Samedi 24 Février 2018
(CRI 15/06/13)
Les Aigles de Carthage de Tunisie, les Pharaons d'Egypte, les Eléphants de Côte d'Ivoire, ainsi que les Diables rouges du Congo en tête de leurs groupes respectifs pourraient accéder dès ce week-end au troisième et dernier tour des éliminatoires zone Afrique de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil. Les jeux sont presque faits dans la poule G. Avec 12 points, l'Egypte, nation la plus titrée en Afrique avec sept titres continentaux, est quasiment assurée de disputer le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour se qualifier, cette sélection, baptisée « Les Pharaons » devra aller chercher au moins un match nul à Maputo ce 16 juin, face à l'équipe nationale du Mozambique. Avec...
( 14/06/13)
Le 2e New York Forum Africa, "laboratoire d'idées", consacré au développement économique de l'Afrique, s'est ouvert à vendredi à Libreville, au Gabon. Près de 160 intervenants dont les prix Nobel de la Paix égyptien Mohamed El Baradei et le sud-africain Frederik De Klerk, sont attendus. Parmi les autres intervenants figurent entre autres l'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, Jared Cohen, le directeur de Google Ideas, le mannequin sud-soudanais Alek Wek ou encore l'ancien ambassadeur américain aux Nations unies Andrew Young, ainsi que l'économiste français Jacques Attali. Le réalisateur américain Spike Lee, qui devait être l'invité d'honneur, s'est désisté. Le forum s'ouvre en même temps que le sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (Cemac), auquel se...
(Afrik.com 14/06/13)
Libreville vibre du 14 au 16 juin 2013 au rythme du deuxième New-York Forum Africa. Le pari gagné du Premier Forum, en juin 2012, est en cours de réédition. Avec une ambition : célébrer les noces de l’initiative privée et du développement des infrastructures publiques. Investir à la fois dans l’activité et dans les conditions préalables du développement. La présence de 6 Chefs d’Etat africains, vendredi 14 juin à Brazzaville, manifestait ce nouvel horizon du développement de l’Afrique. Tout est dans la manière, et dans la qualité du travail des équipes de Richard Attias : réunir les interlocuteurs de premier rang, dans tous les domaines économiques, et les amener à débattre sans langue de bois, sur des sujets concrets. La...
(Burkina24 14/06/13)
Nous l’avions déjà dit : la langue française est en déclin. La francophonie reste une notion abstraite et son rayonnement sur le monde n’est plus que le reflet d’une splendeur passé jadis aidée par le fait colonial. Guidé par un sursaut de nationalisme linguistique et d’identité culturelle les peuples africains se referment ou effarouchent la langue de Molière en créant un français populaire à la sauce africaine. Désormais classé à la cinquième place dans le monde le français fait face à une concurrence dont la plus menaçante est l’anglais qui pollue désormais le vocabulaire francophone. La langue française des élégances classiques et des références littéraires semble confrontée à une simplification et une ouverture forcée pour intégrer les autres langues si...
( 13/06/13)
Selon les analystes et les observateurs, le trafic de drogue en Guinée-Bissau nuit à la stabilité du pays en perturbant l’économie et en exacerbant les luttes de pouvoir entre les leaders politiques et militaires. « Le trafic de drogue alimente l’instabilité et affecte du même coup tous les citoyens. Il donne en outre au pays une image déplorable, ce qui tend à décourager les bailleurs de fonds. Dans un pays où l’accès au crédit est difficile, certains observateurs croient que l’argent de la drogue a été utilisé pour financer le commerce de la noix de cajou, la principale exportation du pays et une source de revenus importante pour la population rurale », a dit à IRIN Vincent Foucher, chercheur à...
(Le Quotidien du Peuple 13/06/13)
La campagne de commercialisation de la noix de cajou, principale culture de rente de la Guinée- Bissau, reste plombée en dépit de la mise à la disposition des commerçants de 35 milliards de FCFA, a constaté un journaliste de Xinhua. Ces commerçants ont du mal à accéder à ce financement, obtenu de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest pour sauver une campagne qui devait commencer depuis plus d'un mois, « à cause du manque d'organisation de leurs sociétés qui remplissent les formalités relatives aux comptes annuels », indique le ministère des Finances. Le gouvernement a déjà fourni 5 milliards de francs CFA comme fonds de garantie bancaire, afin de permettre aux intermédiaires, aux coopératives agricoles et aux...
(AFP 13/06/13)
BISSAU, 13 juin 2013 (AFP) - Le magistrat bissau-guinéen Augusto Mendes a été désigné par les députés président de la Commission nationale des élections (CNE) de Guinée-Bissau, un poste qui était vacant depuis la démission en janvier de son titulaire, a appris l'AFP jeudi de sources officielles. Quatre-vingt-deux députés sur 85 présents à l'Assemblée nationale lors d'une session extraordinaire ont approuvé mercredi la désignation de M. Mendes, précédemment lié à la Cour suprême, a indiqué à l'AFP une source au Parlement. Augusto Mendes doit être officiellement installé dans ses fonctions jeudi soir, selon une source au Protocole d'Etat. Il remplace à ce poste un autre magistrat, Rui Néné, qui avait démissionné pour des raisons expliquées en janvier, un mois après...
(AFP 13/06/13)
PARIS, 13 juin 2013 (AFP) - Quelque 550 millions de faux médicaments ont été saisis lors d'une opération douanière menée début avril dans 23 pays africains, une saisie record annoncée jeudi à Paris par l'Organisation mondiale des douanes (OMD). Baptisée "Biyela" ("encerclement" en zoulou), l'opération a été menée conjointement par 23 administrations douanières dans les principaux ports maritimes du continent africain. En une dizaine de jours, les douaniers ont intercepté un milliard d'articles de contrefaçon, dont 550 millions de doses de médicaments illicites, "potentiellement dangereux voire mortels", selon l'OMD. De faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre l'hypertension artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites ont été saisis, pour une valeur totale de 275...
(Le Pays 13/06/13)
L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le Japon ont organisé, le 11 juin 2013 à Ouagadougou, une réunion de haut niveau dans le cadre du renforcement de leur coopération douanière. Une réunion qui a connu la participation des hautes autorités de l’administration douanière des Etats membres de l’Union, du Ghana et du Nigeria, de la coopération japonaise ainsi que des représentants des organisations internationales compétentes. C’est le conseiller technique du ministère de l’Economie et des finances, Paténéma Kalmogo, représentant son ministre, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Comment faire preuve d’une plus grande intelligence et de vigilance pour contrecarrer les méthodes de plus en plus sophistiquées des fraudeurs et criminels ? Comment développer de meilleures capacités de gestion des...
(Sud Quotidien 12/06/13)
Le Centre Ouest africain de recherche (Warc) a abrité hier, mardi 11 juin, une conférence publique sur l'héritage d'Amilcar Cabral et « dynamiques identitaires en Guinée Bissau ». Une rencontre animée par le professeur Cerno Djalo de l'université de Lisbonne et ancien membre de la jeunesse du (Paigc) «La Guinée Bissau peine toujours à se structurer» l’avis est du professeur Cerno Djalo de l’université de Lisbonne qui animait hier, mardi une conférence publique sur l’héritage d’Amilcar Cabral et dynamique identitaire en Guinée Bissau. Au Centre Ouest africain de recherche (Warc) qui abritait la rencontre, l’ancien membre de la jeunesse du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (Paigc), a évoqué le problème de l’identité culturelle de son...
(Afriquinfos 12/06/13)
Le ministère du Commerce de la Guinée-Bissau a baissé de 50 à 10 francs CFA la tonne la taxe d'exportation de la noix de cajou, "en raison de l'effondrement des cours mondiaux de la noix", annonce-t-on de source officielle mardi. "En raison de l'échec de la campagne de commercialisation de la noix de cajou cette année, le gouvernement de transition a, en outre, décidé de rembourser les dépenses des entreprises locales qui n'ont pas reçu de subvention des banques du pays, car elles n'ont pas réussi à exporter leurs produits bruts qui demeurent encore stockés dans les magasins", indique un arrêté ministériel. Selon Mama Saliou Lamba, président de l'Association des exportateurs de la noix de cajou, "cette mesure du gouvernement...
(Afriquinfos 12/06/13)
La campagne de commercialisation de la noix de cajou, principale culture de rente de la Guinée- Bissau, reste plombée en dépit de la mise à la disposition des commerçants de 35 milliards de FCFA, a constaté un journaliste de Xinhua. Ces commerçants ont du mal à accéder à ce financement, obtenu de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest pour sauver une campagne qui devait commencer depuis plus d'un mois, « à cause du manque d'organisation de leurs sociétés qui remplissent les formalités relatives aux comptes annuels », indique le ministère des Finances. Le gouvernement a déjà fourni 5 milliards de francs CFA comme fonds de garantie bancaire, afin de permettre aux intermédiaires, aux coopératives agricoles et aux...
(Afriquinfos 12/06/13)
La Société nationale de l'exploration pétrolière de la Guinée-Bissau (Petroguin) a signé un contrat de prospection pétrolière avec la "Kenasd Oil Energy" de la Côte d'Ivoire, pour une période de cinq ans, a-t-on appris mardi de source officielle. Selon un communiqué de la société bissau-guinéenne, l'accord d'association pour participer à l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans le Bloc-3 offshore profond de la Guinée- Bissau, a été signé entre le directeur général de Petroguin, Antonio Serifo Embaló et le directeur de Kesnad Oil Energy, Kouassi Kouamé. Selon le document, la compagnie ivoirienne supportera 100% des coûts des dépenses de prospection. Le contrat prévoit la participation des deux entreprises dans les opérations pétrolières, en particulier le développement et le transport de pétrole...
(AFP 11/06/13)
JOHANNESBURG, 11 juin 2013 (AFP) - L'hospitalisation de Nelson Mandela, admis à 94 ans dans un état grave pour une infection pulmonaire à répétition, se prolongeait mardi pour la quatrième journée consécutive dans une clinique de Pretoria désormais sous surveillance policière. Lundi soir, une cordon de police a été érigé devant l'accès principal du Mediclinic Heart Hospital, dont la présidence sud-africaine n'a pas confirmé officiellement qu'on y soignait le héros de la lutte anti-apartheid. Mais les médias du monde entier campent devant cet établissement privé en attendant des nouvelles après y avoir vu entrer plusieurs membres de la famille ces derniers jours. Depuis mardi matin, les voitures circulant aux abords de cette clinique spécialisée sont soumis à une fouille minutieuse,...
(RFI 10/06/13)
Le nouveau gouvernement bissau-guinéen se met au travail. La semaine dernière, le président de transition Manuel Serifo Nhamadjo a procédé à un remaniement du gouvernement. Celui-ci avait été nommé il y a un an lorsque l'armée avait renversé les dirigeants entre les deux tours de l'élection présidentielle avant de passer la main à des civils. Désormais, ce sont les élections générales du mois de novembre qui se présentent à l'horizon. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130610-guinee-bissau-cap-elections-nouveau-g...
(AFP 10/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ex-président sud-africain Nelson Mandela a passé dimanche une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état "préoccupant", laissant l'Afrique du Sud en prières, partagée entre inquiétude, résignation et le souhait que sa fin de vie reste digne. Rien de nouveau ne filtrait ce lundi matin sur son état, la présidence n'ayant toujours pas divulgué d'information depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire récidivante. Un mutisme sans doute lié à l'absence d'évolution majeure dans un sens ou dans un autre et, jusqu'à nouvel ordre, le dernier bulletin de santé --état "préoccupant mais stable"-- reste valable. Selon des journalistes, Mandela aurait reçu deux fois...
(AFP 09/06/13)
PRETORIA (AFP) - (AFP) - L'Afrique du Sud attendait dimanche avec fatalisme des nouvelles de la santé de l'ex-président Nelson Mandela, hospitalisé la veille dans un état "préoccupant" pour une pneumonie, et beaucoup de ses compatriotes exprimaient le voeu que leur bien-aimé "Madiba" puisse simplement finir sa vie "dans la dignité". Le héros de la lutte contre l'apartheid, qui fêtera ses 95 ans le 18 juillet, faisait la une des journaux du dimanche. Mais la présidence n'avait toujours donné aucune information sur son état depuis l'annonce de son hospitalisation, dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi matin, le porte-parole de la présidence avait simplement indiqué qu'il souffrait d'une rechute de sa pneumonie, et que son état s'était aggravé dans...
(AFP 08/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, 94 ans, idole de tout un peuple, a de nouveau été hospitalisé samedi pour une infection pulmonaire et se trouve dans un état "préoccupant mais stable", a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué au ton plus grave que d'ordinaire. "Ce matin vers 01H30 (23H30 GMT vendredi) son état s'est détérioré et il a été transféré dans un hôpital de Pretoria. Son état est toujours préoccupant mais stable", a dit le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, qui s'est contenté de lire le communiqué. "Madiba", comme l'appellent affectueusement ses compatriotes, fêtera ses 95 ans le 18 juillet. Il est apparu très affaibli sur les dernières images de lui qui ont...
(Le Quotidien du Peuple 08/06/13)
Un nouveau gouvernement, présenté comme inclusif, a été formé jeudi soir en Guinée-Bissau, après plusieurs semaines de négociations entre les acteurs politiques, sous la pression de la communauté internationale, a-t-on annoncé jeudi soir de source officielle. Le nouveau gouvernement qui comprend 34 membres (19 ministres et 15 secrétaires d' Etat, dont quatre femmes), est marqué par l' entrée de personnalités du PAIGC, parti majoritaire au parlement avec 67 députés sur 100. Ce parti, qui était au pouvoir avant le coup d'Etat du 12 avril, refusait jusqu' à présent de participer à un gouvernement de consensus et réclamait le retour de ses dirigeants écartés par les militaires (l'ancien Premier ministre Carlos Gomez Junior et Raimundo Pereira, ancien président de la République...
(L'Union 07/06/13)
L’intégration régionale est un instrument essentiel pour aider l’Afrique à accroître sa compétitivité, diversifier sa base économique et créer suffisamment d’emplois pour sa population jeune et en rapide voie d’urbanisation, indique le dernier rapport mondiale 2013 sur la compétitivité en Afrique. Pour la Banque mondiale, quatre conditions sont à prendre en compte. La première est de combler le retard de compétitivité. La compétitivité de l’Afrique dans son ensemble est à la traîne par rapport à d’autres régions émergentes, surtout s’agissant de la qualité des institutions, des infrastructures, etc. La seconde est de faciliter les échanges. Les exportations africaines restent trop fortement axées sur les produits de base et la part du continent dans les échanges mondiaux reste faible, malgré l’existence...

Pages