur sur tout le continent et dans cette sous-région en crise surveillée de près par le FMI, avec l'accord de principe du Gabon et de la Guinée-Equatoriale. Les deux présidents, Ali Bongo (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée équatoriale), se sont engagés à "appliquer la libre-circulation intégrale au bénéfice de tous les ressortissants de la Ccommunauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)", selon le communiqué d'un récent sommet en Guinée équatoriale reçu lundi par l'AFP. Cette mesure devrait profiter aux ressortissants des quatre autres pays de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Tchad)...

Pages