Samedi 22 Juillet 2017
(APA 06/03/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - La Fédération de football de la Guinée-Bissau (FFGB) et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) ont signé une convention axée essentiellement sur la formation et l'échange d'expériences entre les deux instances. Le document a été signé, dimanche, par le Président de la FFGB, Manuel Irenio Lopes Nascimento, et son homologue de la FRMF, Fouzi Lekjaa, en marge de l'Assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), qui a se tient au Maroc depuis le 2 mars et ce jusqu’au 16 du mois courant. Aux termes de la convention, renouvelable tous les deux ans, la Fédération royale marocaine de football doit assurer la formation et le recyclage continu du personnel de la Direction administrative et technique...
(APA 03/03/17)
APA-Rabat (Maroc) - La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue de la Guinée-Bissau (FFGB) ont signé, jeudi à Rabat, un accord de partenariat, portant notamment sur l’échange d’expériences en matière de formation. Paraphé par MM. Faouzi Lakjaa et Manuel Lopes Nascimento, respectivement président de la FRMF et président de la FFGB, cet accord a pour principal objectif de consolider la coopération entre les deux institutions footballistiques, notamment en matière de formation. Selon un communiqué publié sur le site internet de la FRMF, cet accord est axé sur l’échange d’expériences et la formation au profit des cadres techniques et arbitres, en plus du développement du football féminin et l’organisation de rencontres entre les sélections des deux pays. Il...
(Xinhua 02/03/17)
BISSAU, (Xinhua) -- La Guinée-Bissau et le Congo-Brazzaville ont a signé mercredi plusieurs accords de coopération dans différents domaines, notamment ceux de la pêche, de l'agriculture et du pétrole, à l'issue de la visite à Bissau du Premier ministre congolais Clément Mouamba. Bissau et Brazzaville vont également coopérer dans les domaines de la formation de la police et la fourniture de matériaux et de nourriture aux forces de sécurité bissau-guinéennes. "Nous avons l'intention de stimuler et de renforcer notre coopération avec le Congo Brazzaville, un pays ami de la Guinée-Bissau", a déclaré le Premier ministre bissau-guinéen Umaru Sissoko Embalo.
(Agence Ecofin 02/03/17)
(Agence Ecofin) - Le 1er mars 2017, le Syndicat des travailleurs de la poste de Guinée-Bissau (SITRACORREIOS) a publié un communiqué dans lequel il interpelle le gouvernement sur le non-respect par les dirigeants de Correios da Guiné-Bissau (CGB) des différents accords signés avec les employés pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. D’après les agents de la compagnie nationale des services postaux, ils vivent depuis plus de sept ans sans salaire, soit 88 mois en tout, dans le grand désintérêt du gouvernement pour « les souffrances des travailleurs et de leurs familles qui sont en train de mourir lentement ». Pour le Syndicat qui déclare avoir transmis depuis longtemps sa plateforme revendicative à la Présidence de la...
(Xinhua 28/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Premier ministre du Congo, Clément Mouamba, a entamé dimanche une visite de trois jours en Guinée-Bissau, à la fin de laquelle les deux pays doivent signer des accords dans les domaines de la pêche, de l'agriculture et du commerce. Devant la présse, le Premier ministre congolais, qui répond à une invitation de son homologue bissau-guinéen, Umaro Sissoco Emballo, a souhaité une formalisation de la coopération entre les pays par la signature d'accords dans divers secteurs y compris la sécurité, les hydrocarbures et la formation. Il a souligné que, outre les relations économiques, les deux pays renforceront la coopération dans les domaines politique et culturel. En ce qui concerne la situation politique en Guinée-Bissau, Clément Mouamba a...
(Agence Ecofin 27/02/17)
(Agence Ecofin) - Les travaux préliminaires à la construction de la centrale à biomasse de Mansoa en Guinée Bissau débuteront en mars 2017. Cette annonce a été faite par Felipe Manuel Monteiro, le représentant guinéen de la compagnie chinoise Shenyang en charge de la conduite des travaux. La centrale, dont le financement a déjà été mobilisé, aura une capacité de 30 MW. Elle sera alimentée avec des résidus agricoles provenant des plantations de riz, de maïs et d’autres grains. Le projet inclut également un volet agricole impliquant la mise en place d’une rizière par la partie chinoise. 67% de cette production est destinée à la consommation...
(APA 24/02/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Le prix au producteur du kilogramme d’acajou a été fixé à 500 FCFA (environ 0,76 euros) en vue de la campagne de commercialisation de ce produit qui démarre le 31 mars prochain en Guinée-Bissau, a-t-on appris vendredi à l’issue de la réunion du Conseil ordinaire des ministres. L'année dernière, le prix au producteur était de 350 FCFA le kilogramme, même si une forte demande de noix d’acajou a fait que le prix au producteur est allé jusqu’à environ 800 FCFA. Quoiqu’il en soit, le prix de cinq cents francs le kilogramme fixé par le gouvernement a été bien salué par les agriculteurs qui craignaient de ne pouvoir être bien rétribués à cause de la crise politique persistante...
(Xinhua 23/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (ANP) de Guinée-Bissau, a rejeté le calendrier de discussion du programme du gouvernement, a révélé ce mercredi à la presse le conseiller du président de l'ANP. Le Comité permanent, organe consultatif, a-t-il déclaré, considère comme illégal le gouvernement dirigé par le général Umaro Sissoco Embalo et refuse d'inscrire à l'ordre du jour le calendrier de discussion du programme. Le calendrier proposé par le gouvernement a été rejeté par neuf voix du Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC)...
(APA 22/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), a exigé ce mardi à travers un communiqué de presse, la démission immédiate du gouvernement bissau-guinéen dirigé par le général Umaro El Mokhtar Sissoco Embaló demandant dans la foulée la nomination sans conditions d’Augusto Olivais estimant qu’un consensus avait été trouvé sur cette personne parmi les propositions présentées à Conakry. Dans sa déclaration, le PAIGC fait remarquer qu’il a développé une campagne diplomatique intense auprès des principaux organismes régionaux, continentaux et internationaux pour informer et avertir sur les manœuvres du président José Mario Vaz pour se soustraire...
(La Tribune 21/02/17)
La Guinée-Bissau dispose d’une nature et d’une biodiversité exceptionnelles et préservées mais peine à s’imposer comme une destination touristique. Le pays est à la fois miné par une instabilité politique est le trafic de drogue. Le président de la République, José Mario Vaz, veut aujourd’hui renverser cette tendance. José Mario Vaz a affirmé sa volonté de développer le secteur touristique de son pays, lors d'une réunion samedi avec les opérateurs économiques à Bissau. En même temps, le chef de l'Etat bissau-guinéen a mis en garde les opérateurs contre tout trafic de drogue dans les zones touristiques, avertissant qu'il ne pardonnera aucune personne impliquée dans une affaire de drogue. Des défis à relever Une volonté ferme mais qui bute sur de...
(Xinhua 20/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président de la République de Guinée-Bissau, José Mario Vaz, a affirmé sa volonté de développer le secteur touristique du pays, lors d'une réunion samedi avec les opérateurs économiques à Bissau. En même temps, M. Vaz a mis en garde les opérateurs contre tout trafic de drogue dans les zones touristiques, avertissant qu'il ne pardonnera aucune personne impliquée dans une affaire de drogue. M. Vaz a conseillé aux opérateurs de ne pas s'aventurer dans ces pratiques illégales au risque de voir leurs activités interrompues et de devoir faire face à des poursuites judiciaires. "Personne ne veut de la drogue en Guinée-Bissau. Nous voulons utiliser notre potentiel touristique pour faire progresser le pays et non pas développer le...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et devrait la voir atteindre seulement 2,9% cette année, il fallait garder un regard lucide sur les perspectives du continent. «Nous devons nous méfier de passer du grand optimisme des dernières années quant aux perspectives de l’Afrique subsaharienne, à un pessimisme...
(APA 16/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Conseil de sécurité des nations Unies a invité les différentes parties prenantes à mettre en œuvre l’Accord dite de Conakry, une feuille de route apte à résoudre la crise politique en Guinée-Bissau. Dans un communiqué de presse reçu à APA, le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) souligne «la nécessité urgente d'assurer un dialogue inclusif entre les parties prenantes nationales pour assurer le fonctionnement efficace du gouvernement» bissau-guinéen. Le Conseil de sécurité demande également aux différentes parties de coopérer pour assurer le bon fonctionnement de l'Assemblée nationale...
(RFI 15/02/17)
La crise politique en Guinée-Bissau commence à user les patiences à la Cédéao où l'on envisage sérieusement d'accélérer le retrait de l'Ecomib, la force ouest-africaine forte de 550 hommes. Les responsables de la Cédéao estiment qu'il faut envoyer un signal fort au président Vaz qui n'applique pas l'accord de Conakry signé en octobre dernier. « Dix-huit mois de crise politique à Bissau, c'est beaucoup trop long ! » Voilà le constat d'un diplomate de la Cédéao visiblement excédé par les atermoiements de la classe politique et en particulier ceux du président José Mário Vaz.
(Xinhua 15/02/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Quatre mois jour pour jour après la signature de l'Accord de Conakry, qui visait à baliser le retour à la stabilité politique et institutionnelle en Guinée-Bissau, l'impasse perdure dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a constaté mardi devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général, Modibo Ibrahim Touré, selon un communiqué publié mardi par l'ONU. "A la dynamique du dialogue, du sens de la conciliation et de concession mutuelle qui ont caractérisé l'esprit et la lettre de l'Accord s'est substituée une logique de dissension et de polarisation des positions", s'est alarmé le haut responsable, venu présenter le dernier rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau intégré des Nations Unies...
(Xinhua 15/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Domingos Simoes Pereira, président du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), a demandé mardi l'intervention des Nations Unies pour régler la crise politique qui règne depuis 18 mois en Guinée-Bissau avant qu'il ne soit tard. Souhaitant l'intervention de la communauté internationale pour un retour à la normalité constitutionnelle, comme elle l'a fait en Gambie, il a accusé le président bissau-guinéen José Mario Vaz d'avoir presque détruit la législature en cours en ne respectant pas la Constitution, ni l'accord de sortie de crise conclu entre les parties à Conakry. Selon celui-ci, le chef de l'Etat doit nommer un Premier ministre de consensus. Mais il a passé outre en nommant Umaro Sissoco Embalo sans...
(Xinhua 15/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- La Guinée-Bissau devrait exporter plus de 200.000 tonnes de noix de cajou cette année, a affirmé lundi l'Agence nationale de cajou (ANCA). Lors d'une interview à Xinhua, le président de l'ANCA Henrique Mendes a déclaré que la campagne de l'année dernière a été meilleure que celle de 2015, qui avait permis d'exporter 192.000 tonnes de noix de cajou, principale culture de rente du pays et source de revenu pour les paysans et l'Etat. Selon lui, la première phase de la préparation de la campagne 2017 est terminée, avec la mise en place de la chaîne d'approvisionnement des vendeurs nationaux et étrangers et la définition du profil des intermédiaires et des acteurs de la transformation industrielle. Le président...
(Financial Afrik 15/02/17)
Selon les prévisions de l’Agence nationale de cajou (ANCA), la Guinée-Bissau devrait exporter plus de 200.000 tonnes de noix de cajou en 2017. Principale culture de rente et source de revenu pour les paysans et l’Etat, les exportations de noix de cajou vont connaitre une hausse cette année. Durant l’exercice précédent, ces exportations étaient estimées à 192.000 tonnes. La denrée qui représente 60 % des revenus du pays, en fait le 3em producteur de noix de cajou d’Afrique, et le 6e mondial. Principal produit d’exportation de la Guinée-Bissau, en 2015, plus de 170.000 tonnes ont quitté le port de Bissau en direction de l’Inde et de Chine, principaux clients du pays. Elle rapporte chaque année à l’Etat plus de 70...
(Xinhua 14/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a accusé lundi le Parlement de bloquer le fonctionnement normal du pays par son refus de permettre la discussion du programme du gouvernement. Dans un discours devant la conférence internationale sur le contrôle des finances publiques des Pays de la langue officielle portugaise (PALOP), M. Vaz a estimé que la crise en Guinée-Bissau était due "à une obstruction claire" du Parlement orchestrée par la direction de cet organe. Pour le chef de l'Etat, il n'y a pas de problème militaire dans le pays, mais "une crise imminente politico-institutionnelle" alimentée par le Parlement, qui refuse de permettre l'examen...
(APA 14/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Mouvement de la jeunesse de l’archipel des Bijagos, en Guinée Bissau, exige du gouvernement la réparation des navires de transport maritime qui assuraient la liaison avec la zone continentale. Les insulaires, les jeunes surtout, sont très en colère et exigent la réparation des navires a déclaré le porte-parole du Mouvement, Alexandre Antonio Olampra. Les habitants des îles réclament aussi que du personnel de santé soit mis à la disposition des populations pour leur permettre de se soigner sur place. La liaison des îles Bijagos avec la partie continentale de la Guinée Bissau était assurée par trois navires de transport de passagers qui sont actuellement tombés en panne. Beaucoup de secteurs, le tourisme notamment, souffrent de...

Pages