| Africatime
Vendredi 24 Février 2017
(Xinhua 02/11/16)
BISSAU, (Xinhua) -- Les professeurs des écoles publiques de la Guinée-Bissau ont entamé ce lundi, une grève de trente jours, la troisième depuis la rentrée des classes, a constaté le correspondant de Xinhua à Bissau. Les syndicats (SINAPROF et SINDEPROF) indiquent qu'ils ont déclenché ce nouveau mouvement pour exiger entre autres, le paiement des salaires et des indemnités en retard, et la mise en œuvre d'un plan de carrière d'enseignement professionnel. La grève continuera jusqu'à la satisfaction des revendications, ont affirmé les deux syndicats qui accusent le gouvernement de manquer de la volonté pour résoudre ses demandes.
(APA 02/11/16)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Les écoles publiques bissau-guinéennes ont entamé ce mardi une grève de trente jours à l’appel de deux syndicats d’enseignants, SINAPROF et SINDEPROF, qui exigent notamment le paiement d’arriérés de salaires dus à leurs membres. C’est la troisième grève que déclenchent ces deux principaux syndicats qui réclament également un plan de carrière pour ses membres ainsi que l'amélioration substantielle de leurs conditions de travail. Selon Alfredo Biague, président du comité de négociation des deux syndicats, le silence observé par le gouvernement fait que les négociations...
(Xinhua 31/10/16)
BISSAU, (Xinhua) - L'ambassade de Chine en Guinée-Bissau a été honorée par la radio communautaire "Voz de Quelélé", en "reconnaissance de l'excellent travail en faveur du pays, en particulier de la radio". La cérémonie a eu lieu vendredi en présence de centaines d'habitants du quartier Quelélé, de députés, de gestionnaires des médias d'Etat et de fonctionnaires de l'ambassade chinoise. Au cours de la cérémonie, ambassadeur de Chine, Wang Hua, a reçu le certificat du mérite pour son excellente diplomatie pour le rapprochement des deux pays amis. Le diplomate chinois a souligné les bonnes relations existantes entre son pays et la Guinée-Bissau. "Nos relations sont amicales et fraternelle", a dit M. Wang qui a assuré que son pays ne permettra jamais...
(Xinhua 29/10/16)
BISSAU, (Xinhua) -- L'impasse politique persiste toujours en Guinée-Bissau malgré la signature de l'accord de Conakry, le 14 octobre, pour sortir le pays d'une crise qui traine depuis plus d'un an. Le principal point d'achoppement est le choix d'une figure consensuelle pour occuper le poste de Premier ministre, les signataires de l'accord, notamment les deux principales forces politiques du pays, n'émettant pas sur la même longueur d'onde. L'accord de Conakry, signé sous la houlette du président guinéen Alpha Condé, stipule que le futur Premier ministre sera chargé de former un gouvernement inclusif. Les acteurs politiques signataires de cet accord continuent de l'interpréter chacun en sa manière...
(AFP 28/10/16)
L'ex-chef de la Marine bissau-guinéenne Bubo Na Tchuto, libéré après avoir purgé une peine de prison aux Etats-Unis pour trafic de drogue, a demandé au président José Mario Vaz sa réintégration dans les forces armées. Le contre-amiral Na Tchuto, rentré dans son pays le 22 octobre, a fait cette demande lors d'une audience que lui a accordée le président Vaz, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. "Je rentre d'un voyage qui m'a éloigné du pays pendant trois ans. Il est normal qu’à mon retour je vienne voir le chef suprême des armées", a-t-il déclaré à la presse. "J'ai discuté avec le président de mon retour dans l'armée. Maintenant, tout dépend du président. Je suis un vétéran de la guerre d'indépendance...
(RFI 27/10/16)
Institutions à l'arrêt, crise au sommet de l'Etat, la Guinée-Bissau est dans l'impasse depuis plus d'un an. La Cédéao a proposé mi-octobre à Conakry un plan de sortie de crise en dix points signé par toutes les parties. Le talon d’Achille de cet accord demeure le choix d’un Premier ministre de consensus ayant la confiance du président José Mario Vaz. Celui-ci consulte depuis lundi toutes les forces vives du pays en vue de trouver la perle rare. Trois noms sont sortis du chapeau et le choix doit se faire sur l’un d’eux. « Sur la base des trois noms proposés par le président de la République toutes les conditions requises à Conakry pour le choix d'une personnalité ont été remplies,...
(RFI 24/10/16)
L'ex-chef de la Marine de Guinée-Bissau, José Americo Bubo Na Tchuto, capturé par des policiers américains en avril 2013 pour trafic de drogue et emprisonné aux Etats-Unis depuis, est arrivé ce samedi 22 octobre à Bissau. Une foule d’amis, de parents et de curieux ont accueilli le contre-amiral, visiblement fatigué et ému. Sa libération était annoncée depuis plusieurs jours, mais personne n’y croyait, car selon une source proche de son dossier contactée par RFI, le contre-amiral devait être libéré et renvoyé dans son pays en avril 2017. Visiblement fatigué, les traits tirés, mais tout de même ému par la foule qui l’attendait à l’aéroport...
(AFP 22/10/16)
L'ex-chef de la Marine de Guinée-Bissau Bubo Na Tchuto, capturé par des policiers américains en avril 2013 pour trafic de drogue et emprisonné aux Etats-Unis depuis, est arrivé samedi à Bissau, a constaté l’AFP. Une foule d’amis, de parents et de curieux ont accueilli l'ex chef de la Marine, visiblement ému, les traits tirés, apparemment fatigué, a constaté l’AFP. José Americo "Bubo" Na Tchuto, sous les verrous depuis avril 2013, avait déjà purgé l'essentiel de sa peine et devait être libéré en avril 2017, mais sa libération était annoncée depuis plusieurs jours, selon une source proche de son dossier contactée à Bissau. "Je remercie le Bon Dieu d’avoir aidé mon mari à retrouver sa famille", a déclaré son épouse, affichant...
(Xinhua 22/10/16)
BISSAU, (Xinhua) -- L'ancien chef d'état-major de la marine bissau-guinéenne, le contre-amiral Jose Américo Bubo Na Tchuto, est attendu samedi à Bissau en provenance des États-Unis où il avait été condamné à quatre ans de prison pour trafic de drogue, annonce la presse locale. Le contre-amiral avait été capturé en pleine mer par des agents américains en 2013, ainsi que deux de ses complices, pour trafic de drogue et collaboration avec les rebelles de Colombie (FARC). Il était emprisonné depuis aux Etats-Unis. Jose Américo Bubo Na Tchuto qui a purgé plus de la moitié de sa peine aux Etats-Unis, devrait être renvoyé en Guinée-Bissau, selon des sources judiciaires américaines. Selon l'acte d'accusation du procureur du tribunal de New York, José...
(Xinhua 21/10/16)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est félicité jeudi du dialogue inclusif tenu entre les dirigeants politiques, la société civile et les communautés religieuses de la Guinée-Bissau visant à mettre fin à la crise politique en cours. Entre les 11 et 14 octobre, le dialogue s'est tenu à Conakry, capitale de la République de Guinée, au cours duquel les adversaires politiques du Premier ministre bissau-guinéen Baciro Dja lui ont permis de garder son poste jusqu'à l'année 2018, avançant ainsi dans les négociations pour mettre un terme aux affrontements qui durent depuis plus d'un an. En mai dernier, le président bissau-guinéen José Mario Vaz avait nommé Baciro Dja au poste de Premier ministre du pays...
(APA 20/10/16)
APA – Dakar (Sénégal) - Le match d’ouverture de la phase finale 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football (14 janvier – 5 février 2017 au Gabon) opposera, le 14 janvier 2017 au Stade de l’Amitié de Libreville, le pays hôte, le Gabon, au néophyte, la Guinée-Bissau. Le tirage au sort de la compétition effectué mercredi dans la capitale gabonaise place ces deux pays, ainsi que le Burkina Faso et le Cameroun dans le groupe A. La Guinée-Bissau, qualifiée pour la première phase finale de CAN de son histoire, tient là une belle opportunité de se montrer.
(Xinhua 19/10/16)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Premier ministre bissau-guinéen, Baciro Dja, a salué la politique chinoise de non-ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays, qu'il considère comme "excellente" pour la coopération bilatérale. "La politique de non-ingérence de la Chine est un bon exemple de coopération et de confiance mutuelle", a-t-il affirmé lors d'une interview accordée récemment à la télévision publique de la Guinée-Bissau, à son retour du Forum de Coopération économique entre la Chine et la Communauté des Pays de Langue Portugaise tenue à Macao, dans le sud de la Chine. Selon le Premier ministre, la Chine est un partenaire avec lequel la Guinée-Bissau devrait renforcer la coopération bilatérale...
(Afriquinfos 19/10/16)
Lomé (Afriquinfos) – En marge au sommet de l’Union africaine sur la «sécurité, la sûreté maritimes, et le développement en Afrique», les chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de la CEDEAO ont tenu une réunion le 15 octobre dernier à Lomé. Une réunion qui visait essentiellement à prendre connaissance de l’évolution de la médiation de cette Communauté en Guinée-Bissau. Cette réunion du 15 octobre 2016 a été placée sous la présidence de S.E. Madame Ellen Johnson-Sirleaf, Présidente de la République du Liberia et Présidente en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats Membres de la CEDEAO. A cette rencontre, les Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays Membres de la CEDEAO, ont été...
(RFI 19/10/16)
La Guinée-Bissau s’est qualifiée pour la première fois de son histoire pour la Coupe d’Afrique des nations. Derrière cette équipe, un homme, Baciro Candé, inconnu du grand public, qui veut créer la surprise au Gabon. De passage à Paris, RFI l'a rencontré. Le sélectionneur est venu essayer de convaincre des nouveaux binationaux de représenter les « Djurtus ». L'occasion de nous expliquer son parcours et ses objectifs pour la CAN. Baciro Candé, né le 6 avril 1967, aura devant lui un énorme défi qui est de mener la sélection nationale de la Guinée-Bissau le plus loin possible au Gabon entre le 14 janvier et le 5 février.
(Guinee7 18/10/16)
Les Hautes Autorités de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont félicité, le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, médiateur de la Communauté, pour son leadership et sa conduite éclairée du dialogue entre les différents acteurs politiques bissau-guinéens (du 11 au 14 octobre 2016, à Conakry), rapporte un communiqué de presse de l’organisation régionale en date du 16 octobre 2016. C’était au cours d’une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de la CEDEAO, en marge du Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine (UA) sur la sécurité et la sûreté maritimes...
(AFP 17/10/16)
Plus de vingt détenus, dont des "criminels dangereux", se sont évadés dimanche d'une prison de Bissau en profitant de failles dans la sécurité, a-t-on appris de sources pénitentiaire et policière. Cette évasion s'est produite à l'occasion de l'arrivée dans la prison d'un nouveau détenu, a indiqué à l'AFP une source pénitentiaire. "Je devais mettre en cellule un nouveau prisonnier. A peine ai-je ouvert la porte qu'un détenu m'a donné un violent coup de poing au visage. Les autres en ont profité pour sortir en masse, ouvrir d'autres cellules où se trouvaient des criminels dangereux, et s'évader", a affirmé la même source, un garde pénitentiaire. L'information a été confirmée par une source policière. Cette prison de la police judiciaire, située près...
(RFI 17/10/16)
Après un an de crise, la Guinée-Bissau va peut-être connaître une éclaircie. Des accords pour une sortie de crise ont été signés hier, vendredi 14 octobre, à Conakry après quatre jours de discussions, sous la houlette du président guinéen Alpha Condé. La nomination d'un nouveau Premier ministre de consensus est prévu. Les protagonistes eux-mêmes espèrent que cette fois sera la bonne. « Les résultats qu’on a accomplis c’est des résultats possibles et c’est à partir de là qu’on va bâtir l’avenir de la Guinée-Bissau », assure Domingo Pereira, le président du PAIGC, Parti libérateur de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert. La Guinée-Bissau, un pays qui connaît une instabilité politique chronique puisqu'en 43 ans d’indépendance aucun président, même bien élu, n’a...
(BBC 17/10/16)
Plus de vingt détenus, dont des "criminels dangereux", se sont évadés dimanche d'une prison à Bissau, la capitale. L'évasion a eu lieu lors de l'arrivée d'un nouveau détenu dans la prison. "Je devais mettre en cellule un nouveau prisonnier. A peine ai-je ouvert la porte qu'un détenu m'a donné un violent coup de poing au visage. Les autres en ont profité pour sortir en masse, en ouvrant d'autres cellules où se trouvaient des criminels dangereux", a affirmé un garde pénitentiaire. Des policiers étaient déployés dimanche soir autour du marché de Bandim, près de la prison, pour retrouver les fugitifs. La Guinée-Bissau est confrontée à une surpopulation carcérale.
(APA 15/10/16)
APA-Conakry (Guinée) - Les acteurs politiques Bissau guinéens en pourparlers à Conakry depuis le 11 octobre, sous les auspices du président guinéen Alpha Condé, médiateur principal de la CEDEAO, se sont entendus ce vendredi à Conakry sur un accord global qui va favoriser une sortie de crise. Le document intitulé « Accord de Conakry » est la première étape dans la mise en œuvre de la feuille en œuvre de l’accord signé le 10 septembre dernier par les parties prenantes à la crise bissau-guinéenne. Au terme donc de leurs discussions, les parties bissau-guinéennes ont convenu des dispositions...
(BBC 15/10/16)
Les parties à la crise politique en Guinée Bissau ne se sont pas entendues sur le choix du futur Premier ministre, lors d'une réunion, vendredi, à Conakry, capitale de la Guinée. Au sortir de cette rencontre à huis clos, le médiateur Alpha Condé, a indiqué que "trois noms ont été donnés", sans les citer. Le président de la Guinée a déclaré que le choix d'un Premier ministre consensuel était l'un des trois points à l'ordre du jour. Les protagonistes ont trouvé, néanmoins, un accord de principe sur une "procédure consensuelle" pour choisir "un Premier ministre ayant la confiance du président", qui restera en poste jusqu'aux élections législatives de 2018. Selon le texte, le futur gouvernement inclusif respectera "le principe de...

Pages