Mardi 24 Avril 2018
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(Xinhua 31/01/18)
Dakar abrite depuis lundi le 1er forum sur l'infrastructure de qualité de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), en présence de responsables de l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), de l'Union européenne et de la CEDEAO, a constaté Xinhua dans la capitale sénégalaise. L'ambition de ce forum est de rassembler tous les acteurs nationaux et régionaux de la qualité ainsi que les partenaires techniques et financiers pour consolider les bases d'infrastructures de qualité en Afrique de l'Ouest. La problématique de la qualité se retrouve dans la plupart des pays africains, comme un défi pour l'atteinte des objectifs de développement durable, selon le directeur du département du commerce, de l'investissement et de l'innovation de...
(RFI 30/01/18)
En Guinée, les élections locales sont dans moins d'une semaine. Et à chaque scrutin, la Commission électorale distribue de nouvelles cartes d'électeurs. Même si les commissions ont été mises en place avec du retard dans certains quartiers ou localités, la distribution a officiellement démarré depuis le 6 janvier. La Céni annonce avoir remis plus de 4 millions des cartes d'électeurs. Pour autant, l'affluence pour retirer sa carte reste modeste bien que ces élections soient très attendues par la population. Les dernières ont eu lieu en 2005. En face de la maison du chef de quartier, une courte file d'attente s'est formée devant le bureau devant le bureau où les cartes d'électeurs sont étalées. Awa Conté gère la distribution : «...
(TV5 30/01/18)
Après 10 ans de reports, les Guinéens s'apprêtent à élire leurs maires. La distribution des cartes d'électeurs est en cours mais connait quelques soucis. La Commission électorale se veut rassurante sur la tenue du scrutin, le 4 février. Reportage.Alors que les élections communales en Guinée approchent, la formation des agents des bureaux de vote ont démarré. La dernière fois c'était il y a 13 ans, en 2005. Alors ces élections communales du 4 février prochain, Ibrahima compte bien ne pas les rater. Aujourd'hui est un jour important pour ce jeune homme de 31 ans puisqu'il va retirer sa carte d'électeur. Mais dans la commune de Ratoma où il vit, la distribution du précieux sésame connaît quelques ratés. Des anomalies dénoncées...
(Aminata 30/01/18)
Dans un communiqué en date de ce lundi 29 janvier 2018, le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) informe l’opinion nationale et internationale de l’ingérence avérée de l’administration scolaire dans les affaires syndicales, notamment le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation Ibrahima Kalil Konaté (K au carré). Les responsables du SLECG mettent en garde les autorités que toute sanction prise à l’encontre d’un responsable syndical congressiste ou non à quelque niveau que ce soit, entrainerait ipso facto le déclenchement d’une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national. «Le bureau exécutif du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) informe l’opinion nationale et internationale de l’ingérence avérée de l’administration scolaire dans les...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Dans le cadre du projet chinois visant à apporter la télévision par satellite à 10 000 villages africains, la République populaire de Chine a signé un accord avec la Guinée-Bissau pour installer les infrastructures nécessaires à la réception des chaînes par satellite. Dans ce cadre, StarTimes va fournir gratuitement des antennes paraboliques aux habitants des villages et leur facturer l'équivalent d'un abonnement de 1 dollar par mois. «Avant d'entrer sur ce marché, les frais moyens d'un bouquet de télévision par câble ou satellite pour une famille, étaient d'environ 40 dollars par mois.», a déclaré Guo Ziqi, le vice-président de StarTimes. Concernant le contenu, l’opérateur assure que de nombreux programmes locaux accompagneront les émissions chinoises de son catalogue. Selon de nombreuses...
(RFI 30/01/18)
En Guinée, un tribunal criminel condamne à quinze ans de réclusion un jeune homme pour vol à main armé, et ce malgré la torture qu'il affirme avoir subi au moment de son arrestation. En 2016, Diogo Sow est arrêté par la brigade anti-criminalité à son domicile en compagnie de sa conjointe. Ils sont alors interrogés violemment, battus, ligotés, humiliés pendant plusieurs jours, témoigne-t-il. Torturés, insistent ses avocats. Au moment des faits, une vidéo révélant ces maltraitances avait fait le tour de la toile et suscité une vague d'indignation sur les réseaux sociaux. Sur cette vidéo postée anonymement sur Youtube, plusieurs individus en tenue militaire torturent un homme pendu à une barre de fer. Pour l'avocate de ce jeune, Maitre Halimatou...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(Le Point 29/01/18)
L'exploitation de la bauxite est devenue le carburant de l'économie guinéenne, mais les défis pour faire du secteur minier un pilier du développement sont encore nombreux. « En 2010, on ne produisait que 93 000 tonnes de bauxite, 7 % de la réserve internationale. Aujourd'hui, nous sommes en train de devenir le premier producteur mondial. Voilà la réalité. » Le 13 janvier, alors qu'il célèbre l'indépendance de la Guinée, le président Alpha Condé est très en verve : il se voit déjà champion mondial de la bauxite – un minerai utilisé dans la fabrication de l'aluminium. Signe d'un excès de zèle, en amont des élections locales du 4 février ? Force est de reconnaître que ce secteur se développe au...
(Agence Ecofin 29/01/18)
Le Président rwandais Paul Kagamé a été désigné, par ses pairs africains, pour succéder à son homologue guinéen Alpha Condé à la Présidence tournante de l’Union Africaine. Le passage de témoin s’est déroulé ce dimanche, à l’issue du 30ème sommet de l’Organisation, tenu à Addis-Abeba en Ethiopie avec pour thème, « Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l'Afrique ». Le nouveau Président en exercice de l’Union Africaine aura en charge la mise en œuvre une série d’importants projets visant principalement à accélérer l'intégration du continent. Parmi ceux-ci figurent notamment la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), la libre circulation des personnes et des biens et l'application de la décision de Yamoussoukro sur la...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(RFI 29/01/18)
Le 31ème sommet de l’Union africaine se poursuit à Addis-Abeba. Le président rwandais Paul Kagame succède officiellement à Alpha Condé à la présidence tournante de l’organisation panafricaine et il hérite aussi de l’agenda de son prédécesseur. Un agenda riche en crises à régler. Trois crises retiennent tout particulièrement l’attention des dirigeants africains, ce lundi 29 janvier à Addis-Abeba. Elles ont été pointées hier par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat. D’abord, le Soudan du Sud. « On y voit une violence insensée, que les belligérants infligent avec des cruautés indicibles. Le moment est venu d’imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix », a lancé le Tchadien Moussa Faki à la tribune. Ensuite,...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(AFP 27/01/18)
Les forces de sécurité de Guinée équatoriale ont abattu vendredi à la frontière avec le Cameroun un deuxième "mercenaire" soupçonné d'être impliqué dans la tentative de "coup d'Etat" déjouée fin décembre, a annoncé la télévision nationale. Le même jour, le président en exercice de l'Union africaine (UA), le président guinéen Alpha Condé s'est rendu à Malabo pour exprimer "le soutien et la solidarité" de l'organisation panafricaine au président Teodoro Obiang Nguema, toujours selon ces médias. "Un autre mercenaire appartenant a la bande de criminels recrutés et payés pour (...) l'opération de déstabilisation de Guinée équatoriale le 24 décembre a été abattu ce vendredi par les forces de sécurité équato-guinéennes dans les forêts d'Ebibeyin, au quartier Mbeka'a, près de la localité...
(AFP 26/01/18)
Des centaines de personnes ont assisté jeudi à Conakry à la commémoration d'exécutions de masse il y a 47 ans, sous le régime du premier président guinéen Sékou Touré, a constaté un journaliste de l'AFP. Des membres des familles de victimes ont d'abord participé à un rassemblement au pont dit "des pendus", dans le centre de Conakry, où quatre hauts responsables de l'Etat dirigé par Sékou Touré (1958-1984) ont été exécutés au petit matin le 25 janvier 1971. Parmi ces responsables, accusés de comploter contre le régime, figuraient le ministre du Plan, Barry Ibrahima, dit "Barry III", et celui de l'Economie et des Finances et gouverneur de la Banque centrale de Guinée, Baldé Ousmane. Des diplomates de Grande-Bretagne, des Etats-Unis...
(RFI 26/01/18)
Les Guinéens commémoraient jeudi 25 janvier un sombre épisode du régime de Sékou Touré, qui a dirigé son pays d'une main de fer entre 1958, date de son indépendance, jusqu'à sa mort en 1984. Le 25 janvier 1971, Sékou Touré a fait pendre des dizaines de personnes. 47 ans après, les proches des victimes se sont rassemblées en masse, hier jeudi, sur le lieu du crime à Conakry pour se souvenir et commémorer ce triste anniversaire. Au petit matin du 25 janvier 1971, une centaine de personnes ont été pendues par le régime de Sékou Touré et jetées dans des fosses communes.
(Guinee7 26/01/18)
Ce jeudi 25 janvier 2018, du pont 8 novembre au camp Boiro, les rescapés du régime Sékou Touré, veuves, fils, filles, petits-fils, petites filles, arrières petits-enfants et innombrables victimes collatérales, parents, amis, sympathisants, et défenseurs des droits humains, tous habillés en rouge, ont marché pour rappeler les exactions de l’époque. Durant le parcours, les marcheurs scandaient : « Plus jamais le Camp Boiro !» « Nous réclamons justice et la réhabilitation de nos martyrs !» « A bas Sékou Touré et son PDG ! » ou encore « Plus jamais des pendaisons en Guinée !» Selon les organisateurs, la commémoration de la date du 25 Janvier 1971 est aujourd’hui devenue un rituel solennel qu’ils espèrent être « le point de...
(Vision Guinée 26/01/18)
Le RPG Arc-en-ciel veut mettre en avant les acquis du président de la République pour convaincre plus d’électeurs à vos pour ses candidats aux élections communales. Zalikatou Diallo, députée à l’assemblée nationale, a profité de la récente assemblée générale du parti pour énumérer quelques réalisations du par Alpha Condé. L’ancienne secrétaire nationale du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) a rappelé que, le président de la République a procédé à la pose de la première pierre du barrage d’Amaria la semaine dernière. “C’est le troisième barrage sur le Konkouré. Amaria, c’est 300 mégawatts. Kaléta fait 240 mégawatts. Souapiti produira 450 mégawatts. Avec toutes ses puissances réunies, en plus du barrage de Koukoutamba qui doit être lancé en 2018...
(Guinee7 25/01/18)
Mamadou Bah Baadiko président de l’Union des forces démocratiques (Ufd), ne fait pas dans la dentelle, quand il faut dénoncer les tares du système de gouvernance de notre pays. Dans cet entretien accordé à votre semainier, Mamadou Bah Baadiko met les pieds dans le plat, et se dit pessimiste, quant à l’issue de ces élections locales, auxquelles prend part son parti, vu le lourd passif de la Ceni. Les élections locales approchent à grands pas. M. Bah, votre parti, l’Union des forces démocratiques (Ufd), va-t-il prendra part ou non à ce vote ? Mamadou Bah Baadiko : Oui, nous essayons de jouer le jeu démocratique. Donc nous sommes partie prenante de ces élections malgré les griefs que nous avons par...
(Guinee7 25/01/18)
En prélude de la commémoration du 47ème anniversaire de la nuit des pendaisons du 25 janvier 1971, l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) a tenu une conférence de presse, ce mardi 23 janvier 2018, à la Maison de la presse, à Colèah, au cours de laquelle les victimes ont encore demandé justice. « Le 25 janvier 1971, des cadres connus pour leur probité morale et politique furent pendus à Conakry, en plein centre-ville, Barry 3, Baldé Ousmane, Magassouba Moriba et Keita Kara de Soufiane. Chacune des 33 préfectures reçut un lot de personnes à pendre. L’identité de certaines victimes reste encore inconnue. Le PDG (Parti démocratique de Guinée, au pouvoir, ndlr) déclencha des instants de barbarie jusque là inimaginables...

Pages