Vendredi 21 Juillet 2017

La Banque mondiale approuve un cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau entre 2018 et 2021

La Banque mondiale approuve un cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau entre 2018 et 2021
(APA 15/06/17)
Jim Yong KIm, président de la Banque mondiale

APA-Bissau (Guinée Bissau) - La Banque mondiale a approuvé mardi un nouveau cadre de partenariat avec la Guinée-Bissau pour la période de 2018 à 2021, pour atteindre les deux objectifs de réduction de la pauvreté et une meilleure répartition des richesses, indique un communiqué de cette organisation transmis à la presse ce jeudi par sa représentation dans le pays.

La Banque mondiale fait remarquer que depuis 1997, une stratégie d'aide globale pour le pays n'a pas été développée.

« Avec ce nouvel engagement, l'objectif à long terme de la Banque mondiale est d'aider la Guinée-Bissau pour atteindre les deux objectifs de réduction de la pauvreté et une meilleure répartition des richesses, en tenant compte d'un environnement à haut risque », a déclaré Louise Cord, directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Guinée-Bissau.

Le représentant résident de la Banque mondiale, Kristina Svensson, a déclaré que le programme est « sélectif et flexible » et vise à « accroître l'accès de la population aux services essentiels de qualité et créer plus de possibilités économiques et de renforcer la résistance aux chocs ».

« Nous travaillerons principalement pour améliorer les services et les possibilités économiques en dehors de la capitale (zones rurales et les villes secondaires », a-t-il dit.

La Banque mondiale fait aussi part de sa volonté à être plus présente sur le terrain tout en ayant une meilleure coordination avec les partenaires de développement de la Guinée-Bissau, y compris les Nations Unies.

Le nouveau cadre de partenariat pour le pays a été fondé sur les conclusions du diagnostic réalisé en 2016 et en consultation avec les autorités bissau-guinéennes, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement.

Selon la Banque mondiale, les fonds alloués à la Guinée-Bissau par l'Association internationale de développement devraient être presque le double du dernier décaissement qui était de 42 millions de dollars (environ 37 millions d'euros).

Commentaires facebook