Dimanche 22 Octobre 2017
(APA 18/07/17)
APA Bissau (Guinée Bissau) - Les autorités chargées de la surveillance maritime de la Guinée-Bissau ont capturé onze pirogues de pêcheurs sénégalais qui pratiquaient la pêche illégale dans les eaux territoriales bissau-guinéennes, tandis que quatre autres ont réussi à s’échapper emportant avec eux un élément de la garde nationale. S’adressant à la presse au port de Pindjiguiti, lors de la présentation publique de ces pirogues, le coordonnateur des activités de pêche des services d'inspection (FISCAP), a expliqué que les saisies de résultent d'une opération conjointe entre le ministère des Pêches, l’Administration maritime, la Marine et la Garde nationale. « Onze pirogues ont été saisies, mais quatre autres se sont échappées emportant avec elles un élément des forces de la Garde...
(AFP 14/07/17)
Une nouvelle année scolaire hachée par les grèves des enseignants s'achève en Guinée-Bissau. Face à la faillite du système, des parents d'élèves mobilisent leurs maigres ressources pour sauver ce qui peut encore l'être. La dernière grève des professeurs pour réclamer le paiement d'arriérés de salaires à un Etat en perpétuelle difficulté budgétaire s'est achevée début juin dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest. Au lycée Hô Chi Minh de Canchungo, dans le nord du pays, la communauté s'est organisée pour en réduire l'impact. "Nous avons pensé qu'il fallait créer un régime d'autogestion pour essayer de sauver l'année scolaire de nos enfants, en sollicitant une contribution de chaque
(APA 13/07/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Quelque 8 pays d’Afrique de l’Ouest ont convenu de créer une commission unifiée chargée de négocier les accords de pêche, au terme de la conférence des ministres des pêches des Etats de la Commission sous-régionale et des Etats de la Commission de la pêche dans la zone ouest-africaine du Golfe de Guinée, tenue mercredi à Nouakchott. Les représentants des 8 pays (Mauritanie, Sénégal, Sierra Leone, Cap vert, Guinée, Guinée Bissau, Ghana, Liberia) ont précisé dans la déclaration finale dite « Déclaration de Nouakchott » que ladite commission veillera également au renforcement de la coopération dans les domaines de la recherche scientifique, de la surveillance maritime et de la lutte contre la pêche illicite et non autorisée. La...
(APA 12/07/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le représentant du Fonds monétaire international (FMI) en Guinée-Bissau, Óscar Melhado, s'est félicité ce mercredi de la «bonne performance» du gouvernement dans le domaine du contrôle du niveau des finances publiques. Lors d'une conférence de presse tenue au Ministère de l'Economie et des Finances, à laquelle a assisté pendant quelques minutes le chef de l'Etat bissau-guinéen, José Mario Vaz, le représentant du FMI a déclaré que son institution vient d'approuver la troisième évaluation des objectifs fixés par le gouvernement de la Guinée Bissau. M. Melhado s’est félicité de l’approbation de la troisième revue du programme avec le gouvernement...
(Jeune Afrique 11/07/17)
En marge du sommet de l’UA, les représentants des États membres de la Cedeao ont ferraillé à huis clos toute la journée du dimanche 2 juillet sur la question du renouvellement (prévu pour février 2018) de la présidence et de tous les commissaires de l’organisation ouest-africaine. Le nombre de ces derniers passant de 15 à 9, les rivalités n’en sont que plus aiguisées… L’actuel président de la Commission, le Béninois Marcel de Souza, a proposé trois options : deux d’entre elles consisteraient à confier la présidence au Bénin, la troisième, à la Gambie. Soutenu par une partie des pays de la Cedeao, qui soupçonnent de Souza de vouloir se maintenir à son poste, Abidjan ne l’entend pas de cette oreille et...
(AFP 11/07/17)
Comment lutter contre les médicaments périmés ou contrefaits qui mettent en danger la santé de millions de personnes en Afrique de l'Ouest ? Face à ce fléau que les Etats ne parviennent pas à endiguer, des start-ups tentent de proposer des remèdes pratiques. L'idée d'une "pharmacie virtuelle" est venue à Adama Kane, fondateur de la start-up sénégalaise JokkoSanté, quand, avec sa femme, ils se sont rendu compte de la quantité de médicaments inutilisés stockée chez eux, comme dans de nombreuses familles aisées, explique-t-il. JokkoSanté, qui en est encore au stade pilote, facilite la collecte des médicaments superflus, en échange de points bonus qui permettront à ses usagers (quelque 1.500 pour l'instant) de se procurer ceux dont ils ont besoin. Lors...
(Xinhua 06/07/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Abdallah Boureima, nouveau président de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a rencontré ce mercredi à Bissau le président bissau-guinéen José Mario Vaz. A sa sortie d'audience, il a déclaré à la presse qu'il avait discuté avec le chef de l'Etat de l'intervention de l'UEMOA au niveau communautaire et des actions engagées avec la Guinée-Bissau afin de mener à bien les projets en cours. L'organisation finance plusieurs projets liés à l'agriculture, l'environnement et la santé. Abdallah Boureima a eu également des entretiens avec le président de l'Assemblée nationale et d'autres autorités du pays. M. Boureima, ancien ministre de l'Economie et des Finances du Niger, a remplacé le Sénégalais Cheikh Hadjibou Soumaré, qui a terminé...
(Agence Ecofin 03/07/17)
(Agence Ecofin) - Le 30 juin, les autorités bissau-guinéennes ont suspendu les activités de la radiotélévision RTP et de la radio publique RDP, deux médias portugais. Cette décision a été vivement critiquée par les autorités portugaises dont la réaction ne s’est pas fait attendre. « C’est une atteinte à la liberté d’expression et la liberté de la presse », peut-on lire dans un communiqué du ministère portugais des Affaires étrangères qui a convoqué l’ambassadeur de Guinée-Bissau près le Portugal pour lui signifier la gravité de la décision des autorités bissau-guinéennes. Victor Pereira, le ministre bissau-guinéen de la Communication, a justifié la décision de suspendre...
(AFP 01/07/17)
Les autorités de Guinée-Bissau ont suspendu vendredi les activités d'une partie des médias portugais sur l'ensemble du territoire national, a annoncé le ministre de la Communication Victor Pereira, suscitant les vives protestations de Lisbonne. M. Pereira a justifié cette mesure, qui concerne la radiotélévision RTP et la radio publique RDP, par le non-respect, selon lui, d'accords bilatéraux par le Portugal. L'agence de presse Lusa, qui était dans un premier temps également visée par cette suspension, y échappera finalement. "Il ne serait pas juste de mêler Lusa" à la situation de la RTP et de la RDP, a annoncé vendredi soir le ministre dans une déclaration à Lusa. "Les activités de RTP, RDP et Lusa sont suspendues à compter de ce...
(RFI 01/07/17)
Les autorités de ce pays ont suspendu, à compter de ce vendredi, et ce jusqu’à nouvel ordre, les activités de tous les médias portugais sur l’ensemble du territoire national. Bissau évoque notamment un manque de respect du contenu de l’accord de coopération professionnelle signé entre les deux pays en 1997. La mesure concerne la radiotélévision RTP, la radio publique RDP, ainsi que l’agence de presse Lusa. Les autorités bissau-guinéennes reprochent aux Portugais de n’avoir pas respecté le contenu de l’accord en matière de communication sociale, signé depuis 1997. Selon le ministre de la Communication de Guinée-Bissau, Victor Pereira, cela fait quatorze ans que cet accord est expiré et que de nombreuses correspondances adressées à son homologue portugais sont sans suite...
(Commod Africa 27/06/17)
Les représentants de l'Union européenne (UE) et de Guinée Bissau démarrent aujourd'hui à Bruxelles un nouveau cycle de négociations en vue du prochain accord bilatéral sur la pêche. Cette rencontre, la quatrième depuis fin mars, s'achèvera mercredi. L'accord autorise les navires de l’UE venant principalement d’Espagne, du Portugal, d’Italie, de Grèce et de France à pêcher dans les eaux de la Guinée-Bissau. Il s’agit d’un accord multi-espèces couvrant le thon, les céphalopodes, les crevettes et les espèces démersales. L’accord, qui fait partie du réseau d’accords sur la pêche au thon en Afrique de l’Ouest, est l’un des trois accords multi-espèces en vigueur dans la région...
(Agence Ecofin 23/06/17)
(Agence Ecofin) - La compagnie portugaise Efacec est l’adjudicataire de l’appel d’offres international lancé par la société publique Eletricidade e Águas da Guinée-Bissau (EAGB), pour doubler la capacité électrique installée actuelle de la capitale Bissau. Selon les termes du nouveau contrat de 10 millions d’euros signé pour gérer le projet, ce dernier sera mis en œuvre en deux phases. La première portera sur la construction dans les régions de Bor et Bra, de deux sous-stations de 30/10 kV de capacité, et d’un système d’évacuation d’énergie de 63 kV. Quant à la deuxième phase, elle verra la construction d’une centrale électrique de 100 MW à Bor, qui sera reliée à Bissau par une ligne de transmission de 6,2 km. L’objectif du...
(Xinhua 21/06/17)
L'ONU a chargé le président togolais Faure Gnassingbé d'une médiation dans la crise politique qui sévit depuis près de deux ans en Guinée-Bissau, a annoncé ce mardi à la presse, son représentant à Bissau, Modibo Touré. Faure Gnassingbé, nommé président en exercice de la CEDEAO le 4 juin dernier, a été chargé de poursuivre la médiation entamée en Guinée-Bissau par l'organisation sous régionale. "Nous avons sollicité Faure Gnassingbé pour pouvoir apporter son soutien en matière de médiation dans la crise politique et institutionnelle dans ce pays", a déclaré M. Touré à sa sortie d'une audience avec le président bissau-guinéen José Mario Vaz. Le Conseil de sécurité de l'ONU a recommandé le 12 mai dernier au président bissau-guinéen la nomination d'un...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(APA 20/06/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Les Nations Unies ont fait appel au président togolais, Faure Gnassingbé, pour qu’il s’implique dans la médiation de la crise politique en Guinée-Bissau, a annoncé, mardi à Bissau, Modibo Touré. « Nous avons sollicité Faure Gnassingbé pour pouvoir apporter son soutien en matière de médiation dans la crise politique et institutionnelle dans ce pays (ndlr, la Guinée-Bissau) », a notamment déclaré à la presse locale le représentant spécial des Nations Unies en Guinée-Bissau, au sortir d’une audience avec le président José Mario Vaz. Faure Gnassingbé assume la présidence en exercice de la CEDEAO, depuis le dernier de l’organisation sous-régionale tenu le 4 juin dernier à Monrovia, capitale de la Sierra-Léone.
(La Tribune 16/06/17)
La Banque mondiale vient de doubler le montant habituel de ses aides à la Guinée-Bissau et qui avoisinait les 42 millions de dollars. Ce financement de l’institution de Bretton Woods intervient alors que le pays passe par une période politique et économique tendue. La Banque mondiale renforce son soutien à la Guinée-Bissau. Ce mardi 13 juin, l'institution financière internationale a approuvé un nouveau cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau pour la période 2018 et 2021. Le partenariat vise deux objectifs : la réduction de la pauvreté et la répartition des richesses du pays. «Avec ce nouvel engagement, l'objectif à long terme de la Banque mondiale est d'aider la Guinée-Bissau à atteindre les deux objectifs de réduction de la pauvreté et...
(APA 16/06/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - L'instabilité politique née de la guerre civile de 1998 en Guinée Bissau, a eu des conséquences désastreuses sur les enfants du pays, a déclaré vendredi la présidente du Parlement des enfants de la Guinée-Bissau, Nela Augusto Mantija. [Img : La présidente du Parlement des enfants de la Guinée-Bissau dénonce des mauvais traitements infligés aux enfants] Elle a fait cette déclaration lors de la cérémonie d'ouverture, à l’Assemblée nationale populaire (ANP), de la première session ordinaire de la cinquième législature de cette institution. Le représentant-résident adjoint de l'UNICEF, Cristina Burdjola, a révélé à cette occasion que seul un enfant sur quatre est enregistré à la naissance en Guinée Bissau. Le parlement des enfants discutera vendredi et samedi...
(APA 15/06/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - La Banque mondiale a approuvé mardi un nouveau cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau pour la période de 2018 à 2021, pour atteindre les deux objectifs de réduction de la pauvreté et une meilleure répartition des richesses, indique un communiqué de cette organisation transmis à la presse ce jeudi par sa représentation dans le pays. La Banque mondiale fait remarquer que depuis 1997, une stratégie d'aide globale pour le pays n'a pas été développée. « Avec ce nouvel engagement, l'objectif à long terme de la Banque mondiale est d'aider la Guinée-Bissau...
(Financial Afrik 14/06/17)
Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui son nouveau cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau pour 2018-2021, ce qui constitue la première stratégie d’aide complète élaborée pour ce pays depuis 1997. « Avec ce nouvel engagement, le Groupe de la Banque mondiale a pour objectif de long terme d’aider la Guinée-Bissau à atteindre le double objectif de réduire la pauvreté et de mieux répartir les richesses tout en tenant compte d’un contexte à haut risque », indique Louise Cord, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Guinée-Bissau. « Le cadre de partenariat du Groupe de la Banque mondiale avec la Guinée-Bissau consiste en un programme d’activités sélectif et flexible. Il s’agit principalement d’accroître l’accès de la...
(APA 14/06/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - La Guinée-Bissau va recevoir plus de 400.000 dollars de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), pour l’exécution du projet d'électrification et la prise en charge des problèmes sociaux dans la région de Biombo (nord), a indiqué mercredi le ministre bissau-guinéen de l’Energie et de l’Industrie, Florentine Mendes Pereira. Lors de la signature du mémorandum d'accord entre le gouvernement et la BADEA, à Bissau, M. Pereira a fait remarquer que ce soutien va permettre d’améliorer la fourniture de l'électricité et la performance des centres de santé de la région de Biombo. Le ministre a d'autre souligné que sept centres de santé des régions de Quinhamel, Safim, Prabis et Ondame vont bénéficier d'ambulances, de...

Pages