Samedi 27 Mai 2017
(Les Afriques 26/05/17)
L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la récession économique dans laquelle sont plongés les pays de la sous-région. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a tenu, le 22 mai 2017 à Yaoundé, une session extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) dans laquelle l’institution d’émission monétaire a reconnu «l’enracinement» de la crise dans les États de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Une situation selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, qui a amené la Banque centrale à changer les orientations générales de politique monétaire arrêtées sur la base des perspectives économiques et financières de la sous-région. Ainsi, après avoir constaté...
(Xinhua 24/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) sont en passe de conclure des accords d'aide avec le Fonds monétaire international (FMI), une perspective favorable pour espérer enrayer la crise économique qui frappe la région, annonce le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Aujourd' hui, je peux dire que tous les pays ont renoué avec le FMI et les discussions sont très avancées. D'ici fin juin-juillet, les programmes seront approuvés par le conseil (d'administration) du FMI", a révélé Abbas Mahamat Tolli lors d'un échange avec la presse lundi à Yaoundé. Ces discussions font suite aux résolutions prises lors d'un sommet extraordinaire de la CEMAC tenu fin 2016 à...
(Agence Ecofin 23/05/17)
Le Comité de politique monétaire (CPM) au cours de la séance du 22 mai 2017 à Yaoundé a adopté des mesures en vue de consolider davantage la soutenabilité extérieure de la monnaie en zone Cemac. A cet effet, selon le gouverneur de la Beac, Abbas Mahamat Tolli, qui présidait le Comité, il a été décidé la réduction de 20% des objectifs de refinancement de deux pays de la Cemac dont la position en compte d'opérations est débitrice. Si Mahamat Tolli...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Proparco a accordé un prêt de 15 millions d’euros sur 10 ans à Rougier Afrique International, principale filiale du groupe Rougier, pour la préservation et la gestion durable de ses concessions forestières en Afrique Centrale. Marquant le premier investissement de Proparco en République centrafricaine depuis de nombreuses années, ce financement participera au développement socio-économique d’une région enclavée. Ce prêt financera le démarrage des activités en République Centrafricaine où le groupe a obtenu une concession forestière de 270 000 hectares en...
(Xinhua 11/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Secouée par une grave crise économique due à la chute continue des cours du pétrole en 2016, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) aura une mine moins grise cette année, les prévisions de reprise de croissance annoncées à l'issue du premier trimestre tendant à se confirmer, selon la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Les perspectives de croissance en 2018 et même en 2017 donnent des signes d'espoir que la situation se renforcera...
(Agence Ecofin 11/05/17)
Examinant les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 2ème réunion du Comité de pilotage (COPIL) tenue le 6 mai dernier, et portant sur l’examen de la matrice des réformes, devant permettre à la zone Cémac de rétablir les équilibres macroéconomiques avec sérénité, les experts financiers de la sous-région ont, au nombre des mesures adoptées, invité les Etats de la CEMAC à établir les passeports CEMAC avant le 31 décembre 2017. Selon le COPIL, cette résolution s’inscrit dans le...
(APA 10/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) table sur une reprise de la croissance économique réelle au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC) en 2017, avec un taux de 1,6%, en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières de la sous-région (PREF-CEMAC). Au terme de sa 1ère...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Ophir Energy devrait bénéficier d’un emprunt de 1,2 milliard de dollars auprès de certaines banques chinoises pour son projet de mise en valeur du gaz de l’offshore profond équato-guinéen. Dénommé Fortuna LNG, ce sera la première installation flottante de liquéfaction de gaz naturel en Afrique, en eau profonde. A en croire Nick Cooper, le PDG de la compagnie britannique, un accord de financement devrait être conclu en fin juin 2017. Le chef d’entreprise a aussi souligné que le choix des...
(APA 09/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’adopter un nouveau Plan quinquennal stratégique 2017-2022 qui tient compte de la conjoncture économique des pays d’Afrique centrale marqué par le ralentissement de la croissance, a-t-on appris mardi auprès de cette institution bancaire. Dans un contexte sous régional marqué par le ralentissement de la croissance économique et la baisse des cours des matières premières, la BDEAC a indiqué que pour jouer pleinement son rôle dans le...
(Agence Ecofin 09/05/17)
(Agence Ecofin) - Selon le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), pour cause d’asymétries d’information, les activités de la finance mobile en Afrique centrale sont sujettes à plusieurs manquements. Car, la variété d’acteurs répertoriés dans cette chaine d’activités (banque, opérateur, agent, marchand, client utilisateur final), n’appréhendent pas tous de la même manière, les risques liés au blanchissement de capitaux et au financement du terrorisme. L’institution fustige surtout l’attitude des banques, pourtant directement liées aux organismes de...
(Agence Ecofin 08/05/17)
Lors d’une visite d’Etat de deux jours qu’il a effectuée en Ouganda, la semaine dernière, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema (photo), a signé avec son homologue ougandais Yoweri Museveni quatre protocoles d’accord sur la coopération commerciale, dont le plus important porte sur les hydrocarbures. L’Ouganda compte en réalité s’inspirer de l’expérience équato-guinéenne dans le développement de ces combustibles pour faciliter le développement des ressources découvertes récemment dans son sous-sol. Les termes de l’accord n’ont pas encore été dévoilés, mais des sources proches du dossier révèlent que l’accompagnement équato-guinéen sera entre autres basé sur la logistique pétrolière.
(La Tribune 05/05/17)
2016 a été conclue sur de bons résultats pour la Banque des Etats de l'Afrique centrale, en comparaison à l'année 2015. Ainsi, l'exercice de l'année dernière dégage un bénéfice net de 164,177 milliards de Fcfa, contre 160 milliards, enregistrés une année auparavant. Grande nouvelle pour les promoteurs de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). L'institution a réalisé de très bons résultats au cours de l'année 2016. Selon le rapport général des commissaires aux comptes KPMG Afrique centrale et...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au cours de l'année 2016, la BEAC a réduit de 47%, l'exposition de son portefeuille d'investissement, aux titres publics français. La valeur de ces produits financiers, qui était de 1355,7 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, est passée à 715,2 milliards de FCFA au terme de l'exercice 2016. Globalement, la Banque centrale explique avoir mené une opération de cession de certains des avoirs étrangers gérés pour le compte des pays de la CEMAC, pour un montant...
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Si les pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale et République centrafricaine) veulent atteindre « leurs objectifs d'émergence, il leur faudra mener une réflexion rigoureuse pour effectuer un recours des plus prudents sur le marché international des capitaux », peut-on constater d'une analyse publiée par les équipes de recherche de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale. Le besoin de financement de 29 milliards $ sur les trois prochaines années. Ces ambitions ont selon...
(Financial Afrik 04/05/17)
Le rapport général des commissaires aux comptes de la Beac (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) affiche un résultat positif. Le rapport de l’année 2016 publié mercredi 3 mai sur le site de la Beac, laisse entrevoir un résultat net bénéficiaire de 164,177 milliards de FCFA (environ 273 millions de dollars). Comparé à l’exercice précédent, ce résultat a connu une hausse de 4 milliards de F CFA car il s’était établi à 160,7 milliards en 2015. Par contre, le total...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le résultat de l’exercice 2016 de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) est bénéficiaire de 164.177 millions FCFA, contre 160.795 millions FCFA pour l’exercice précédent, soit une progression de +2,10%, selon le rapport des commissaires rendu public mercredi. Cette performance, indiquent les cabinets KPMG et Mazars, est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d'investissement de la Banque centrale. Le total actif et passif se situe néanmoins à -24,66%...
(Financial Afrik 04/05/17)
La Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) a levé des fonds d’un montant de plus de 800 milliards de francs CFA sur le marché sous régional de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEMAC), durant la période 2008-2017. Selon le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF), Rafael Tung Nsue, «sur le plan régional, l’évolution est positive. Nous sommes passés à plus de 800 milliards de FCFA de levée de fonds sur...
(LibreAfrique 02/05/17)
Face à d’énormes difficultés de trésorerie, dues à la baisse des cours mondiaux des matières premières, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a décidé de relever de 50 points son principal taux directeur, passant de 2,45 à 2,95% afin de contribuer à freiner la fuite des capitaux. Pour rappel, selon le rapport 2015 de l’ONG Global Financial Integrity, l'Afrique subsaharienne est la région qui souffre le plus de la fuite des capitaux en pourcentage du PIB. Sur la...
(RFI 02/05/17)
La Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) dispose, depuis le 29 avril, d'un plan stratégique 2017-2021 qui va mettre un accent particulier sur le financement de l'agriculture, en vue de limiter les importations qui coûtent 3 000 milliards de FCFA par an à six pays de l’Afrique centrale. Cette institution a pour rôle essentiel de financer le développement du Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad qui composent la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats d’Afrique centrale vient de lancer un appel d’offres international en vue de la sélection d’un organisme spécialisé dans la gestion des portefeuilles d’actifs financiers en vue du placement des fonds de la caisse de retraite de la Banque centrale (CRBC). L’institut d’émission sous-régional informe que la mise en place de cette caisse vise à garantir un régime de retraites complémentaires à ses personnels retraités ainsi qu’aux ayant-droits des familles. Cette caisse créée en...

Pages