Lundi 26 Juin 2017
(APA 27/05/17)
APA-Conakry (Guinée) - Les supporteurs guinéens ont exprimé leur déception suite à la lourde défaite de l’équipe nationale junior de football qui a pris de l’eau ce vendredi en Corée du Sud, face à l’Argentine (5-0), pour la troisième et dernière journée de la phase des poules de la Coupe du monde des moins de 20 ans (U20). Battu en ouverture par la Corée du Sud, le pays hôte, (3-0) et auteur d’un nul face à l’Angleterre (1-1), les poulains de Mandiou Diallo se devaient de battre l’Argentine (3-0) et espérer une défaite de l’Angleterre (4-0) au moins, pour espérer se qualifier au tour suivant. Opposés à l’Argentine, ce vendredi à Jeanju, les Guinéens ont encaissé deux buts avant d’aller...
(La Tribune 26/05/17)
Le président guinéen Alpha Condé, actuellement à la tête de l’Union africaine, a fêté à sa manière la Journée mondiale de l'Afrique qui correspond à la création de l'OUA, ancêtre de l'UA, le 25 mai 1963. Pour marquer son panafricanisme à cette occasion. Proposant une série de réformes pour l'UA, Condé a aussi demandé dans la foulée deux sièges pour l’Afrique au sein du Conseil de sécurité de l’ONU pour que la voix du continent soit mieux entendue. Aujourd'hui à travers tout le continent, l'on rend hommage aux pères fondateurs de la défunte institution OUA. Car 54 ans plus tard, leur combat pour l'unité et la souveraineté du berceau de l'humanité est toujours d'actualité comme le confirme le souhait de...
(Xinhua 26/05/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- A l'occasion de la Journée de l'Union africaine (UA) ce 25 mai 2017, le président guinéen Alpha Condé, président en exercice de l'organisation panafricaine, a réclamé mercredi deux sièges pour l'Afrique au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU). Selon lui, il est également temps de tenir compte de l'importance démographique, politique et économique du continent africain, afin de "reconsidérer le rôle qu'il peut et doit jouer sur la scène internationale". Il a pour cela souligné la nécessité d'aborder la question de la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU, afin de remédier à l'"injustice dont est victime le continent africain". Cette réforme, dit-il, devra permettre, entre autres, d'accorder au "minimum deux sièges de membres...
(Vision Guinée 26/05/17)
En séjour en France où il a prévu de rencontrer des personnalités politiques, le chef de file de l’opposition et leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est prêté jeudi aux questions de Christophe Boisbouvier de Radio France Internationale (RFI). ‘’Est-ce que Paris a joué un rôle positif ou négatif ces dernières années vis-à-vis de la démocratie guinéenne ?’’, questionne le journaliste. ‘’[Un rôle] négatif plutôt. La France a financé, par l’intermédiaire de la francophonie, le processus électoral, mais il y avait quand même un soutien visible à M. Alpha Condé’’, répond Cellou Dalein Diallo. Et quand notre confrère lui ce qui lui fait penser que François Hollande a soutenu Alpha Condé, le leader de l’UFDG déclare :...
(La Tribune 26/05/17)
Les syndicats ont finalement mis leur menace à exécution. Après l’échec d’interminables négociations sur des revendications sociales avec leurs patronats, ils ont activé le mécanisme de blocage du secteur qui avait été suspendu à une date butoir. Hier mardi, les professionnels des banques et des assurances ont paralysé le système bancaire du pays en enclenchant une grève « générale » et « illimitée ». Le pays, presque à l’arrêt, en a ressenti l’onde de choc. C'était le plan B des syndicats. Les clients des banques privées ont attendus, ce mardi matin que les rideaux de leurs agences se lèvent. En vain ! A l'appel de la fédération syndicale autonome des Banques, Assurances et Micro finances de Guinée (FESABAG) et de...
(APA 26/05/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Alpha Condé, a plaidé, jeudi pour une réforme du conseil de sécurité des Nations Unies qui permettra l'attribution de deux sièges de membres permanents à l'Afrique. « Il est temps de tenir compte de l'importance démographique, politique et économique de notre continent... C'est sous cet angle que doit être abordée la question de la réforme du conseil de sécurité des Nations unies. Cette réforme devra permettre d'accorder deux sièges de membres permanents à l'Afrique», a plaidé le président Guinéen à travers une déclaration produite à la faveur de la journée de l'Afrique célébrée les 25 mai de chaque année. Pour M. Condé qui estime « injuste» le rôle...
(RFI 26/05/17)
2017 est une année faste pour Alpha Condé. L'homme préside à la fois la Guinée et l'Union africaine. Mais son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, ne s'avoue pas vaincu et vise la présidentielle de 2020.
(Guinee7 26/05/17)
Ce jeudi 25 mai 2017, une rencontre technique a eu lieu entre les représentants du fond monétaire international en fin de mission à Conakry, et les ministères des Finances et de l’Economie ; du Budget ; du Plan et de la Coopération internationale. Cette mission du FMI était en Guinée pour examiner le progrès macroéconomique après la conclusion, l’année dernière, du PPTE. ‘’C’était une mission technique qui visait à initier une future mission qui aura lieu au courant du mois de juillet pour engager des négociations pour un futur programme. Egalement, il s’agissait bien sûr de partager avec la mission, un certain nombre de sujets, d’un point de vue macroéconomique mais également des perspectives de croissance, également la répartition de...
(La Tribune 26/05/17)
La capitale guinéenne sera pour un an la capitale mondiale du livre. Pour assurer l'infrastructure et le bon déroulement de «Conakry, capitale mondiale du livre», les autorités guinéennes et leurs partenaires dans l'organisation ont mobilisé pas moins de 3,9 milliards de francs CFA. Lancée le 23 avril dernier, cette année du livre à Conakry prendra fin le 22 avril 2018. C'est officiel. Les activités de «Conakry, capitale mondiale du livre» coûteront à la Guinée la rondelette somme de 60 milliards de francs guinéens, soit environ 3,9 milliards de francs CFA. D'après le ministre de la Culture et des sports, Siaka Barry, la Guinée n'assumera pas seule ce budget. Elle prendra en charge les 50% de ce budget et s'appuiera sur...
(RFI 26/05/17)
Un nombre indéterminé de ressortissants ouest-africains, en majorité des Burkinabè, qui s'adonnent à l'exploitation clandestine de l'or dans le nord-est guinéen, ont été arrêtés cette semaine et sont attente de leur expulsion vers leur pays d'origine. Cette pratique illicite est courante dans la région, riche en or et en diamants. Si les autorités guinéennes ont pendant longtemps laissé faire cette exploitation artisanale et clandestine de l’or dans le périmètre alloué à la société, le Groupe AngloGold Ashanti de Guinée (SAG), cette fois c’est avec la manière forte qu’elle compte mettre fin à cette pratique illicite dans la région de Siguiri, zone des savanes. Des dizaines de policiers et gendarmes ont été déployés dans ce périmètre. Ils ont procédé cette semaine...
(La Voix de l'Amérique 26/05/17)
Depuis mardi, aucune salle de classe n’est accessible aux étudiants des universités privées du pays Les institutions supérieures privées de Guinée ont décidé de fermer provisoirement les classes pour réclamer le respect des engagements au gouvernement. Plusieurs points opposent le ministère guinéen de l’enseignement supérieur et ces universités, mais notamment le retard dans le paiement des arriérés de bourses d’étude. Cette enveloppe s’élève à 80 milliards de francs guinéens, soit plus de 9 millions de dollars, selon le directeur national de l‘enseignement supérieur privé de Guinée.
(RFI 26/05/17)
Kankan en Haute Guinée est la ville d’origine de Solomana Kanté, l’inventeur du n’ko, un alphabet pour retranscrire les sonorités africaines. Dans cette ville, au cœur de l’ex-empire mandingue, quelques professeurs misent sur le n’ko pour l’apprentissage et améliorer les résultats scolaires.
(Jeune Afrique 26/05/17)
Ouverts fin 2016, le Sheraton et le Noom offrent des points de chute haut de gamme aux hommes d’affaires de passage dans la métropole guinéenne. Notre verdict point par point. Qu’ils posent leurs valises au Sheraton Grand, à cinq minutes de l’aéroport, ou au Noom Hotel, au cœur du centre d’affaires de Kaloum, les inconditionnels d’hôtels de luxe ne seront pas déçus. Les deux nouveaux établissements cinq étoiles de Conakry rivalisent de raffinement pour attirer la clientèle. Jeune Afrique a mené l’enquête pour vous aider à faire votre choix. Vue sur mer En matière de proximité avec la mer, le Sheraton Grand et le Noom Hotel sont quasi à égalité : l’un est situé sur les rives nord-est de l’Atlantique, l’autre...
(Guinee7 26/05/17)
Le concert organisé ce Jeudi, par la CIS communication, dénommée “la Guinée au cœur de l’UA, s’est mal terminé, avec la casse d’une centaine de sièges par les spectateurs, qui exprimaient ainsi leur ras–le-bol, face à la violence exercée par les bodyguards. C’est après la prestation d’une dizaine d’artistes nationaux et internationaux comme, DJ Oudy, Adama DAHICO de la Côte d’ivoire, que la casse a commencé. En effet, des spectateurs ne supportaient plus la brutalité exercée sur eux par des forces de l’ordre quand ils approchaient des artistes pour des selfies notamment. En plus la salle ne pouvait contenir tous les spectateurs venus nombreux à ce concert gratuit qui s’est arrêté suite à cet incident. Il a fallu l’intervention des...
(APA 26/05/17)
APA - Dakar (Sénégal) – La Guinée est éliminée de la Coupe du monde des moins de 20 ans, après avoir été atomisée par l’Argentine 5-0, vendredi à Jeju, en Corée du Sud, pour le compte de la 3ème et dernière journée du groupe A de la compétition. Avec deux revers (0-3 face à la Corée du Sud et 0-5 contre l’Argentine) et un match nul contre l’Angleterre (1-1), le «Syli national» juniors termine à la 4ème et dernière place de son groupe, derrière Angleterre (1ère, 7 pts), la Corée du Sud (2e, 6 pts) et l’Argentine (3e, 3 pts). Des quatre représentants africains, seule la Zambie a assuré sa qualification pour les 8es de finale. Le Sénégal (1 victoire...
(AFP 25/05/17)
Des dizaines de Burkinabè ont été arrêtés ces derniers jours en Guinée pour s'être livrés à l'exploitation artisanale de l'or, une activité interdite par les autorités, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Les Burkinabè arrêtés, dont le nombre exact n'a pas été précisé, étaient détenus mercredi à Siguiri, dans le nord-est de la Guinée, principale zone aurifère du pays, selon des témoins et une source policière joints par l'AFP de Conakry. Ces arrestations surviennent dans le cadre d'un ratissage de l'armée dans les zones aurifères à la demande du ministère des Mines, a déclaré à l'AFP un responsable de ce département, sans indication de date ni de nombre.
(APA 24/05/17)
APA-Conakry (Guinée) - La Fédération syndicale des banques, assurances et micro finances de Guinée (FESABAG) a déclenché, ce mercredi, une grève générale illimitée en vue d’obtenir la satisfaction de 11 revendications consignées dans une plateforme. Dès la prise de cette décision, le mot d’ordre du syndicat a été totalement suivi à Conakry mais également dans les régions comme à Fria, à Labé, ou encore à Kankan. Dans ces villes, les guichets sont fermés. Une situation peu réjouissante pour les clients, vu qu’on est proche de la fin du mois et du début du Ramadan. Deux périodes de fortes dépenses.
(Agence Ecofin 24/05/17)
(Agence Ecofin) - Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Moustapha Mamy Diaby (photo), a dévoilé l’ambition de la Guinée, de se doter d’un système d’identification. S’exprimant sur le sujet lors du conseil des ministres tenu, le 19 mai dernier, le patron du secteur TIC et télécoms national a indiqué que le pays a reçu, à cet effet, un soutien financier de 44 750 000 dollars US de la Banque mondiale. D’après l’autorité ministérielle, le système d’identification numérique, en République de Guinée, aura quatre avantages principaux : « Faciliter la mise en place d’une base de données fiables de la population pour une meilleure gouvernance et une bonne coordination dans la mise à disposition des services publics...
(Xinhua 24/05/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- Le secteur bancaire guinéen a été entièrement paralysé ce mardi par une grève générale et illimitée. Ce mouvement de protestation déclenché par les employés des banques primaires, des sociétés d'assurances et des services de microfinance s'est étendu sur l'ensemble du territoire, avec pour mot d'ordre la cessation de toutes les activités des institutions financières et des petites et moyennes entreprises de microfinance. Selon Abdoulaye Sow, secrétaire général de la Fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée (FESABAG), les travailleurs des banques et assurances exigent une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, conformément au protocole...
(Financial Afrik 24/05/17)
La situation dans les institutions de banques et microfinances du pays est confuse ce mardi 23 mai 2017 à Conakry et en province. Date butoir préalablement annoncée par la fédération syndicale autonome des Banques, Assurances et Micro finances de Guinée (FESABAG) pour le déclenchement d’une grève générale illimitée. Les syndicats fortement soutenus par les employés sont passés à l’action ce mardi en empêchant l’ouverture des banques et établissements de microfinances. À seulement quelques jours du début du mois du Ramadan et du virement du salaire des fonctionnaires, l’on s’achemine irrémédiablement vers la confrontation entre l’association patronale des banques (APB) et la Fesabag, les négociations « de la dernière chance » ayant échoué ce lundi 22 mai entre les deux parties...

Pages