Lundi 22 Mai 2017
(Afriquinfos 12/06/13)
La Société nationale de l'exploration pétrolière de la Guinée-Bissau (Petroguin) a signé un contrat de prospection pétrolière avec la "Kenasd Oil Energy" de la Côte d'Ivoire, pour une période de cinq ans, a-t-on appris mardi de source officielle. Selon un communiqué de la société bissau-guinéenne, l'accord d'association pour participer à l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans le Bloc-3 offshore profond de la Guinée- Bissau, a été signé entre le directeur général de Petroguin, Antonio Serifo Embaló et le directeur de Kesnad Oil Energy, Kouassi Kouamé. Selon le document, la compagnie ivoirienne supportera 100% des coûts des dépenses de prospection. Le contrat prévoit la participation des deux entreprises dans les opérations pétrolières, en particulier le développement et le transport de pétrole...
(AFP 11/06/13)
JOHANNESBURG, 11 juin 2013 (AFP) - L'hospitalisation de Nelson Mandela, admis à 94 ans dans un état grave pour une infection pulmonaire à répétition, se prolongeait mardi pour la quatrième journée consécutive dans une clinique de Pretoria désormais sous surveillance policière. Lundi soir, une cordon de police a été érigé devant l'accès principal du Mediclinic Heart Hospital, dont la présidence sud-africaine n'a pas confirmé officiellement qu'on y soignait le héros de la lutte anti-apartheid. Mais les médias du monde entier campent devant cet établissement privé en attendant des nouvelles après y avoir vu entrer plusieurs membres de la famille ces derniers jours. Depuis mardi matin, les voitures circulant aux abords de cette clinique spécialisée sont soumis à une fouille minutieuse,...
(RFI 10/06/13)
Le nouveau gouvernement bissau-guinéen se met au travail. La semaine dernière, le président de transition Manuel Serifo Nhamadjo a procédé à un remaniement du gouvernement. Celui-ci avait été nommé il y a un an lorsque l'armée avait renversé les dirigeants entre les deux tours de l'élection présidentielle avant de passer la main à des civils. Désormais, ce sont les élections générales du mois de novembre qui se présentent à l'horizon. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130610-guinee-bissau-cap-elections-nouveau-g...
(AFP 10/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ex-président sud-africain Nelson Mandela a passé dimanche une troisième nuit à l'hôpital où il a été admis dans un état "préoccupant", laissant l'Afrique du Sud en prières, partagée entre inquiétude, résignation et le souhait que sa fin de vie reste digne. Rien de nouveau ne filtrait ce lundi matin sur son état, la présidence n'ayant toujours pas divulgué d'information depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire récidivante. Un mutisme sans doute lié à l'absence d'évolution majeure dans un sens ou dans un autre et, jusqu'à nouvel ordre, le dernier bulletin de santé --état "préoccupant mais stable"-- reste valable. Selon des journalistes, Mandela aurait reçu deux fois...
(AFP 09/06/13)
PRETORIA (AFP) - (AFP) - L'Afrique du Sud attendait dimanche avec fatalisme des nouvelles de la santé de l'ex-président Nelson Mandela, hospitalisé la veille dans un état "préoccupant" pour une pneumonie, et beaucoup de ses compatriotes exprimaient le voeu que leur bien-aimé "Madiba" puisse simplement finir sa vie "dans la dignité". Le héros de la lutte contre l'apartheid, qui fêtera ses 95 ans le 18 juillet, faisait la une des journaux du dimanche. Mais la présidence n'avait toujours donné aucune information sur son état depuis l'annonce de son hospitalisation, dans la nuit de vendredi à samedi. Samedi matin, le porte-parole de la présidence avait simplement indiqué qu'il souffrait d'une rechute de sa pneumonie, et que son état s'était aggravé dans...
(AFP 08/06/13)
JOHANNESBURG (AFP) - (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, 94 ans, idole de tout un peuple, a de nouveau été hospitalisé samedi pour une infection pulmonaire et se trouve dans un état "préoccupant mais stable", a annoncé la présidence sud-africaine dans un communiqué au ton plus grave que d'ordinaire. "Ce matin vers 01H30 (23H30 GMT vendredi) son état s'est détérioré et il a été transféré dans un hôpital de Pretoria. Son état est toujours préoccupant mais stable", a dit le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, qui s'est contenté de lire le communiqué. "Madiba", comme l'appellent affectueusement ses compatriotes, fêtera ses 95 ans le 18 juillet. Il est apparu très affaibli sur les dernières images de lui qui ont...
(Le Quotidien du Peuple 08/06/13)
Un nouveau gouvernement, présenté comme inclusif, a été formé jeudi soir en Guinée-Bissau, après plusieurs semaines de négociations entre les acteurs politiques, sous la pression de la communauté internationale, a-t-on annoncé jeudi soir de source officielle. Le nouveau gouvernement qui comprend 34 membres (19 ministres et 15 secrétaires d' Etat, dont quatre femmes), est marqué par l' entrée de personnalités du PAIGC, parti majoritaire au parlement avec 67 députés sur 100. Ce parti, qui était au pouvoir avant le coup d'Etat du 12 avril, refusait jusqu' à présent de participer à un gouvernement de consensus et réclamait le retour de ses dirigeants écartés par les militaires (l'ancien Premier ministre Carlos Gomez Junior et Raimundo Pereira, ancien président de la République...
(L'Union 07/06/13)
L’intégration régionale est un instrument essentiel pour aider l’Afrique à accroître sa compétitivité, diversifier sa base économique et créer suffisamment d’emplois pour sa population jeune et en rapide voie d’urbanisation, indique le dernier rapport mondiale 2013 sur la compétitivité en Afrique. Pour la Banque mondiale, quatre conditions sont à prendre en compte. La première est de combler le retard de compétitivité. La compétitivité de l’Afrique dans son ensemble est à la traîne par rapport à d’autres régions émergentes, surtout s’agissant de la qualité des institutions, des infrastructures, etc. La seconde est de faciliter les échanges. Les exportations africaines restent trop fortement axées sur les produits de base et la part du continent dans les échanges mondiaux reste faible, malgré l’existence...
(Le Pays 06/06/13)
Le 22 mars dernier, l’Afrique s’est réveillée sur un nouveau coup d’Etat. Il ne s’agit plus cette fois-ci de la Guinée, ni du Niger, mais plutôt du Mali, un pays admiré pour sa démocratie avec la perspective d’un président qui s’apprêtait à quitter le pouvoir dans moins d’un mois. Les raisons évoquées par la junte semblent ne convaincre personne à l’exception d’une partie de la population malienne. Ce qui suscite davantage de questionnements quant à l’opportunité et la justification de ce coup d’Etat, particulièrement lorsqu’on ne dispose pas de toute l’information sur les événements en cours au Mali. A cet effet, beaucoup de débats ont été menés jusqu’à présent sans qu’un consensus clair ne se dégage sur l’appréciation de ce...
(La Presse 05/06/13)
• Ouverture aujourd’hui de l’ancienne carrière de Djebel Jeloud pour le stockage des produits de démolition du Grand-Tunis et lancement d’un programme spécifique d’aide aux municipalités • Lancement d’une étude stratégique avec la BM pour revoir le système de gestion des déchets solides • Centre de Jradou : démarrage prochain des travaux de réparation et de maintenance • Projet de dépollution du lac de Bizerte : la BEI investit 5 millions d’euros • Les communes de l’île de Djerba prêtes à lancer la première agence intercommunale de gestion des déchets solides Le monde célèbre aujourd’hui la Journée mondiale de l’environnement alors qu’en Tunisie, on doute même de l’opportunité d’un bilan en termes de réalisations ou de pertes après plus de...
(Sidwaya 04/06/13)
La quarantaine de dirigeants africains ayant pris part à la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V) et leurs hôtes japonais se sont quittés, le 3 juin 2013. Ils ont adopté une Déclaration dite de Yokohama qui indique la volonté du Japon de s’investir davantage en Afrique. Finie la cinquième édition de la TICAD. Les chefs d’Etats africains présents à Yokohama, dans le Sud du Japon et le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, ont clos leurs trois jours de discussions. A l’issue des travaux, ils ont publié la Déclaration de Yokohama 2013. Celle-ci décline les principaux axes de la coopération entre le Japon et l’Afrique et définit un plan d’action pour leur mise en œuvre...
(Afriquinfos 03/06/13)
Le président de la République de transition, Serifo Nhamadjo, a confirmé l'absence d'un accord entre les acteurs politiques pour la formation d'un gouvernement inclusif en Guinée-Bissau. Dans une déclaration à la presse ce dimanche avant de partir pour le Nigeria pour une "visite médicale de routine", il a accusé, sans les nommer, certains partis "de mauvaise foi". "Maintenant, il y a un seul parti qui prétend avoir le plus grand nombre de portefeuilles ministériels", a-t-il affirmé. Le président Nhamadjo et son Premier ministre ont été accusés par le PAIGC et le PRS, les deux principales forces politiques du pays, de retarder, par des manoeuvres, la formation du gouvernement de consensus. Ces deux partis (qui détiennent 67 et 28 députés sur...
(RFI 03/06/13)
Le président de transition de Guinée-Bissau, Manuel Serifo Nhamadjo, a quitté Bissau dimanche 2 juin pour effectuer un contrôle médical de routine à Abuja, au moment où son pays traverse une crise politique sans précédent. Depuis une dizaine de jours, les autorités peinent à réunir un consensus pour former un gouvernement à base élargie où toutes les sensibilités politiques seront représentées, comme l'a suggéré la communauté internationale. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130603-crise-guinee-bissau-le-president-nham...
(AFP 01/06/13)
YOKOHAMA (Japon) (AFP) - Le Japon a annoncé samedi une aide publique de 10,6 milliards d'euros sur cinq ans pour l'Afrique, à l'ouverture d'une conférence dédiée à ce continent où la Chine, avide de matières premières, accroît considérablement sa présence. Le Premier ministre Shinzo Abe a promis ces fonds dans le cadre d'une enveloppe plus globale d'"aides publiques et privées" équivalente à 24,2 milliards d'euros pour "soutenir la croissance africaine". M. Abe a détaillé ce plan d'assistance devant une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains réunis à Yokohama (région de Tokyo) pour la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l'Afrique (Ticad). Avec un peu plus de 2 milliards d'euros par an, l'APD du Japon à...
(Afriquinfos 01/06/13)
Le PAIGC et le PRS, les deux principales forces politiques de Guinée-Bissau, ont accusé le président et le Premier ministre de la lenteur dans la formation du nouveau gouvernement, dans des communiqués séparés publiés vendredi. Le Comité exécutif du PRS affirme, dans son communiqué, son désaccord total avec la proposition du Premier ministre sur les portefeuilles ministériels attribués au parti. "Le Premier ministre, Rui Duarte Barros, a ignoré l'accord signé entre le PRS et le PAIGC, qui attribue à ces deux forces politiques la plupart des ministères", indique le texte. De son côté, le PAIGC considère étrange et incompréhensible de retarder la formation d'un nouveau gouvernement de transition. "La date de l'annonce du nouveau gouvernement devait intervenir mardi dernier", explique,...
(Les Echos 31/05/13)
LE CERCLE. L'Afrique devient de plus en plus attractive pour les investisseurs qui y constatent un environnement d'affaires plus favorable. Une opportunité que nos entreprises doivent savoir saisir : ce continent affiche une croissance moyenne de 6% en 2012, et les dépenses générales en consommation vont dépasser cette année les 1000 milliards de dollars, selon les analystes du McKinsey Global Institute. Même l’actuel «déficit d’Etat» africain que l’on pointe souvent du doigt pourrait finalement se révéler un atout pour bâtir un espace de gouvernance plus grand et plus intégré que l’Europe. L’évolution positive des Etats africains aujourd’hui plus démocrates et moins corrompus est indéniable et leur fierté retrouvée depuis les promesses de développement économique favorisent, en effet, l’émergence d’une nouvelle...
( 30/05/13)
L'Algérie fait «un geste concret » au profit des pays africains en difficulté. Le gouvernement algérien a procédé depuis 2010 à l'annulation des dettes, d'un montant global supérieur à 902 millions de dollars, qu'il détenait sur quatorze pays membres de l'Union africaine (UA). C'est ce que le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a annoncé hier dans une déclaration accordée à l'APS. Précisant que cette mesure, annoncée à l'occasion de la célébration du cinquantenaire de la création en 1963 de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), devenue depuis l'Union Africain s'inscrit dans le cadre de la solidarité africaine. « Ce geste concret d'entraide s'inscrit dans le cadre de la solidarité africaine et illustre la volonté politique du gouvernement algérien d'assumer pleinement...
(CRI 30/05/13)
Le gouvernement bissau-guinéen a fortement réduit la taxe à l'exportation de la noix de cajou, qui passe de 50 à 10 francs CFA le kilo et a fixé le prix de référence d'achat au producteurs à 215 F CFA contre 100 à 150 F l' année dernière. Ces décisions ont été annoncées à l' issue d' une longue réunion, lundi, entre le gouvernement et les opérateurs économiques nationaux qui avaient menacé de boycotter la campagne en cours de commercialisation de la noix de cajou (principale culture de rente du pays) si cette taxe était maintenue. En outre, la réunion a décidé que les cinq milliards de francs du Fonds pour la Promotion des Produits agricoles seront placés comme fonds de garantie...
(RFI 29/05/13)
En Guinée-Bissau, quatre chefs d’armée de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont examiné, mardi 28 mai 2013, lors d’une réunion à Bissau, la nouvelle mission à donner aux forces ouest-africaines stationnées depuis un an dans le pays. Il s’agit des chefs d’état-major du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Nigeria et de la Guinée-Bissau. La nouvelle feuille de route élaborée met un accent sur le rôle de la police et souligne la nécessité de réformer les forces de défense et de sécurité, sans toutefois donner plus de détails. La nouvelle feuille de route met l’accent sur le travail de la police avec en perspective les prochaines élections générales prévues, si tout se passe bien, en novembre. Il...
(Le Patriote 28/05/13)
La question de l’électricité de la sous région a été passée au peigne fin, la semaine dernière, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. Le vendredi 24 mai dernier, les ministres de l’Energie des Etats membres de la CEDEAO, après avoir entériné les travaux des experts, ont adopté plusieurs résolutions pour résoudre les problèmes auxquels le secteur de l’énergie est confronté. A ce titre, la réunion des ministres a adopté une résolution relative à la mise en ?uvre d’un programme d’urgence d’alimentation en énergie électrique au profit de la Gambie, du Mali et de la Sierra Leone, et une autre, portant sur la mise en place d’un fonds de solidarité pour les mesures d’urgence dans le secteur de l’énergie. Les...

Pages