Samedi 21 Octobre 2017

Guinée Bissau : Le Collectif des partis politiques exhorte la CEDEAO à sanctionner le PRS pour entrave à la mise en œuvre de l'Accord de Conakry

Guinée Bissau : Le Collectif des partis politiques exhorte la CEDEAO à sanctionner le PRS pour entrave à la mise en œuvre de l'Accord de Conakry
(APA 04/05/17)
Le président bissau guinéen, José Mario Vaz

APA-Bissau (Guinée Bissau) - Le Collectif des partis démocratiques de Guinée Bissau a demandé mercredi au président José Mario Vaz de nommer Augusto Olivais au poste de Premier ministre, amorçant ainsi la mise en œuvre de l'Accord de Conakry signé entre les parties prenantes de la crise politique dans le pays.

La même structure a par ailleurs demandé à la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) de sanctionner le Parti de la rénovation sociale (PRS) qu’elle considère comme le principal obstacle au dialogue pour la sortie de la crise politique dans lequel le pays est plongé.

Au cours d’une conférence de presse tenue mercredi 3 mai à Bissau, le groupe s’en prend au PRS pour avoir rejeté la proposition du Président de l'Assemblée nationale visant à mettre fin à la crise. Cette proposition donnait 12 portefeuilles ministériels au PRS, 18 au PAIGC, le PND, le PCD et l’UM devant avoir un portefeuille chacun.

Selon le groupe, « le PRS est le seul parti qui refuse de participer à ce dialogue et devrait donc être tenu pour responsable en tant qu'institution qui entrave la mise en œuvre de l'Accord de Conakry. »

En ce qui concerne les 15 membres expulsés du PAIGC, le Collectif des partis démocratiques rappelle que l'Accord de Conakry, en son paragraphe 10, se détermine sur la réintégration des membres concernés.

Le Collectif appelle par conséquent à une plus grande pondération des 15, dans l'esprit de l'Accord de Conakry, en vue du retour à la coexistence démocratique dans le pays.

Le Collectif des partis démocratiques est une organisation dans laquelle figure le Parti africain de l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), le Parti de la convergence démocratique (PCD), l'Union pour le changement (UM), le Parti de la nouvelle démocratie (PND), le Parti de la solidarité et du Travail (PST) et le Mouvement patriotique (MP).

Commentaires facebook