Vendredi 23 Juin 2017
(Xinhua 21/06/17)
L'ONU a chargé le président togolais Faure Gnassingbé d'une médiation dans la crise politique qui sévit depuis près de deux ans en Guinée-Bissau, a annoncé ce mardi à la presse, son représentant à Bissau, Modibo Touré. Faure Gnassingbé, nommé président en exercice de la CEDEAO le 4 juin dernier, a été chargé de poursuivre la médiation entamée en Guinée-Bissau par l'organisation sous régionale. "Nous avons sollicité Faure Gnassingbé pour pouvoir apporter son soutien en matière de médiation dans la crise politique et institutionnelle dans ce pays", a déclaré M. Touré à sa sortie d'une audience avec le président bissau-guinéen José Mario Vaz. Le Conseil de sécurité de l'ONU a recommandé le 12 mai dernier au...
(APA 20/06/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Les Nations Unies ont fait appel au président togolais, Faure Gnassingbé, pour qu’il s’implique dans la médiation de la crise politique en Guinée-Bissau, a annoncé, mardi à Bissau, Modibo Touré. « Nous avons sollicité Faure Gnassingbé pour pouvoir apporter son soutien en matière de médiation dans la crise politique et institutionnelle dans ce pays (ndlr, la Guinée-Bissau) », a notamment déclaré à la presse locale le représentant spécial des Nations Unies en Guinée-Bissau, au sortir d’une audience avec le président José Mario Vaz. Faure Gnassingbé assume la présidence en exercice de la CEDEAO, depuis le dernier de l’organisation sous-régionale tenu le 4 juin dernier à Monrovia, capitale de la Sierra-Léone.
(APA 16/06/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - L'instabilité politique née de la guerre civile de 1998 en Guinée Bissau, a eu des conséquences désastreuses sur les enfants du pays, a déclaré vendredi la présidente du Parlement des enfants de la Guinée-Bissau, Nela Augusto Mantija. [Img : La présidente du Parlement des enfants de la Guinée-Bissau dénonce des mauvais traitements infligés aux enfants] Elle a fait cette déclaration lors de la cérémonie d'ouverture, à l’Assemblée nationale populaire (ANP), de la première session ordinaire de...
(APA 09/06/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Secrétaire exécutif de la Commission nationale des élections (CNE), de Guinée Bissau, José Pedro Sambú, a déclaré jeudi qu’il ne sera pas possible de mener à bien les élections locales en Guinée-Bissau durant cette neuvième législature, précisant que ce scrutin devrait se tenir en 2018 en raison de la situation politique qui sévit dans le pays depuis plus de deux ans. Dans une déclaration à la presse à sa sortie de la rencontre avec le...
(Xinhua 09/06/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Il ne sera plus possible d'organiser cette année les élections locales en Guinée-Bissau, en raison de la crise politique qui sévit dans le pays, a indiqué jeudi le secrétaire exécutif de la Commission nationale des élections (CNE), José Pedro Sambu. M. Sambu, qui s'adressait à la presse au sortir d'une audience avec le président de la République, José Mario Vaz, a fait savoir que les locales pourraient se tenir après les élections législatives de 2018. Les institutions...
(APA 07/06/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau)- La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a dit, mercredi, sa profonde préoccupation de la persistance de la crise politique en Guinée-Bissau, du fait du non respect de l’Accord dit de Conakry qui recommande la nomination d’un Premier ministre de consensus. «La CEDEAO exprime sa profonde préoccupation face à la persistance de l'impasse politique et institutionnelle en Guinée-Bissau, en dépit de la signature le 14 Octobre 2016 de l’Accord de Conakry visant à trouver une...
(RFI 06/06/17)
Un premier contingent de 65 hommes de la force ouest-africaine déployée en Guinée-Bissau (Ecomib) a quitté Bissau, dimanche 4 juin, en fin de journée, pour Lagos. Ce premier groupe est essentiellement constitué de soldats nigérians. C’est aussi la première rotation d’un plan de retrait qui doit prendre fin, le 30 juin prochain, selon une source proche du commandement de l’Ecomib. Sur le tarmac de l’aéroport, aucune autorité civile ou militaire bissau-guinéenne n’est visible, et aucune explication officielle n’est encore disponible à ce sujet.
(Xinhua 06/06/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a appelé ce lundi au dialogue entre les Bissau-Guinéens afin de surmonter la crise politique actuelle en Guinée-Bissau. Le chef de l'Etat a fait cette déclaration à son retour dimanche soir de Monrovia (Liberia) où il a participé au sommet des chefs d'Etat de la CEDEAO. Ce sommet n'a pas pris de sanctions contre les dirigeants bissau-guinéens pour non application de l'accord de sortie de crise adopté en octobre à Conakry...
(Xinhua 06/06/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Prix Nobel de la paix José Ramos-Horta a appelé vendredi les acteurs politique à engager le dialogue pour sortir la Guinée-Bissau de la crise qui dure depuis près de deux ans. Dans une interview à la radio nationale, diffusée vendredi, l'ancien représentant à Bissau du secrétaire général de l'ONU, a estimé que la "grande confusion politique" qui sévit en Guinée-Bissau exige une solution bissau-guinéenne par le dialogue. L'homme politique timorais a demandé au président bissau-guinéen, José...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".
(AFP 04/06/17)
Les dirigeants ouest-africains se sont félicités dimanche du maintien de la paix dans la région, mais ont mis en garde contre les menaces sur leur stabilité, lors d'un sommet à Monrovia en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. A son arrivée, M. Netanyahu, qui avait effectué une tournée en Afrique de l'Est en juillet 2016, a été accueilli par la chef de l'Etat du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice sortante de la Communauté économique des Etats d'Afrique...
(AFP 29/05/17)
La police a dispersé au gaz lacrymogène, samedi à Bissau, une marche de quelque 2.000 personnes venues réclamer à l'appel d'une organisation de la société civile la démission du président bissau-guinéen José Mario Vaz, a constaté un journaliste de l'AFP. La manifestation était organisée par le Mouvement citoyen conscient et non conforme, considéré comme proche du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) au pouvoir et qui exige depuis plusieurs mois la fin de la crise politique entre le PAIGC et M. Vaz, membre de cette formation mais avec laquelle...
(APA 29/05/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - La Communauté Economique des États d'Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a dit, lundi, sa préoccupation de «la situation socio-économique des Bissau-guinéens qui se détériore» suite à la poursuite de l’impasse politique dans le pays. Dans un rendu public, l’organisation sous-régionale qui se dit «particulièrement préoccupée» de l’impact de la crise politique sur le vécu des populations, invite «tous les acteurs politiques à mettre l'unité nationale au-dessus de tous les intérêts politiques» La CEDEAO appelle également «le président de...
(BBC 26/05/17)
Le président Bissau Guinéen, José Mario Vaz a estimé jeudi que les politiciens manipulent les militaires pour contourner les dispositions constitutionnelles. "Les politiciens instrumentalisent les militaires pour violer l'ordre constitutionnel" a affirmé jeudi José Mario Vaz chef de l'Etat lors d'une rencontre avec la presse. Il a dressé le bilan de sa présidence au terme d'une rencontre avec les populations de l'intérieur du pays. Le président, surnommé "Jomav" dans son pays, a par ailleurs mis l'accent sur l'accord politique de Conakry en faisant savoir qu'il ne mentionne pas le nom d'un Premier ministre. "L'accord de Conakry me donne la possibilité de designer un premier ministre auquel je fais confiance " a-t-il souligné.
(Xinhua 26/05/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Une délégation du Comité des sanctions des Nations Unies effectuera une mission en Guinée-Bissau du 12 au 15 juin pour évaluer la situation politique et des droits humains dans ce pays en crise depuis près de deux ans, a-t-on appris de sources officielles. Selon la représentation locale de l'ONU, la délégation doit rencontrer "les plus hautes autorités", les dirigeants politiques bissau-guinéens et des membres de la société civile. A la fin de sa mission, elle formulera des recommandations au Conseil de sécurité des Nations Unies.
(APA 24/05/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Une délégation du Comité des sanctions de l’Organisation des Nations Unies visitera du 12 au 15 juin 2017 la Guinée-Bissau pour s’imprégner davantage de la situation politique et des droits humains dans le pays, a appris APA, mercredi, de sources gouvernementales. La délégation doit rencontrer «les plus hautes autorités», les dirigeants politiques bissau-guinéens et des membres de la société civile, et à la fin de la mission, elle formulera des recommandations au Conseil de sécurité des Nations Unies. La mission devrait visiter Bissau en Juillet, mais «compte tenu des derniers développements de la crise politique, elle a décidé d’avancer le voyage», précise une source onusienne.
(Xinhua 22/05/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Un groupe de sept partis de Guinée-Bissau a accusé vendredi le président José Mario Vaz d'avoir rejeté un accord international visant à mettre fin à la crise politique qui sévit depuis près de deux ans dans le pays. Dans une déclaration, ces partis, dont le PAIGC, le PCD, l'UM et le PND (représentés au Parlement), ont estimé que José Mario Vaz avait rejeté l'Accord de Conakry en refusant de démettre le gouvernement du Premier ministre Umaro Sissoco...
(AFP 19/05/17)
Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a sommé ses adversaires politiques de réunir le Parlement, après plus d'un an d'interruption, les mettant au défi de mettre en minorité le gouvernement de son Premier ministre contesté, dans une déclaration diffusée vendredi. La Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel tous deux appartiennent.
(Xinhua 18/05/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le ministre bissau-guinéen de la Santé Carlitos Barai a affirmé mercredi que la Chine est un "partenaire incomparable dans le processus de développement de l'infrastructure nationale". "Il n'y a pas de partenaire égal à la Chine. Il n'y a pas de comparaison. Nous devons donc remercier le gouvernement chinois", a ajouté M. Barai, en marge d'une cérémonie de livraison d'un don chinois à l'hôpital militaire de Bissau. Carlitos Barai, qui a été ministre de l'Infrastructure entre 1999...
(Xinhua 16/05/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies se sont dits profondément préoccupés par la poursuite de la crise politique et institutionnelle en Guinée-Bissau en raison de l'incapacité des acteurs politiques à parvenir à une solution durable et consensuelle. Dans une déclaration publiée jeudi soir, le Conseil de sécurité a salué les efforts et le leadership de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et s'est félicité de la visite de...

Pages