Mercredi 20 Septembre 2017

Crise politique en Guinée-Bissau : l'ONU demande au président togolais de mener une médiation

Crise politique en Guinée-Bissau : l'ONU demande au président togolais de mener une médiation
(Xinhua 21/06/17)

BISSAU, (Xinhua) -- L'ONU a chargé le président togolais Faure Gnassingbé d'une médiation dans la crise politique qui sévit depuis près de deux ans en Guinée-Bissau, a annoncé ce mardi à la presse, son représentant à Bissau, Modibo Touré.

Faure Gnassingbé, nommé président en exercice de la CEDEAO le 4 juin dernier, a été chargé de poursuivre la médiation entamée en Guinée-Bissau par l'organisation sous régionale.

"Nous avons sollicité Faure Gnassingbé pour pouvoir apporter son soutien en matière de médiation dans la crise politique et institutionnelle dans ce pays", a déclaré M. Touré à sa sortie d'une audience avec le président bissau-guinéen José Mario Vaz.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a recommandé le 12 mai dernier au président bissau-guinéen la nomination d'un Premier ministre en vertu des dispositions de l'Accord de Conakry, signé sous la supervision de la CEDEAO.

Cet accord n'a as été respecté par le président Vaz et la crise ainsi que la tension au sein du PAIGC (Le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert) surtout avec l'arrestation, samedi, de son vétéran de la lutte de libération, le commandant Manecas Santos. Il lui est reproché d'avoir déclaré à un journal portugais qu'un coup d'état peut arriver à n'importe quel moment si cette crise persiste.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a salué les forces de défense et de sécurité pour leur non-ingérence dans la situation politique en Guinée-Bissau.

Commentaires facebook