Vendredi 15 Décembre 2017
(APA 13/12/17)
APA-Conakry (Guinée) - L'autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) de Guinée a entamé une vaste campagne de fermeture des radios et télévisions privées non en règle vis-à-vis de l'Etat depuis 2009, sur ordre de la haute autorité, a-t-on constaté mardi à Conakry. Elles sont au total une quarantaine de radios et télévisions privées concernées par cette mesure. Selon l'ARPT, ces médias doivent au trésor plus de six (6) milliards de francs guinéens d'arriérés accumulés, globalement, depuis 2009, soit près de 400 millions de CFA. Par deux fois, le président guinéen, Alpha Conde, a réitéré sa menace de fermer toutes les radios non en règle vis-à-vis de l'Etat. Il l'a dit devant la presse...
(Agence Ecofin 13/12/17)
« Ces derniers mois, on assiste vraiment à un resserrement du Gouvernement autour des médias. Il y a eu les suspensions musclées de certains medias, l’arrestation, les violences contre les journalistes. Il y a une plainte déposée contre les personnes qui se sont rendues responsables de ces violences, on espère que les juridictions guinéennes pourront rendre justice », a déclaré Clea Kahn-Sriber, la responsable du Bureau Afrique de Reporters Sans Frontières (RSF), dans une interview accordée, hier, à Africa Guinée. Face à cette situation, RSF s’est rapproché du président guinéen pour tenter d’arranger les choses. « Notre secrétaire général était présent en Guinée, le mois dernier, dans le cadre des assises de l’Union de la presse francophone (UPF) ; à...
(Vision Guinée 12/12/17)
S’inscrivant dans le cadre de la Stratégie Nationale d’Actions Prioritaires de la réforme du secteur de la Justice engagée par le gouvernement guinéen, le projet « Partenaires pour l’accès à la justice en Guinée : L’opérationnalisation des maisons de justice » consiste à rapprocher la justice des justiciables à travers l’éducation des citoyens sur leurs droits légaux et fournir des services juridiques de base. En prélude à l’installation des maisons de justice dans les communes urbaines de Kindia, Kankan et...
(AFP 11/12/17)
Un étudiant ivoirien a été tué par balle suite à une probable bavure policière à Conakry, lors de manifestations d'élèves qui ont secoué la Guinée la semaine dernière, a annoncé lundi à Abidjan le ministère ivoirien de l'Education nationale. "Junior Yobouet Yao, 23 ans, étudiant en 6e année à la faculté de médecine de Conakry a été atteint d'une balle à la tête, alors qu'il dormait dans sa chambre", a précisé le ministère à l'AFP. "Des policiers à bord d'un...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la...
(RFI 06/12/17)
Lundi et mardi, des délégations guinéenne et malienne se sont rencontrées à Kankan, en Guinée, suite aux incidents meurtriers de la fin novembre au cours desquels des orpailleurs situés de part et d'autre de la frontière s'étaient affrontés, causant notamment la mort de gendarmes maliens. Les deux villages de Balandougou en Guinée (sous-préfecture de la préfecture de Kankan) et Gnaouléni au Mali (commune de Benkadi et du cercle de Kangaba dans la région de Koulikoro) revendiquent la paternité d'un site...
(AFP 06/12/17)
La lutte contre l'épidémie de sida stagne, voire faiblit en Afrique de l'Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d'un tiers en cinq ans, un "scandale" pour les associations et l'Unicef. "La mortalité liée au VIH/sida en Afrique de l’Ouest et du Centre est (proportionnellement) plus du double (5,1% contre 2,1%) de ce qu’elle est dans le reste de l’Afrique", dénonce Coalition Plus, un groupe d'ONG de lutte contre le sida, dans un communiqué publié pour la...
(RFI 05/12/17)
La grève déclenchée par une partie du syndicat de l'Education en Guinée ne faiblit pas malgré la détermination du gouvernement à minimiser son impact. Ce lundi encore, dans plusieurs villes du pays le mouvement a été suivi, mais c'est surtout à Conakry qu’il est le plus développé. Par centaines dans plusieurs quartiers de la capitale, les jeunes scolaires sont descendus dans les rues, scandant des slogans hostiles au président guinéen et à son régime. Dans les rues de Kaloum, le...
(RFI 05/12/17)
A Abidjan (Côte d'Ivoire), la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (Icasa) s’est ouverte le 4 décembre. Jusqu’au 9 décembre ce sera le rendez-vous mondial de ceux qui se consacrent à la lutte contre le VIH. Parmi les participants, Mme Matshidiso Moeti, docteure et responsable de la branche africaine de l’OMS s’inquiète du faible taux d’accès aux traitements des malades en Afrique de l’Ouest et Centrale. Elle répond aux questions de Frédéric Garat. Lire...
(AFP 04/12/17)
Des milliers de collégiens et lycéens guinéens sont descendus lundi dans les rues de Conakry pour réclamer le retour en classe des enseignants en grève depuis plusieurs semaines, alors que les syndicats menacent de déclencher une "grève générale" sur l'ensemble du territoire. Dans le quartier central de Kaloum, les élèves du secondaire sont sortis des écoles, brandissant cartables et cahiers et chantant des slogans tels que "Nous voulons nos profs" ou "Sans nos profs, pas de cours", a constaté un...
(RFI 04/12/17)
Au sommet UA-UE d'Abidjan, il a beaucoup été question d'émigration et d'opportunités d'emploi et d'avenir pour la jeunesse lors des sessions plénières ou à huis clos. Mais la sécurité et la lutte antiterroriste n'ont pas été oubliées. Ainsi lors d'une rencontre en tête à tête entre les chefs d'Etat français et ivoirien, il a été décidé de créer un centre d'excellence pour la formation des forces anti-terroristes. Il s'agit d'ENVR : des écoles nationales à vocation régionale. Il en existe...
(APA 04/12/17)
APA-Conakry (Guinée) - Patrimoine vestimentaire de la communauté peuhle, une des ethnies majoritaires de la Moyenne Guinée (ex Foutah théocratique ou Foutah Djallon), le bonnet « Pouto » ou « Poutoorou» est de nos jours porté par presque tous les Guinéens, avec le secret espoir de jouir de la respectabilité que conférait jadis ce couvre-chef. Avant l’ère coloniale, le port du « Pouto » était au Foutah Djallon réservé exclusivement aux privilégiés tels les rois, les érudits, les notables et,...
(BBC 30/11/17)
Suite à un différend au sujet de la paternité d'une zone minière, des affrontements entre Guinéens et Maliens à la frontière des deux pays, ont fait 22 victimes lundi. De nombreux blessées sont à déplorer. Selon les autorités de la Guinée et du Mali, il est impossible dans l'immédiat d'établir le bilan définitif de ces affrontements, qui ne sont pas une première dans cette zone riche en or à cheval sur le nord-est de la Guinée et le sud-ouest du...
(APA 30/11/17)
4 Gendarmes ont été tués au village de Niaouléni non loin de la frontière entre le mali et la Guinée a appris APA dans un communiqué diffusé mercredi par l’armée malienne. ‘’Quatre personnels de la Gendarmerie Nationale, dont l’adjoint au commandant de compagnie de Kati, ont trouvé la mort le lundi 27 novembre 2017 lors d’une opération de sécurisation des populations sur le site d’exploitation minière de Niaouleni. Cette localité est située dans le cercle de Kangaba, à la frontière guinéenne,’’ a indiqué l’armée dans un communiqué.
(AFP 29/11/17)
Six personnes ont été tuées et de "nombreuses" autres blessées lors d'affrontements en début de semaine entre orpailleurs à la frontière entre le Mali et la Guinée, a indiqué mercredi une source sécuritaire guinéenne. Les deux pays se sont rejeté la responsabilité de ces affrontements, qui ne sont pas une première dans cette zone riche en or du nord-est de la Guinée et du sud-ouest du Mali. "Ce sont des orpailleurs maliens, épaulés par des chasseurs et des gendarmes maliens,...
(RFI 29/11/17)
Ce mercredi s’ouvre le sommet Union européenne/Union africaine à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Comment investir dans la jeunesse africaine pour un avenir durable ? C’est la question qui sera au centre des débats durant ce sommet. En Guinée où le chômage des moins de 25 ans est estimé à 70% selon l’APIP, l’Agence guinéenne de promotion des investissements privés. Parmi ces jeunes chômeurs, il y a pourtant de nombreux diplômés, souvent fraîchement sortis de l’université. Car en Guinée, la formation...
(AFP 28/11/17)
Une quarantaine de radios privées parmi les plus écoutées en Guinée ont interrompu mardi leurs programmes pour 24 heures afin de protester contre les "atteintes" à la libertés de la presse et à la liberté d'expression dans le pays, a rapporté un correspondant de l'AFP. Ce mouvement intervient au lendemain de la suspension par les autorités d'une radio ayant donné la parole à un leader syndical à l'origine d'une grève de plus de deux semaines dans l'éducation. Avant de fermer...
(AFP 27/11/17)
La grève dans le secteur de l'éducation se poursuivait lundi en Guinée, où de nouvelles échauffourées ont éclaté, malgré les sévères mises en garde des autorités visant les grévistes et les médias diffusant leurs messages. Les programmes d'une radio privée, BTA FM, ont été interrompus lundi après le passage à l'antenne d'un des principaux leaders de la grève déclenchée le 13 novembre, Aboubacar Soumah, selon les responsables de cette radio émettant depuis Labé, à 400 km au nord de Conakry. Les cours n'ont pas repris dans plusieurs établissements scolaires du pays en raison de l'absence des enseignants...
(AFP 24/11/17)
Plus de 500 victimes de traite des être humains, dont près de la moitié sont des mineurs, ont été secourus et 40 trafiquants présumés arrêtés lors d'une vaste opération de police dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, a annoncé Interpol jeudi. L'opération Epervier, menée simultanément au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal entre le 6 et le 10 novembre, a permis l'arrestation de 40 trafiquants présumés qui seront poursuivis pour "traite d'êtres humains", "travail forcé" et...
(Aminata 24/11/17)
La presse guinéenne a été très menacée ces trois dernières semaines. Des journalistes ont été bastonnés par des gendarmes, des medias suspendus, d’autres ont été menacés et un journaliste a été interpelé à la justice. Face cette situation difficile, le Réseau Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie (CoJeLPaiD), hausse le ton et a condamné cet acte jusqu’à la dernière énergie à travers une conférence qu’il a animé jeudi 23 novembre 2017, à Conakry. Précisément c’est...

Pages