UEMOA : les prévisions en termes de croissance restent inchangées | Africatime
Lundi 27 Mars 2017

UEMOA : les prévisions en termes de croissance restent inchangées

UEMOA : les prévisions en termes de croissance restent inchangées
(AIP 04/09/14)

Les prévisions de 6, 6% du taux de croissance en 2014 du PIB en termes réels au sein de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA), ont été maintenues, selon le président du Comité de politique monétaire de l’Union, Tiémoko Meyliet Koné.

Dans le communiqué final qui a consacré la fin des travaux de la 3ème session ordinaire du CPM, mercredi au siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. Meyliet a expliqué que ‘’cette performance économique résulterait du regain d’activité attendu de l’ensemble des secteurs’’.

Analysant la situation interne de l’Union, le Comité a relevé que l’activité économique a été bien orientée au deuxième trimestre 2014 comme en atteste l’évolution des indicateurs de conjoncture.

Au titre de l’évolution du niveau général des prix à la consommation, le comité a noté à partir du mois de mai 2014, une stabilisation après la décélération observée depuis le 4ème trimestre 2012, a dit son président du Comité, également gouverneur de la BCEAO.

Suivant cette base, renseigne le communiqué, ‘’le taux d’inflation à fin décembre 2014 est attendu à 0,5%’’, ajoutant qu’à l’horizon de 24 mois, le taux d’inflation est projeté à 2,0% en glissement annuel, soit un niveau en phase avec l’objectif de stabilité des prix poursuivi par la BCEAO’’.

Sur l’examen des conditions monétaires, le Comité a noté une baisse des taux d’intérêt sur le guichet des appels d’offres, relève le Directeur de la Conjoncture économique et de l’Analyse monétaire, Issa Djibo qui a lu le communiqué final de la rencontre.

Partant de ces analyses, le Comité a décidé également de maintenir inchangés les taux directeurs de la BCEAO. Le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidités et le taux d’intérêt du guichet de prêt demeurent respectivement à 2,50% et 3,50%, niveaux en vigueur depuis septembre 2013.

Le Comité a en outre décidé de laisser inchangé le coefficient des réserves obligatoires applicables aux banques de l’Union à 5%, niveau en vigueur depuis mars 2012.

Les membres du Comité de politique monétaire ont encouragé les Etats membres à ‘’poursuivre les efforts d’investissements entrepris tout en veillant à assurer la qualité et l’efficacité de la dépense publique’’.

Le CPM se réunit chaque trimestre pour procéder à l’analyse des facteurs de risque susceptibles de peser sur les perspectives à moyen terme en matière de croissance économique et de stabilité des prix dans l’Union.

Commentaires facebook