Dimanche 10 Décembre 2017

Conflit intersyndical entre la Guinée et la Guinée-Bissau

Conflit intersyndical entre la Guinée et la Guinée-Bissau
(Aminata 20/09/17)
Une vue de Bissau, capitale de la Guinée Bissau

Depuis quelques mois un conflit d’ordre professionnel couve entre responsables syndicaux du domaine du transport de la Guinée et celui de sa voisine et homonyme portugaise. Des conventions signées par une équipe du Ngabou avec la Guinée serait remises en cause par l’équipe actuellement aux affaires de ce côté de la frontière. Elhadj Maladho Zawia Diallo est le secrétaire général de la section syndicale préfectorale du transport et de la mécanique générale.

« l’équipe qui était en place à Ngabou était très compréhensive et coopérative, ils étaient venus ici une fois en mission, ils ont passé la nuit et le lendemain ils sont venus ici (NDLR :siège du syndicat) on a tenu quelques heures de travail notamment concernant les relations qui doivent nous lier dans les domaines du transport et du commerce .Nous avons conclu qu’en Guinée ici si un chauffeur Bissau guinéen a des problèmes on va s’en occuper et si un chauffeur guinéen a des problèmes en Guinée Bissau ils vont s’en occuper. Mais il parait qu’ils ont fait un congrès et cette équipe est tombée et une nouvelle équipe est venue, cette dernière équipe dit que tout ce que la première a fait est Zéro et qu’ils vont recommencer de zéro.

Ce qui était mieux, c’était de nous adresser une correspondance ,soit nous on se déplace, soit eux ils se déplacent, parce qu’il s’agit d’annuler des conventions et de créer d’autres conditions aussi, malheureusement ,ils n’ont pas été compréhensifs dans ce sens nous avons fait un écrit, ils ont répondu par les actes en barrant les numéros des chauffeurs guinéens et en leur disant vous ne chargerez pas ici… »

Le syndicaliste a précisé que sa base s’était référée à la hiérarchie nationale qui avait demandé un temps mort pour l’Aïd el Kébir avant d’aller vers le voisin pour dialoguer mais les échauffourées du coté de la Basse Côte ont empêché ce voyage pour un premier temps avant de promettre de dépêcher deux délégués qui viendront se greffer à la délégation de Labé pour tenter d’ aller désamorcer la situation. Aux dernières nouvelles, c’est ce mardi que l’équipe devait prendre la route de la Guinée portugaise.

Ousmane Koumanthio Tounkara

Commentaires facebook