Mardi 24 Avril 2018
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses détracteurs y voient un moyen d’asservissement de l’ex-puissance coloniale. Sans verser dans une polémique passionnelle, et parfois stérile, nous plaidons pour un franc CFA débarrassé de ses poids symboliques, à commencer par la dénomination «...
(RFI 05/03/18)
Après les partisans du président José Mario Vaz, il y a une dizaine de jours, un groupe d’une centaine d’activistes appartenant à une association de la société civile a défilé dans les rues de Bissau et devant le siège de la Cédéao en faveur des sanctions imposé à 19 personnalités. Ces personnalités, parmi lesquelles le fils du président José Mario Vaz, sont accusées d’entraver l’application de l’accord signé en octobre 2016 à Conakry. Cet accord est considéré comme une feuille de route pour mettre fin à la crise politique que traverse la Guinée-Bissau depuis 2015. La caravane, partie du carrefour de Bandim, non loin du centre-ville, a terminé la marche par la remise d’une pétition au représentant résidant de la...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L’Ocde vient de rendre un rapport sur les flux illicites dans la région. Trafics de drogue, de pétrole, d’or, ou encore pêche illégale coûteraient 40 milliards d’euros par an au continent. Une fois refermé le rapport sur « L’Économie du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », publié le 20 février par l’Ocde, on ne peut qu’être sidéré par l’emprise de cet argent « noir » et par les dégâts qu’il inflige aux pays de la Cedeao. Fruit de l’actualisation...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une...
(RFI 23/02/18)
Les quatre chefs d'Etats membres du groupe de travail sur la monnaie unique de la Cédéao ont adopté, le 21 février à Accra, une nouvelle feuille de route afin d'accélérer la mise en oeuvre de cette monnaie. La date de lancement est fixée à 2020. Le principe étant que les pays qui sont prêts pourront démarrer en attendant d'être rejoints par les autres. Dès cette année, un institut monétaire commun à l'espace Cédéao devrait voir le jour. Mais au-delà de...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...
(RFI 19/02/18)
En Guinée-Bissau, des milliers de partisans du président José Mario Vaz ont manifesté dimanche 18 février, à Bissau, pour exprimer leur colère face aux sanctions appliquées par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à l’encontre de 19 personnalités bissau-guinéennes. Des partis politiques de l’opposition, le groupe des 15 frondeurs du PAIGC, figuraient parmi les manifestants. La caravane est partie du siège du Parti de la rénovation sociale (PRS) parcourant une distance d’environ 4 km et qui s’est...
(RFI 19/02/18)
Le Sénégal demande à ses pêcheurs de respecter les eaux internationales. Un appel lancé après l'arraisonnement, mardi, de onze bateaux de pêche sénégalais au large de la Guinée-Bissau, avec à leur bord 107 pêcheurs. L'arraisonnement de ces pirogues est survenu deux semaines après qu'un jeune pêcheur de Saint-Louis, au nord du Sénégal, a été tué par des garde-côtes mauritaniens. Ce sont onze pirogues de pêche artisanale, toutes sénégalaises, avec à bord 107 membres d'équipage qui ont été arraisonnées mardi 13 février dans les eaux bissau-guinéennes...
(Jeune Afrique 12/02/18)
Après l'ultimatum formulé en marge du sommet de l'Union africaine, la Cedeao a choisi de sanctionner mercredi des personnalités politiques et économiques accusées de perturber le processus de sortie de crise politique en Guinée-Bissau. « Les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ont mis en œuvre des sanctions individuelles contre les personnes ou organisations qui entravent le processus de sortie de crise en Guinée-Bissau », explique le communiqué de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), publié mercredi 7 février. Vingt personnalités politiques et du milieu des affaires sont visées.
(RFI 08/02/18)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a décrété des sanctions contre 19 personnalités bissau-guinéennes, dont des proches du président José Mario Vaz, pour non-respect d'un accord de sortie de la crise politique. La Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel M. Vaz appartient également.
(Jeune Afrique 06/02/18)
Le 20 janvier 1973, Amílcar Cabral était assassiné à Conakry par la police politique portugaise. Elikia M'Bokolo, historien congolais, revient sur le décès et l’engagement de l'homme politique bissau-guinéen, entre panafricanisme et anticolonialisme. S’il y eut, dans les luttes de libération de l’Afrique, un intellectuel capable de combiner la profondeur et le brio des choses de l’esprit avec l’engagement concret des combats sur le terrain et la vision stratégique à l’échelle panafricaine et globale, c’est bien Amílcar Cabral. Panafricain, il...
(RFI 05/02/18)
En Guinée-Bissau, la situation politique est bloquée depuis plus de trois ans, car le président José Mario Vaz refuse de partager le pouvoir avec un Premier ministre issu des rangs du PAIGC, le grand parti anti-colonialiste des années 1970. Mais aujourd'hui, les chefs d’État de la sous-région se fâchent et menacent de sanctions le camp présidentiel. Une solution est-elle en vue ? Idriça Djalo dirige le PUN, le Parti de l'Unité Nationale. En ligne de Bissau, il répond aux questions...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le...
(La Tribune 29/01/18)
En visite dans le pays, une équipe du Fonds monétaire international (FMI s'est réjouie de la politique d'investissement public mise en œuvre par la Guinée Bissau. Elle a en revanche recommandé une ''gestion prudente'', une ''bonne planification'' et une attention sur la dette générée. Le Fonds monétaire international (FMI) a fait connaître sa position par rapport à la politique d'investissement du gouvernement bissau-guinéen. En séjour dans le pays du 19 au 25 janvier dernier, la délégation de l'institution s'est exprimée...
(RFI 29/01/18)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) vient de recevoir un coup de pouce de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. La SFI vient d’annoncer un investissement de 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de francs CFA. Un coup de pouce au financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. L’acquisition d’une maison ou d’un appartement viable en Afrique, en général, et...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour...
(RFI 27/01/18)
L’armée sénégalaise poursuit son ratissage vers l’Est, à une dizaine de kilomètre de la forêt de Bofa Bayote. Les opérations provoquent le déplacement de plusieurs dizaines de familles vers la Guinée-Bissau voisine. RFI est allée à leur rencontre à Ponta Rosa, près de la frontière sénégalaise. Selon plusieurs témoins interrogés par RFI à Ponta Rosa, les obus tombent à un rythme plus intense. Paulo Silva les voit à chaque passage.
(La Tribune 22/01/18)
Les produits bissau-guinéens bénéficient désormais d'une exemption de taxes auprès de l'Inde, a annoncé l'ambassadeur indien pour la Guinée Bissau, Rajjev Kumar, ce vendredi 19 janvier 2018. Cette mesure est accompagnée d'une autre, facilitant l'obtention du visa pour se rendre en Inde pour les hommes d'affaires bissau-guinéens. Les hommes d'affaires bissau-guinéens ne paieront plus de taxes pour exporter leurs produits vers l'Inde, le grand géant asiatique ayant décidé d'une exemption de taxe à l'exportation. L'information a été donnée par l'ambassadeur indien pour la Guinée Bissau (résidant au Sénégal), Rajjev Kumar, vendredi dernier alors qu'il sortait d'une audience avec le président de la République...
(RFI 16/01/18)
La Guinée-Bissau attend la nomination d'un nouveau Premier ministre après la démission ce samedi d'Umaro Cissoko Emballo. Nomination d'autant plus pressante qu'expire, ce mardi soir, le délai fixé par la Cédéao au chef de l'Etat pour qu'il se conforme à l'accord de Conakry, signé en octobre 2016. Va-t-on vers la nomination d'un ministre de consensus qui puisse rester en place jusqu'aux élections législatives et une résolution du blocage institutionnel qui sévit depuis août 2015 ? Rien n'est moins sûr. A quelques heures de l'expiration de ce délai, beaucoup d'incertitudes demeurent. Alors que le délai fixé lors du sommet d'Abuja, le 16 décembre dernier, expire ce mardi, la Cédéao, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest...

Pages