Dimanche 22 Octobre 2017

Guinée-Bissau: le délabrement de Gabù, la deuxième ville du pays

Guinée-Bissau: le délabrement de Gabù, la deuxième ville du pays
(RFI 25/09/17)
Le président José Mario Vaz a prononcé un discours centré sur cette crise politique, lors d'une cérémonie à Gabù, à 200 kilomètres de la capitale, dimanche 24 septembre.

La crise politique entre le chef de l'Etat et le parti au pouvoir s'invite au 44e anniversaire de l'indépendance de Guinée-Bissau. Le président José Mario Vaz a prononcé un discours centré sur cette crise politique, lors d'une cérémonie à Gabù, à 200 kilomètres de la capitale, dimanche 24 septembre. Un évènement auquel n'a pas assisté le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) qui a organisé sa propre cérémonie à 40 kilomètres de là. Gabù est la deuxième ville du pays en terme de population et d’infrastructures. La plupart de ces infrastructures datent de l’époque coloniale. Mal entretenues, elles sont dans un état de délabrement avancé. Malgré la fête, certains habitants ne cachaient pas leur amertume.

Jadis coquette, les infrastructures de la ville, qui pour la plupart datent de l’époque coloniale, sont en état de délabrement avancé, faute d’entretien. Les gouvernements successifs n’en n’ont pas fait leur préoccupation.

En 44 ans d’indépendance, rien ou presque n’a changé. La population a la gorge serrée. Même le gouverneur de la région, José Carlos Macedo Monteiro, n’a pas pu cacher son amertume. « Rien n’a été fait pendant 44 ans. Je veux dire qu’en 44 ans rien n’a été conçu en terme d’infrastructure, rien du tout », se désole-t-il.

Commentaires facebook