| Africatime
Dimanche 23 Avril 2017
(Le Pays 08/05/13)
La Cour de justice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a procédé, le 7 mai 2013, à Ouagadougou, à l’installation de son quatrième président en la personne de Daniel Lopes Ferreira. Celui-ci succède ainsi à Ousmane Diakité, pour un mandat de trois ans. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le président de ladite Commission, Cheick Hadjibou Soumaré. Il est né le 1er janvier 1956 à Bolama en Guinée Bissau. Juriste de formation, il a occupé de hautes fonctions dans son pays avant d’être nommé, le 30 octobre 1999, membre de la Cour de Justice de l’UEMOA par Acte additionnel n° 03/99 pour un mandat de six ans, lequel mandat a été renouvelé deux fois. Le...
(Xinhua 07/05/13)
OUAGADOUGOU -- Des délégations d'une quinzaine de pays d'Afrique francophone de l'Ouest et du Centre soutenues par les Agences des Nations unies en Afrique ont entamé, lundi à Ouagadougou, une réunion régionale en vue d'améliorer l'impact des interventions des projets et programmes dans les pays bénéficiaires. Issus des départements ministériels et des Agences des Nations unies, les acteurs chargés de la mise en oeuvre des projets et programmes soutenus par le système des Nations unies vont, pendant trois jours, partager des expériences, identifier les difficultés et les bonnes pratiques constatées dans la conduite de l'exécution nationale qui régie la coopération entre le système des Nations unies et de nombreux pays africains. Les réflexions doivent aboutir, de l'avis du secrétaire général...
(RFI 06/05/13)
C’est une course contre la montre que les autorités de transition ont engagée depuis une dizaine de jours. La Guinée-Bissau sera au cœur des débats le 9 mai au Conseil de sécurité de l'ONU. Les partis politiques, la société civile et l’armée sont réunis à l’Assemblée pour s'entendre avant cette date sur un calendrier détaillé des sept mois restant de la transition. Un consensus avait été trouvé. Mais l'euphorie a été de courte durée. Les débats engagés depuis une semaine au Parlement sont loin de mettre toute la classe politique sur la même longueur d’ondes à propos de la nouvelle feuille de route pour la fin de la transition. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130506-guinee-bissau-desaccords-nhamadjo-ado...
(Africatime 06/05/13)
L’arrestation de Bubo Na Tchuto et Antonio Indjai, deux personnalités politiques bissau-guinéennes impliquées dans une affaire de trafic de drogue par les autorités américaines, ravive depuis quelques jours les tensions entre Washington et Bissau. Ce dernier réclame l’extradition de Bubo Na Tchuto vers son pays d’origine. Les États-Unis font la sourde oreille. Joint par Afrik.com, Vincent Foucher, spécialiste de la Guinée Bissau, analyse la situation La Guinée Bissau veut juger elle-même José Américo Bubo Na Tchuto et Antonio Indjai. Bubo Na tchuto, ex chef de Marine de Guinée Bissau, a été arrêté par les autorités américaines. Une arrestation annoncée le 6 avril dernier par les autorités Bissau-Guinéennes. Les américains affirment l’avoir capturé dans les eaux internationales. Une information démentie par...
(Dw-World 06/05/13)
Des famines éclatent régulièrement en Afrique. Pourtant, ses 900 millions d'agriculteurs pourraient nourrir le continent - et même exporter leur production. Pour ce faire, ils ont besoin d'un appui politique. La bonne nouvelle pour commencer: gouvernements africains, bailleurs de fonds et agences de l'ONU ont redécouvert l'agriculture africaine. Pendant près de deux décennies ils avaient misé sur l'industrialisation des villes. L'agriculture n'était qu'accessoire. Les anomalies sur les marchés des matières premières, les graves crises alimentaires vécues à partir de 2008 et les révoltes de la faim ont produit un choc salutaire. Il en résulte qu'au ministère allemand de la Coopération, on s'attelle de nouveau à élaborer des stratégies de développement qui mettent l'accent sur l'agriculture. Aujourd'hui encore 90% de la...
(L'Inter 26/04/13)
Deux hauts responsables de l'Armée bissau-guinéenne sont dans le collimateur de l'Agence américaine antidrogue. L'un a été arrêté, l'autre inculpé par la justice américaine. En frappant ainsi la hiérarchie militaire, les Etats Unis veulent combattre le mal de la drogue à la racine. La Guinée-Bissau est un petit Etat de 36.120 Km2 situé entre la Guinée et le Sénégal. Ce pays lusophone s'ouvre sur l'océan Atlantique où il compte une soixantaine d'îles faisant partie de son territoire marin d'une superficie de 8120 Km2. La particularité de ce pays membre de la Cedeao, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest, est son instabilité chronique. La vie politique est rythmée par une série de coups d'Etat dont l'un des plus...
(Radio Okapi 25/04/13)
«Un enfant meurt chaque minute du paludisme en Afrique», indique le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dans un message qu’il a délivré à l’occasion de la célébration ce jeudi 25 avril de la journée mondiale contre le paludisme. Cette année, cette campagne est placée sous le thème «Investir dans l’avenir et vaincre le paludisme». «Du fait de la faiblesse des systèmes de surveillance, de nombreux cas sont insuffisamment déclarés, et les gouvernements et l’Organisation mondiale de la Santé disposent de trop peu d’informations sur les zones impaludées et l’évolution des tendances », souligne M. Ban. Dans son message, le secrétaire général des Nations unies a néanmoins noté que l’objectif du millénaire consistant à arrêter et inverser la progression...
(L'Observateur Paalga 24/04/13)
La Guinée-Bissau est de nouveau dans la tourmente, si tant est qu'elle fût jamais sortie de la zone de turbulences. Les faits parlent d'eux-mêmes : le 5 avril 2013, le chef de la Marine de ce pays, José Americo Bubo Na Tchuto, était alpagué au large des côtes cap-verdiennes (après une filature de plus d'un an) par les Américains et expédié aux Etats-Unis d'Amérique. Motif de cette arrestation ? Trafic de drogue. Deux semaines après, soit le 18 avril dernier, c'est le chef d'état-major de l'armée bissau-guinéenne, Antonio Indjaï, qui a été inculpé pour plusieurs raisons : complot de narcoterrorisme, complot de distribution de cocaïne avec l'intention ou la connaissance que celle-ci serait importée aux USA, soutien à une organisation...
(Africatime 24/04/13)
Le porte-parole de l’armée de Guinée-Bissau, le colonel Daba Na Walna, a déclaré hier que l’armée était prête à collaborer avec la justice américaine concernant le trafic de drogue et d'armes avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Cette déclaration intervient alors que les États-Unis ont inculpé, le 18 avril dernier, le lieutenant-général Antonio Indjai, chef d'état-major de l'armée, de complot de narco-terrorisme avec les FARC. Selon le Programme des Nations unies pour la lutte contre la drogue (PNUCID), le trafic de la drogue en Afrique de l’Ouest constitue une grave menace à la paix et à la stabilité de la région, en particulier en Guinée-Bissau. (Source : Le Soleil)
(Xinhua 23/04/13)
BISSAU, (Xinhua) -- La Guinée-Bissau a accusé lundi les Etats-Unis d'avoir "violé son espace maritime, pour capturer un officier supérieur de son armée", a déclaré le porte-parole du gouvernement bissau-guinéen, Fernando Vaz. Le gouvernement rejette les allégations américaines selon lesquelles l'officier en question, l'ancien chef de l'état-major de la Marine, le contre-amiral Bubo Na Tchuto, accusé de trafic de drogue, a été capturé dans les eaux internationales et conduit aux Etats-Unis. "Le contre-amiral Bubo Na Tchuto n'a pas été arrêté dans les eaux internationales, mais plutôt dans nos eaux, tout près de Caravela (archipel des Bijagos)", a précisé le porte-parole du gouvernement. "Nous demandons aux Etats-Unis de respecter les principes du droit international, même lorsqu'il s'agit de la nation la...
(Xinhua 23/04/13)
BISSAU, (Xinhua) -- La République populaire de Chine a financé l'installation de 115 lampadaires solaires pour l' éclairage publique de la ville Bissau, capitale de la Guinée-Bissau, a-t-on appris de source officielle lundi. Le projet appelé "sécurité publique", dont le montant n'a pas été révélé, s'inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre la Guinée-Bissau et la Chine, indique-t-on de même source. Selon le maire de Bissau, Artur Sanha, 100 des 115 lampadaires prévus par le projet ont déjà été installés. La République populaire de Chine est l'un des principaux partenaires économiques de la Guinée-Bissau. Elle a investi au cours des deux dernières années, environ quinze millions de dollars US dans les travaux de réhabilitation des infrastructures publiques, ainsi...
(Le Faso 19/04/13)
Le Président du Faso, M. Blaise COMPAORE a reçu le 18 avril 2013, M. Faustino Fudut IMBALI, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Communautés de Guinée-Bissau. Porteur d’un message de son Président par intérim à son homologue burkinabé, M. IMBALI a déclaré à l’issue de l’entretien que ce message porte sur deux sujets: l’état des relations entre les deux pays et l’évolution de la transition en Guinée-Bissau, avec notamment la reforme du secteur de la défense et de la sécurité, financée par la CEDEAO. «Nous avons informé le Président du Faso de la feuille de route de la transition qui a accusé un petit retard et le processus nécessaire pour la fixation de la date des...
(Guineeconakry.info 19/04/13)
De toute évidence, la justice américaine manifeste de l’intérêt pour le trafic de drogue qui sévit en Guinée Bissau et qui, dit-on, serait à la base de plusieurs fléaux sociopolitiques qui affectent ce pays de l’Afrique de l’ouest. C’est ainsi qu’après l’arrestation, il y a seulement deux semaines, du contre-amiral Bubo Na Tchuto, voilà que depuis hier, c’est le chef d’Etat major général des armées bissau-guinéennes qui est formellement inculpé par un juge new-yorkais, pour une conspiration qui aurait aidé à livrer des armes aux rebelles colombiens des FARC et de la cocaïne sur le sol américain. Comme on se rend compte, ce n’est certainement pas dans le souci de soigner la Guinée Bissau de son mal que la première...
(L'Intelligent d'Abidjan 16/04/13)
Le Président de la République a reçu en audience le lundi 15 avril 2013 au Palais présidentiel au Plateau le ministre Bissau-guinéen des Affaires étrangères Fostino Imbali. Celui-ci a dit à la fin de la rencontre, être porteur d’un message du président par intérim de la Guinée-Bissau Chérif Namadjo à son homologue Alassane Ouattara, président en exercice de la Cedeao. Les échanges ont également porté sur l’état des relations bilatérales entre les deux pays, l’évolution de la transition en Guinée-Bissau et la réforme de sa sécurité qui a démarré et qui va dans le bon sens. « Nous avons informé le Président de l’effort que la classe politique bissau-guinéenne déploie pour avoir une feuille de route et une date consensuelle...
(Agence Ecofin 10/04/13)
(Agence Ecofin) - Cap Energy Limited a annoncé, lundi, avoir achevé l’acquisition de la majorité des actions de la société Sphere Petroleum Corporation avec versement en liquidité de la contrepartie additionnelle de 0,5 million de dollars à partir de ressources existantes. Sphere Petroleum Corporation détient des intérêts dans deux licences d’exploration de gaz et de pétrole dans l’offshore guinéen. La Guinée-Bissau est devenue depuis quelques années une destination intéressante pour les sociétés pétrolières, après qu’elle ait entrepris d’encourager l’exploration de son espace offshore. Cette politique s’est traduite par l’octroi de licences d’exploration qui ont porté sur des blocs dont Esperança , Sinapa, Caudo et Golfinho © Copyright Agence Ecofin
(Cameroon-Tribune 10/04/13)
Les participants à la réunion des ministres des Finances qui vient de se tenir à Dakar prédisent une accélération de la croissance dans l’ensemble de la zone en 2013. La traditionnelle réunion semestrielle des ministres des Finances de la zone franc s’est tenue lundi dernier, cette fois à Dakar, sous la présidence de Amadou Kane, ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal. Abdoul Mbaye, Premier ministre du Sénégal, a ouvert les travaux. Les participants ont échangé sur la situation économique des pays africains membres de la zone franc et de la zone euro. Ils se sont félicités du niveau soutenu de l’activité économique au cours de l’année 2012 dans la plupart des pays de la zone franc. Ainsi, la...
(APA 08/04/13)
APA- Dakar (Sénégal)- Les ministres des finances de la zone franc ont annoncé lundi à Dakar, à l’issue de leur conclave de deux jours, des perspectives économiques « favorables » pour l’ensemble des pays de la zone en 2013. Ces perspectives seront marquées par « une accélération de la croissance pour l'ensemble de la zone franc et la poursuite de la consolidation budgétaire des Etats », ont-ils noté dans le communiqué final de la réunion. Les ministres se sont félicités du niveau soutenu de l'activité économique notée dans la plupart des pays de la zone franc au cours de l'année 2012. «La croissance a nettement rebondi dans l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), passant de 0,8% en 2011 à...
(Sidwaya 21/03/13)
Les responsables de la Fédération des banques et établissements financiers des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest- africaine (FAPBEF-UEMOA) ont animé un point de presse le 2 mars 2013 à Ouagadougou. Une occasion qui leur a permis d’aborder avec les journalistes, les questions liées entre autres, à la bancarisation, au blanchiment d’argent et au financement de l’économie dans leur zone. Renforcer les capacités des établissements de crédit par l’organisation de séminaires et d’ateliers sur des thèmes d’intérêt pour la profession bancaire, promouvoir les systèmes bancaires de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), servir d’intermédiaire privilégié entre les établissements de crédit et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et des toutes les organisations régionales et...
(Le Griot 14/03/13)
Guinée Bissau des temps durs pour Bauxite AngolaLa société minière Bauxite Angola subit actuellement une traversée du désert en Guinée Bissau. Les autorités du pays sont décidées à renégocier en sa défaveur un contrat d’exploitation de bauxite sur le sol bissau-guinéen. L’année dernière déjà, la porte parole du gouvernement avait exprimé le mécontentement de l’exécutif dans le cadre du projet d’exploitation de bauxite sur le site minier de Boué. Ce mécontentement était lié au fait que la compagnie angolaise possédait 90% des parts du capital contre 10% seulement pour le gouvernement. Les autorités avaient alors conclus que malgré le caractère légal du contrat signé par un précédent gouvernement 5 ans plus tôt, celui-ci était léonin et donc injuste par rapport...
(Afriquinfos 13/03/13)
BISSAU (Xinhua) - Le procès du capitaine Pansau Ntchama, présumé cerveau de l'attaque de la caserne des para- commandos de Brá (près de l'aéroport de Bissau), le 21 octobre 2012, s'est ouvert mardi, à huis clos, devant un tribunal militaire à Bissau. Le capitaine Ntchama comparaît en même temps qu'une vingtaine de prévenus civils et militaires, dont les capitaines, Ibrahima Diedhiou et Georges Sambou, ainsi que 16 civils. Durant l'audience, le président, l'un des juges du tribunal militaire, Luis Amilcar, a tout d'abord lu la note d'accusation mettant en cause les prévenus qui sont tenus pour responsables de la mort de six personnes dans le seul but de réaliser leur projet de contre-coup d'Etat, a-t-on appris de source judiciaire. Selon...

Pages