Jeudi 26 Avril 2018
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des recettes, en faisant notamment rentrer le secteur informel dans le système fiscal, ce sont des pistes évoquées par les ministres des Finances de la zone franc ce jeudi à Paris pour baisser le taux d’endettement. Quant à une éventuelle réforme...
(APA 06/10/17)
La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) fait partie des institutions nominées pour le prix Nobel de la paix, pour son rôle dans la résolution de la crise politique en Gambie sans effusion de sang en début de cette année. Le comité du Nobel dévoilera le récipiendaire du prestigieux prix ce vendredi. Le prix Nobel de la paix est l'une des plus prestigieuses distinctions au monde qui récompense les contributions individuelles ou collectives pour un monde plus pacifique. La Cedeao a été fortement impliquée dans la résolution de la crise politique en Gambie, lorsque l’ex-président Yahya Jammeh a refusé de céder le pouvoir après avoir perdu la présidentielle de décembre 2016 devant l’actuel chef d’Etat, Adama Barrow...
(Agence Ecofin 04/10/17)
La Banque Ouest-africaine de développement (BOAD) a alloué un financement de 25 milliards de francs Cfa (environ 45 millions $) à la Guinée-Bissau pour l’accroissement de sa puissance électrique. En effet, ces fonds serviront à la mise en place d’une centrale solaire photovoltaïque de 20 MW de capacité à Bissau. Deux mini-centrales photovoltaïques d’une capacité de 1 MW chacune seront également implantées à Gabu et à Canchungo en partie grâce à cette enveloppe financière selon un communiqué divulgué par la banque. « La mise en œuvre du projet va permettre à environ 500 000 personnes d’avoir accès à l’électricité et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 24 100 tonnes.», a affirmé le ministère de l’énergie...
(APA 02/10/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - La Banque de développement de l'Afrique de l'Ouest (BOAD), dans un communiqué publié lundi, annonce avoir approuvé le financement en Guinée-Bissau de trois centrales solaires photovoltaïques pour un coût de 38 millions d'euros (environ 25 milliards de FCFA). Les centrales seront implantées à Bissau, la capitale, à Canchungo au centre-nord et à Gabu à l’est, précise le communiqué, ajoutant que leur financement a été approuvé mercredi lors de la réunion du conseil de la BOAD à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Dans le détail, la centrale solaire photovoltaïque de Bissau aura une capacité de 20 mégawatts à Bissau contre un mégawatt pour chacune des unités prévues à Gabu et Canchungo. Selon le ministère bissau-guinéen de l’Energie, "la mise...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(APA 30/09/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - La direction générale de la médecine vétérinaire de Guinée Bissau a démarré vendredi, sous le slogan ‘’Ensemble contre la rage’’, une campagne nationale de vaccination antirabique des animaux domestiques. Dans une déclaration à la presse, le directeur des services vétérinaires, Ivo Mendes, a déclaré que la campagne de vaccination d'une durée d’un mois, est une activité intégrée dans la célébration de la Journée mondiale de la rage, le 28 septembre. « Nous avons lancé la première campagne de vaccination gratuite en 2015 au cours de laquelle nous avons pu vacciner 12 000 chiens au niveau national et l'année suivante...
(La Tribune 29/09/17)
La Banque ouest-africaine de développement a acté de nouveaux engagements au profit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso pour un total de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Le Conseil d'administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a approuvé diverses opérations au bénéfice de cinq de ses pays membres. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Lors de sa 106ème réunion qui s'est tenue à Abidjan, la capitale ivoirienne, sous la présidence de Christian Adovelande, président du...
(France TV Info 28/09/17)
Cultivée sur 12% du territoire national, la noix de cajou est le principal poste d’exportation de la Guinée-Bissau. Les autorités s’efforcent de développer la production, très lucrative. Beaucoup plus lucrative, actuellement, que la bauxite, même si le pays possède entre un tiers et la moitié des réserves mondiales de ce minerai… En janvier 2017, une tonne de bauxite était vendue 39 dollars. Contre 1500 dollars la tonne de noix de cajou, qu’on appelle aussi parfois noix d’anarcade, très appréciée… à l’apéritif, mais aussi en cuisine (elle est décrite comme la «nouvelle amande») et dans l’industrie du cosmétique. Dans ce contexte, la demande mondiale est en constante augmentation. Et les prix grimpent en flèche. Rien d’étonnant, dans ce contexte, que les...
(Xinhua 26/09/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a estimé que la solution de la crise politique en Guinée-Bissau est entre les mains du Parlement. "La solution de la crise n'est pas entre les mains de la communauté internationale, mais de l'Assemblée nationale qui doit exercer sa fonction constitutionnelle", a-t-il déclaré dimanche dans un discours à Gabu, à l'est, à l'occasion de la cérémonies du 44ème anniversaire de l'indépendance du pays. Le parlement de Guinée-Bissau ne fonctionne pas depuis plus de deux ans en raison de profondes divisions entre les deux principales formations politiques...
(AFP 25/09/17)
Les deux camps rivaux de la crise politique en Guinée-Bissau, qui oppose le président José Mario Vaz au parti au pouvoir, ont célébré séparément dimanche le 44e anniversaire de l'indépendance du pays, a rapporté un correspondant de l'AFP. M. Vaz a prononcé un discours centré sur la crise politique, lors d'une cérémonie à Gabù, à 200 km de la capitale, boudée par le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), qui a organisé sa propre cérémonie à 40 km de là. La Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, auquel tous...
(RFI 25/09/17)
La crise politique entre le chef de l'Etat et le parti au pouvoir s'invite au 44e anniversaire de l'indépendance de Guinée-Bissau. Le président José Mario Vaz a prononcé un discours centré sur cette crise politique, lors d'une cérémonie à Gabù, à 200 kilomètres de la capitale, dimanche 24 septembre. Un évènement auquel n'a pas assisté le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) qui a organisé sa propre cérémonie à 40 kilomètres de là. Gabù est la deuxième ville du pays en terme de population et d’infrastructures. La plupart de ces infrastructures datent de l’époque coloniale. Mal entretenues, elles sont dans un état de délabrement avancé. Malgré la fête, certains habitants ne cachaient pas leur amertume...
(AFP 24/09/17)
Revenus record des paysans, prévisions de croissance flatteuses: la Guinée-Bissau savoure le succès de sa bataille pour mieux profiter du cajou, sa principale production, même si la transformation locale reste un défi. "Je n'ai jamais gagné autant d'argent que cette année", s'enthousiasme Braima Seidi. "Ma production tournait toujours autour de deux tonnes et demie, mais comme les prix étaient bas, mes revenus l'étaient aussi. Aujourd'hui je suis millionnaire (en FCFA) avec trois tonnes", explique-t-il. La croissance du PIB de la Guinée-Bissau devrait atteindre 5,2% cette année en raison d'une nouvelle récolte considérable de cajou dans un contexte de prix internationaux attractifs, a souligné fin août Modibo Touré
(RFI 24/09/17)
La Guinée-Bissau célèbre, ce dimanche 24 septembre, le 44e anniversaire de son indépendance dans la division. Le parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC), au pouvoir, et le Président José Mario Vaz sont en ordre séparé. A la base de cette division, le limogeage, en 2015, par le président Vaz, de son Premier ministre Domingos Simões Pereira. Les deux hommes appartiennent au PAIGC que dirige l’ancien Premier ministre Simões Pereira. Celui-ci refuse de reconnaitre le gouvernement mis en place par le chef de l’Etat et depuis, le pays est plongé dans une crise politique profonde. C’est sur fond de division que les Bissau-guinéens célèbrent le 44e anniversaire de leur indépendance. Le Président José Mario Vaz...
(BBC 22/09/17)
Le ministre des finances bissau-guinéen Alhaji Joao Amadu Fadia a indiqué que c'est le tiers des 13.000 fonctionnaires qui est concerné par la décision. Selon une source proche du ministère des finances, de nombreux fonctionnaires ne sont plus en vie, d'autres sont partis à la retraite depuis plusieurs années, ou encore certains, reçoivent deux voire trois salaires versés sur différents comptes bancaires. Un analyste a indiqué à la BBC que la masse salariale du pays n'est pas maitrisée en raison des nombreux recrutements de militants sans qualification souvent effectué par les responsables politiques. Les salaires du mois de septembre, devant être payés à compter de lundi dernier, ont été bloqués jusqu'à ce que la situation des personnes incriminées soit examinée...
(Xinhua 22/09/17)
BISSAU, (Xinhua) -- La Chine continuera à soutenir la production agricole en Guinée-Bissau, a assuré son ambassadeur, Jin Hongjun, dans d'une interview accordée mardi à la radio nationale bissau-guinéenne. Le diplomate a assuré que son gouvernement apportera son appui aux populations pour augmenter la production de riz. Des techniciens chinois se trouvent aujourd'hui dans les régions de Bafata (est) et de Cacheu (nord) pour aider les agriculteurs avec "de nouvelles techniques de production", a-t-il souligné. Plus généralement, a ajouté M. Jin, Beijing se déclare disponible à soutenir la diversification et le développement du secteur agricole bissau-guinéen. Par ailleurs, le diplomate chinois a annoncé un soutien supplémentaire cette année dans le domaine de santé. "Le gouvernement chinois va envoyer une équipe...
(Leral 22/09/17)
Des organisations féminines de la Gambie, de la Guinée-Bissau et du Sénégal se sont réunies mercredi et jeudi à Ziguinchor (sud), pour mettre en place "un cadre d’échanges permanent" chargé de promouvoir la paix et la sécurité dans les trois pays, a constaté l’agence de presse sénégalaise. "Le but de ces forums que nous avons tenus hier et aujourd’hui, pour marquer la journée du 21 septembre dédiée à la paix, est surtout de travailler ensemble à la paix et à la sécurité dans l’espace de la Sénégambie méridionale", a expliqué Ndèye Marie Thiam, la coordonnatrice de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance. Des autorités administratives, des personnalités politiques, des représentants du Mouvement des forces démocratiques de la...
(AFP 21/09/17)
Les autorités de Guinée-Bissau ont "bloqué" le versement du salaire de septembre de près d'un tiers des 13.000 fonctionnaires du pays, qu'elles soupçonnent d'être des agents "fictifs", a indiqué mercredi le ministre des Finances. "Après un contrôle fait par une équipe de mon département, nous avons constaté que 4.000 agents fictifs, ou ne remplissant pas les conditions administratives correctes, perçoivent un et même parfois deux salaires", a déclaré à l'AFP le ministre, Alhaji Joao Amadu Fadia. Les salaires du mois de septembre, qui devaient en principe être versés lundi, ont donc été "bloqués" jusqu'à ce que le ministère "y voit clair", a ajouté le ministre des Finances, en disant s'attendre à ce que la mesure "fasse des vagues". "Mon salaire...
(Aminata 20/09/17)
Depuis quelques mois un conflit d’ordre professionnel couve entre responsables syndicaux du domaine du transport de la Guinée et celui de sa voisine et homonyme portugaise. Des conventions signées par une équipe du Ngabou avec la Guinée serait remises en cause par l’équipe actuellement aux affaires de ce côté de la frontière. Elhadj Maladho Zawia Diallo est le secrétaire général de la section syndicale préfectorale du transport et de la mécanique générale. « l’équipe qui était en place à Ngabou était très compréhensive et coopérative, ils étaient venus ici une fois en mission, ils ont passé la nuit et le lendemain ils sont venus ici (NDLR :siège du syndicat) on a tenu quelques heures de travail notamment concernant les relations...
(AFP 14/09/17)
La révision de la Constitution en Guinée-Bissau est de la "compétence exclusive du peuple", a estimé mercredi son président, alors que le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré "profondément préoccupé par l'impasse politique" dans laquelle se trouve ce pays, l'un des pays les plus pauvres au monde. "La modification de la Constitution n'est pas de la compétence du président de la république, mais plutôt du peuple bissau-guinéen et de ses acteurs politiques", a déclaré dans la presse locale le président de Guinée-Bissau, José Mario Vaz. "Le président de la république, même s'il le désire, ne saurait le faire: il n'a ni la compétence, ni la force de le faire", a-t-il ajouté. Il répondait au président ivoirien, Alassane Ouattara, qui...

Pages