| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(APA 17/01/17)
APA - Bissau (Guinée Bissau) - Le Premier ministre de la Guinée-Bissau, Umaro Embaló Sissoco a promis de reprendre la coopération militaire avec l'Angola et a annoncé qu'il invitera le vice-président angolais, Manuel Vicente, à effectuer une visite officielle dans le pays, selon l'Agence d'information de la Guinée (ANG), reprise par APA. Umaro Embaló a fait cette annonce ce mardi, á la fin des récentes visites effectuées á plusieurs casernes militaires dans la capitale bissau-guinéenne, et a informé que les différents chefs des armées ont souhaité que le gouvernement reprenne la coopération avec l'Angola, qui est un «pays frère de la Guinée-Bissau." L’Angola a décidé de retirer de la Guinée-Bissau en Juin 2012, environ ses...
(Xinhua 12/01/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le PAIGC, principale force politique de la Guinée-Bissau, a suspendu pour une période allant de quatre à huit ans onze de ses dirigeants, dont Botche Candé, ministre de l'Intérieur, a-t-on appris mardi auprès de cette formation politique. Selon le conseil de juridiction du PAIGC (Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert), ces dirigeants ont été suspendus pour avoir violé le statut et le règlement interne du parti, en devenant membres du gouvernement formé par le Premier ministre Umaro El Mockhtar Sissoco Embalo, dont il rejette la nomination. Les dirigeants suspendus pour une période de huit ans sont entre autres l'actuel ministre de l'Intérieur, celui de la Jeunesse et du Sport, Tomas Gomes Barbosa, et...
(AFP 09/01/17)
Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a affirmé que quelque 100 millions d'euros de recettes fiscales avaient été détournés sous son ex-Premier ministre Domingos Simoes Pereira, dont le limogeage est à l'origine de la crise politique traversée par le pays. "C'est triste, c'est comme si ce pays avait été envoûté. Ce sont 62 milliards (environ 95 millions d'euros) qui ont été détournés", a déclaré M. Vaz vendredi soir lors d'une réception offerte par le ministre de l'Intérieur, Botché Candé. Selon lui, ce sont de telles pratiques qui l'ont conduit à limoger en août 2015 le gouvernement de M. Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert...
(RFI 09/01/17)
En Guinée-Bissau, le président José Mário Vaz est sorti de son silence, vendredi 6 janvier, lors d’un dîner offert par le ministre de l’Intérieur, Botché Candé. Le président bissau-guinéen a dénoncé, publiquement, et avec virulence, le fait qu’environ 100 millions d’Euros ont été indûment retirés des coffres de l’Etat par le gouvernement de son ex-Premier ministre, Domingos Simões Pereira. Le président a demandé à la justice de se saisir du dossier pour poursuivre les auteurs de la malversation. Jamais José...
(Xinhua 09/01/17)
BISSAU, (Xinhua) -- L'ambassadeur du Portugal en Guinée-Bissau Antonio Leao da Rocha a déclaré samedi, lors d'une conférence, que la Guinée-Bissau "ne semble pas du tout proche de la stabilité politique et institutionnelle". Le diplomate a fait cette déclaration au cours de la séance d'ouverture d'une conférence sur la gouvernance et le marché de la CEDEAO, organisée par l'Institut des sciences sociales et politiques et la Chambre de commerce et d'industrie Portugal-Guinée-Bissau. L'ambassadeur a cité comme cause de cette instabilité...
(APA 09/01/17)
APA Bissau (Guinée Bissau) - Un groupe de citoyens Bissau guinéens, coordonné par l'ancien ministre de la fonction publique du régime de Carlos Gomes Junior, Fernando Gomes, a publié ce dimanche à Bissau, une pétition, réclamant le retour des exilés politiques à l'étranger, au premier rang desquels l'ancien premier ministre et candidat á l’élection présidentielle, Carlos Gomes junior. Le Mouvement dénommé ’’noh Djunta mon pa Fidjus di tchom riba cassa’’ qui signifie (unissons-nous pour que le retour des fils de...
(Xinhua 19/12/16)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen, José Mario Vaz, a révélé dimanche son désaccord avec le président guinéen Alpha Condé, médiateur de la CEDEAO sur la crise politique en Guinée-Bissau, au sujet de l'application l'accord de Conakry. Il a fait cette révélation à son retour dimanche d'Abuja où il a participé au sommet de Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). "Je ne suis pas d'accord avec le médiateur de la CEDEAO, Alpha Condé, sur le choix de...
(AFP 15/12/16)
La plus grande centrale syndicale de Guinée-Bissau a lancé mercredi une grève générale de 48 heures pour réclamer des arriérés de salaire, au lendemain de l'investiture du gouvernement d'Umaro Sissoco Embalo, mouvement suivi avec un succès mitigé, selon un journaliste de l'AFP et des témoins. L'Union nationale des travailleurs de Guinée (UNTG), qui a lancé le mot d'ordre de grève pour mercredi et jeudi, réclame le paiement de plusieurs mois de salaire -entre neuf et onze-, non perçus depuis 2003...
(BBC 14/12/16)
Le Premier ministre bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a formé son gouvernement d'un mois après sa nomination par le président José Mario Vaz pour sortir le pays d'une longue crise politique. La nouvelle équipe gouvernementale, qui doit prêter serment mardi, est formée de 37 membres (24 ministres et 13 secrétaires d'Etat), dont quatre femmes, selon le décret présidentiel. Le Premier ministre bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a formé son gouvernement d'un mois après sa nomination La Guinée-Bissau vit une crise politique depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel...
(AFP 13/12/16)
Le Premier ministre bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a formé son gouvernement, qui devait prêter serment mardi, près d'un mois après sa nomination par le président José Mario Vaz pour sortir le pays d'une longue crise politique. La nouvelle équipe gouvernementale est formée de 37 membres (24 ministres et 13 secrétaires d'Etat), dont quatre femmes, selon le décret présidentiel. Elle devait prêter serment mardi à la mi-journée. La Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira...
(AFP 19/11/16)
Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a nommé vendredi Premier ministre Umaro Sissoco Embalo, en remplacement de Baciro Dja, contesté par le parti au pouvoir, une étape importante vers le règlement de la crise politique qui secoue le pays. "M. Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo est nommé Premier ministre", a annoncé un décret présidentiel vendredi soir. M. Embalo, 44 ans personnalité politique peu connue du grand public mais qui a été conseiller de plusieurs chefs d'Etat de son pays, a prêté serment dans la soirée lors d'une brève cérémonie. Cette cérémonie s'est déroulée en présence de...
(Xinhua 16/11/16)
BISSAU, (Xinhua) -- En annonçant ce lundi la dissolution du gouvernement de Baciro Dja et la nomination "le plus rapidement possible" d'un nouveau Premier ministre de consensus, le président de la Guinée-Bissau José Mario Vaz a amorcé la mise en œuvre de l'accord signé le 14 octobre à Conakry pour une sortie de plus d'un an de crise. Conformément à cet accord conclu sous la supervision de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest), le Premier ministre...
(RFI 16/11/16)
Le président bissau-guinéen José Mário Vaz a annoncé hier lundi la démission du gouvernement dirigé depuis juin par le Premier ministre Baciro Djá. Dans un message à la nation, le président a ajouté qu’il formera une nouvelle équipe, conformément à un accord signé il y a un mois pour sortir le pays d'une longue crise politique. C’est le quatrième gouvernement démis en l’espace de deux ans. Aucun consensus n’est encore trouvé pour la nomination d’un nouveau Premier ministre, mais le...
(AFP 14/11/16)
Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a annoncé lundi la démission du gouvernement dirigé depuis juin par le Premier ministre Baciro Dja afin de former une nouvelle équipe, conformément à un accord signé il y a un mois pour sortir le pays d'une longue crise politique. "La mise en place de l'accord de Conakry entraîne la démission du gouvernement", a affirmé M. Vaz dans une déclaration à la Nation faite devant la presse au palais présidentiel. "Cet accord ne prévoit...
(APA 14/11/16)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le chef de l’Etat bissau-guinéen, José Mário Vaz, s’adressera ce lundi 14 à la nation, à 12 heures, au Palais de la République, indique un communiqué de la présidence sans donner de détails sur le contenu du message. Des sources estiment que le président bissau-guinéen annoncera à cette occasion la nomination d’un nouveau Premier ministre en remplacement de Baciro Dja. Le président José Mario Vaz ne devrait cependant pas entériner le choix de sa formation politique...
(BBC 14/11/16)
Des centaines de personnes ont défilé vendredi devant le palais de la République en Guinée Bissau pour exiger le départ du président José Mario Vaz et l'organisation d'élections générales. Les manifestants répondaient à l'appel de "Citoyens conscients et non conformes", un mouvement récemment créé. Selon le coordonnateur de cette plateforme de la société civile, d'autres actions sont prévues dans les prochains jours "jusqu'à ce que le président de la République prenne une décision finale". Les manifestants qui ont scandé des slogans hostiles au président, estiment que José Mario Vaz...
(RFI 12/11/16)
Plusieurs centaines de Bissau-Guinéens ont manifesté devant le palais de la République vendredi 11 novembre pour exiger le départ du président José Mario Vaz et l'organisation d'élections générales. La manifestation est organisée par une association récemment créée dénommée «Citoyens conscients et non conformes». Les manifestants exigeaient un dénouement rapide de la crise que traverse la Guinée Bissau depuis plus d’un an et le départ du président José Mário Vaz. « Nous allons poursuivre la marche jusqu’à ce qu’il y ait une décision finale du président de la République, explique à RFI le coordinateur de la marche.
(AfricaNews 07/11/16)
Les efforts se multiplient pour sortir la Guinée-Bissau de l’impasse politico-institutionnelle dans laquelle elle se trouve. Ce samedi, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf est arrivée dans le pays pour poursuivre les négociations de paix. En sa qualité de présidente de la conférence des chefs d‘État de la Cédéao, Mme Sirleaf aura la lourde tâche de favoriser le respect des engagements de la part des différents signataires d’un accord dont le point focal est la nomination d’un nouveau Premier ministre...
(RFI 06/11/16)
Après le président guinéen Alpha Condé, médiateur de la crise, et son homologue de Sierra Leone, fin septembre, c’est la présidente de la conférence des chefs d’Etat de la Cedeao, et présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, qui est arrivée samedi à son tour à Bissau. Sa visite s’inscrit dans le cadre des négociations visant à trouver une solution de sortie de la crise politico-institutionnelle que traverse la Guinée-Bissau depuis plus d’un an. La venue d’Ellen Johnson Sirleaf n’a pas permis de voir encore le bout du tunnel, même si le président de la Commission de la Cedeao, Marcel Alain da Sousa, croit dur comme fer...
(Xinhua 31/10/16)
BISSAU, (Xinhua) - L'ambassade de Chine en Guinée-Bissau a été honorée par la radio communautaire "Voz de Quelélé", en "reconnaissance de l'excellent travail en faveur du pays, en particulier de la radio". La cérémonie a eu lieu vendredi en présence de centaines d'habitants du quartier Quelélé, de députés, de gestionnaires des médias d'Etat et de fonctionnaires de l'ambassade chinoise. Au cours de la cérémonie, ambassadeur de Chine, Wang Hua, a reçu le certificat du mérite pour son excellente diplomatie pour...

Pages