Vendredi 20 Avril 2018
(Xinhua 27/08/13)
COTONOU, (Xinhua) -- Le Tarif extérieur commun (TEC) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), visant à faciliter les échanges commerciaux dans l'espace communautaire, entrera probablement en vigueur dès le 1er janvier 2014, a annoncé mardi à Cotonou, le ministre béninois de l'Economie et des Finances, Jonas Gbian. « Le Tarif extérieur commun de la CEDEAO sera un puissant instrument de politique économique et d'intégration régionale qui permettra de booster la production intérieure et d'accroître les gains des différents acteurs économiques de l'espace communautaire », a-t-il indiqué. Pour ce responsable politique béninois en charge des départements de l'Economie et des Finances, en vue d'atteindre cet objectif, l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et la Communauté...
(Xinhua 27/08/13)
Les pays africains sont invités à adopter des approches fondées sur les écosystèmes pour faire face au défi croissant de la sécurité alimentaire au milieu des changements climatiques sur le continent. Environ 800 délégués à travers le continent qui ont assisté à la conférence sur la sécurité alimentaire qui vient de s'achever à Nairobi sont favorables aux approches d'adaptation basée sur les écosystèmes comme un outil essentiel pour assurer une alimentation adéquate pour tous. Une adaptation basée sur les écosystèmes (EBA) fournit des alternatives souples, rentables et largement applicables pour la construction de systèmes alimentaires robustes avec moins d'intrants et la réduction des impacts du changement climatique», ont déclaré les participants dans un communiqué conjoint publié lundi. Selon les experts...
(Xinhua 26/08/13)
La Banque mondiale a appelé samedi que les gouvernements africains à prendre l'initialtive pour soutenir le développement de l'industrie du tourisme sur le continent. La Banque mondiale a lancé cet appel dans un rapport sur le développement du tourisme en Afrique publié à l'occasion de la tenue de l'Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) à Livingstone, en Zambie. Il est essentiel que les gouvernements africains prennent les devants dans la création des institutions et mécanismes pour soutenir le développement de l'industrie du tourisme, estime la Banque mondiale. Il est temps que l'Afrique développe le tourisme en tant qu'une option de développement dynamique, indique le rapport. Un repsonsable de la Banque mondiale, Eneida Fernandes, en présentant le rapport, a...
(Xinhua 24/08/13)
BEIJING, (Xinhua) -- Sur fond de crise économique mondiale, les pays émergents, notamment la Chine, sont progressivement devenus les nouveaux moteurs de croissance de l'Afrique. En tant que principal investisseur dans le secteur des infrastructures en Afrique, la Chine améliore l'environnement d'investissement et renforce le potentiel de développement du continent. Selon un récent rapport du cabinet d'audit Ernest & Young qui fait état du potentiel d'attraction de l'Afrique en 2013, le taux de croissance des projets d'investissement sur le marché africain des pays émergents a dépassé les 20,7%, contre 8,4% pour les pays développés. Les pays émergents investissent de plus en plus en Afrique. Le nombre de projets dans lesquels ils ont investi sur le continent a bondi de 99...
(Xinhua 23/08/13)
BISSAU,(Xinhua) -- Les gouvernements chinois et bissau-guinéen ont signé jeudi un accord visant à libérer sept milliards de francs CFA pour la construction du nouveau Palais de Justice de Bissau. L' accord a été signé par l'ambassadeur de Chine Wang Hua et le ministre bissau-guinéen de la Justice Mamadou Saido Baldé. Le diplomate a déclaré à cette occasion que la Chine "est déterminée à soutenir le processus de développement durable en Guinée-Bissau dans tous les secteurs". Le ministre a souligné de son côté que "le soutien de la Chine est une réponse à la préoccupation du gouvernement Bissau à travailler pour la consolidation de l'Etat de droit et de la démocratie". Cet accord intervient après la signature d' un autre...
(Xinhua 23/08/13)
BISSAU (Xinhua) - Le Sénégal a octroyé à la Guinée- Bissau 100 tonnes de semences de riz, 255 tonnes d'arachides et plus de 1.000 litres d'insecticides, suite à l'appel lancé par ce pays touché par une pénurie alimentaire, a-t-on appris de source officielle. Cette aide, d'un montant total de trois cents millions de francs CFA, a été remise au ministre bissau-guinéen de l'Agriculture, Nicolau Dos Santos, qui a déclaré que les semences "seront distribuées immédiatement dans toutes les régions aux agriculteurs". De son côté, la Chine a promis des céréales, sans en préciser la quantité et la date de livraison. Des techniciens chinois travaillent depuis une décennie dans des projets agricoles dans la région de Bafata, à l'est du pays...
(Xinhua 23/08/13)
TOKYO,Le ministère japonais de la Défense songe à envoyer des responsables résidents chargés de recueillir des informations militaires en Afrique, afin de renforcer sa capacité de collecte de renseignements dans ces pays, a rapporté l'agence de presse japonaise Kyodo.Des responsables seront envoyés dans sept pays africains, à savoir l'Algérie, Djibouti, le Maroc, le Nigeria, l'Ethiopie, le Kenya et l'Afrique du Sud, ainsi qu'en Amérique du Sud au Brésil, à partir de l'exercice fiscal 2014 pour obtenir des informations sur le terrorisme et d'autres questions de sécurité, rapporte Kyodo,citant des sources gouvernementales.Le ministère de la Défense inclura les coûts dans son projet de budget pour l'exercice 2014, indique le reportage, ajoutant que le ministère prévoit également d'augmenter sa présence de personnel...
(Fasozine 22/08/13)
Considéré, à raison, comme les heureuses exceptions qui confirment le fait qu’il y a une vie après le palais, l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo vient d'en faire une fois de plus la preuve en se lançant dans la lutte contre le trafic de drogue en Guinée-Bissau. En tant que patron de l’Institut ouest-africain de lutte contre ce fléau qui détruit la jeunesse de ce pays et contribue à son instabilité, il semble bien placer pour définir, avec les principales composantes de la société, une nouvelle «feuille de guerre». À en croire le compte-rendu qui a été fait du séjour qu’il a effectué lundi dernier à Bissau, on peut dire qu’Obasanjo a bien compris le mal. Mieux, il a mis le...
(Xinhua 22/08/13)
La crise économique mondiale continue de toucher « fondamentalement » des personnes ordinaires en Afrique du Sud et en Afrique sub-saharienne, a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de réserve de l'Afrique du Sud (SARB) Gill Marcus. S'exprimant lors d'un événement des femmes dans le secteur bancaire et les marchés des capitaux organisé par le cabinet d' audit Pricewaterhouse Coopers à Johannesburg, Mme Marcus a souligné que la crise financière « est toujours présente ». « Nous pouvons entrer et sortir de la récession, mais nous ne sommes pas encore sortis de la crise financière », a déclaré Mme Marcus. La crise financière mondiale qui a débuté en 2007/2008 a eu un impact énorme sur les économies, avec une...
(Xinhua 22/08/13)
A l'heure où de nombreux pays sont toujours en proie à la crise économique, le continent africain enregistre une croissance enviable et fait de la construction des infrastructures sa priorité afin de réaliser un développement plus rapide. Des documents montrent que les transports, l'électricité, les travaux hydrauliques ainsi que les communications sont des secteurs clés dans lesquels les gouvernements des pays africains investissent beaucoup. Lors du 18e Sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine, l'Afrique a encouragé les organisations internationales, les pays partenaires ainsi que les capitaux étrangers à participer aux travaux publics sur le continent. Tout cela offre de belles opportunités aux entreprises étrangères souhaitant s'octroyer une part du gâteau, notamment les entreprises chinoises. En fait, grâce au développement...
(AFP 22/08/13)
YAOUNDE, 22 août 2013 (AFP) - "Le médicament de la rue tue. La rue tue le médicament", avertit une banderole devant une pharmacie de Yaoundé. Au Cameroun, comme en Côte d'Ivoire, au Kenya, ou encore à Kinshasa, le trafic de faux médicaments est un fléau qui enrichit des contrefacteurs au cynisme sans limite. Faux anti-paludéens, faux antalgiques,... mais aussi fausses perfusions de sérum de réhydratation, faux antibiotiques, ou faux antidiabétiques: aucun domaine du secteur pharmaceutique n'est épargné par les trafiquants, selon des informations recueillies par les bureaux de l'AFP en Afrique. "Là, vous avez le +diclofen fort+ (anti-inflammatoire), c'est le best-seller du marché. Ici, c'est du viagra dont raffolent les Camerounais", vante au marché central de Yaoundé, Blaise Djomo, un...
(RFI 21/08/13)
L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo est à Bissau depuis le lundi 19 août. Il dirige l’Institut ouest-africain contre la drogue créé par Koffi Annan. Sa délégation a rencontré les autorités, l’armée, les membres de la société civile pour définir ensemble les moyens de lutte contre les nombreux trafics, humains, drogue, armes, capitaux, terrorisme et déstabilisation des pays de la sous-région. La Guinée-Bissau est considérée comme la plaque tournante du trafic de drogue vers le monde entier. Les analystes et spécialistes sont unanimes à reconnaître que les institutions et les moyens dont dispose la Guinée-Bissau ne lui permettent pas de lutter efficacement contre le narcotrafic. L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, arrivé lundi à Bissau s’est rendu compte de l’évidence : le...
(Xinhua 21/08/13)
Les pays africains sont attachés à plusieurs titres à leur partenariat avec les pays des BRICS, a déclaré mardi le président sud-africain Jacob Zuma. "L' avancement de nos programmes de développement socio-économiques est très largement soutenu par nos partenariats tournés vers le progrès, tels que le groupe des BRICS", a déclaré M. Zuma lors de son discours d' ouverture de la première réunion du Conseil commercial des BRICS à Johannesburg. En plus des pays des BRICS, plusieurs pays africains participent à cette réunion destinée à identifier des mesures et initiatives spécifiques pour accroître le commerce, les affaires, l'industrie manufacturière et les liens d'investissement entre les pays des BRICS, d'une part, et entre les pays des BRICS et l'Afrique, d'autre part...
(Le Monde 21/08/13)
Après l'Asie, direction l'Afrique. Le numéro deux mondial du prêt-à-porter, Hennes et Mauritz (H&M), a indiqué vendredi 16 août qu'il allait étendre son réseau de fournisseurs à l'Ethiopie, après avoir concentré 80 % de sa production sur le continent asiatique. Des commandes-tests ont été passées auprès de fournisseurs éthiopiens, qui doivent bâtir des usines dans le pays d'ici à la fin de l'année. Dans un communiqué, le géant suédois reconnait ne pas encore savoir combien de ces fournisseurs seront retenus et quand ces usines seront prêtes. "Nous sommes une entreprise vaste et nous cherchons constamment de nouveaux marchés d'achat potentiels pour garantir que nous avons la capacité de livrer les produits dans tous les magasins. Nous faisons cela en augmentant...
(Xinhua 21/08/13)
NIAMEY, (Xinhua) -- La campagne de promotion des activités de la 2ème édition de la Foire de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a été officiellement lancée mardi à Niamey, lors d'une cérémonie présidée par le ministre nigérien du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, M. Alma Oumarou. Prévue du 13 au 22 décembre prochain, cette manifestation dont le coup d'envoi sera donné par le président du Niger, Issoufou Mahamadou, regroupera les opérateurs économiques de tous les secteurs d'activités. Elle sera un espace fédérateur de toutes les ambitions sou- régionales et internationales de promotion commerciale, d'échange et de partenariat. Quelque 250 stands seront aménagés au Palais des Congrès de Niamey, pour faire la promotion des produits et services...
(Xinhua 20/08/13)
BISSAU, (Xinhua) -- La Chine va soutenir la tenue des prochaines élections générales du 24 novembre prochain en Guinée-Bissau, a annoncé lundi l'ambassadeur de Chine à Bissau, M. Wang Hua. Sans donner le montant de ce soutien, le diplomate qui sortait d'une réunion avec le président de la Commission électorale nationale, Augusto Mendes, a réaffirmé "la détermination du peuple chinois à soutenir le processus démocratique, ainsi que le développement de la Guinée-Bissau". Il a indiqué que sa rencontre avec M. Mendes lui a permis d'en savoir plus sur l'état des préparatifs des prochaines élections ( présidentielle et législatives). La Commission électorale a évalué à 5,5 millions d'euros ses besoins pour l'organisation du scrutin. Quant au Bureau d'appui pour le processus...
(Reporters 19/08/13)
Les prix du pétrole sont restés obstinément élevés et volatils au cours des dernières années et, selon les prévisions, ils peuvent le rester au moins jusqu’en 2014. Le prix du Brent, qui était en moyenne 112 dollars le baril en 2012, devrait rester au-dessus de 100 dollars le baril en moyenne en 2013 et 2014, estime la Banque africaine de développement (BAD) dans l’une de ses livraisons statistiques sur le mouvement des marchés de brut. Les experts de la BAD estiment, néanmoins, que les prix élevés du pétrole pourraient freiner l’économie mondiale qui a encore du mal à se remettre de la crise fi nancière de 2008. Les prix élevés du pétrole au-dessus de 100 dollars le baril peuvent être...
(Ici Lomé 16/08/13)
Guinée-Bissau - Le gouvernement bissau-guinéen a affirmé mercredi qu'il ne prendrait aucune mesure particulière pour la sécurité de l'ex-Premier ministre Carlos Gomes Junior, actuellement en exil, s'il rentre à Bissau d'où il est parti à la suite d'un coup d'Etat militaire en avril 2012. M. Gomes, qui vit actuellement au Portugal, avait annoncé le 8 août à Lisbonne qu'il souhaitait rentrer dans son pays et participer à l'élection présidentielle fixée au 24 novembre. "Carlos Gomes est un citoyen comme tout autre. L'Etat bissau-guinéen a le droit de garantir la sécurité pour tous ses citoyens, mais il n'y aura de mesures particulières de sécurité pour personne. Que Gomes Junior comprenne cela", a déclaré le porte-parole du gouvernement, le ministre Fernando Vaz,...
(Xinhua 16/08/13)
BISSAU (Xinhua) - Le chef d'état-major général des Forces armées bissau-guinéennes, le général António Indjai, a averti que Carlos Gomes Junior, ancien Premier ministre évincé par le coup d'Etat du 12 avril 2012, doit prendre sa propre sécurité en main s'il décide de revenir dans le pays, venant du Portugal où il vit en exil. "Il sera responsable de sa propre sécurité, s'il revient ici", a déclaré le général Indjai lors de l'ouverture ce jeudi à Bissau d'une conférence sur la sécurité nationale. La position du général Antonio Injai est en porte-à-faux avec celle du président par intérim Manuel Serifo Nhamadjo qui a indiqué à la presse ce jeudi que "Carlos Gomes Junior peut rentrer s'il le désire". "Carlos Gomes...
(Xinhua 16/08/13)
BEIJING, 16 Août (Xinhua) -- La Chine et les pays africains redoubleront d'efforts dans leur coopération durable et à long terme en matière de santé, selon la Déclaration de Beijing du Forum ministériel sino-africain sur le développement de la santé, dont le thème était "les priorités de la coopération sanitaire sino-africaine dans la nouvelle ère". La déclaration a été signée par les responsables sanitaires chinois et africains réunis au forum, le premier du genre organisé dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine établi en 2000. Selon la déclaration, la Chine et l'Afrique résoudront ensemble les principales difficultés auxquelles sont confrontés les pays africains, en particulier le paludisme, la bilharziose, le VIH, la santé reproductive, les vaccins et les...

Pages