| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(RFI 29/03/17)
Après son extradition mi-mars du Sénégal vers la Guinée, « Toumba » Diakité, l'ex-aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara, le chef de la junte militaire au pouvoir en 2009, est poursuivi pour son implication dans le massacre du 28 septembre 2009, où au moins 150 personnes sont décédées et une centaine de femmes violées pendant une manifestation. L'ancien militaire est auditionné par le pool de magistrats instructeurs depuis son retour. A la maison centrale, c'est le même cérémonial depuis le 13 mars, le jour de la première audition de Aboubacar Sidiki Diakité, dit « Toumba ». Trois juges d'instruction accompagnés du représentant du parquet et des avocats de la défense se rendent ensemble...
(AFP 28/03/17)
La Cour suprême de Guinée a cassé lundi la condamnation à perpétuité de deux hauts gradés guinéens accusés de tentative d'assassinat du président Alpha Condé, dont le domicile avait été attaqué en 2011, a constaté un correspondant de l'AFP. La haute juridiction a cassé le jugement de la cour d'assises de Conakry du 13 juillet 2013, qui avait condamné à perpétuité le commandant Alpha Oumar Diallo – présenté comme le cerveau de l'attaque - et l'officier Jean Guilavogui, huit autres accusés écopant de deux à 15 ans de prison. "Nous, les avocats de la défense, sommes très contents, les mis en cause et leurs dossiers vont être transférés au tribunal...
(RFI 28/03/17)
La Cour suprême de Guinée a cassé lundi 27 mars la condamnation à perpétuité de deux hauts gradés accusés de tentative d’assassinat sur le président Alpha Condé, dont le domicile avait été attaqué en 2011. La haute juridiction a cassé le jugement de la cour d'assises de Conakry du 13 juillet 2013, qui avait condamné à perpétuité le commandant Alpha Oumar Diallo - présenté comme le cerveau de l'attaque - et l'officier Jean Guilavogui. Après cinq ans et huit mois...
(BBC 28/03/17)
Un nouveau procès pourrait avoir lieu dans l'affaire de l'attaque de la résidence du président Alpha Condé le 19 juillet 2011. La cour suprême a cassé l'arrêt de la cour d'assises de Conakry lundi. Cette dernière avait condamné le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo à la réclusion criminelle à perpétuité et Fatou Badiar à 15 ans de prison ferme. Ils avaient été reconnus coupable pour leur participation à l'attaque contre le domicile du président Alpha Condé. L'arrêt de la cour...
(Xinhua 28/03/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- La Cour suprême guinéenne vient de casser la condamnation des auteurs présumés de l'attaque du domicile privé du président Alpha Condé, perpétrée en 2011 par des civils et des militaires dans la banlieue de Conakry, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Un nouveau procès devra avoir lieu. Cette attaque armée menée tôt le 19 juillet 2011 a provoqué la mort de plusieurs personnes et la destruction du domicile de M. Condé, élu président sept mois plus tôt,...
(Guinee7 27/03/17)
C’est JA qui annonce la nouvelle. A dix jours du premier tour de l’élection présidentielle française, François Hollande recevra le président guinéen Alpha Condé en visite d’Etat à Paris, les 11 et 12 avril. Cela se fera, ajoute le journal panafricain, avec tout le protocole qui convient, notamment un dîner officiel à l’Elysée. Et de rappeler que les deux hommes qui se connaissent de longue date pour avoir tous deux fréquenté l’internationale socialiste, sont amis. Ils échangent régulièrement des SMS,...
(Guinee Actu 27/03/17)
L'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a investi son nouveau vice-président chargé de la communication et des relations extérieures le mercredi 20 Mars dernier. La cérémonie a eu lieu au domicile privé d'Elhadj Ibrahima Chérif Bah, le nouveau promu à ce poste, qui remplace ainsi Amadou Oury Bah. La décision fait des vagues chez des proches de Bah Oury qui voient dans ce geste une volonté de braver la justice, qui a tranché récemment en faveur du premier secrétaire général de l'UFDG, dans son bras de fer avec la direction du parti, suite à son exclusion.
(Vision Guinée 27/03/17)
L’ancien chef de la junte vit à Ouaga depuis qu’il a échappé à une tentative d’assassinat. Moussa Dadis Camara a réitéré sa volonté de revenir en Guinée pour dire sa part de vérité dans le massacre du 28 septembre. Le bouillant capitaine assure qu’il n’attend que le feu vert de la justice pour fouler le sol guinéen. ‘’Qui n’aime pas sa patrie ?’’, rétorque-t-il à la question d’un journaliste qui lui demandait s’il souhaite toujours revenir en Guinée. ‘’Ce n’est...
(Guinee Actu 27/03/17)
Après l'extradition d'Aboubacar Diakité alias Toumba, le débat sur les événements douloureux du 28 Septembre 2009 refait surface. À ceci, se greffe le dossier du 19 Juillet, une autre affaire juridico-politique pour laquelle madame Fatou Badiar Diallo et d'autres accusés sont en prison depuis plus de 5 ans. Bah Oury, qui a des implications profondes dans ces 2 affaires, a accepté d'en parler dans un entretien accordé lundi 13 Mars dernier. Mosaiqueguinee.com : comment percevez-vous l'extradition de Toumba ? Bah...
(Vision Guinée 24/03/17)
Le bouillant capitaine Moussa Dadis Camara assure qu’il a changé. Son long séjour à Ouagadougou en est pour quelque chose, selon ses dires. Il l’a dit jeudi matin dans un entretien téléphonique accordé à l’émission des Grandes gueules. ‘’J’étais avec vous, je suis guinéen comme vous. Vous avez connu votre frère Moussa Dadis Camara dans les temps. Dans la vie d’un être humain, on peut changer’’, répond-il à la question d’un journaliste qui souhaitait savoir s’il a changé. L’ancien chef...
(Le Jour Guinée 24/03/17)
C'est une rencontre inédite entre deux mastodontes du monde politico-médiatique guinéen. Un face à face historique entre deux personnages phares de l'histoire guinéenne des deux dernières décennies. Mercredi soir, l'ancien président de la transition, le général Sékouba Konaté, et le leader de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, se sont retrouvés dans un luxueux hôtel, en région parisienne. Les deux hommes se sont entretenus en privé, loin des langues indiscrètes, pendant plusieurs dizaines de minutes. Un huis-clos...
(Le Jour Guinée 24/03/17)
Le ministre Conseiller Spécial du Premier ministre éthiopien a animé mercredi 22 mars 2017 une conférence de presse dans un hôtel à Conakry. Cette rencontre avec les médias s'est tenue à l'occasion de sa visite au Président, Alpha Condé, l'actuel président de l'Union Africaine. Candidat au poste de Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé -OMS-, l'Ethiopien dit "être venu en Guinée pour remercier le président Alpha Condé. Je suis venu aussi parce que toute l'Afrique a supporté ma...
(RFI 23/03/17)
A Genève, les autorités guinéennes étaient invitées à participer à un « dialogue interactif » avec le Conseil des droits de l'homme des Nations unies, ce mercredi 22 mars. Un échange au cours duquel elles ont présenté les réformes menées pour améliorer l'appareil judiciaire et à terme, mettre fin à l'impunité dans le pays. De manière unanime, la communauté internationale reconnait les progrès enregistrés, notamment suite à l'adoption en juillet 2016 d'un nouveau Code pénal. Mais beaucoup reste encore à...
(Autre média 23/03/17)
Le 23 mai 2017, à l’occasion de 70ème Assemblée générale, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devrait élire un nouveau Directeur général à sa tête. Et au nombre des candidats en lice, on a celui éthiopien, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui compte beaucoup sur l’appui du continent africain pour une victoire dont il est quasi certain. C’est ainsi que ce 22 mars, il a été reçu par le président Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine. Il en...
(Guinee7 22/03/17)
Le Premier Ministre Mamady Youla a présidé, ce lundi, un panel intitulé DOING BUSINESS IN GUINEA et dédié à la promotion de l’investissement en Guinée dans le cadre de l’Africa CEO Forum de Genève. A cet effet, le Chef du Gouvernement était entouré du Ministre Conseiller à la Présidence, Idrissa Thiam, du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, N’famara Conté, de Hann Keita Diénaba, Directrice générale adjointe de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), de Kerfala Camara, Président Directeur Général de GUICOPRES et Patrice Fonlladas, Directeur de la zone Afrique/Moyen-Orient de Véolia.
(Vision Guinée 22/03/17)
Le chef de file de l’opposition ne compte pas baisser les bras si rien n’est fait pour l’application stricte de l’accord du 12 octobre. Pour amener le président de la République et son gouvernement à respecter le consensus, Cellou Dalein Diallo n’exclut pas de faire recours à la rue pour se faire entendre. ‘’Probablement, nous serons obligés d’organiser d’autres manifestations pacifiques pour obtenir l’application de l’accord qui enregistre actuellement d’énormes retards’’, indique l’ancien Premier ministre en énumérant quelques points de...
(Vision Guinée 22/03/17)
L’extradition de l’ancien aide de camp de Moussa Dadis Camara aurait pu intervenir plutôt que prévu. Du moins selon le professeur Salifou Sylla, ancien ministre de la justice qui s’est confié à VisionGuinee. L’ancien garde des sceaux pense que le procès sur le massacre du 28 septembre aurait également pu se tenir avec ou sans Toumba Diakité si les autorités guinéennes ne manquaient pas de volonté. ‘’Il a fallu que les sénégalais menacent de relâcher Toumba Diakité si la Guinée...
(AFP 21/03/17)
Des organisations de défense des droits de l'Homme saluent des "avancées" en Guinée, mais estiment que "beaucoup reste à faire pour consolider l'Etat de droit" dans ce pays "où surgissent encore des épisodes de violence", dans un rapport publié mardi. Cette ex-colonie française d'Afrique de l'Ouest a été régie par des pouvoirs autoritaires, voire dictatoriaux, jusqu'à l'élection en 2010 de l'ancien opposant historique Alpha Condé, qui n'a pas mis fin aux violences politiques souvent meurtrières. "Jusqu'à présent aucune des investigations menées dans le cadre des violences commises au cours de manifestations n'a conduit à un procès", déplorent la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH) et ses organisations...
(RFI 21/03/17)
Le ministre de la Justice et celui des droits de l'homme guinéens sont ce mardi devant le Conseil des droits de l'homme des Nations unies pour faire un point d'étape sur les réformes entreprises à Conakry pour réformer l'appareil judicaire et mettre un terme à l'impunité récurrente en Guinée. A cette occasion, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, l'organistion guinéenne des droits de l'homme et l'ONG « Mêmes droits pour tous » publient un rapport intitulé « Justice, réconciliation et réformes législatives ». Rapport équilibré qui souligne notamment les avancées entreprises ces dernières années.
(Guinee7 20/03/17)
Question lancinante que les Guinéens se posent, silencieusement, sans pouvoir, ou sans oser la poser directement à leurs hommes politiques, et surtout à celui qui occupe la fonction suprême de leur pays. On indexe tantôt X, on soupçonne tantôt Y. Cependant, peu d’espoir d’avoir un jour une réponse satisfaisante à leur lancinante interrogation. Au demeurant, le pouvoir actuel, par la lenteur manifeste qu’il a déployée pour que ce « Dossier » avance le moins vite possible, n’autorise pas à espérer une issue heureuse pour des centaines de victimes abandonnées à leur triste sort.

Pages