| Africatime
Mardi 28 Juin 2016
(Alerte Info 28/06/16)
Le prix du litre du super varie entre 570 Fcfa et 695 Fcfa dans quatre des huit pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), dont la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Mali selon un relevé de ALERTE INFO. Au Sénégal le litre du super vendu à 695 Fcfa est resté inchangé depuis mars.Tandis qu’au Mali le litre est passé de 690 Fcfa à 678 Fcfa, soit une baisse de 12 F. Des prix plus élevés que ceux du Burkina Faso qui a connu une baisse de 50 F sur la même période passant de 652 Fcfa à 602 Fcfa et de la Côte d’Ivoire où les stations-services affichent 570 Fcfa,...
(Financial Afrik 24/06/16)
L’annonce de la suspension de l’appui budgétaire à la Guinée Bissau a été faite, hier 23 juin, par Felix Fischer, chef de mission du FMI, à l’issue d’une visite d’évaluation en Guinée-Bissau. Selon lui, le Fonds monétaire international (FMI) a suspendu son appui budgétaire à la Guinée-Bissau en 2016 en raison de « mauvais crédits » de plus de 12 milliards de francs CFA (environ 20 millions USD). La mission d’évaluation permet aux autorités du FMI et de la Guinée, d’étudier la possibilité de sauvetage financier des banques commerciales et la situation financière. Le FMI a saisi l’occasion pour exhorter le nouveau gouvernement guinéen à travailler pour le contrôle des recettes et des dépenses publiques. Du coté du gouvernement, le...
(Xinhua 24/06/16)
BISSAU, (Xinhua) -- Le Fonds monétaire international (FMI) a suspendu son appui budgétaire à la Guinée-Bissau en 2016 en raison de "mauvais crédits" de plus de 12 milliards de francs CFA (environ 20 millions USD), a annonce-t-on de source officielle. La suspension a été annoncée à la presse jeudi par Felix Fischer, du FMI, à l'issue d'une mission d'évaluation en Guinée-Bissau. Cette mission avait pour but, a-t-il précisé, d'étudier avec les autorités la possibilité de sauvetage financier des banques commerciales...
(APA 21/06/16)
Le Conseil d’administration de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a autorisé lundi à Lomé de nouveaux financements d’un montant global de 64,4 milliards de FCFA. « Le Conseil a approuvé 11 propositions de prêt à moyen et long termes pour un montant total de 59,6 milliards de FCFA, une proposition de prise de participation pour un montant de 793 millions de FCFA et une proposition de prêt à court terme de 4 milliards de FCFA », lit-on dans un...
(Fifa 20/06/16)
Si le football était une science exacte, la Guinée-Bissau ne serait très probablement pas en train de préparer son voyage au Gabon pour y disputer la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF en janvier prochain. Les Djurtus ont pourtant gagné le droit de participer à l'épreuve continentale pour la première fois de leur histoire, alors qu'il leur reste un match à jouer. Une réalisation de Toni Silva à la 90ème minute de leur avant-dernière rencontre du Groupe E leur...
(Xinhua 16/06/16)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé mercredi sa préoccupation concernant les derniers développements en Guinée-Bissau et a encouragé les acteurs nationaux à respecter la Constitution et l'état de droit tout en recherchant une solution politique à la crise. Dans une déclaration à la presse publiée mercredi, les membres du Conseil ont félicité les forces de sécurité de Guinée-Bissau "pour ne pas avoir interféré dans la situation politique et avoir affiché de la...
(Afrique 7 16/06/16)
L’assemblée nationale bissau-guinéenne s’est brièvement réunie ce mardi, après quasiment deux mois d’interruption en raison d’une crise entre le président, José Mario Vaz et le chef de son propre parti, Domingos Simoes Pereira, pour la dernière séance de la session parlementaire. La Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques qui ont conduit à la paralysie de l’Assemblée nationale, depuis la destitution par le président Vaz, en août 2015, de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, auquel tous deux appartiennent...
(Jeune Afrique 15/06/16)
Si les ministres déchus ont quitté sans heurt jeudi 9 juin le palais du gouvernement qu'ils occupaient depuis deux semaines, la crise politique est loin d'être terminée en Guinée-Bissau. Alors que le bras de fer se poursuit entre le président Vaz et le PAIGC (majoritaire à l'Assemblée nationale), les Nations unies ont à nouveau fait part de leur inquiétude. Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Guinée-Bissau mardi 14 juin, Modibo Touré, représentant des Nations unies...
(Xinhua 15/06/16)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- A l'occasion d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Guinée-Bissau, le représentant spécial du secrétaire général et chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix dans le pays (BINUGBIS), Modibo Touré, a appelé mardi les acteurs politiques à restaurer le dialogue pour résoudre la crise actuelle. Cette réunion du Conseil est intervenue dans un contexte de crise politique en Guinée-Bissau, suite au limogeage, le 12 mai,...
(AFP 14/06/16)
Les députés bissau-guinéens se sont brièvement réunis mardi après quasiment deux mois d'interruption en raison d'une crise entre le président José Mario Vaz et le chef de son propre parti, Domingos Simoes Pereira, pour la dernière séance de la session parlementaire. Depuis la destitution par le président Vaz, en août 2015, de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, chef du PAIGC, auquel tous deux appartiennent, la Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques qui ont conduit à la paralysie de l'Assemblée nationale. Mardi, la première séance de l'Assemblée depuis le 19 avril...
(APA 13/06/16)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - La Commission de consolidation de la paix en Guinée-Bissau a fait part de sa satisfaction au sujet de la déclaration finale du sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur la crise politique dans le pays, à l'issue de la 49e Conférence annuelle des chefs d'Etat de l’organisation sous régionale tenue le 4 juin dernier à Dakar. Dans une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU transmise lundi à la presse par...
(Xinhua 11/06/16)
BISSAU, (Xinhua) -- Les ministres du gouvernement démis de leurs fonctions ont quitté jeudi le Palais du Gouvernement qu'ils occupaient depuis 16 jours pour protester contre la nomination de Baciro Dja comme Premier ministre de la Guinée-Bissau. Ces ministres qui jugent inconstitutionnelle cette nomination de M. Dja par le président de la République José Mario Vaz, sans l'aval du PAIGC (parti vainqueur des dernières législatives) comme le prévoit la loi. L'occupation du Palais du Gouvernement a pris fin grâce à l'intervention des organisations religieuses, et des représentants de l'Union africaines, de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'ONU...
(AFP 10/06/16)
Les membres du gouvernement limogé en mai en Guinée-Bissau ont libéré jeudi, sans heurt, les bureaux qu'ils refusaient de quitter depuis une dizaine de jours pour protester contre la nomination d'un nouveau Premier ministre, a constaté l'AFP. Ces ex-ministres étaient conduits par Carlos Correia, démis le 12 mai de ses fonctions de Premier ministre par le président José Mario Vaz, qui l'a remplacé le 26 mai par Baciro Dja. Ce dernier a formé son gouvernement le 2 juin. En signe de protestation contre leur éviction et pour empêcher les nouveaux ministres de travailler, les membres du gouvernement...
(RFI 10/06/16)
Les membres du gouvernement limogé en mai en Guinée-Bissau ont libéré jeudi 6 juin, sans heurts, les bureaux qu'ils refusaient de quitter depuis une dizaine de jours pour protester contre la nomination d'un nouveau Premier ministre. Ces ex-ministres étaient conduits par Carlos Correia, démis le 12 mai de ses fonctions de Premier ministre par le président José Mario Vaz, qui l'a remplacé le 26 mai par Baciro Dja. Ce dernier a formé son gouvernement le 2 juin, mais les bureaux...
(Africa Top sports 10/06/16)
La Zambie est bien décidée à pourrir la vie à la Guinée-Bissau et à remettre en cause sa qualification historique pour la Coupe d’Afrique des Nations 2017 qui aura lieu au Gabon en janvier. Alors que des rumeurs circulent depuis lundi sur une réserve portée par les Chipolopolo contre les Bissau Guinéens auprès de la CAF à propos de leur gardien, jugé inéligible pour le match qui a opposé les deux pays samedi dernier, Ponga Liwewe, le secrétaire général de...
(Le Quotidien (Sn) 10/06/16)
Qualifiés pour la Can 2017 après leur succès 3-2 face à la Zambie le week-end dernier, les Lycaons de la Guinée-Bissau vont devoir faire face à une réserve déposée par la Fédération zambienne (Faz). Les soupçons tournent autour de l’éligibilité du gardien bissau-guinéen, Pape Massa Mbaye Fall, né au Sénégal et qui honorait visiblement sa première cape. «Après le match, la Fédération s’est réunie, s’est consultée et a envoyé une correspondance à la Caf au sujet de plusieurs questions et...
(APA 09/06/16)
APA - Bissau (Guinée-Bissau) - Le représentant spécial des Nations Unies en Guinée-Bissau le Malien Modibo Touré, a invité au calme les dirigeants politiques et les forces de défense et de sécurité de ce pays en proie à une lancinante crise politique. Dans un communiqué distribué à la presse, Modibo Touré se réfère à l'atmosphère tendue qui règne à Bissau après la mort de l'ancien combattant de la lutte pour l'indépendance, Carmen Pereira décédé à l'âge de 79 ans samedi...
(RFI 08/06/16)
Le nouveau Premier ministre de Guinée-Bissau Baciro Dja est toujours sans bureau depuis sa nomination la semaine dernière. Le Palais du gouvernement reste occupé par les membres de l’ex-gouvernement. Mardi 7 juin, les forces de sécurité leur ont coupé l’eau et l’électricité. Les entrées sont désormais interdites et toute sortie est définitive. Le nouveau Premier ministre Baciro Dja est toujours sans bureau. Le Palais du gouvernement reste encore occupé par le gouvernement déchu. Mais depuis mardi, l’étau s’est davantage resserré autour des ex-ministres. Le procureur général a ordonné la fermeture de tous les édifices et un cordon...
(RFI 07/06/16)
En Guinée-Bissau, la crise institutionnelle est toujours aussi profonde. Une semaine après la nomination d’un nouveau gouvernement, le Premier ministre Baciro Dja n’est pas en mesure de prendre ses fonctions. Plusieurs militants du PAIGC contestent en effet sa nomination par le président José Mario Vaz. Ses militants ont décidé de rester au palais du gouvernement tant qu'aucune alternative n'est proposée. La Cédéao a désigné ce week-end trois médiateurs – les chefs d'Etat du Sénégal, du Libéria et de la Guinée – pour résoudre ce blocage politique et institutionnel. Depuis quelques jours, plusieurs militants du PAIGC et l’ancien Premier ministre déchu de ses fonctions campent dans le palais du gouvernement.
(RFI 06/06/16)
Le sommet de la Cédéao, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest, se tenait ce week-end à Dakar. Le président sénégalais, Macky Sall, qui assurait la présidence de l'organisation depuis un an, a passé la main à Ellen Johnson Sirleaf, son homologue du Liberia. Parmi les sujets abordés, il a beaucoup été question de la situation en Guinée-Bissau et de la crise politique que traverse le pays depuis trois semaines, depuis le limogeage du gouvernement qui refuse d'abdiquer.

Pages