Vendredi 21 Juillet 2017

La BADEA débourse plus de 400.000 dollars pour l'électrification en Guinée-Bissau

La BADEA débourse plus de 400.000 dollars pour l'électrification en Guinée-Bissau
(APA 14/06/17)
Photo d'illustration

APA-Bissau (Guinée Bissau) - La Guinée-Bissau va recevoir plus de 400.000 dollars de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), pour l’exécution du projet d'électrification et la prise en charge des problèmes sociaux dans la région de Biombo (nord), a indiqué mercredi le ministre bissau-guinéen de l’Energie et de l’Industrie, Florentine Mendes Pereira.

Lors de la signature du mémorandum d'accord entre le gouvernement et la BADEA, à Bissau, M. Pereira a fait remarquer que ce soutien va permettre d’améliorer la fourniture de l'électricité et la performance des centres de santé de la région de Biombo.

Le ministre a d'autre souligné que sept centres de santé des régions de Quinhamel, Safim, Prabis et Ondame vont bénéficier d'ambulances, de médicaments et des équipements sanitaires.

Florentine Mendes Pereira a souligné l’importance de la signature de cet accord assurant qu’il aura un impact positif sur la vie de la population de ces quartiers populaires.

Le ministre a par ailleurs indiqué que la BADEA va également financer la construction, à Bissau, d’une centrale électrique de 20 mégawatts.

« Le projet est déjà en cours et si tout va bien d'ici la fin de ce mois, le Conseil d'administration de la BADEA va approuver le financement du projet », a déclaré le ministre.

Il a ajouté qu’avec la construction de la centrale à Bissau, le pays sera en mesure de commencer à travailler avec son propre groupe et abandonner le système de location.

A son tour, le représentant de la BADEA, Mahmat Alhabo, a dit qu'il effectuera des visites sur les lieux de la région de Biombo choisis pour bénéficier de ce financement et surveiller la mise en œuvre des travaux.

« Nous travaillons avec le gouvernement de la Guinée-Bissau dans le secteur de l’électricité qui est d'une importance capitale. L'agriculture et la santé sont aussi notre priorité ainsi que la formation du personnel et le secteur technique « a-t-il conclu.

Commentaires facebook