| Africatime
Dimanche 26 Février 2017
(APA 24/02/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - Le prix au producteur du kilogramme d’acajou a été fixé à 500 FCFA (environ 0,76 euros) en vue de la campagne de commercialisation de ce produit qui démarre le 31 mars prochain en Guinée-Bissau, a-t-on appris vendredi à l’issue de la réunion du Conseil ordinaire des ministres. L'année dernière, le prix au producteur était de 350 FCFA le kilogramme, même si une forte demande de noix d’acajou a fait que le prix au producteur est allé jusqu’à environ 800 FCFA. Quoiqu’il en soit, le prix de cinq cents francs le kilogramme fixé par le gouvernement a été bien salué par les agriculteurs qui craignaient de ne pouvoir être bien rétribués à cause...
(Xinhua 23/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (ANP) de Guinée-Bissau, a rejeté le calendrier de discussion du programme du gouvernement, a révélé ce mercredi à la presse le conseiller du président de l'ANP. Le Comité permanent, organe consultatif, a-t-il déclaré, considère comme illégal le gouvernement dirigé par le général Umaro Sissoco Embalo et refuse d'inscrire à l'ordre du jour le calendrier de discussion du programme. Le calendrier proposé par le gouvernement a été rejeté par neuf voix du Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC)...
(APA 22/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), a exigé ce mardi à travers un communiqué de presse, la démission immédiate du gouvernement bissau-guinéen dirigé par le général Umaro El Mokhtar Sissoco Embaló demandant dans la foulée la nomination sans conditions d’Augusto Olivais estimant qu’un consensus avait été trouvé sur cette personne parmi les propositions présentées à Conakry. Dans sa déclaration, le PAIGC fait remarquer qu’il a développé une campagne diplomatique intense auprès des principaux organismes régionaux, continentaux et internationaux pour informer et avertir sur les manœuvres du président José Mario Vaz pour se soustraire...
(La Tribune 21/02/17)
La Guinée-Bissau dispose d’une nature et d’une biodiversité exceptionnelles et préservées mais peine à s’imposer comme une destination touristique. Le pays est à la fois miné par une instabilité politique est le trafic de drogue. Le président de la République, José Mario Vaz, veut aujourd’hui renverser cette tendance. José Mario Vaz a affirmé sa volonté de développer le secteur touristique de son pays, lors d'une réunion samedi avec les opérateurs économiques à Bissau. En même temps, le chef de l'Etat...
(Xinhua 20/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président de la République de Guinée-Bissau, José Mario Vaz, a affirmé sa volonté de développer le secteur touristique du pays, lors d'une réunion samedi avec les opérateurs économiques à Bissau. En même temps, M. Vaz a mis en garde les opérateurs contre tout trafic de drogue dans les zones touristiques, avertissant qu'il ne pardonnera aucune personne impliquée dans une affaire de drogue. M. Vaz a conseillé aux opérateurs de ne pas s'aventurer dans ces pratiques illégales...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(APA 16/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Conseil de sécurité des nations Unies a invité les différentes parties prenantes à mettre en œuvre l’Accord dite de Conakry, une feuille de route apte à résoudre la crise politique en Guinée-Bissau. Dans un communiqué de presse reçu à APA, le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS) souligne «la nécessité urgente d'assurer un dialogue inclusif entre les parties prenantes nationales pour assurer le fonctionnement efficace du gouvernement» bissau-guinéen. Le Conseil de sécurité demande également aux différentes parties de coopérer pour assurer le bon fonctionnement de l'Assemblée nationale...
(RFI 15/02/17)
La crise politique en Guinée-Bissau commence à user les patiences à la Cédéao où l'on envisage sérieusement d'accélérer le retrait de l'Ecomib, la force ouest-africaine forte de 550 hommes. Les responsables de la Cédéao estiment qu'il faut envoyer un signal fort au président Vaz qui n'applique pas l'accord de Conakry signé en octobre dernier. « Dix-huit mois de crise politique à Bissau, c'est beaucoup trop long ! » Voilà le constat d'un diplomate de la Cédéao visiblement excédé par les atermoiements de la classe politique et en particulier ceux du président José Mário Vaz.
(Xinhua 15/02/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Quatre mois jour pour jour après la signature de l'Accord de Conakry, qui visait à baliser le retour à la stabilité politique et institutionnelle en Guinée-Bissau, l'impasse perdure dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a constaté mardi devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général, Modibo Ibrahim Touré, selon un communiqué publié mardi par l'ONU. "A la dynamique du dialogue, du sens de la conciliation et de concession mutuelle qui ont...
(Xinhua 15/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Domingos Simoes Pereira, président du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), a demandé mardi l'intervention des Nations Unies pour régler la crise politique qui règne depuis 18 mois en Guinée-Bissau avant qu'il ne soit tard. Souhaitant l'intervention de la communauté internationale pour un retour à la normalité constitutionnelle, comme elle l'a fait en Gambie, il a accusé le président bissau-guinéen José Mario Vaz d'avoir presque détruit la législature en cours en ne...
(Xinhua 15/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- La Guinée-Bissau devrait exporter plus de 200.000 tonnes de noix de cajou cette année, a affirmé lundi l'Agence nationale de cajou (ANCA). Lors d'une interview à Xinhua, le président de l'ANCA Henrique Mendes a déclaré que la campagne de l'année dernière a été meilleure que celle de 2015, qui avait permis d'exporter 192.000 tonnes de noix de cajou, principale culture de rente du pays et source de revenu pour les paysans et l'Etat. Selon lui, la première...
(Financial Afrik 15/02/17)
Selon les prévisions de l’Agence nationale de cajou (ANCA), la Guinée-Bissau devrait exporter plus de 200.000 tonnes de noix de cajou en 2017. Principale culture de rente et source de revenu pour les paysans et l’Etat, les exportations de noix de cajou vont connaitre une hausse cette année. Durant l’exercice précédent, ces exportations étaient estimées à 192.000 tonnes. La denrée qui représente 60 % des revenus du pays, en fait le 3em producteur de noix de cajou d’Afrique, et le...
(Xinhua 14/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le président bissau-guinéen José Mario Vaz a accusé lundi le Parlement de bloquer le fonctionnement normal du pays par son refus de permettre la discussion du programme du gouvernement. Dans un discours devant la conférence internationale sur le contrôle des finances publiques des Pays de la langue officielle portugaise (PALOP), M. Vaz a estimé que la crise en Guinée-Bissau était due "à une obstruction claire" du Parlement orchestrée par la direction de cet organe. Pour le chef de l'Etat, il n'y a pas de problème militaire dans le pays, mais "une crise imminente politico-institutionnelle" alimentée par le Parlement, qui refuse de permettre l'examen...
(APA 14/02/17)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Mouvement de la jeunesse de l’archipel des Bijagos, en Guinée Bissau, exige du gouvernement la réparation des navires de transport maritime qui assuraient la liaison avec la zone continentale. Les insulaires, les jeunes surtout, sont très en colère et exigent la réparation des navires a déclaré le porte-parole du Mouvement, Alexandre Antonio Olampra. Les habitants des îles réclament aussi que du personnel de santé soit mis à la disposition des populations pour leur permettre de...
(Xinhua 13/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) se réunit ce lundi à Addis-Abeba en Ethiopie pour analyser la crise politique en Guinée-Bissau, a annoncé samedi soir le représentant de l'UA à Bissau, Ovidio Pequeno. "La réunion vise à harmoniser les positions avec d'autres partenaires internationaux, notamment l'ONU, sur la crise bissau-guinéenne" qui exige, a-t-il affirmé, "une action concertée et appropriée de la part de la communauté internationale". "La situation politique en Guinée-Bissau est...
(APA 10/02/17)
APA-Bissau (Guinée-Bissau) - La direction du parlement de la Guinée-Bissau a donné son accord pour la levée de l'immunité parlementaire du député et ancien Premier ministre Domingos Simões Pereira, président du PAIGC, a annoncé Alberto Nambeia. Selon le président du Parti de rénovation sociale (PRS, principal parti d'opposition) qui donnait une conférence de presse jeudi à Bissau, c’est à l’unanimité que les cinq membres du conseil d'administration de l'Assemblée populaire nationale (ANP), réunis mercredi, se sont prononcés contre le maintien de l'immunité parlementaire de Domingos Simões Pereira. "Notre position a été unanime, nous pensons que M. Domingos Simões Pereira devrait être entendu au Parlement»...
(Xinhua 10/02/17)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Premier ministre bissau-guinéen Umaro Sissoko Embalo a déclaré ce jeudi qu'il va demander à la CEDEAO de choisir un autre médiateur à la place du président de la Guinée-Conakry Alpha Condé. En marge d'un symposium international pour la réconciliation en Guinée-Bissau, il a justifié devant la presse sa position par le fait que le président Condé est contre lui et ne le cache pas. Le chef de l'exécutif a indiqué que des rapports des services de...
(APA 09/02/17)
APA-Nouakchott (Mauritanie) - Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et son homologue Bissau guinéen José Mario Vaz se sont félicités du dénouement pacifique de la crise post-électorale en Gambie, dans un communiqué conjoint mercredi à Nouakchott. Les deux présidents ont salué les efforts conjoints de la CEDEAO, de l'Union Africaine et de l'ONU à ce sujet, selon le communiqué final sanctionnant une visite de travail et d'amitié de deux jours entamée mardi par M. Vaz en Mauritanie. Ce dernier...
(RFI 09/02/17)
Crise de confiance dans la médiation de la crise bissau-guinéenne. Le Premier ministre, Umaro Sissoco Embalo, a accusé le président de Guinée-Conakry, Alpha Condé, médiateur choisi par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de jouer un rôle négatif. Il a déclaré qu’il pourrait demander à la Cédéao de remplacer le médiateur. Dans une interview exclusive à RFI, le Premier ministre bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, a accusé le président Alpha Condé, médiateur dans la crise qui affecte son pays depuis un peu plus d’un an, de jouer un rôle négatif...
(AFP 08/02/17)
Le Premier ministre bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a accusé mardi le président guinéen Alpha Condé, médiateur dans la crise politique dans son pays, de jouer un rôle négatif, indiquant qu'il pourrait demander son remplacement, dans un entretien avec l'AFP. La veille, le chef du gouvernement avait remis au président de l'Assemblée nationale Cipriano Cassama son programme de politique générale, dont la date d'examen n'était pas connue, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC, au pouvoir) continuant à bloquer les travaux du Parlement. La Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président José Mario Vaz...

Pages