Samedi 24 Février 2018
(Xinhua 21/02/18)
Les 19 personnalités bissau-guinéennes sanctionnées par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour entrave à l'application de l'accord de sortie de crise signé à Conakry, ont déposé mardi à la représentation de la CEDEAO à Bissau, une pétition adressée au médiateur de la crise politique pour contester ces sanctions. Leur porte-parole, Fernando Vaz, a déclaré au représentant spécial de la CEDEAO à Bissau, que la décision d'application de ces sanctions souffre de vices de forme et de fond. Selon lui, les sanctions n'ont pas été approuvées par l'organe compétent puisque la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO lors de sa session extraordinaire du 27 janvier 2018 s'est...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la...
(Agence Ecofin 16/02/18)
Les Etats-Unis injecteront, d’ici les trois prochaines années, 22 milliards FCFA dans la chaîne de valeur de la noix de cajou au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau. C’est ce qu’a confié, à l’APS, Tulinabo Mushingi, Ambassadeur du pays près le Sénégal. Cette enveloppe devrait permettre d’accroître la production et l’exportation de la noix, au niveau des nations concernées, ainsi que de créer des emplois dans la chaîne de valeur du produit. Pour rappel, la Guinée Bissau tire plus...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès...
(Agence Ecofin 06/02/18)
Le bénéfice net global du secteur bancaire bissau-guinéen a été de 2,58 milliards de FCFA (4,9 millions $) au terme de l’exercice 2016, selon les données les plus récentes trouvées par l’Agence Ecofin. Cette performance s’inscrit en baisse de 74,1%, lorsqu’on la compare aux 9,97 milliards de FCFA de bénéfice net générés l’année 2015 précédente. A la lecture des chiffres de ce petit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, il ressort que ce repli drastique de la marge...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Une nouvelle mission de la CEDEAO a, à nouveau, séjourné du 31 janvier au 1er février à Bissau, conduite par le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey avec à ses côtés Youssouf Bangoura, ministre d’Etat guinéen, et Marcel de Souza, président de la Commission de la CEDEAO. Les émissaires ont fait « le constat qu’aucune avancée n’a été enregistrée et que la nomination d’un Premier ministre de consensus, n’est toujours pas effective, telle que préconisée par l’Accord de Conakry...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali...
(Xinhua 31/01/18)
Dakar abrite depuis lundi le 1er forum sur l'infrastructure de qualité de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en présence de responsables de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), de l'Union européenne et de la CEDEAO, a constaté Xinhua dans la capitale sénégalaise. L'ambition de ce forum est de rassembler tous les acteurs nationaux et régionaux de la qualité ainsi que les partenaires techniques et financiers pour consolider les bases d'infrastructures de qualité...
(La Tribune 29/01/18)
En visite dans le pays, une équipe du Fonds monétaire international (FMI s'est réjouie de la politique d'investissement public mise en œuvre par la Guinée Bissau. Elle a en revanche recommandé une ''gestion prudente'', une ''bonne planification'' et une attention sur la dette générée. Le Fonds monétaire international (FMI) a fait connaître sa position par rapport à la politique d'investissement du gouvernement bissau-guinéen. En séjour dans le pays du 19 au 25 janvier dernier, la délégation de l'institution s'est exprimée...
(RFI 29/01/18)
La Caisse régionale de refinancement hypothécaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (CRRH-UEMOA) vient de recevoir un coup de pouce de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. La SFI vient d’annoncer un investissement de 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de francs CFA. Un coup de pouce au financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. L’acquisition d’une maison ou d’un appartement viable en Afrique, en général, et...
(Xinhua 26/01/18)
Le Fonds monétaire international (FMI) a salué la décision du gouvernement de la Guinée-Bissau d'augmenter les investissements publics dans les infrastructures, soulignant toutefois que cela exigeait une "gestion prudente", une "bonne planification" et une attention sur la dette générée. "L'augmentation de l'investissement [public] est la bienvenue, car elle peut remédier à des lacunes critiques dans les infrastructures du pays, mais le processus doit être géré avec soin", a déclaré l'équipe du FMI dans un communiqué publié...
(Xinhua 26/01/18)
L'ambassadeur de Chine en Guinée-Bissau, Jin Hongjun, a annoncé ce jeudi que son gouvernement fournira des machines agricoles et va soutenir l'introduction de nouvelles techniques dans la production de riz en Guinée-Bissau, rapporte la radio nationale. L'ambassadeur a tenu ces propos dans la ville de Buba, à 350 km de Bissau, dans le sud du pays, où il a effectué une visite de travail. Cette annonce du diplomate chinois coïncide avec la visite d'une mission agricole chinoise en Guinée-Bissau, dont...
(APA 22/01/18)
APA-Bissau (Guinée Bissau) - L'ambassadeur d'Inde en Guinée-Bissau (résidant au Sénégal), Rajjev Kumar, a annoncé vendredi la décision de son pays d’exempter les produits bissau-guinéens du paiement de taxes. S’exprimant à la sortie d’une audience avec le Président José Mario Vaz, l’ambassadeur a dit que cette mesure souligne la place particulière que son pays accorde à la Guinée-Bissau. « Le deuxième aspect est que les hommes d'affaires de la Guinée-Bissau auront facilement accès au visa pour se rendre en Inde,...
(Agence Ecofin 17/01/18)
L’énergéticien français Engie, à travers sa branche Afrique, vient d’acquérir les compagnies énergétiques Afric Power et Tieri, spécialisées dans les services énergétiques. Les organisations qui sont présentes en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali et au Niger proposent des services d’assemblage d’armoires électriques, de mécanismes automatisés de contrôle ainsi que d’installation, de maintenance et de couverture de garantie d’équipements électriques. Elles disposent déjà d’une base clientèle solide dans divers domaines tels que l’agro-industrie, l’agroalimentaire, les mines, les entreprises de...
(Agence Ecofin 16/01/18)
Samsung, le géant sud-coréen, connu en Afrique pour la vente de téléphone portables, a indiqué qu'il comptait doubler son chiffre d'affaires dans la région au cours des cinq prochaines années. L'ambition selon Sung Yoon, son responsable des ventes en Afrique, est de faire que le continent noir réalise une contribution de 20% sur ses ventes. Dans les détails, Sung Yoon explique que la stratégie pour y parvenir, passe par la multiplication des points de vente sur le continent. Ces points...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région,...
(Jeune Afrique 10/01/18)
Pour le ministre congolais de l'Économie, les États africains doivent s’atteler à bâtir de vraies économies compétitives, plutôt que de se préoccuper de disposer chacun de sa monnaie. Ce qui ne l'empêche pas de suggérer des évolutions dans la politique monétaire de la zone CFA, notamment le passage de la fixité par rapport à l'euro à une flexibilité contrôlée. Depuis plus d’un an, il ne se passe plus un jour sans que les Africains de l’Union économique et monétaire ouest-africaine...
(Agence Ecofin 08/01/18)
La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), à travers un communiqué sur son portail web www.bceao.int , déplore des informations malveillantes sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à l’existence « de faux numéros de série sur les billets de 10 000 FCFA et 5 000 FCFA » et de différences sur les dimensions de ces billets. La diffusion de ces messages prend une certaine ampleur et crée déjà un début de psychose au sein des...

Pages