Dimanche 10 Décembre 2017

Guinée-Bissau: fête de l’indépendance sur fond de divisions

Guinée-Bissau: fête de l’indépendance sur fond de divisions
(RFI 24/09/17)
Guinée-Bissau: fête de l’indépendance sur fond de divisions

La Guinée-Bissau célèbre, ce dimanche 24 septembre, le 44e anniversaire de son indépendance dans la division. Le parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC), au pouvoir, et le Président José Mario Vaz sont en ordre séparé. A la base de cette division, le limogeage, en 2015, par le président Vaz, de son Premier ministre Domingos Simões Pereira. Les deux hommes appartiennent au PAIGC que dirige l’ancien Premier ministre Simões Pereira. Celui-ci refuse de reconnaitre le gouvernement mis en place par le chef de l’Etat et depuis, le pays est plongé dans une crise politique profonde.

C’est sur fond de division que les Bissau-guinéens célèbrent le 44e anniversaire de leur indépendance. Le Président José Mario Vaz et sa famille politique, le PAIGC, feront la fête en ordre séparé.

Dans la matinée de ce dimanche, le Président José Mario Vaz déposera une gerbe de fleurs sur la tombe de Amilcar Cabral, dans le cimetière des martyrs, avant de prendre la route pour Gabu, à 200 km à l’est du pays, pour la cérémonie officielle.

Un important dispositif des forces de sécurité y est déployé. Le choix de la ville de Gabu n’est pas gratuit. En effet, les prochaines législatives sont prévues dans sept mois et 35 % de l’électorat sort de cette région. C’est ce qui justifie l’opération de charme à laquelle se livrent les deux camps.

Le PAIGC y a installé ses bases, depuis une semaine, mais a choisi de commémorer la date, à Madina de Boé, à 40 km plus au sud de Gabu. C’est dans cette localité que l’Indépendance a éte proclamée, en août 1973.

Pour les nostalgiques du passé, La Guinée-Bissau, c’est avant tout l’histoire d’un parti politico-militaire, le PAIGC et de sa lutte de libération contre le colonisateur portugais.

Commentaires facebook