Mercredi 25 Avril 2018

Guinée Bissau : l'ONU et l'UE mobilisent des fonds pour les élections

Guinée Bissau : l'ONU et l'UE mobilisent des fonds pour les élections
(APA 24/03/18)
Une femme vote au second tour de l'élection présidentielle bissau-guinéenne

APA-Bissau (Guinée-Bissau)- L’Organisation des Nations unies (ONU) et l'Union européenne (UE) ont organisé une table ronde à Dakar (Sénégal) pour mobiliser des fonds en vue de soutenir la tenue des législatives de 2018 et de la présidentielle de 2019 en Guinée-Bissau, appris APA vendredi de source sûre.

«La table ronde a réuni des partenaires internationaux de la Guinée Bissau résidant au Sénégal », indique un communiqué conjoint de l’UE et de l’ONU, précisant que la rencontre a eu lieu mercredi dernier.

Cette initiative intervient une semaine après que le gouvernement bissau-guinéen et les Nations Unies aient signé un document du projet de soutien au calendrier électoral 2018-2019 en Guinée-Bissau.

Le communiqué souligne qu’au cours de la réunion de Dakar, le document de projet de soutien de l’ONU à l’organisation d’élections en Guinée-Bissau a été présenté avec une analyse de la situation politique et du besoin urgent de l'appui de la communauté internationale pour un bon déroulement du calendrier électoral dans le pays.

« Les participants à la table ronde ont manifesté leur intérêt à soutenir la Guinée-Bissau, mais espèrent une réaction positive de la part de la communauté internationale », poursuit la note.

Le document signé entre Bissau et l’ONU prévoit la création d'un fonds commun de dons pour financer le scrutin et la mise à jour du fichier électoral.

Le coût des Législatives et de la Présidentielle bissau-guinéennes est estimé à 7,7 millions de dollars, dont 1 million a déjà été mobilisé par le gouvernement.

« Soutenir le processus électoral bissau-guinéen pour assurer des élections législatives inclusives, libres et crédibles d'ici 2018 dans les délais légaux devrait être l'une des priorités des Nations Unies, tel qu'établi par la dernière résolution du Conseil de sécurité », a dit David McLachlan-Karr, représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies et représentant résident du PNUD.

Pour sa part, Victor Madeira dos Santos, ambassadeur de l'Union européenne à Bissau, a déclaré que « la mission à Dakar a également servi à informer les partenaires internationaux sur les développements liés à l'organisation des élections législatives et présidentielle ».

Commentaires facebook