Dimanche 22 Avril 2018
(Camer.be 12/09/13)
L’Afrique est riche en vastes territoires qui peuvent être affectés à la production agricole. Malgré cette richesse, le continent reste à la traîne en matière agricole. Les pays d’Afrique centrale comme le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad sont toujours confrontés à des difficultés pour alimenter leurs populations dont la démographie va toujours croissant. Les chefs d’État africains se sont répandus quelque peu sur des mesures visant à s’assurer que le continent bénéficie du secteur agricole. Philémon Yang, le Premier Ministre du Cameroun, a officiellement signé des documents le 17 Juillet 2013 confirmant l’adhésion du Cameroun au Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Les chefs d’État africains ont créé le PDDAA dans le cadre...
(Xinhua 12/09/13)
BEIJING, (Xinhua) -- La Chine soutient fermement les pays d'Afrique dans leur recherche d'une voie de développement adaptée à leurs situations nationales respectives et dans le processus d'intégration régionale d'Afrique, s'engageant à renforcer de façon constructive sa participation dans les affaires de paix et de sécurité en Afrique, a déclaré M. Wang Zhengwei, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et directeur de la Commission nationale des affaires ethniques de la Chine, lors d'une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua. Sur l'invitation du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, M. Wang est attendu du 16 au 21 septembre à Bamako, capitale du Mali, pour assister en tant qu'envoyé spécial du président chinois...
(AFP 12/09/13)
ALGER, 12 septembre 2013 (AFP) - L'organisme de coopération policière Interpol a évoqué pour la première fois, jeudi lors d'une conférence en Algérie, l'idée de la création d'un "Afripol". L'idée de création d'une organisation africaine de la police criminelle(Afripol) est "réalisable", a déclaré à Oran (430 km à l'Ouest d'Alger) la présidente d'Interpol Mireille Ballestrazzi, citée par l'agence APS. Mme Ballestrazzi s'exprimait en marge des travaux de la 22ème conférence régionale africaine d'Interpol à laquelle participaient 40 pays africains. "Les pays africains ont des préoccupations communes en matière de criminalité et des initiatives de ce genre ne peuvent être que bénéfiques sur le plan de la coopération et de la lutte contre les différents fléaux", a-t-elle indiqué. Elle a encore...
(Journal du Tchad 12/09/13)
Le Comité permanent inter Etats de Lutte contre la sécheresse au Sahel commémore son anniversaire durant ce mois de septembre.Le Comité permanent inter Etats de Lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), célébrera deux événements cette année 2013. En effet, en plus de la 28ème Journée du CILSS, il fête également le quarantième anniversaire de sa création cette année. Et cet anniversaire est placée sous le thème «40 ans d’actions au profit des populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest». Et de plus Cet anniversaire coïncide avec l’entrée en fonction, depuis mai dernier, du nouveau secrétaire exécutif, en la personne du Tchadien Dr Djimé Adoum. Selon le Secrétaire exécutif, le CILSS doit s’adapter et s’attaquer aux problèmes par la...
(Xinhua 12/09/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA), la Banque africaine de développement (BAD) et l'Organisation internationale du travail (OIT) vont signé une déclaration d'intention le 12 septembre en faveur de l'emploi des jeunes africains à l'initiative conjointe. Selon un communiqué de l'UA, la Commission de l'UA, l'UNEAC, la BAD et l'OIT ont lancé l'Initiative conjoite pour l'emploi des jeunes africains (JYEIA) dans l'objectif de désamorcer la crise de l'emploi des jeunes dans la plupart des pays africains. Cette initiative répond à l'appel des chefs d'Etat africains et de gouvernement lancé lors du sommet de Malabo tenu en juillet 2011 pour s'attaquer plus résolumentau au chômage des jeunes en Afrique et fait...
(Xinhua 11/09/13)
BISSAU, (Xinhua) -- L'Assemblée nationale de la Guinée-Bissau a rejeté mardi un projet de loi d'amnistie en faveur des auteurs civils et militaires du coup d'Etat du 12 avril 2012, a constaté un journaliste de Xinhua. Le projet de loi qui avait provoqué une levée de bouclier des organisations de la société civile, a été rejeté par 40 des 72 députés présents. La Ligue des droits de l'homme de Guinée-Bissau avait demandé aux députés de faire échouer le projet de loi qui, a son avis, prolongerait l'impunité dans le pays. "La loi d'amnistie en cause ne fera qu'encourager l'impunité en Guinée-Bissau", a déclaré Fodé Mané, porte-parole de la société civile. Le projet d'amnistie devait concerner outre les militaires, dont le...
(RFI 11/09/13)
Le Parlement a rejeté ce mardi la loi d’amnistie en Guinée Bissau. Il n'y aura pas d'amnistie pour les auteurs du coup d'état d'avril 2012. Un projet présenté par le gouvernement et qui visait à « apaiser le climat politique » avant les prochaines élections générales prévues pour le 24 novembre, mais décrié par les défenseurs des droits de l'homme et par la société civile. Certains parlementaires réfléchissent à un nouveau texte. La pression et les manœuvres d’intimidation n’ont pas eu d’effet sur la détermination d’un groupe de députés de faire échouer une loi qui dédouane les auteurs militaires du coup d’Etat du 12 avril 2012 et leurs complices civils. Plusieurs organisations de la société civile se sont également déclarées...
(Gabon Eco 11/09/13)
Les experts de l'Union Africaine de Radiodiffusion (UAR), l’Arab States Broadcasting Union (ASBU), l’Union Africaine des Télécommunications (UAT) et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ont organisé un séminaire à Alger (Algérie)du 9 au 10 septembre.La rencontre portait sur l'importance de la mise en place de la télévision et de la radio numériques terrestres en Afrique.Le séminaire qui s'est tenu sur deux jours en Algérie, avait pour thème principal « Pour un passage harmonieux et réussi vers la Télévision et la Radio Numériques Terrestres (TNT et RNT) ». Un moment d'échanges et de débats sur la transition du système analogique vers le numérique en Afrique. Ces assises qui se sont déroulées sous formes d'ateliers avec pour sous-thèmes, "le passage au numérique...
(Xinhua 11/09/13)
ALGER, (Xinhua) -- Interpol lancera des opérations de contrôle combinées aux frontières entre pays africains touchés par le trafic de médicaments contrefaits, c'est ce qu'a annoncé mardi la présidente d'Interpol, Mireille Ballestrazzi, lors de l'ouverture de la 22ème édition de la conférence régionale africaine d'Interpol à Oran, la deuxième plus grande ville d'Algérie située à 415 km à l'ouest d'Alger, ont rapporté les médias locaux. Les médicaments contrefaits "font des ravages en Afrique et en Asie", d'où la nécessité d'engager opérations de contrôle aux frontières entre pays africains concernés par ce fléau, qui "verront la participation de l'ensemble des forces chargées de l'application des lois, la police, les gendarmes, la douane, les garde-frontières entre autres", a déclaré la responsable de...
(Journal Tahalil 11/09/13)
Les organisations de pêcheurs et de la société civile ont soutenu ce dimanche à Nouakchott que les bateaux prédateurs ne sont pas les bienvenus dans les eaux ouest-africaines.Cette déclaration intervient une semaine après que le chalutier monstre néerlandais Annelies Ilena (ex- Atlantic Dawn) a quitté les eaux mauritaniennes avec plus de 7000 tonnes de poissons pélagiques dans ses cales. «La présence des bateaux tel qu’Annelies Ilena dans les eaux ouest-africaines constituent une grave menace pour ces espèces déjà surexploitées. Il est plus qu’urgent que les gouvernements ouest-africains se mobilisent pour interdire ces monstres dans leurs eaux. Ils doivent prendre leurs responsabilités et mettre hors des pêcheries ces navires surdimensionnés dont la place n’est dans aucun océan du monde mais à...
(AFP 10/09/13)
BISSAU, 10 septembre 2013 (AFP) - Un projet de loi qui visait à accorder une amnistie aux auteurs du coup d'Etat du 12 avril 2012 en Guinée-Bissau a été rejeté mardi par l'Assemblée nationale de ce pays, où le putsch a ouvert la voie à une transition toujours en cours, a constaté un journaliste de l'AFP. Pour être adopté, ce projet de loi, soumis par le gouvernement de transition, devait obtenir la majorité absolue des 100 députés élus, qui n'étaient pas tous présents mardi à la session extraordinaire de l'Assemblée nationale consacrée à son examen, a expliqué à l'issue du vote le président intérimaire du Parlement, Braima Sori Djalo. Sur 72 parlementaires ayant assisté aux travaux, 40 ont voté pour,...
(RFI 10/09/13)
L'Assemblée nationale de Guinée-Bissau va se pencher sur une loi d'amnistie qui fait couler beaucoup d'encre. Cette loi, proposée par le gouvernement de transition, vise à gracier les auteurs civils et militaires du coup d'Etat du 12 avril 2012 et à « créer un environnement paisible avant les élections générales ». Mais elle cache mal cependant de sombres calculs politiciens. Officiellement, l’objectif de cette loi d’amnistie est d'apaiser le climat et de créer un environnement paisible avant les élections générales. Mais un opposant rappelle qu'amnistie signifie impunité et que l'impunité n'a jamais apaisé le climat politique. Cette amnistie est même un encouragement à commettre d'autres crimes, commente la Ligue bissau-guinéenne des droits de l'homme.
(Gabonews 10/09/13)
Aujourd'hui, l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), lance son premier rapport sur l'état de l'agriculture en Afrique. Le rapport détaillé trace le parcours du développement agricole en Afrique, dix ans après la déclaration de Maputo.Une nouvelle publication qui met en évidence les domaines critiques nécessitant interventions et investissements. Le Rapport sur l'état de l'agriculture en Afrique examine en profondeur la chaîne de valeur des cultures vivrières - de la salle de classe, au champ et puis au marché - dans 16 pays de par le continent. Le rapport fait le recueil de données et d’analyses provenant de plus de 15 organisations nationales et internationales, notamment les ministères de l'agriculture, la Banque mondiale, l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture et...
(Aujourd'hui le Maroc 10/09/13)
Le 2ème séminaire régional sur la gestion portuaire qui se déroule du 9 septembre au 4 octobre réunit le Japon, le Maroc ainsi que d’autres pays africains afin de former une centaine de cadres africains à la gestion portuaire. Le Maroc et le Japon ainsi que d’autres autres pays africains ont unis leurs efforts pour organiser le séminaire régional sur la gestion portuaire. Tenu du 9 septembre au 4 octobre à l’institut de formation portuaire et chapeauté par l’Agence nationale des ports (ANP) en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), ce deuxième séminaire régional est organisé au bénéfice de 20 cadres responsables dans des administrations, des entreprises publiques et privées du...
(L'Inter 10/09/13)
Une réunion du Comité technique régional spécialisé sur les questions statistiques se tient depuis lundi 09 septembre à Abidjan pour s'étendre sur quatre jours.Cette tribune a permis au Dr Ibrahim Bocar Ba, Commissaire des politiques macroéconomiques de la Cedeao, de rappeler d'abord les objectifs de cette rencontre qui sont de valider un ensemble de documents sur la politique statistique de la région et qui seront soumis aux ministres en charge des statistiques de la Cedeao le vendredi 13 septembre prochain.Puis de justifier la présence de son institution aux côtés des instituts de statistiques de l'Afrique de l'ouest. ''Notre intervention dans le chantier de l'harmonisation des statistiques est une réponse au besoin des données de qualité qui devront être comparables pour...
(RFI 09/09/13)
L'Assemblée nationale de Guinée-Bissau se penche ce lundi 9 septembre sur la loi d'amnistie. Introduite la semaine dernière par le gouvernement de transition, elle vise à gracier les auteurs du coup d'Etat du 12 avril 2012. C'est aussi un geste d'apaisement en vu des élections générales. La proposition vient du gouvernement de transition qui estime que cette loi d'amnistie va créer un climat plus apaisé avant les prochaines élections générales prévues pour le 24 novembre. Le ministre d’Etat, porte-parole du gouvernement, Fernando Vaz, explique : « Nous pensons que les Guinéens doivent se réconcilier et mettre de côté toute sorte de divergence. Ce que nous cherchons, c’est une paix durable et une stabilité pour le pays. C’est pour cela que...
(Xinhua 09/09/13)
BISSAU, (Xinhua) -- Les élections générales prévues en Guinée-Bissau le 24 novembre pourraient être reportées en raison des lenteurs dans le déblocage des fonds nécessaires pour l' organisation des scrutins. A moins de trois mois de ces élections qui devraient permettre au pays de retrouver une vie constitutionnelle normale après le coup d'état du 12 avril 2012, "les bailleurs de fonds n'ont pas encore versé le moindre sou, condition indispensable pour la tenue des élections", a déclaré à Xinhua une source proche du gouvernement. La Guinée-Bissau, un des pays les plus pauvres du monde, n'a jamais financé sur ses propres ressources les élections depuis l' ouverture du pays à la démocratie en 1991. Les scrutins ont toujours bénéficié de l'aide...
(Le Mandat 09/09/13)
La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l'Ouest (Bceao) a décidé de réduire à compter du 16 septembre prochain, ses taux directeurs de 25 points de base. Les taux directeurs sont les taux d'intérêt au jour le jour fixés par la banque centrale d'un pays ou d'une Union monétaire. Ils permettent à la banque de réguler l'activité économique. Cette initiative a pour but de booster l’activité économique de l’espace communautaire. C’est la troisième baisse consécutive des taux directeurs de la Bceao. A l'instar des précédentes baisses, intervenues en mars et juin 2013, celle en vue sera de 25 points de base à compter du 16 septembre. Soit de 75 points au total depuis mars dernier. C’est l’une des décisions...
(Xinhua 09/09/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Le Forum africain de la révolution verte (AGRF) a appelé samedi à Nairobi à renforcer le soutien à la production agricole, avertissant que sinon la sécurité alimentaire sur le continent puiss être compromise. Les experts participant à l'AGRF dans la capitale kényane ont dit que la révolution verte ne pourrait être concrétisée sans le renforcement des financements de l'agriculture. "Nous ne serons en mesure de transformer l'agriculture en Afrique et de réduire l'insécurité alimentaire et la pauvreté que si les petits exploitants disposent de fonds nécessaires pour augmenter leur production agricole et développer leurs activités", a déclaré le coordinateur de l'AGRF Irungu Honghton dans un communiqué. Les experts notent que l'Afrique subsaharienne est l'une des régions les...
(Xinhua 07/09/13)
BISSAU, (Xinhua) -- L'ambassadeur de Chine en Guinée-Bissau, Wang Hua, a remis aux autorités bissau-guinéennes un lot de matériel médical comprenant une mammographie et un appareil de radiologie par rayons X, a-t-on appris vendredi de source officielle. Le don qui est destiné à l'hôpital militaire de Bissau, a été remis en présence du Premier ministre bissau-guinéen, Rui Duarte Barros et du chef d'état-major général des Forces armées, le général António Injai ainsi que de plusieurs responsables de la santé. A cette occasion, le diplomate chinois a souligné l'importance du secteur de la santé pour le bien-être de toute la société. "Je demande au gouvernement Bissau d'accorder une attention particulière à la santé publique, en particulier à l'hôpital militaire", a déclaré...

Pages