Dimanche 22 Avril 2018
(Xinhua 21/02/18)
Les 19 personnalités bissau-guinéennes sanctionnées par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour entrave à l'application de l'accord de sortie de crise signé à Conakry, ont déposé mardi à la représentation de la CEDEAO à Bissau, une pétition adressée au médiateur de la crise politique pour contester ces sanctions. Leur porte-parole, Fernando Vaz, a déclaré au représentant spécial de la CEDEAO à Bissau, que la décision d'application de ces sanctions souffre de vices de forme et de fond. Selon lui, les sanctions n'ont pas été approuvées par l'organe compétent puisque la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO lors de sa session extraordinaire du 27 janvier 2018 s'est limitée à inviter les parties...
(APA 21/02/18)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - La Banque Atlantique, filiale du Groupe Banque Centrale Populaire du Maroc a fait un don de vivres et de non vivres à l’orphelinat Ninho de Criança sur son site de Penha à Bissau, rapporte un communiqué transmis à APA. Afin d’apporter un appui à la mise à niveau de l’orphelinat et procurer un mieux-être aux jeunes pensionnaires de cet établissement, M. Serge Babacauh, Directeur Général de la Banque Atlantique a remis à Mme Mariama Mané Sanha, Présidente de la Fondation Ninho de Criança un don en nature et en espèces composé notamment de denrées alimentaires et de produits d’hygiène. Ninho de Criança est un orphelinat de plus de 64 enfants, situé dans les locaux de la Fondation...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(APA 19/02/18)
Des milliers de partisans du président José Mario Vaz ont manifesté dimanche à Bissau contre les sanctions de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) contre 19 personnalités bissau-guinéennes pour non-respect d'un accord de sortie de crise politique. Une caravane de milliers de personnes partie de la périphérie de Bissau s'est terminée devant le siège de la Cédéao, sur la route de l'aéroport, sur quatre kilomètres, a rapporté un journaliste de l'AFP. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles à la Cédéao. Sur des pancartes, on pouvait lire : "Cédéao dehors". La Cédéao a annoncé le 1er février des sanctions prévoyant une interdiction de voyager dans l'espace régional et le gel...
(RFI 19/02/18)
En Guinée-Bissau, des milliers de partisans du président José Mario Vaz ont manifesté dimanche 18 février, à Bissau, pour exprimer leur colère face aux sanctions appliquées par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à l’encontre de 19 personnalités bissau-guinéennes. Des partis politiques de l’opposition, le groupe des 15 frondeurs du PAIGC, figuraient parmi les manifestants. La caravane est partie du siège du Parti de la rénovation sociale (PRS) parcourant une distance d’environ 4 km et qui s’est terminée devant les locaux de la Cédéao, dans la périphérie nord, à mi-chemin entre la ville et l’aéroport de Bissau. Victor Mandinga, ministre du Commerce du gouvernement sortant, est sur la liste des sanctionnés. Il était très remonté contre la...
(AFP 19/02/18)
Le Sénégal appelle ses pêcheurs à respecter la réglementation en Guinée-Bissau et dans les pays voisins, après l'arraisonnement cette semaine par Bissau de onze pirogues sénégalaises avec plus de 100 occupants pour "pêche sans autorisation". Les garde-côtes bissau-guinéens ont arraisonné mardi dans le nord du pays "onze embarcations de pêche artisanale du Sénégal avec à bord 107 membres d'équipage", selon un communiqué du ministère sénégalais de la Pêche publié samedi soir et un responsable sénégalais. Les "107 membres d’équipage sont bien traités et libres de tout mouvement" en Guinée-Bissau...
(RFI 19/02/18)
Le Sénégal demande à ses pêcheurs de respecter les eaux internationales. Un appel lancé après l'arraisonnement, mardi, de onze bateaux de pêche sénégalais au large de la Guinée-Bissau, avec à leur bord 107 pêcheurs. L'arraisonnement de ces pirogues est survenu deux semaines après qu'un jeune pêcheur de Saint-Louis, au nord du Sénégal, a été tué par des garde-côtes mauritaniens. Ce sont onze pirogues de pêche artisanale, toutes sénégalaises, avec à bord 107 membres d'équipage qui ont été arraisonnées mardi 13 février dans les eaux bissau-guinéennes...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la communauté, comme il a été recommandé lors de la réunion de Niamey, du 24 octobre dernier. Notons que cette réunion succède aux séances de travail, des 17,18 et 19 janvier derniers, à Abuja, au cours desquelles plusieurs experts régionaux ont...
(Agence Ecofin 16/02/18)
Les Etats-Unis injecteront, d’ici les trois prochaines années, 22 milliards FCFA dans la chaîne de valeur de la noix de cajou au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau. C’est ce qu’a confié, à l’APS, Tulinabo Mushingi, Ambassadeur du pays près le Sénégal. Cette enveloppe devrait permettre d’accroître la production et l’exportation de la noix, au niveau des nations concernées, ainsi que de créer des emplois dans la chaîne de valeur du produit. Pour rappel, la Guinée Bissau tire plus de 80% de ses recettes d’exportations de la noix de cajou et expédie annuellement près de 200 000 tonnes de la matière première. Pour sa part, la Gambie produit près de 10 000 tonnes de noix par an, tandis que...
(AFP 15/02/18)
L'émissaire de l'ONU pour la Guinée-Bissau, Modibo Ibrahim Touré, a appelé mercredi le Conseil de sécurité à réclamer au plus vite des élections législatives en Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest en crise politique depuis 2015. "Je souhaite voir le Conseil de sécurité souligner l'importance d'organiser urgemment des élections législatives dans le cadre constitutionnel prévu", a souligné l'émissaire lors d'une liaison vidéo avec la plus haute instance de l'ONU. Il faut aussi "réaffirmer la centralité de l'Accord de Conakry" (2016) afin de sortir le pays de la crise, a-t-il ajouté lors d'une réunion publique du Conseil de sécurité consacrée à la Guinée-Bissau.
(Jeune Afrique 12/02/18)
Après l'ultimatum formulé en marge du sommet de l'Union africaine, la Cedeao a choisi de sanctionner mercredi des personnalités politiques et économiques accusées de perturber le processus de sortie de crise politique en Guinée-Bissau. « Les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ont mis en œuvre des sanctions individuelles contre les personnes ou organisations qui entravent le processus de sortie de crise en Guinée-Bissau », explique le communiqué de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), publié mercredi 7 février. Vingt personnalités politiques et du milieu des affaires sont visées.
(AFP 10/02/18)
Un ressortissant bissau-guinéen a été tué jeudi et deux blessés en se rendant à un pèlerinage musulman dans le sud-est du Sénégal au cours 'affrontement avec des douaniers sénégalais à la frontière, ont indiqué vendredi les autorités sénégalaise. Le bilan est de "un tué et deux blessés", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la gendarmerie sénégalaise, Ibrahima Ndiaye, sans donner plus de détails. Les victimes faisaient partie d'un groupe se rendant en bus à Médina Gounass, un site de rassemblement religieux annuel à environ 530 km au sud-est de Dakar. "Arrivés au poste-frontière de Nianao, des douaniers sénégalais ont demandé de payer un passavant fixé à 2.500 FCFA pour chaque véhicule", a raconté à l'AFP un rescapé s'exprimant sous...
(Xinhua 09/02/18)
L'Institut Gorée dédiée aux problématiques de la démocratie et du développement en Afrique, a ouvert ce jeudi à Bissau, un forum de dialogue politique entre les Bissau-guinéens pour surmonter la crise politique qui dure depuis plus de deux ans dans le pays. La cérémonie d'ouverture du forum, dirigée par l'ancien président de transition du Mali, Dioncounda Traoré, a mobilisé les acteurs politiques bissau-guinéens, les organisations de la société civile, les entités religieuses et le pouvoir traditionnel. L'objectif du forum est de contribuer à la consolidation du dialogue politique en Guinée-Bissau, basé sur une approche endogène. "Il faut un dialogue franc et ouvert entre les acteurs politiques nationaux et la société civile", a déclaré M. Traoré lors de la cérémonie d'ouverture...
(RFI 08/02/18)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a décrété des sanctions contre 19 personnalités bissau-guinéennes, dont des proches du président José Mario Vaz, pour non-respect d'un accord de sortie de la crise politique. La Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel M. Vaz appartient également.
(APA 08/02/18)
APA - Bissau (Guinée Bissau) - La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a publié une liste de 19 personnalités bissau-guinéennes sanctionnées pour ''violation de l'accord de Conakry'', y compris l’actuel procureur général, Bacari Biai et Herson Gudjabi Vaz le fils du président de la République. Selon un communiqué de presse de l'organisation sous régionale parvenu ce mercredi à APA, des personnalités sanctionnées et les membres de leur famille sont empêchés de participer aux activités de l'organisation, de voyager et se verront aussi refuser un visa d'entrée dans les pays membres Les sanctions de la CEDEAO incluent également le gel des avoirs financiers dans le monde des personnes impliquées. Les personnalités sanctionnés sont: le coordinateur du groupe des...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(AFP 06/02/18)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a décrété des sanctions contre 19 personnalités bissau-guinéennes, dont des proches du président José Mario Vaz, pour non-respect d'un accord de sortie de la crise politique. La Guinée-Bissau, petit Etat d'Afrique de l'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, chef du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir), auquel M. Vaz appartient également. Après une série de mises en garde, la Cédéao a annoncé le 1er février l'entrée...
(Jeune Afrique 06/02/18)
Le 20 janvier 1973, Amílcar Cabral était assassiné à Conakry par la police politique portugaise. Elikia M'Bokolo, historien congolais, revient sur le décès et l’engagement de l'homme politique bissau-guinéen, entre panafricanisme et anticolonialisme. S’il y eut, dans les luttes de libération de l’Afrique, un intellectuel capable de combiner la profondeur et le brio des choses de l’esprit avec l’engagement concret des combats sur le terrain et la vision stratégique à l’échelle panafricaine et globale, c’est bien Amílcar Cabral. Panafricain, il l’a été dès les premiers instants de son engagement. À l’évidence, il fallait à ses yeux briser le mur séparant l’archipel du Cap-Vert et la « Guinée portugaise », dans une stratégie qui lierait d’abord les colonies africaines du Portugal,...
(Agence Ecofin 06/02/18)
Le bénéfice net global du secteur bancaire bissau-guinéen a été de 2,58 milliards de FCFA (4,9 millions $) au terme de l’exercice 2016, selon les données les plus récentes trouvées par l’Agence Ecofin. Cette performance s’inscrit en baisse de 74,1%, lorsqu’on la compare aux 9,97 milliards de FCFA de bénéfice net générés l’année 2015 précédente. A la lecture des chiffres de ce petit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, il ressort que ce repli drastique de la marge nette dans le secteur, est dû principalement à la forte hausse du volume des pertes, comptabilisés après avoir effectué des corrections sur la valeur des créances et des engagements pris, en dehors du bilan normal des banques. Ce solde traduisait...
(APA 05/02/18)
APA - Dakar (Sénégal) - Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat et le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres ont exprimé leur préoccupation face à la crise politique prolongée en Guinée-Bissau, malgré les multiples opportunités offertes aux principaux acteurs politiques de trouver une solution consensuelle. Dans une déclaration commune sur la Guinée-Bissau reçue dimanche à APA, les deux responsables ont dénoncé ‘’les mesures prises par ceux qui cherchent à entraver et à empêcher une résolution de la crise’’. Ils ont également condamné les mesures prises récemment par les autorités nationales pour empêcher le Parti africain...

Pages