Dimanche 22 Octobre 2017
(Xinhua 02/05/17)
BISSAU, (Xinhua) -- "La Chine est un partenaire indispensable dans le processus de développement de la Guinée-Bissau", a affirmé l'ambassadeur bissau-guinéen à Beijing, Malam Sambu. Dans une interview à Xinhua, il a fait l'éloge de la coopération chinoise et a souligné que "la Chine a toujours été aux côtés de la Guinée-Bissau". Selon lui, le gouvernement et le peuple chinois ont soutenu le pays, même dans des circonstances difficiles. "La solidarité du peuple chinois au peuple de la Guinée-Bissau a démarré depuis le début de la lutte pour l'indépendance nationale", a rappelé M. Sambu...
(APA 02/05/17)
Le président de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz a échangé mardi matin à Abidjan, avec le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Aucune déclaration n’a été faite au terme de cet entretien entre les deux chefs de l’Etat qui s’est déroulé au palais présidentiel ivoirien. Toutefois, selon une source ministérielle, il a été question de la coopération entre les deux pays et la situation politique en Guinée-Bissau. Après la Côte d’Ivoire, José Mario Vaz est attendu dans d’autres pays parmi lesquels la Guinée -Conakry. Pays lusophone, laGuinée-Bissau est membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) aux côtés du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du...
(APA 02/05/17)
Le président de la Guinée Bissau, José Mario Vaz est arrivé, lundi après-midi à Abidjan, où il a entamé une visite de travail de 48h. Accueilli à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par le Vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, le Chef de l’Etat Bissau-Guinéen sera reçu, lundi dans la matinée, en audience par son homologue ivoirien Alassane Ouattara. Pays lusophone, la Guinée-Bissau est membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) aux côtés du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. La présidence en exercice de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de cette Union est assurée par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.
(AFP 29/04/17)
Le retrait de la force ouest-africaine en Guinée-Bissau Ecomib, initialement programmé sur deux mois à partir de ce vendredi, a été retardé, sans qu'un nouveau calendrier soit disponible, a affirmé un responsable militaire de l'Ecomib à l'AFP à Bissau. Cette force de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 membres) est déployée depuis mai 2012 - après un coup d'Etat militaire le 12 avril 2012 - dans le but d'aider à sécuriser le processus de transition politique en Guinée-Bissau. Ses troupes, qui s'occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics, devaient commencer à se retirer du pays à partir de vendredi et jusqu'au 30 juin, avait annoncé la Cédéao diffusé le 24 avril...
(Dw-World 28/04/17)
La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) commence à retirer ses troupes déployées depuis cinq ans en Guinée Bissau. Or ce pays demeure politiquement instable et organise bientôt des élections. L'ÉCOMIB se retire de la Guinée Bissau et cela suscite des inquiétudes. Après cinq ans passés dans ce pays en crise, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a décidé de retirer ses troupes qui assuraient jusqu'ici la sécurité des personnalités politiques et des édifices publics. Ce retrait commence ce vendredi 28 avril et devrait s'achever le 30 juin selon les indications de l'organisation sous régionale ouest-africaine.
(BBC 27/04/17)
Les forces de la Commission économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) vont entamer vendredi le retrait de sa force en Guinée Bissau "du 28 avril au 30 juin. L'Ecomib avait été déployée en mai 2012 après le coup d'Etat militaire du 12 avril 2012. L'opération a pour but d'aider à sécuriser le processus de transition politique marquée par l'élection du président José Maro Vaz. Ses troupes s'occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics. Selon un communiqué publié mardi, le retrait de cette force a été décidé par les quinze chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO.
(AFP 26/04/17)
La Commission économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) va entamer vendredi le retrait de sa force en Guinée-Bissau, l'Ecomib, selon un communiqué publié mardi à l'issue d'une visite de ses responsables à Bissau. L'Ecomib avait été déployée en mai 2012 - après un coup d'Etat militaire le 12 avril 2012 - dans le but d'aider à sécuriser le processus de transition politique. Ses troupes s'occupent notamment de la protection des personnalités et des édifices publics. Le retrait de cette force, décidé par les chefs d'Etat et de gouvernement de la Cédéao (15 pays), est prévu "du 28 avril au 30 juin"...
(RFI 26/04/17)
La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) serait-elle fatiguée de la crise sans fin que traverse la Guinée-Bissau depuis plus de deux ans ? Les multiples efforts de l'organisation sous-régionale n'ont pas apporté les résultats escomptés. Elle a décidé de retirer ses troupes dès ce vendredi 28 avril. C’est une première décision prise par la Cédéao après plusieurs médiations infructueuses en Guinée-Bissau : l’organisation sous-régionale envisage de retirer ses troupes du pays dès vendredi 28 avril. L'opération se poursuivra jusqu'au 30 juin 2017. L’amertume de la Cédéao est que ses troupes se retirent à un an seulement des élections législatives alors que les problèmes cruciaux demeurent. Marcel Alain de Souza, président de la commission de la Cédéao :...
(Xinhua 26/04/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président de la République de Guinée-Bissau José Mario Vaz a dénoncé ce lundi des complots impliquant des militaires visant à l'assassiner. Il a fait cette dénonciation en s' adressant aux populations à Farim, dans le nord du pays, sans citer de noms. "Quelqu'un a dit à l'armée qu' elle ne peut pas rester sans réaction face à cette crise (politique qui persiste depuis deux ans) et que je dois être renversé par un coup d'état", a-t-il déclaré. "Certains ont même dit que je devais avoir le même sort que Roberto Ferreira Cacheu, assassiné et décapité," a-t-il ajouté.
(Xinhua 26/04/17)
BISSAU, (Xinhua) -- La CEDEAO a menacé de sanctions les individus ou des groupes d'individus qui tentent d'arrêter la mise en œuvre de l'Accord de Conakry, signé en octobre 2016, pour une sortie la crise politique en Guinée-Bissau, a-t-on appris mardi de source officielle. Cette menace est contenue dans une déclaration publiée, mardi, à l'issue de la visite de 24 heures à Bissau, d'une mission ministérielle de CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest), dirigée par le ministre des Affaires étrangères du Libéria, Marjon Kamara. L'organisation régionale qui a négocié l'accord entre les forces politiques bissau-guinéennes impliquées dans la crise politique dans le pays depuis près de deux ans, a estimé, selon la déclaration que l'Accord de Conakry n'a...
(Xinhua 26/04/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Une mission des Nations Unies pour l'évaluation des besoins électoraux de la Guinée-Bissau est arrivée mardi à Bissau avec comme principale mission de soutenir les prochaines élections, a-t-on appris mardi de source officielle. La mission qui séjournera dans le pays jusqu'au 3 mai répond à une demande du gouvernement bissau-guinéen et à un mandat du Conseil de sécurité pour soutenir les prochaines élections, a souligné un communiqué de l'ONU. Au cours de son séjour à Bissau, selon le communiqué, "la mission va évaluer l'environnement politique et électoral, l'encadrement juridique et institutionnel réglementant le processus électoral et la capacité et des besoins des différentes élections". Après l'évaluation, la mission formulera des recommandations sur une assistance électorale et le...
(AFP 15/04/17)
Un militant d'une organisation de la société civile bissau-guinéenne critique du président José Mario Vaz, Legio Monteiro, a été violemment agressé vendredi dans sa résidence privée par des individus non identifiés, a affirmé son entourage à l'AFP. M. Monteiro est un dirigeant du "Mouvement citoyen conscient et non conforme", considéré comme proche du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et qui exige depuis plusieurs mois la fin de la crise politique entre le PAIGC et M. Vaz, ainsi que sa démission. La semaine dernière, plusieurs membres de cette organisation avaient subi une violente charge de la police au cours d'une marche de protestation...
(RFI 15/04/17)
Le coordinateur d’une organisation de la société civile de Guinée-Bissau qui réclame le départ du président du pays a été violemment agressé, jeudi 13 avril 2017, à l’aube. Sa vie n’est pas en danger, mais selon des témoins, il présente plusieurs contusions sur le corps et sur la tête. Legio Monteiro est un dirigeant du Mouvement citoyen conscient et non conforme, opposé au régime en place. Cette organisation se réclame de la société civile et, depuis plusieurs mois, bat le pavé dans les rues de Bissau pour exiger la fin de la crise politique et la démission du président José Mario Vaz. L’activiste a été attaqué ce jeudi à l’aube dans sa résidence privée, située dans la périphérie ouest de...
(APA 14/04/17)
APA - Bissau (Guinee Bissau) - Le nouvel ambassadeur de la République de Chine en Guinée-Bissau, Jin Hong Jun a déclaré, ce jeudi que la priorité de la coopération de son pays avec le gouvernement bissau-guinéen sera axée sur l'agriculture et l'économie. Le diplomate chinois s’adressait à la presse après une audience avec le chef de l'Etat, José Mario Vaz, au cours de laquelle il a présenté sa lettre de d'accréditation. « Je sens une grande responsabilité parce que je dois beaucoup travailler. La Guinée-Bissau est dans la période importante de sa phase de développement et en tant que pays ami, nous essayons de faire ce que nous pouvons faire comme un ami «, a-t-il indiqué. Jin Hong Jun a...
(Xinhua 14/04/17)
DAKAR, (Xinhua) -- Les présidents sénégalais et portugais, Macky Sall et Marcelo Rebelo de Sousa, ont prôné mercredi soir une bonne application de l'accord de Conakry (Guinée) conclu en octobre 2016 en faveur d'une sortie de crise politique en Guinée-Bissau. "Il y a un accord qui a été signé par tout le monde" et qui "est essentiel pour la Guinée-Bissau et les partenaires internationaux. Donc, il faut bien appliquer l'accord. C'est difficile, mais il faut l'appliquer avec patience, avec négociation et dialogue, parce que tout accord exige dialogue et compréhension mutuelle", a estimé M. Rebelo de Sousa lors d'une conférence de presse à Dakar où il effectue une visite officielle. Il a par ailleurs invité la communauté internationale à ne...
(Xinhua 14/04/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le nouvel ambassadeur de Chine en Guinée-Bissau, Jin Hongjun, a déclaré que la priorité de la coopération de son pays avec le gouvernement bissau-guinéen sera accordée à l'agriculture et à l'économie. Le diplomate chinois a donné cette indication à la presse après avoir présenté jeudi ses lettres de créance au président José Mario Vaz. En plus des secteurs agricole et économique, M. Jin a ajouté que l'investissement chinois sera étendu à d'autres domaines tels que l'éducation et la santé où la Chine a fait quelques travaux tangibles. Il a réitéré sa disponibilité et sa volonté de faire des efforts pour renforcer les liens d'amitié existant entre les deux pays et les deux peuples, soulignant que la Guinée-Bissau...
(APA 11/04/17)
APA-Dakar (Sénégal) - La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique de la Guinée-Bissau a collecté, lundi, sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), une enveloppe de 17,831milliards FCFA (environ 28,529 millions de dollars), à travers l’émission simultanée de bons et obligations du trésor en adjudication, a appris mardi APA auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar. Le gouvernement bissau-guinéen était à la recherche de 16,5 milliards FCFA. A l’issue de l’opération d’émission simultanée de bons et obligations du trésor, le montant global...
(RFI 11/04/17)
A Abidjan, se tenait ce lundi 10 avril un conseil extraordinaire des 8 pays de l'UEMOA qui ont le franc CFA comme monnaie commune. La population globale de l'Uemoa avoisine les 90 millions d'habitants. La politique d'échange et de développement de cette union économique et monétaire est dictée par les président des Etats membres et la Commission, qui siège à Ouagadougou, en est le maître d'œuvre. Hier lundi, à Abidjan, les huit chefs d'Etat se sont mis d'accord pour trouver un successeur au président de la Commission sortant, Cheikh Hadjibou Soumaré. Le Nigérien Abdallah Boureima a été choisi. Les chefs d'Etat, lors de leur discours de clôture, ont marqué leur préoccupation commune contre le terrorisme dans la sous-région. Un terrorisme...
(AFP 10/04/17)
La croissance économique au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa - huit pays) devrait demeurer forte en 2017, à environ 7%, malgré la persistance des menaces sécuritaires et un contexte économique mondial morose, ont estimé lundi ses dirigeants à Abidjan. "Le taux de croissance dans l'Uemoa est estimé à 6,8% en 2016, contre 6,6 en 2015" a annoncé le ministre sénégalais de l'Economie et des Finances, Amadou Ba, président du conseil des ministres de l'Uemoa. "Un taux quatre fois supérieur à la moyenne de l'Afrique subsaharienne. Ce taux était de 1,6%", s'est félicité, de son côté, le président ivoirien Alassane...
(AFP 10/04/17)
Au moins 10 personnes ont péri lors du naufrage dans l'archipel des Bijagos, en Guinée-Bissau, d'une pirogue transportant 45 passagers qui a chaviré dimanche en raison du mauvais temps, a-t-on appris lundi auprès de la police maritime. Dix-huit personnes ont été secourues, tandis que les autres sont portées disparues et les recherches se poursuivent, ont rapporté des témoins joints au téléphone par l'AFP à Bubaque, la principale ville de cet archipel d'Afrique de l'Ouest, qui compte 88 îles. Les victimes, dont une femme enceinte et son bébé, sont toutes des habitants d'un même village de l'île de Manek qui se rendaient dans leurs champs situés sur une île voisine, qui ont été surprises par un vent fort, a précisé un...

Pages