Lundi 19 Février 2018

Le secteur bancaire de Guinée Bissau a terminé l’année 2016 sur un bénéfice net global en baisse de 74,1%

Le secteur bancaire de Guinée Bissau a terminé l’année 2016 sur un bénéfice net global en baisse de 74,1%
(Agence Ecofin 06/02/18)

Le bénéfice net global du secteur bancaire bissau-guinéen a été de 2,58 milliards de FCFA (4,9 millions $) au terme de l’exercice 2016, selon les données les plus récentes trouvées par l’Agence Ecofin. Cette performance s’inscrit en baisse de 74,1%, lorsqu’on la compare aux 9,97 milliards de FCFA de bénéfice net générés l’année 2015 précédente.

A la lecture des chiffres de ce petit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, il ressort que ce repli drastique de la marge nette dans le secteur, est dû principalement à la forte hausse du volume des pertes, comptabilisés après avoir effectué des corrections sur la valeur des créances et des engagements pris, en dehors du bilan normal des banques.

Ce solde traduisait à la fin décembre 2016 une situation négative de 25 milliards de FCFA, contre seulement -554 millions de FCFA une année auparavent.

Cette situation est principalement le fait de la Banco da Africa Occidental, dont la valeur des créances a baissé de près de 23,4 milliards de FCFA, lui imposant un résultat net déficitaire de 22,2 milliards de FCFA à la fin 2016, contre un bénéfice net d’un peu plus de 8 milliards de FCFA en 2015.

Cette évolution pour le compte de l’exercice 2017 sera à suivre. Selon des sources officielles, le pays doit encore faire face à une accumulation importante de créances douteuses. Une opération visant à résoudre ce problème a été enclenchée en 2016, mais il semble que cela n’ait pas porté les résultats escomptés.

Rappelons que le secteur bancaire bissau-guinéen compte 4 banques. La filiale locale du groupe Ecobank est la plus importante par le volume des actifs. Elle est aussi la banque qui, à cette période, a réalisé le bénéfice net le plus important du secteur (1,4 milliard de FCFA), en hausse de près de 100%.

Idriss Linge

Commentaires facebook